Test imprimante Fujifilm Instax Share SP-2, instantanée, portable et autonome

Vous aimeriez pouvoir offrir un tirage photo à tout instant ? Vous aimez le pêle-mêle photo pour décorer votre intérieur ? Vous appréciez le charme des petites photos au look vintage ? L’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 répond à tous ces besoins, je l’ai testée pour vous.

Test Fujifilm Instax Share SP-2, l'imprimante instantanée portable

Procurez-vous l’imprimante Instax Share au meilleur prix …

Pourquoi une imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 instantanée ?

Test Fujifilm Instax Share SP-2, l'imprimante instantanée portable

Si vous êtes comme moi, vous appréciez de voir vos photos sous un autre format que le seul écran de votre ordinateur ou de votre smartphone. Et vous aimez partager des souvenirs avec vos proches en gardant trace des temps forts.

J’ai pour habitude de faire tirer des centaines de tirages papier de mes photos personnelles, plusieurs fois par an, afin de les voir et les classer sous forme d’albums. Mais cela me prend du temps et je ne suis pas toujours auprès des personnes intéressées quand je récupère les tirages si je veux leur en céder.

Je prends aussi des photos que je voudrais parfois pouvoir partager avec la personne photographiée, pour faire un cadeau, laisser un souvenir, remercier. C’est impossible avec les tirages web ou jet d’encre.

J’ai testé l’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 (voir l’annonce) car elle semblait répondre à mes besoins : elle imprime une photo en petit format en 10 secondes, elle est portable et sait se connecter en wifi à mon smartphone pour imprimer toutes mes photos. J’étais curieux de voir ce que cela donnait en matière de tirages.

L’argentique au service du numérique

Test Fujifilm Instax Share SP-2, l'imprimante instantanée portable

L’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 utilise la technologie argentique pour produire des tirages au format carte de visite. Ce principe d’exposition à la lumière d’une surface sensible permet de disposer de tirages qui ont le bel aspect des tirages argentiques et non celui des tirages jet d’encre (plus ou moins) bas de gamme.

L’imprimante utilise des packs de 10 photos incluant papier et cartouche de protection. Quand un pack est vide vous le remplacez par un nouveau au format Instax Mini (taille d’image 62x46mm). Vous pouvez également laisser dans l’imprimante un pack entamé sans limite de délai, c’est de l’argentique et ça ne sèche pas comme l’encre.

Fujifilm propose un papier couleur sur lesquel vous imprimez en noir et blanc aussi, et un papier noir et blanc plus adapté si vous privilégiez ce rendu.

La taille des tirages facilite le partage : chaque photo imprimée tient dans un portefeuille ou un porte-cartes, se glisse dans un livre pour servir de marque-page ou se colle aisément sur un mur.

L’aspect brillant du tirage est du plus bel effet et je vous avoue que voir apparaître votre photo en quelques dizaines de secondes sous vos yeux a quelque chose de magique, j’adore !

Une application smartphone Instax Share dédiée

Test Fujifilm Instax Share SP-2, l'imprimante instantanée portable

A l’inverse des appareils photo instantanés de la marque qui font directement la photo, l’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 nécessite l’utilisation d’une application smartphone dédiée (iOS et Android) pour régler le type d’impression : format rectangulaire ou carré de l’image, ajout possible d’une légende, utilisation d’un modèle de présentation (par exemple saisonnier comme les fêtes ou temps réel avec heure et infos locales à la prise de vue).

C’est ludique, vous pouvez personnaliser vos tirages et faire plusieurs exemplaires d’une même photo sans avoir à tout reprendre à zéro (fonction réimpression).

Vous pouvez également imprimer une photo directement depuis un appareil Fujifilm via le module wifi du boîtier. C’est le couple idéal sur le terrain car vous n’avez pas à transporter avec vous un second boîtier Instax. Et comme vous pouvez choisir quelles photos vous imprimez, vous évitez les tirages de photos peu intéressantes et le coût associé.

Tarif des tirages élevé mais qualité argentique

L’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 utilise les packs Instax Mini, chaque tirage vous revient à environ 85 centimes d’euros. Ce tarif est élevé si vous devez imprimer plusieurs dizaines de photos pendant un voyage ou une fête de famille, réfléchissez bien avant de lancer les impressions.

