Nouveau Nikon D800 : FX, 36,3Mp, vidéo 1080p FullHD, 2899 euros

Le Nikon D800 est (enfin) arrivé ! Le nouveau D800 tant attendu vient donc remplacer le Nikon D700 et apporte son lot de nouveautés dont certaines ont été déjà présentées sur le récent Nikon D4. Ce Nikon D800 présente toutefois quelques spécificités bien à lui : un capteur (très) riche en pixels – 36Mp – et une inédite version D800E dont la particularité est de ne pas disposer de filtre AA, le filtre Anti-Aliasing qui réduit le moiré mais diminue l’impression de netteté de l’image. Les D700 et D3x restent au catalogue – pour écouler les stocks ? – mais il apparaît clairement que ce Nikon D800 a pour vrai objectif de remplacer les deux modèles de la gamme pro dont le très spécifique D3x à la résolution de 24Mp.

Nikon D800 vu de face

Le Nikon D800 vu de profil – le boîtier adopte un design en rondeur et diffère ainsi du D700

Le Nikon D800 aura fait parler de lui ! Le boîtier devait initialement être présenté courant Octobre 2011 mais les évènements climatiques en Asie ayant perturbé les sites de production Nikon et Sony, Nikon a du revoir ses plannings. Tout est à peu près rentré dans l’ordre et le D800 arrive officiellement après des mois de rumeurs, supputations et autres exaspérations des fans de la marque. Le D700 reste un superbe boîtier mais l’absence de mode vidéo handicape les professionnels et vidéastes, la définition limitée à 12Mp peut être un frein pour certains et la sensibilité en basses lumières du D700 n’est pas au niveau de ce que sait faire désormais Nikon si l’on se fie aux performances du D3s et du tout récent Nikon D4.

Nikon D800 vu de dessusUn sélecteur de fonctions à gauche complété d’une touche Bracketing par rapport au D700, un bouton d’enregistrement vidéo direct comme sur les récents D3s et D4 à droite et un écran LCD supérieur conforme à ce que l’on connaît sur les Nikon numériques. Notez le flash intégré et la griffe porte-flash, une différence majeure avec le Nikon D4 qui ne comporte pas de flash.

Un capteur riche en pixels

Le Nikon D800 arrive avec une fiche technique qui va néanmoins faire parler d’elle : avec 36Mp ce D800 enfonce le clou ! C’est 24Mp de plus que son prédécesseur et encore plus de deux fois la définition du récent D4 avec ses 16Mp. Le capteur qui équipe le D800, dont l’origine n’est pas mentionnée par Nikon mais qui serait fabriqué par Sony, a une définition de 7.360 x 4.912 pixels. Il présente la particularité de donner des images peu bruitées et à la dynamique étendue. La sensibilité nominale est de 100 ISO et la plage s’étend de 100 à 6400 ISO avec la possibilité d’atteindre 50 ISO et 25600 ISO en mode étendu.

Avec un tel nombre de pixels (vive les cartes mémoires et disques durs de grande capacité pour stocker les 74 Mo en RAW 14 bits), force est de reconnaître que Nikon frappe fort. Les amateurs d’images bien définies devraient être servis. Si l’on en croît Nikon, la qualité du capteur à 1600 ISO devrait permettre de générer des images totalement exemptes de bruit numérique. Un bon point même si c’est loin d’être une révolution en 2012, le D3s est déjà capable des mêmes résultats (mais à 12MP) et le Canon EOS 1D-X annonce la même prouesse avec 18Mp.

Indiscutablement, le Nikon D800 vient chasser sur les terres du moyen-format et de la très haute définition. Avec 36Mp et sans le filtre anti-moiré, la version D800E devrait concurrencer directement les dos numériques des appareils de la gamme supérieure, avec des prestations sensiblement équivalentes et un tarif bien moindre (en comparaison avec les dos numériques par exemple). Le moiré est un défaut qui se corrige facilement par un traitement logiciel approprié, le Nikon D800E sera livré avec Nikon Capture NX2 qui sait exécuter ce genre de traitement. Les utilisateurs du D800 non E devront eux faire l’acquisition de Capture NX2 (vieillissant) qui n’est toujours pas livré en série avec le boîtier.

Nikon D800 vu de face avec la poignée MB-D12

Le Nikon D800 avec sa poignée d’alimentation MB-D12 optionnelle

Nikon D800E,une version sans filtre AA

Deux Nikon D800 ? En effet, la marque japonaise annonce deux versions de son nouveau boîtier, et même si le D800E devrait être produit en série très limitée, il va intéresser tous ceux qui ont besoin de la meilleure définition possible. L’absence de filtre AA – Anti-Aliasing – sur ce boîtier permet d’éviter la perte de définition due à la présence du filtre dont le but est de supprimer les informations en provenance du capteur et considérées comme « incorrectes ». Présent dans tous les autres modèles de boîtiers Nikon (et la plupart des marques sauf le Leica M9 ou le Fuji X-Pro 1), ce filtre sert principalement à diminuer l’effet de moiré sur les images. Ce D800E intéressera ceux qui veulent obtenir les plus fins détails sur une image, en usage studio par exemple, et grâce à la définition de 36Mp, le D800E vient concurrencer directement les boîtiers moyen-format et leurs dos numériques. Les amateurs de photo astronomique apprécieront également. Le tarif du Nikon D800E est loin d’être le même par contre que celui d’un système moyen-format numérique.

