Nikon D810, le même en mieux : nouveau capteur 36Mp, 51.200 ISO, 7vps, Expeed 4, 3199 euros

Nikon annonce le nouveau Nikon D810 qui vient remplacer les précédents D800 et D800E avec une fiche technique optimisée. Un meilleur piqué d’image, une meilleure sensibilité, un boîtier plus rapide et plus silencieux et une ergonomie légèrement revue font de ce D810 le reflex pro polyvalent par excellence. Nous avons pu prendre en main les tous premiers exemplaires du Nikon D810, voici ce que nous en pensons.

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

Avec le lancement des frères jumeaux Nikon D800 et Nikon D800E début 2012, Nikon avait frappé un grand coup. Il s’agissait en effet de proposer un reflex doté d’un capteur excessivement riche en pixels – 36Mp – et décliné en deux versions différentes avec et sans filtre passe-bas.

Si le nombre de pixels des D800/D800E a fait couler beaucoup d’encre, il n’en reste pas moins que le D800 a su trouver sa place dans la gamme Nikon avec près de 31% des ventes de boîtiers plein format (face au D610 et au D4s).

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

Nouveau capteur 36,3 Mp

Aussi performants soient-ils, les D800 et D800E pouvaient encore être améliorés pour devenir plus polyvalents. C’est ce que Nikon a souhaité proposer avec cette nouvelle mouture dénommée D810. Ici plus de déclinaison « avec ou sans filtre passe-bas« , le D810 embarque un capteur conçu dès l’origine sans filtre alors que le D800E devait composer avec un assemblage visant à annuler l’effet de ce filtre.

Le Nikon D810 dispose donc d’un nouveau capteur développé par Nikon et toujours riche de 36,3Mp. L’expérience du D800E a montré que le risque de moiré était excessivement faible en pratique, aussi le D810 remplace à lui tout seul les deux précédents modèles.

Nikon D810 : nouveau capteur 36Mp, 51200 ISO, 7vps, Expeed 4, 3299 euros

Nouveau processeur d’images Expeed 4

En toute logique, le Nikon D810 utilise le processeur d’image Expeed 4 apparu avec les Nikon D5300 et D3300 et qui équipe déjà le récent Nikon D4s. Ce processeur apporte une vitesse de traitement des signaux qui a permis aux ingénieurs Nikon de gagner entre autre en sensibilité et en gestion du bruit grâce à une performance accrue en matière de traitement des données du capteur.

Meilleure sensibilité

Le Nikon D810 élargit la plage de sensibilité du D800. Capable de grimper à 51.200 ISO en mode étendu (12.800 ISO natifs), il sait aussi descendre à 32 ISO (64 ISO natifs) pour satisfaire les besoins des photographes de sport par exemple comme des vidéastes qui tournent avec une grande ouverture et un éclairage fixe.

Nikon D810 : nouveau capteur 36Mp, 51200 ISO, 7vps, Expeed 4, 3299 euros

Meilleure cadence rafale

Un des reproches fait au D800 concernait sa cadence limitée en mode rafale. Grâce aux bienfaits du processeur Expeed 4 la cadence du D810 grimpe désormais à 5vps en mode FX, 7vps en mode DX (comme le D7100) et 3 vps en mode Qc (rafale silencieuse).

Cette cadence élevée est également rendue possible par l’utilisation d’un nouveau mécanisme d’obturateur et des améliorations faites à l’ensemble miroir. Le D810 dispose également d’un double système d’obturation, mécanique et électronique, qui permet de minimiser le risque de flou de bougé, un problème souvent rencontré avec le D800.

Les modifications effectuées sur le miroir contribuent également aux bons résultats observés par les photographes ayant pu déjà tester le boîtier. Cet ensemble permet au D810 d’être plus silencieux au déclenchement que le D800, nous l’avons d’ailleurs vérifié ! Le D810 inaugure un nouveau mode Qc pour Quiet Continuous qui autorise des rafales en mode silencieux.

Nikon D810 : nouveau capteur 36Mp, 51200 ISO, 7vps, Expeed 4, 3299 euros

Mode sRAW et mode DX

Apparu sur le Nikon D4S, le mode sRAW arrive sur le D810. S’il nous semblait peu justifié sur le D4S, il prend plus de sens ici puisqu’il va permettre de travailler en RAW avec des fichiers dont la définition est 1/4 du RAW normal soit 9Mp. Le poids correspondant est inférieur de moitié à celui du RAW puisque le fichier ne contient pas uniquement les données brutes.

