Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO – Je suis Mr. Plus !

Prenez un Nikon D4, corrigez tout ce qui devait l’être, optimisez quelques paramètres et vous obtenez le Nikon D4s ! Le boîtier Pro de la marque évolue de façon subtile mais néanmoins pertinente et vient directement concurrencer le Canon 1Dx qui n’a plus qu’à bien se tenir. Revue de détail des nouveautés suite à notre prise en main récente.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Avec le D3s Nikon apportait quelques aménagements au D3 et plaçait la barre déjà très haut. Le Nikon D4 lui succédait pourtant avec une meilleure gestion des basses lumières, un capteur plus riche en pixels et quelques aménagements vidéos.

Que pouvait alors bien proposer Nikon avec le Nikon D4s ? Selon les dernières rumeurs sur le Nikon D4s, pas plus de pixels (c’est réservé au futur Nikon D5), pas de révolution mais des améliorations de tout ce qui devait l’être sur le D4. Imparfait le Nikon D4 ? Pas vraiment mais plusieurs points méritaient l’attention du constructeur pour répondre aux attentes des photographes les plus exigeants.

Le Nikon D4s n’est de prime abord qu’un D4 revu et corrigé mais à bien y regarder la nature des changements est plus profonde qu’il n’y parait.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Nikon D4s : plus sensible

Le Nikon D4S est le premier boîtier à franchir la barre des 400.000 ISO avec une valeur record de 409.600 ISO ! Cette valeur peut sembler bien inutile au commun des mortels, mais certains photographes sont en permanence à la recherche d’une très grande sensibilité. Les Nikon pros sont par exemple utilisés pour des prises de vues nocturnes par certains services de sécurité ou corps d’armées. Les photographes sportifs apprécient également de gagner une vitesse dans les valeurs plus courantes de sensibilité.

Le Nikon D4s est donné pour 25.600 ISO en standard mais se comporte plutôt très bien au-delà si nous en croyons les images tests réalisées par les photographes des Jeux Olympiques de Sochi qui ont eu la primeur du boîtier (ils avouent avoir gagné un vrai cran en sensibilité par rapport au D4).

Ce gain en sensibilité est le résultat de l’implantation du processeur Expeed 4 et surtout d’un nouveau capteur 16.2Mp CMOS. Celui-ci, bien que semblable en apparence à celui du Nikon D4, est en fait un modèle revu et amélioré.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Nikon D4s : plus rapide

Avec son nouveau processeur Expeed 4 et un nouveau miroir, le Nikon D4s atteint la cadence rafale record de 11 vps. Pour mémoire le D4 atteint 10 vps et le D3s seulement (!) 9 vps. Ces 11 vps sont atteints avec le mode AF actif. Là-aussi nous avons pu voir des séries de photos prises à Sochi qui montrent bien les capacités de cet ensemble à déclencher à 11 vps en assurant des images nettes d’un bout à l’autre de la séquence.

Autre argument de cet AF revu et amélioré, une capacité extrême à faire le point dans des conditions de lumière très difficiles. Le D4s fait le point sur un sujet à peine visible comme sur cette image de Sochi sur laquelle nous avons eu du mal à discerner … le sujet tout en réalisant après coup qu’il était vraiment net !

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

L’autofocus du Nikon D4s a également été modifié pour tenir compte des remarques de certains photographes rencontrant des problèmes de focus arrière : en mode AF-C le D4 pouvait parfois faire le point sur l’arrière-plan et non le sujet en raison d’une bascule inopportune sur un collimateur mitoyen. Le Nikon D4s comporte un nouveau mode (un de plus !) dénommé AF-C Groupe AF ou AF zone groupée qui corrige ce dysfonctionnement.

Le mode AF-C Zone Groupée permet de faire fonctionner un ensemble de 5 collimateurs en croix comme une entité unique, il évite les problèmes de bascule d’un collimateur à l’autre. Ce mode est en quelque sorte un mode AF automatique utilisant une zone de détection plus large que sur les précédents modèles (vous suivez ? Si non, relisez notre dossier sur les modes AF Nikon).

