Comparatif Nikon D600 – Sony Alpha 99 : test DxO

12 février 2013

DxO a comparé les performances des Sony Alpha 99 et Nikon D600. Ce dernier s’avère un cran au-dessus en performance globale que son concurrent Sony. Voici quelques détails pour en savoir plus sur ce comparatif.

Comparatif capteur Nikon D600 - Sony Alpha 99 : test DxO

Le récent reflex Sony Alpha 99 utilise le capteur Sony Exmor CMOS riche de 24.3 Mp et doté de la technologie SLT (Single Lens Translucent). Cette technologie, selon Sony, permet d’offrir des performances de haut niveau en matière de qualité d’image et d’autofocus. Ce dernier s’avère également très performant qu’il s’agisse de photos ou de séquences vidéos.

L’origine de ce Sony Alpha 99 remonte à 2008 et au Sony Alpha 900, le premier reflex de la marque à disposer d’un capteur plein format de 24.6Mp. A l’époque ce boîtier devait rivaliser avec les Nikon D700 et Canon 5D Mark II. L’Alpha 900 a rencontré un certain succès auprès des fans de la marque mais n’a pas marqué son époque pour autant. Le Sony A99 dispose lui d’un système de miroir semi-translucide qui lui permet d’afficher les images en continu pendant la prise de vue. Cette technologie évite en effet au miroir traditionnel de faire un aller et retour en occultant au passage le capteur. Au final, le Sony Alpha 99 ne dispose pas d’un prisme en verre et de la visée optique mais bien d’un viseur électronique avec afficheur de 2.4Mp OLED couvrant 100% du champ.

Performances du capteur du Sony Alpha 99

Selon les tests DxO, le Sony Alpha 99 se débrouille très bien dans les conditions de lumière correctes mais pèche un peu en basses lumières. Si l’on tient compte du système de miroir semi-transparent, ce résultat n’est pas si mauvais mais le A99 marque le pas par rapport au Nikon D600, un de ses concurrents directs. Le score de 89 obtenu lors du test DxO place l’Alpha 99 en cinquième position parmi tous les boîtiers déjà testés par DxO (voir les comparatifs Nikon-Canon). Le Nikon D600 fait un peu mieux puisqu’il obtient un score global de 94, une note particulièrement bonne pour l’entrée de gamme FX Nikon.

Différence majeure entre les deux boîtiers, la sensibilité en basses lumières pour laquelle le Sony A99 décroche face au D600, ce dernier l’emporte haut la main devançant même de quelques 100 ISO son grand frère Nikon D800.

 

Comparatif capteur Nikon D600 - Sony Alpha 99 : le test DxO

Que conclure de tout ça ? Faut-il pour autant rejeter le Sony Alpha 99 ? Non, bien évidemment, car il reste un boîtier dont les performances sont très intéressantes par rapport à la moyenne des reflex et aux modèles FX équipés de miroirs traditionnels. Son inédit système de visée fait de lui un boîtier très rapide qui satisfera les amateurs de prises de vues sportives, avec des cadences élevées. Ces scènes d’actions se déroulant généralement dans des conditions de lumière satisfaisantes ne mettront pas à mal le capteur qui répond très bien en conditions normales.

Seul le viseur sera à considérer si vous n’êtes pas fan de la visée électronique, bien que celle-ci soit grandement facilitée par la bonne définition de l’afficheur Sony 2.4Mp. Si ce sont les basses lumières qui vous intéressent et que vous ne courez pas après les cadences folles, alors le Nikon D600 sera plus à-même de répondre à vos besoins. Il conserve par ailleurs une visée optique traditionnelle.

Source : DxO

  • viviogs

    Intéressant et assez objectif pour un site dont le titre annonce la couleur, je suis agréablement surpris.
    Ce qui serait judicieux de remarquer aussi, même si ce n’est pas le but annoncé dans le titre du sujet, c’est le peu de différence de niveau entre le D600 et le D800 ! Le D600 s’en sortirait mieux même en basse lumière par rapport au D800 ? Fou non ? (quid du D800E).