Le mode sRAW va permettre par exemple de réaliser des time-lapse avec des images moins lourdes à gérer comme de transférer plus rapidement les images via Wifi ou réseau Ethernet. Nikon a retiré tout bridage en matière de time-lapse, la seule limite sera désormais celle de votre carte mémoire et sa capacité à enregistrer les images. Le D810 dispose de plus de la pose T, une fonction absente sur les précédents modèles.

Nikon D810 : nouveau capteur 36Mp, 51200 ISO, 7vps, Expeed 4, 3299 euros

Un nouvel algorithme pour l’autofocus

Le module AF du D810 reprend les 51 collimateurs chers à la marque et propose le mode AF Groupe apparu sur le D4S. Ce mode satisfait pleinement les photographes de sport qui ont pu l’utiliser tant à Sochi pour les JO d’hiver que pour la Coupe du Monde au Brésil. Nos tests avec le D4S montrent également une vraie différence en matière de suivi AF par rapport aux précédentes versions. L’algorithme qui fournit les données au module AF a été entièrement retravaillé pour optimiser les résultats dans les différentes situations de prise de vue.

Nikon D810 : nouveau capteur 36Mp, 51200 ISO, 7vps, Expeed 4, 3299 euros

Mesure de lumière améliorée

Le Nikon D810 reprend l’essentiel du D800 mais dispose d’un tout nouveau mode Spot Auto. Ce mode permet au boîtier de fonctionner en mode Spot en décidant de lui-même quelle est la zone de haute lumière à considérer dans l’image pour caler l’exposition. Le D810 devrait s’avérer encore plus performant en photographie de scènes et de concert par exemple.

Des fichiers JPG optimisés

Parce que de nombreux photographes doivent produire des images JPG natives de la meilleure qualité possible, le D810 propose un ensemble de Picture Controls 2.0 complétés de plusieurs nouveaux réglages. Le mode Flat – uniforme – est plus neutre encore que le mode Standard. Le réglage de Clarté fait son apparition également.

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

Je suis une vraie caméra Full HD !

Le D810 reprend l’essentiel du mode vidéo du D800 complété des réglages 50p/60p. Il permet de disposer de l’ensemble de la plage de sensibilité (dès 64 ISO) pendant l’enregistrement, comme de contrôler la vitesse d’obturation, l’ouverture et le niveau sonore. Le mode Spot Auto est également disponible en vidéo.

Le D810 dispose d’un micro intégré stéréo et de la possibilité de filtrage des bruits ambiants et d’enregistrement optimisé pour les voix humaines.

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

Parmi les modifications complémentaires, citons une nouvelle prise HDMI avec système de verrouillage du câble qui évite que ce dernier ne se déconnecte seul comme c’est parfois le cas sur le D800. Un mode Zebra fait son apparition permettant de distinguer les zones de surexposition sur l’écran LCD arrière.

Et la 4k ? Nikon justifie l’absence d’un mode 4k par une demande encore trop faible de la part des photographes et vidéastes. La plupart de ceux qui utilisent un reflex pour tourner le font lors de reportages qui ne demandent pas de tournage en 4k. L’ajout de ce mode nécessite par ailleurs une refonte complète du boîtier (processeurs, architecture électronique) non justifiée au vu de la demande actuelle.

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

Une construction et une ergonomie revues et améliorées

Le D810 dispose d’un tout nouveau corps en alliage de magnésium et fibre de carbone qui a permis de diminuer le poids du boîtier. Officiellement « résistant tous temps« , le D810 progresse par rapport au D800 sans être aussi résistant toutefois que le D4S et son architecture monobloc.

L’écran LCD arrière est un nouveau modèle RGBW de diagonale 3,2 pouces comportant 1.229k points. Il dispose de l’ajustement de colorimétrie pour un rendu le plus fidèle possible des images. Le Live View incorpore une nouvelle fonction Split Screen qui permet de zoomer dans l’image sur deux zones distinctes simultanément pour en contrôler la netteté par exemple.

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

La touche AF-On est disposée en léger retrait par rapport au D800 pour qu’elle se démarque mieux. Le réglage de mesure de lumière prend la place du réglage de bracketing sur la couronne supérieure gauche et une touche Info supplémentaire fait son apparition en face arrière.

Nikon D810 Prise en main et premières impressions

Premier avis sur le Nikon D810

Avec les D800 et D800E Nikon avait placé la barre très haut en matière de performances et de qualité d’image. Il semblait difficile de faire mieux mais la marque a su relever le défi avec le D810 qui progresse assurément en qualité d’image, rapidité, polyvalence et ergonomie.

Le Nikon D810 reprend l’essentiel des D800 et D800E, mais apporte un ensemble d’améliorations dont certaines peuvent paraître subtiles pour proposer un ensemble unique et encore plus polyvalent. Les premiers tests devraient montrer si la différence est réelle en matière de qualité d’image mais la marque nous a habitués à proposer toujours mieux avec chaque nouveau boîtier, nous sommes donc confiants.