Le résultat est par contre à la hauteur. La version SP-2 de l’imprimante Instax Share, apparue à l’été 2016, est bien plus performante que la version précédente SP-1. La résolution d’impression est de 320 dpi en 256 niveaux par couleur (RVB).

La taille réduite des tirages fait que la qualité apparente est très largement suffisante, les dégradés sont doux, les hautes lumières ne sont pas brûlées et les basses lumières laissent apparaître un niveau de détail suffisant pour ne pas se transformer en aplats de noir peu agréables à l’œil (vous pouvez régler la luminosité, le contraste et la saturation avant tirage).

Le rendu de l’image imprimée est typé Vintage, c’est l’esprit de cette série Instax mais si c’est ce que vous souhaitez alors vous allez pouvoir constituer une collection de petites images très agréables à regarder. Mon entourage a été immédiatement séduit en voyant le résultat et les ados adorent !

Mise en page via l’application Instax Share

L’application Instax Share vous permet de mettre en page vos tirages : partez d’une photo faite avec votre smartphone ou transférée depuis votre appareil photo (toutes marques) sur le smartphone, choisissez le format de l’image, la légende (ou pas), l’illustration contextuelle, juxtaposez plusieurs images, découpez une photo en deux tirages, les possibilités sont multiples. Vous pouvez ainsi créer un montage à partir de 4 photos en quelques secondes.

Autonomie, ergonomie et compacitéTest Fujifilm Instax Share SP-2, l'imprimante instantanée portable

L’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 dispose d’une batterie qui assure plusieurs dizaines de tirages, c’est un progrès par rapport à la version SP-1 qui fonctionnait avec des piles. La recharge à l’aide d’un câble USB prend environ 90 mn et vous assure plusieurs jours d’autonomie si vous restez loin d’une prise de courant (ou alors utilisez une batterie portable comme la EC Technology Power Bank).

L’imprimante est suffisamment compacte pour être glissée dans un sac et utilisée à tout moment. Seuls les packs de papier de rechange tiendront un peu de place si vous en avez plusieurs, ils font sensiblement la taille d’un paquet de cigarettes.

L’imprimante affiche le nombre de tirages restants via la barre de leds supérieures, ce chiffre est rappelé par l’application lorsque vous faites un tirage. Une fois le pack vide, vous le retirez en ouvrant le dos de l’imprimante, vous glissez le nouveau pack à la place, le tout en quelques secondes.

Vos doigts restent propres puisque ce n’est pas de l’encre, il n’y a pas de déchets toxiques, seule la cartouche contenant les films finit à la poubelle.

Mon avis sur l’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2

Cette imprimante instantanée Instax Share n’est pas pour tout le monde. Elle vous permet de disposer de petits tirages argentiques de vos photos reflex comme smartphone si vous aimez ce format et son rendu. Mais si c’est le cas alors c’est une solution très pratique pour visualiser vos photos, les légender et les tirer en quelques dizaines de secondes (dont 10 d’impression).

Le coût de chaque tirage ne fait pas de cette solution un système d’impression de masse, ce n’est pas sa philosophie. C’est une solution de partage, de création de lien social, de plaisir et rien que pour ça cette imprimante mérite d’être connue.

J’ai apprécié la possibilité de choisir les photos à imprimer, qu’elles viennent de mon smartphone comme de mes appareils reflex et hybrides, ce qui n’est pas le cas des appareils photo instantanés. Un vrai plus pour moi.

La portabilité et l’autonomie sont deux autres atouts, oubliez l’imprimante au fond de votre sac (photo ou à main) et ayez toujours avec vous de quoi laisser un souvenir, souvent ça n’a pas de prix. L’imprimante existe en deux versions, dorée et argent, vous pouvez voir le modèle doré sur les illustrations.

J’ai moins apprécié le format unique de l’imprimante, pouvoir utiliser le format Instax Wide (86 x 108mm) serait un vrai plus qui rendrait cette imprimante unique et très polyvalente. Proposé à 190 euros environ, cette imprimante reste un accessoire onéreux pour faire des petits tirages puisqu’il faut rajouter le prix des packs de films. Mais elle est unique en son genre.

Au final voici un accessoire photo qui trouve une vraie justification pour faire – et vous faire – plaisir si vous aimez partager, agrémenter vos carnets de voyage comme vos albums de famille. Et un petit plaisir … ça n’a pas de prix 🙂

Procurez-vous l’imprimante Instax Share au meilleur prix …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Ca peut être pratique sur un photobooth!