Pourquoi utiliser un logiciel de traitement d’images en photo ?

« Si je règle bien mon reflex, je n’ai pas besoin d’utiliser un logiciel de retouche. » Cette affirmation, couramment rencontrée sur les forums et sites photos, est révélatrice du manque de perspective de nombreux photographes amateurs équipés d’un reflex numérique. La plupart de ces mêmes photographes pensent également que  les logiciels sont des usines à gaz inutiles et préfèrent s’en passer.

pourquoi utiliser logiciel photo

Il est vrai que si vous maîtrisez suffisamment votre reflex et les bases de la photo, vous arriverez à trouver les bons réglages pour chacune de vos photos. La retouche ultérieure avec un logiciel ne sera pas absolument nécessaire. Mais … pensez-vous maîtriser suffisamment les réglages et la technique photo ? Non ? Alors voici quelques éléments de réflexion.

Réglages fondamentaux (ou pas) avec un reflex numérique

Les reflex numériques disposent de suffisamment de réglages pour produire des photos techniquement bonnes sans avoir recours à un logiciel de post-traitement – on dit aussi retouche photo, terme injustement utilisé dans ce cas précis. On ne va pas s’intéresser ici à la qualité artistique de la photo, ne compliquons pas les choses, mais aux simples réglages de prise de vue. Parmi ces réglages, certains sont très importants, d’autres moins. Voici quelques exemples.

Les réglages fondamentaux ou le syndrome de la poubelle

Sans post-traitement, les réglages suivants sont fondamentaux :

  • l’exposition : si l’exposition est incorrecte, la photo est ratée. Trop sombre, trop claire, rien à y faire, poubelle.
  • la vitesse d’obturation : si la vitesse n’est pas adaptée, la photo risque d’être floue. Poubelle aussi.
  • la sensibilité : si la sensibilité – les zizos – est mal choisie, la photo risque d’être de mauvaise qualité – lire “toute moche”. Poubelle encore.
  • la mise au point : le sujet est net ou il n’est pas net. Et si c’est pas net, c’est poubelle.
  • la balance des blancs : si la balance des blancs – BdB – n’est pas adaptée à la scène, l’image ne rendra pas compte de la réalité de ce que vous avez vu, et la plupart du temps c’est poubelle aussi.

apprendre à utiliser un logiciel photo

Les réglages moins fondamentaux ou épargner sa poubelle

Toujours sans avoir recours à un logiciel de post-traitement d’images, certains réglages de votre reflex numérique sont moins cruciaux que les précédents et, même mal choisis, peuvent vous permettre de sauver vos images.

  • le mode d’exposition : si le mode d’exposition est mal choisi la photo peut être bonne quand même. Pas poubelle nécessairement.
  • le mode image : un des réglages les plus complexes à comprendre, mais s’il est mal choisi la photo peut néanmoins être bonne. Encore une de sauvée.
  • l’ouverture (le diaphragme) : contrairement à ce que vous pouvez penser, si l’ouverture est mal choisie la photo peut être agréable à regarder. Certains diraient qu’elle sera peut-être meilleure mais ceux-là sont taquins.
  • la vitesse d’obturation : euh, c’est un réglage considéré comme fondamental, non ? Oui, mais mal réglée, la vitesse peut quand même donner une bonne image. A vous de voir le résultat.
  • la Balance des Blancs : mais, celui là aussi il est dans l’autre liste !! Oui, mais parfois une BdB mal réglée à la prise de vue donne un résultat inespéré, prenez du recul en triant vos images.

Donc il me faut un logiciel de traitement ?

Utiliser un logiciel de traitement pour vos photos ne vous permettra pas de revenir en arrière sur les réglages fondamentaux. Si la vitesse est trop basse à la prise de vue et que la photo est floue, elle restera floue. Si la mise au point n’est pas faite sur le sujet, le logiciel ne fera pas de miracle.

Si par contre certains réglages sont maladroits, comme le mode image ou l’exposition, utiliser un logiciel de traitement vous permettra de récupérer tout ou partie de l’erreur. Le mode image se change facilement via le logiciel pour peu que vous ayez choisi le format d’enregistrement RAW. L’exposition s’ajuste (un peu) via le logiciel. Vous saurez donc récupérer des photos qui, sans ce logiciel, auraient été perdues.