Le D810 répond aux besoins des photographes désireux de disposer d’un ensemble cohérent, dont les performances tant en mode photo que vidéo ne sont plus à prouver. Le D810 se rapproche du Tout en Un idéal pour les photographes pros. Il offre une belle polyvalence aux amateurs désireux de disposer tout à la fois des formats FX et DX avec des fichiers suffisamment définis et qualitatifs dans les deux modes.

Le Nikon D810 sera disponible dès le 17 juillet 2014 au tarif public de 3199 euros (soit le tarif du D800E à sa sortie). Il se place ainsi entre un Nikon Df beaucoup moins polyvalent et dépourvu de vidéo (2699 euros) et un Nikon D4s très haut de gamme et dédié à l’action et aux situations extrêmes (5999 euros).

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Ce fût très intéressant. On se sentait pris au piège entre les D600 et D800, sans véritable successeur au D700, mais là ça donne envie !

    • francis delorge

      A lire ce résumé, je vois peu pour l’amélioration d’un cliché par rapport à un D800 E que j’apprécie…
      Du changement certes, minimal et qui dessert la revente d’appareils récents.. Est-ce bien raisonnable ????
      Bien à vous.

      • Si l’on est pro avec les usages associés, il y a de vraies différences en rapidité et qualité d’image attendue. Pour l’amateur, c’est moins évident.

        • Jean Miche Muche

          L’Af et la mise au point est-il réellement améliorer par rapport au D800/D800E ? C’est vraiment le seul bémol que je pourrais lui trouver… et toujours un couple CF/SD card ?

          • OUI pour les deux questions 🙂

          • Jean Miche Muche

            my dreams come true !

  • chouette jetons nos d800. non je blague mais cela fais 6 mois que j’ai mon d800 et hop en voilà un autre, franchement dommage que nikon n’ai pas augmenté les mega pixel (41 m/b aurait été bien par exemple). non c’est encore une blague, il a l’aire bien sur le papier, maintenant il faut voir sur le terrain. pour moi que suis amateur 3200 € ça pèse lourd dans le budget. on verra l’an prochain

  • Bruno 79

    Bonjour, j’ai un D800 que je compte bien garder, comme deuxième boitier, et me faire le plaisir d’un D810 en premier boitier !!!

  • MSR Photographie

    Je trouve paradoxal de sortir un D800E et de déjà de le mettre en concurrence avec le nouveau D810…
    Cela dévalorise un excellent matériel qui coûte complet , boitier nu, équipé de la batterie supplémentaire un prix déjà élevé qui se doit d’être rentabilisé.

    • Le D800E est sorti il y a deux ans, il n’est donc pas « déjà » mis en concurrence avec le D810 mais « au bout de deux ans » 😉

      • MSR Photographie

        Je vous remercie pour votre réponse.
        Je dis simplement que étant propriétaire d’un D 800 E, la sortie du D 810 dévalorise le D 800 E de plus de 50 % à la revente dans le cas ou l’on souhaiterait l’acquérir .
        Ce n’est pas sérieux … il aurait mieux valu appeler cette version le D 800 D ….

        • MSR Photographie

          On apprend de plus que le D 810 sera vendu au prix de vente du D 800E à sa sortie !!!! Incroyable le manque de sérieux professionnel de Nikon. La série des D 800 sont la gamme la plus utilisée par les professionnels …en France … et Nikon dévalorise sa propre marque …
          Un D 800 E neuf ne vaut plus que 1500 € à la revente en occasion

          • Le D800E se vend plus cher que ça, il faut étudier un peu les annonces. Et les nouveaux boîtiers sortent toujours au tarif des modèles précédents, là-aussi rien de neuf …

          • SyBe

            Oui, comme pour l’automobile, la décote est sévère les premières années. Ensuite, cela se tasse.

            Vouloir le dernier modèle a tout prix, cela se paye…

          • Jay Bee

            Commandez le chez purnima digital ils sont serieux et moins cher de 30%.

        • Quel que soit le nom donné, ça ne change rien. C’est le cas pour tous les boîtiers depuis l’arrivée du numérique, et donc pour le D800 aussi.

          • lepivert

            Nikon se veut de jouer la politique du renouvellement ,il ferait mieux de finir comme par le passé ses boitiers , afin de nous éviter des passages au SAV ,qui bien des fois ne résolvent rien du tout . L’avancée technologique est une chose ,la fiabilité en est une autre . Mr Nikon ,cette politique va vous mener à la cata . La course avec Canon,n’est pas une bonne chose !