Nikon D4s : plus qualitatif

Le traitement d’images du Nikon D4s est amélioré pour donner des images plus flatteuses en sortie JPG directe. Les pros utilisant énormément le JPG pour gagner en temps de transfert et de traitement, il est crucial que ces images soient de la meilleure qualité possible. Avec le D4s, les teintes chair sont mieux gérées. La colorimétrie a été revue ainsi que la gestion de la balance des blancs. La netteté est améliorée, le niveau de bruit numérique sur l’ensemble de l’image est réduit.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Nikon D4s : plus vidéo

Nikon travaille fort pour rattraper le retard sur la concurrence en matière de vidéo reflex. Avec le Nikon D4s, les plus exigeants des vidéastes devraient être satisfaits. Le D4s propose de nouvelles fonctions parmi lesquelles un recadrage Live au format FX, DX et Crop x2.7.

Le niveau sonore de l’enregistrement est ajustable en cours de tournage tandis que le boîtier permet d’isoler une partie du spectre pour écrêter ce qui ne fait pas partie d’un registre vocal particulier. C’est le cas lors de l’enregistrement d’interview si l’on souhaite filtrer les bruits parasites et mettre la prédominance sur la voix du sujet.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Les vidéastes intéressés par les hautes sensibilités noteront que le Nikon D4s peut filmer en mode Hi-4 soit à la sensibilité extrême de 409.600 ISO. Les sorties vidéos sont bien évidemment disponibles en Full HD 1080p à 60, 50, 30, 25 et 24p.

Nikon D4s : plus rapide en transfert

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Le Nikon D4s dispose d’une sortie Gigabit Ethernet trois fois plus rapide que celle du Nikon D4. Ce mode de connexion est celui qui est le plus souvent utilisé dans les enceintes sportives, les boîtiers étant directement reliés au réseau Ethernet local (le WiFi est assez mal vu dans ce type d’enceintes pour des raisons de sécurité). Le D4s peut ainsi transférer à la vitesse maximale de 185Mb/sec.

Les tests réalisés à Sochi ont permis de valider des installations de déclenchement à distance avec des D4s montés sur têtes robotisées en haut des pistes et rapatriement des images au centre de presse distant de quelques kms en moins de 4 secondes. Le Nikon D4s est actuellement le boîtier présentant le taux de transfert le plus élevé, le Canon 1Dx se contentant (!) de 160Mb.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Le gain en vitesse de transfert est encore amélioré par l’apparition d’un nouveau format de fichier dénommé RAW Size S. Il s’agit d’un format NEF classique (un RAW et les infos de modes propres à Nikon) au standard 12 bits non compressés. La définition est de 2464 x 1640 pixels pour un gain en poids de fichier estimé à 2x. Ce ‘mini’ RAW de 4Mp est l’équivalent d’1/4 de RAW classique et permet la retouche ultérieure via un logiciel spécialisé. Notons toutefois que ce mode n’est pas réversible, le RAW Size S ne peut être reconverti en RAW classique après la prise de vue.

Le Nikon D4s peut également bénéficier du module Wi-Fi Nikon WT-5 qui permet le transfert des images sans fil vers une tablette ou un smartphone, le contrôle à distance du boîtier et le contrôle de plusieurs boîtiers (jusqu’à 10) avec déclenchement synchrone depuis le boîtier maître.

Nikon D4s : plus ergonomique

Le Nikon D4s bénéficie de quelques retouches ergonomiques mineures. La poignée grip est un peu plus creuse pour une meilleure prise en main. Les boutons arrières proches des deux touches AF sont rapprochés pour une manipulation plus simple.