Pourquoi retoucher ses images photos

Le Mt St-Michel - avant traitement d'image

Par ailleurs, un logiciel de traitement d’images vous permettra d’optimiser le rendu de vos photos, même si celles-ci sont correctement exposées à la prise de vue et si vous avez choisi les bons réglages partout. Et il serait dommage d’en rester à une photo « bonne » alors que vous êtes peut-être en présence d’une photo « excellente ». Aucun photographe averti ne diffuse ses images sans un minimum de traitement logiciel, et s’il le fait alors que ça lui coûte du temps, c’est qu’il y a une raison non ?

Apprendre à retoucher ses photos

Le Mt St-Michel - après traitement d'image

Oui, mais, un logiciel, c’est complexe à utiliser.

C’est vrai, utiliser un logiciel de traitement photo ajoute de la difficulté : il faut le choisir déjà, savoir l’utiliser, savoir quoi modifier pour obtenir le résultat escompté, savoir récupérer la photo une fois retraitée. Tout cela ne s’apprend pas en claquant des doigts, mais si vous vous êtes mis à la photo, c’est pour souffrir un peu non ?

La photo numérique a apporté au débutant la facilité d’expérimenter à moindre coût : on peut faire plein de photos sans que ça ne coûte plus cher, contrairement à la photo argentique. Ce que la photo numérique a aussi apporté, c’est le besoin, pour tout photographe, de savoir optimiser ses photos, de faire le travail de laboratoire qui était autrefois dévolu au … labo. Vous posiez les pellicules sur le comptoir et le labo faisait le boulot (enfin, la plupart du temps). Aujourd’hui, le labo, c’est vous. Donc oui, vous allez devoir faire le boulot.

Il est donc fondamental, si vous vous intéressez un tant soi peu à la photo, d’envisager d’apprendre à utiliser un logiciel de traitement d’images. Mais ceci pourra se faire ultérieurement. Commencez par apprendre à utiliser au mieux votre reflex et vous minimiserez le travail avec le logiciel. Tout ce qui est fait correctement à la prise de vue n’a pas besoin d’être repris après coup, et ça c’est du travail en moins. Et le travail en moins, c’est toujours bon à prendre.

Illustration (C) stock.xchng

Pour en savoir plus, consultez notre espace « Logiciels de traitement photo » sur le forum et venez poser vos questions. Vous pouvez également parcourir nos dossiers « Traitement logiciel photo« .

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


4 Commentaires sur "Pourquoi utiliser un logiciel de traitement d’images en photo ?"

  1. Les capteurs numériques (y compris ceux de la dernière génération) ne réagissant absolument pas comme l’émulsion argentique qui « encaissait » davantage les écarts et les défauts liés à ces écarts de latitude de pose, tant la sensitométrie, que la colorimétrie, que le bruit d’image (le grain en argentique..) doivent impérativement passer par un logiciel de retouche ! Je tente, comme beaucoup d’éviter le post traitement, mais je dois bien constater que la captation en amont est souvent décevante, quand bien même l’exposition est correcte … Le numérique n’est pas l’argentique !

  2. une photo pourrie restera toujours une photo pourrie, même avec post-traitement … Le fait de se mettre en auto sur un reflex et de ne pas retoucher ses photos via un logiciel c’est en numérique la même chose que de donner sa pellicule à une labo et voir le résultat ensuite en argentique.
    Un passionné de photo souhaitera toujours « améliorer » sa photo … c’est un logiciel pour le numérique et c’est un labo pour l’argentique (son propre labo) … et dans un labo on fait les mêmes choses, que ce soit gratter le négatif pour gommer, choisir les bons produits pour le développement, etc …
    Les gens n’ont pas la même relation avec la photo, certains aiment le trucage, certains des souvenirs (Mme Michu et les photos de son chat) etc … Pour ma part, je préfère bien régler mon appareil tout de suite (si j’ai le temps — paysage, etc …) plutôt que de passer des heures sous logiciel pour traiter des photos …
    A chaque nous possesseur d’appareil photo, reflex notamment, je préconise toujours de prendre quelques cours avec des amis ou un photographe pro car une fois, pas forcément maitrisé, la bête dans les mains, on s’amuse beaucoup plus …, shooter en raw est important, très important …
    Le logiciel de retouche n’est pas une étape obligatoire, j’ai une préférence pour la première photo …

  3. Euh… Le Mont Saint-Michel, je le préfèrerais presque sans traitement ! Mais peut-être était-ce voulu de forcer le trait dans un but pédagogique ?