Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Nikon annonce le nouveau Nikon D610, un boîtier Plein Format qui remplace le Nikon D600 et règle, selon la marque, les différents problèmes de poussières rencontrés par certains utilisateurs du D600.

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Un boîtier débarrassé des problèmes de poussières

Le Nikon D610 est donc le remplaçant direct du Nikon D600 qui cesse d’être fabriqué. La marque a souhaité proposer un boîtier débarrassé des problèmes de poussières constatés sur plusieurs lots de D600 et rassurer les photographes désireux de passer au plein format.

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Si les problèmes du D600 ont été solutionnés par la marque – le SAV propose une procédure de test et correction de défauts particulière qui règle définitivement le problème – il n’en reste pas moins que nombre d’utilisateurs potentiels ont toujours une réticence certaine et justifiée à se porter acquéreur de ce boîtier.

Nikon a donc souhaité les rassurer en proposant un nouveau modèle, le D610, qui n’est rien d’autre qu’un D600 débarrassé des soucis et des poussières. Pourquoi cette décision ? Simplement parce qu’en optant pour le D610, vous êtes certains de ne pas tomber sur un exemplaire de D600 à problème, qu’il s’agisse d’un modèle neuf encore en stock ou d’occasion.

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Qu’apporte ce D610 pour rassurer les acquéreurs potentiels ? Tout d’abord l’assurance de la part de la marque (sans aucun détail technique néanmoins) que la procédure de test est (très) rigoureuse. Nikon nous l’a affirmé, le D610 est propre !

Ensuite, et parce qu’aucun test fait par Nikon ne serait vraiment crédible (trop facile diraient certains …), les premiers exemplaires du D610 vont parvenir à la presse spécialisée très vite (dans les jours qui viennent). Ce seront donc les journalistes (et nous en ferons partie) qui donneront leur verdict. Et comme la plupart sont intraitables (qui a dit nous aussi ??), nous ne doutons pas d’obtenir des résultats impartiaux.

Enfin, inutile de préciser que Nikon n’a pas franchement envie de rejouer le même scénario qu’avec le D600, et nous avons eu là-aussi la garantie que tout a été fait pour proposer un boîtier irréprochable.

Mais alors, faut-il les croire ? En tout état de cause, il est logique de penser que Nikon a particulièrement travaillé pour solutionner le problème du D600. Avons-nous des informations précises qui nous permettent de penser que des modifications ont été apportées ? Non, aucune. La marque n’a pas souhaité communiquer sur ce point et n’apporte aucun élément tangible permettant de montrer que ce D610 diffère vraiment du D600. Regrettable alors qu’il aurait été si simple de jouer le jeu de la transparence.

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Le Nikon D610 : un D600 ou presque

Sur le strict plan technique, ce Nikon D610 est en tous points semblable au D600. Seules différences notées, une meilleure gestion des tons chairs par le capteur et l’électronique associée, l’apparition d’un mode silencieux dénommé Qc en mode rafale (3 vps), un mode rafale qui passe par la même occasion à 6vps si vous n’utilisez pas la fonction ‘silence’ (5,5 vps sur le D600).

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Ce D610 reprend donc le capteur CMOS 24Mp capable de fonctionner en mode DX à 10.3Mp. La plage de sensibilité varie de 100 à 6400 ISO avec des valeurs maximales possibles de 50 et 25.600 ISO. La dynamique de ce capteur reste celle du D600 avec ses 14IL, le viseur est toujours à 100% et l’écran mesure toujours 3,2 pouces pour 921.000 points de définition.

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Notons que ce boîtier dispose du même type de protection tous temps que son grand frère le D800 avec un corps en alliage de magnésium (avant et arrière du boîtier) et une belle résistance tant à l’humidité qu’à la poussière (venant de l’extérieur il va sans dire …).

Le processeur de traitement d’image est le module Expeed 3 de Nikon, un module qui permet de proposer un mode vidéo Full HD 1080p 30/25 et 24p avec sortie flux HDMI non compressé.

Nikon D610 : le Full Frame Nikon revu et corrigé, 24Mp, rafale 6vps, 1899 euros

Le module AF reste le MultiCAM 4800 doté de 39 collimateurs dont 9 en croix. La mesure matricielle assurant l’exposition embarque un capteur dédié de 2016 photosites pour vous assurer les meilleures résultats possibles.