Nikon D4s : 16.2Mp, 11vps, 409.600 ISO

Nikon D4s : plus endurant

Le Nikon D4s inaugure une nouvelle batterie Nikon En-EL18a dont la capacité est revue par rapport à celle du Nikon D4. Cette batterie propose une capacité de 2500 mAh, soit 25% de plus que le modèle En-EL18 du D4. Nikon avoue avoir trouvé le moyen de contourner les règles japonaises contraignantes en matière de batteries en toute légalité pour proposer ce nouveau modèle.

Cette batterie est accompagnée d’un nouveau chargeur. L’ensemble est pleinement compatible avec le Nikon D4 : batterie et chargeur sont interchangeables d’un modèle à l’autre.

Le Nikon D4s sera proposé au tarif public de 5999 euros dès le mois de mars 2014.

Source : Nikon

QUESTION : Que pensez-vous de cette évolution du boîtier pro Nikon ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Ly

    Je pense que donner des améliorations au compte-goutte est un mauvais calcul. Dans 9 mois, le D4X ou D5 montrons à 24Millions de pixels : il aurait été plus malin de nous les donner tout de suite.
    Sacrés responsables du marketing, il faudrait les enferrer ceux-la !

    • Alain

      J’espère que ce sera plutôt 36 Millions de pixels. J’ai un D800 et j’aurai du mal maintenant à descendre en dessous tant les possibilités d’agrandissement et de recadrage son immenses !

      • stream

        en effet alain c est du foutage de gueule pardonnez mon expression a l heure ou le d600 devenue obsolete tourne a 24 megapixel ils refilent du 16 mega??!!
        non mais ils ont fait un effort sur les iso…
        et dans quelques mois les memes iso sur un boitier un peu plus performant mais pas trop faut vendre les d4s!!

        • Kawai

          Ok mais les NEF ne sont pas compatibles avec APERTURE d’Apple.

        • Luc Viatour

          faut vraiment pas avoir utilisé un D4s pour dire des trucs pareils, la mode des pixels c’est très bien pour le grand public, les pros n’en ont pas besoin au contraire 36mp au quotidiens c’est une plaie et cela ne sert à rien. Par contre un viseur clair, des isos réellement propres, et un boîtier résistant avec des fonctions directes ça tous les jours c’est un bonheur. Testes l’af du D600 et le viseur du D600 et puis tu testes un D4s, tu verras que nous ne parlons absolument pas de la même chose.

          Le D5 n’auras même pas 24MP mais 20MP et pourtant ce sera le fleuron de la marque! Mais les évolutions seront sur les iso, la vitesse af, la couverture af, la vidéo 4K, deux slots XQD pour suivre la cadence 4k et certainement encore d’autres surprises.

  • Michel Audinot

    Expand 4 n’est pas une amélioration au compte goutte ! ça en fait le meilleur boitier en sensibilité du marché. Par contre qu’en est-il du filtre passe bas?

  • Olaf le flibustier

    Dommage que le capteur soit resté bloqué sur 16mpix, enfin apres tout c’est une version S et non X , mais dommage, il était dit un moment que le prochain boitier pro de chez Nikon devait être le D4X avec un capteur 54mpix et bi-expeed 3, on en est pas encore là je crois !

  • Horus Nikopol

    Olaf comment veux-tu tenir la cadence de shoot avec 54 mpixels au derrière?
    Par contre un petit 24mp et sans filtre passe bas + wifi intégré ça aurait été le top, surtout avec un Rj45 à 1Gb/sec!

  • Maris

    Le capteur aurait pu être amélioré à 24 mpix,alors que le D 800,D 600,…en sont posséssif,et même des compacts le sont.

  • zuena claude

    Mon D4 fait du 11img seconde. ou du moins il els affiche dans le menu.. les ISO à 4000 déjà sa bruite beaucoup, quand il n’y a pas de lumière bien sur . alors à 400000 iso sa doit être des gros cailloux!

  • Pingback: Mise à jour firmware pour le Nikon D810 : version 1.10 disponible | Nikon Passion()

  • Pingback: Nouveau Nikon D5 : 20Mp, 102400 ISO, 100 collimateurs AF, vidéo 4K ... ? | Nikon Passion()