          • C’est marrant car quand Nikon n’annonce rien, vous êtes tous les premiers à râler 🙂

  • esolarc

    Pour ma part j’avais le D800E, je dits j’avais car je viens de le revendre en même temps que j’ai commandé le D810. Non pas parceque j’avais quoique ce soit a reprocher à mon D800E qui est un formidable appareil (quoi que je lui préfère le Df en basse lumière) mais pour trois raisons, la première le mode video en 50p/60p pour pouvoir faire du ralenti, la deuxième le mode silencieux et enfin la décote que risque de prendre le D800.

    • Jay Bee

      Bien vu, idem pour moi, le mode silencieux qui tape moins, l’af groupé et la montée en iso meilleure !

  • Saint-Oblas

    Si les améliorations sont suffisantes, la sortie d’un nouveau boitier se justifie. Je ne comprends pas dans ce cas les réactions négatives de certains. Rien n’oblige à acheter le nouveau modèle! Personnellement, tant que le modèle que je possède me convient je ne me sens pas obligé de changer. Par contre en cas de changement je suis heureux que toutes les améliorations possibles aient été apportées pour le même prix.

    • SyBe

      L’obsolescence perçue d’un matériel survient de plus en plus tôt, en effet. Les forums (de par leur membres), la pub, la presse jouent le jeu des vendeurs et incitent a en vouloir toujours plus.
      Comme si un photographe qui ne possédait pas le dernier cri était d’office a considérer comme peu sérieux ou peu investit.
      Certains doivent etre plus sensibles aux effets de cette pression sociétale que d’autres. Ou bien se servent de leur matos rutilant comme d’un tremplin pour faire parler de leur travail, je ne sais pas.

  • pero didier

    les amis comment trouvez nikon d800 pour un photographe de mariage quelle sont vos avis merci didier pero kinshasa RDC

  • Pierre Alcaraz

    Pour ma part, je garde mon D800, et arrête là la course a l’armement, je laisse cela aux autres

  • lepivert

    les différences entre boitiers D800/800e et D810 sont-ils si marquantes ? le prix se justifie-t’il ? la course aux pixels ,apporte t’elle vraiment un plus ?

    • Les différences sont sensibles, oui, si vous en avez besoin.
      Les 36Mp ? Là-aussi, c’est vous qui savez si vous en avez besoin ou pas non ?

    • j avais un d300 je sur d810 c est carrément géant les 36 mp sont au rdv et le ressenti au niveau photo est impressionnant

  • Maya

    Bonjour,

    Je suis de Québec, je viens de me procurer la nikon d810 pour faire des vidéos. C’est la première fois que j’ai une telle caméra dans les mains, je suis un peu perdu en ce qui concerne l’utilisation de cette super camera. Est-ce que quelqu’un si connaît bien, qui vient de Québec et qui pourrait me donner un petit cours sur cette camera.

    MERCI
    Maya

  • Pingback: Concours Nikon Music Festival 2015 : à vous les Vieilles Charrues et Rock en Seine ! | Choisir et utiliser votre reflex - Nikon Passion()

  • Pingback: Nikon AF-S NIKKOR 20mm f/1.8G ED : le grand-angle fait peau neuve et ouvre en grand ! | Choisir et utiliser votre reflex - Nikon Passion()

  • Pingback: Réglages, tests techniques et objectifs conseillés pour le Nikon D810 : le guide de JMS | Choisir et utiliser votre reflex - Nikon Passion()

  • anthony le masson

    Amateur photo depuis 3 ans, je possède un D7100. j’ai fais mes armes avec. j’en suis encore très satisfais. toutefois, en basse lumière, sport en salle, il me manque la montée en sensibilité, pour déclencher plus rapidement. je pense que je vais opter pour ce D810. je vais encore attendre un peu, continuer à m’améliorer, tout en préparant le successeur de mon boitier actuel (que je vais conserver de toute façon….).

    • Les 36MP du D810 sont autrement plus complexes à maîtriser, attention à ne pas perdre plus que vous ne gagnez. Pour la seule sensibilité, le capteur du D7200 est bien aussi (et moins onéreux)

      • anthony le masson

        vraiment un bien meilleur gain en sensibilité ???
        je ne fais pas la course aux pixels, mais surtout en sensibilité Iso……
        je ne cherche pas non plus à dépenser à tout va…..mais je recherche bien mieux à ce niveau là ! 😉
        je précise qu’en optique, je suis relativement bien équipé…..Sigma 70-200, 2.8 HSM OS, Sigma 120-300, 2.8 HSM OX, Sigma 35mm 1.4 Art et autres Nikon….
        et le D810 se trouve sans grande difficulté vers 2100…2200€.

  • Pingback: Mise à jour firmware pour le Nikon D810 : version 1.10 disponible | Nikon Passion()