Premier avis sur le Nikon D610

Difficile de nous prononcer sur l’absence de poussières dans la mesure où nous n’avons pu prendre le boîtier en mains que quelques minutes et qu’il s’agissait d’un exemplaire de présérie. Néanmoins nous nous voulons confiants dans la capacité de la marque à redorer son blason sur ce plan là quand bien même elle n’apporte aucune preuve de sa bonne foi.

Pour le reste, le D610 ne peut qu’être conforme à ce que vous connaissez déjà du D600, les résultats sont à la hauteur des attentes des photographes désireux de passer au Plein Format sans pour autant devoir investir dans un D800 ou un D4.

Il n’en reste pas moins que Nikon aurait pu proposer quelques améliorations bienvenues sur ce boîtier, comme un module AF un peu plus évolué (celui du Nikon D7100 est plus performant), une prise en main plus proche de ce que l’on connaît avec les modèles experts-pros ou un module Wi-Fi intégré. Tant qu’à faire de mettre à jour, nous aurions apprécié quelques nouveautés faisant oublier les problèmes.

Le Nikon D610 sera disponible dès le 18 octobre 2013 au tarif public conseillé (boîtier nu) de 1899 euros.

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Saint-Oblas

    « Il n’en reste pas moins que Nikon aurait pu proposer quelques
    améliorations bienvenues sur ce boîtier, comme un module AF un peu plus
    évolué (celui du Nikon D7100
    est plus performant), une prise en main plus proche de ce que l’on
    connaît avec les modèles experts-pros ou un module Wi-Fi intégré. »

    Bien d’accord! mais cela permettra de lancer dans un an un D620!

  • DarkSchneider

    mais pour proposer des ameliorations techniques, ca suppose aussi de revoir l’architecture complete du boitier, de refaire une serie de tests, et de changer la chaine de production.
    Donc difficile à faire en 1 an.
    C’est bien beau de vouloir le graal, mais faut aussi donner le temps de le construire !
    Jamais content les francais :p

    • Saint-Oblas

      Je comprends que ceux qui ont acheté un D600 et qui ont des problèmes de poussières ne soient pas contents et je ne croient pas qu’il n’y aient que les Français!

      • Saint-Oblas

        Je n’étais pas bien réveillé et vous prie de m’excuser pour les fautes d’orthographe épouvantables. Il faut bien évidemment lire:

        « Je comprends que ceux qui ont acheté un D600 et qui ont des problèmes de
        poussières ne soient pas contents et je ne crois pas qu’il n’y ait
        que les Français!

  • seboblavie

    Vu le prix et les caractéristiques, si l’on veux passer au format FX autant ajouter 400 euros de plus et prendre un D800. Le D610 est surement un bon boitier mais il sera beaucoup plus restreint et quand on commence à jouer dans ces prix là autant prendre le meilleur et ne pas se casser la tête en ce disant que l’on changera plus tard pour le D800. Moi je shoot avec le nikon D7100 qui est vraiment incroyable pour un format DX, j’en apprend tout les jours, et je sais qu’un jour au final je garderais le D7100 en DX et je m’offrirais le D800 en Format FX pour des tirages d’encore meilleure qualité. Alors un conseil, soit restez en DX avec un très très bon appareil comme le D7100 soit, si vous avez vraiment envie ou besoin de passer au format FX passez directement au D800. Après , si le D610 était au même prix que le D7100, là ça serait plus intéressent de passer en Fx dans une gamme amateur.

    • passionamateur

      c’est facile de jongler avec les euros ,surtout pour un retraité
      400euro c’est1 mois et demi de nourriture chez moi et avec cette crise, nos enfants au chômage ,ces 400 euros sont mieux destinés a aider nos enfants.

  • Jean-Christophe Destailleur

    A quand un D810 ? (afin de remplacer le D800, lui aussi beaucoup trop sensible aux problèmes de poussières)

    • calvacoca

      > Jean-Christophe Destailleur : drôle de façon de tenir un reflex !!! ;o)

  • Eric

    Bonjour, souhaitons à Nikon que sa démarche aie une suite positive, l’image de marque en a pris pour son grade. Si les futurs acheteurs semblent rassurés qu’en est-il des « laissé pour compte » c’est à dire les actuels propriétaires de D600 (même propres) qui se retrouvent avec un boitier invendable aujourd’hui comme dans le futur.

  • C’est pas écrit La Poste

    Je suis utilisateur Nikon à l’heure actuelle, mais je m’interroge sur mon futur renouvellement de boitier qui se profile!

    La politique Nikon vis à vis de ses clients lésés par le D600 n’engage pas la confiance du consommateur, même avec un nouveau produit comme le D610, nul doute qu’au moindre problème la firme Nikon va se dérober par une communication « à la langue de bois ». Tant que les actuels propriétaires de D600 qui se plaignent de problèmes de poussière sur le capteur ne seront pas dédommagés par un échange ou un compromis acceptable en leur faveur, il est hors de question de lorgner sur le matériel d’une firme qui se comporte ainsi.
    J’invite l’ensemble des utilisateurs même non propriétaires de D600 à manifester leur mécontentement sur les forums, c’est seulement de cette façon que l’industriel prendra en compte les doléances des utilisateurs.

  • Pthi

    J’en fait quoi de mon D600 du coup ?

    Je vais faire des photos en espérant que les poussières ne vont pas réapparaître depuis son retour du SAV.

    Sinon que pourrais je faire ? Rien car le revendre me parait mission (pas impossible) mais difficile et surtout pas correcte.

    Prendre un D610 si Mr NIKON veut bien me le proposer … Bof en même temps prendre un reliquat du D600 histoire de sauver les meubles ??? la réponse de Mr NIKON me déçoit une fois de plus et nous pensons tous qu’une communication franche avec rappel des appareils défectueux eut été bien plus élégant et profitable à l’image de la marque !!!!
    Bien dommage moi qui avait fait le pas et choisit un D600 avant d’investir dans les beaux objectifs pro Nikon. Je vais attendre de voir.

    Qui sait le D600 deviendra peut être une légende ?

  • GAUTHIER

    mon envie de passer au plein format me portais à lorgner sur le D600 mais heureusement pour moi les alertes sur les problèmes de ce boitier et la scandaleuse attitude de NIKON ont mis fin à mon projet.
    je ne suis pas enclin à faire confiance à un constructeur se comportant avec un tel mépris pour ses clients qui investissent beaucoup d’argent afin de vivre leur passion. NIKON vient de se tirer une balle dans le pied et risque de boiter un bon moment car pour ma part mon prochain plein format sera un CANON ou un SONY et ceci par principe de solidarité avec les possesseurs de D600 traités comme des moins que rien.

    • passionamateur

      et bien client Nikon pour tout mes boitiers reflex je reste sur la marque et j’ai pris ce d610 (malgré les déboires du d600) qui est une vraie merveille pour moi pour la qualité de ses photos .j’ai rien vu de comparable a 1500 euro neuf chez sony et canon

  • TONTON

    Les commentaires de journalistes spécialisés sont très souvent à mourir de rire ; ils vous disent – soi-disant – la vérité… mais ils oublient de vous dire que leur vérité d’aujourd’hui n’est jamais celle de demain 🙂

  • quisentbon

    Nikon n’a pas suffisamment testé son D600 avant de le mettre sur le marché, probablement faute de temps. Cela aurait pu arriver à n’importe quel autre fabriquant. En revanche, sans doute que Sony ou Canon aurait mieux géré la crise et le mécontentement des clients (en effet on peut difficilement faire pire).
    Je pense que la bonne option, lorsque l’on souhaite acheter un boitier, est de ne pas se ruer sur le dernier truc sorti, mais d’attendre un peu (quelques mois voir années). C’est tout bénéf car le prix baissera sensiblement et le boitier deviendra éprouvé. J’ai d’autres trucs en tête pour lesquel c’est aussi valable : nouvelles versions de mac osx, … 😉
    En début d’année j’ai acheté un D700 et un bon objo au lieu d’un D600 dernier cri. Grand bien m’en a pris et je ne peux que conseiller aux personnes intéressées par passer au FF d’étudier cette possibilité, qui fait en plus économiser de l’argent ! L’idée d’un D800, comme lu dans les commentaires, est sidérante.

  • Pingback: Test terrain : 15 jours avec le Nikon D5300, le reflex qui se prend pour un grand ! | Nikon Passion()