Une question se pose à laquelle nous ne pouvons répondre encore : quels résultats vont donner les optiques actuelles, voire les plus anciennes, avec une telle définition ? En effet, avec 36Mp, il va falloir des optiques de qualité, et mis à part les récents objectifs à traitement nano-crystal, il y a fort à parier que les objectifs les plus anciens, aux performances satisfaisantes avec 12Mp, vont souffrir cruellement.

Nikon D800 vu de faceLe Nikon D800 reprend sensiblement la présentation du D700 et la même compacité lorsqu’il n’est pas équipé de sa poignée optionnelle

Expeed 3 et Autofocus 91000 pixels

Le Nikon D800 embarque le processeur Expeed 3 déjà présent sur le Nikon D4 (et la gamme Nikon One). Ce processeur permet de traiter les images en travaillant sur 16 bits sur des fichiers RAW de 14 bits. Le RAW 14bits non compressé était déjà présent sur le Nikon D700, c’est le traitement fait par l’Expeed 3 sur 16 bits (plus de canaux donc plus grande vitesse de traitement) qui change la donne. Cette caractéristique permet également de traiter des flux vidéos FullHD et bruts.

Le module autofocus AF Multi-CAM 3500 est hérité du récent Nikon D4 : utilisable de -2 à +19 IL, ce module embarque 15 collimateurs en croix dont 11 sont sensibles jusqu’à f/8. Le module AF est complété par un capteur RVB de 91000 points en charge de la mesure de lumière. Le processeur Expeed 3 autorise la reconnaissance de scène et la reconnaissance des visages pour adapter au mieux l’exposition.

Cet autofocus peut fonctionner jusqu’à -2IL soit la lumière que l’on observe par une nuit de pleine lune. Il sait utiliser les seules 11 plages AF centrales pour permettre la mise au point autofocus jusqu’à f/8. Autrement formulé, ce système autorise l’utilisation de convertisseurs de focales avec des optiques ouvrant à f/2.8 ou f/4 sans perte de l’autofocus.

Ces caractéristiques nous laissent penser que le Nikon D800 devrait être beaucoup plus réactif que le D700 dont l’autofocus a parfois un peu de mal à accrocher et suivre le sujet en mode de mise au point AF dynamique. Le D3s avait apporté un réel progrès, le D4 (donc le D800 aussi en toute logique) est conforme aux attentes des photographes de sport par exemple.

Le mode rafale du Nikon D800 permet 4 im/sec et 6 im/sec. avec la poignée optionnelle MB-D12. Ce ne sont pas là des valeurs record et les férus de photo de sport trouveront vite la limite, ils passeront plus probablement au Nikon D4 bien plus performant en rafale.

Nikon D800 vu de faceUne ligne toute en finesse et rondeur dans la plus pure tradition du design Nikon de ces dernières années

Viseur 100% et écran LCD 8,1cm

Le viseur du Nikon D800 propose une véritable visée 100% avec un grossissement de 0,7x là où le D700 n’offrait que 95%. C’est donc un réel progrès, et le moins que Nikon puisse faire sur ce type de boîtier. L’écran arrière reste le désormais classique LCD de 8,1 cm de diagonale et 921.000 points. Son rendu est plus flatteur que celui du D700, il est proche du sRVB pour une meilleure restitution des couleurs. La luminosité de l’écran s’adapte aux conditions ambiantes. Pas de rétro-éclairage des boutons par contre sur ce D800, à la différence du grand frère Nikon D4 mais un écran de protection amovible pour l’écran arrière.

Le Nikon D800 propose un mode HDR intégré : dans ce mode, le boîtier enregistre une photo sous-exposée et une photo surexposée en un seul mouvement de miroir, puis les combine pour rendre l’image HDR habituellement ‘fabriquée’ à l’aide d’un logiciel de post-traitement. La différence d’exposition entre les deux photos peut atteindre 3EV, ce mode n’offre néanmoins pas la souplesse offerte par un logiciel complémentaire qui sait interpréter plusieurs images pour optimiser le rendu HDR.

Le Nikon D800 permet d’enregistrer les images selon quatre formats différents  :

  • plein format (24x36mm)
  • rapport 5:4 (30x24mm)
  • rapport 3:2 (30×19.9mm)
  • format DX (23.4×15.6mm)

C’est le premier boîtier numérique à proposer un recadrage visible directement dans le viseur optique.

Les commandes supérieures du Nikon D800 restent disposées tout comme sur le Nikon D700, seule une touche vidéo apparaît sur le capot supérieur droit. Une nouvelle touche bracketing apparaît elle sur le côté gauche pour faciliter l’usage de cette commande peu ergonomique sur le D700.

Nikon D800 vu de dos

Vidéo FullHD 1080p et sortie HDMI avec flux non compressé

Tout comme son grand frère le Nikon D4, ce nouveau D800 propose le meilleur compromis du moment en matière de vidéo. Flux FullHD 1080p à 24, 25 ou 30 im./sec., sortie flux non compressé, prise pour enregistreur externe, prise pour retour son, réglage des paramètres de prise de vue en cours de tournage, mode ciné 4.2.2, etc. L’enregistrement sur carte est limité à 29mn59sec. tandis que la sortie HDMI permet d’enregistrer en continu sur un périphérique externe dans un format de montage.

Pour faciliter le montage, le Nikon D800 permet d’indiquer les plans clés grâce à un système de marqueurs ou encore d’indiquer manuellement le début et la fin d’un clip vidéo. Le contrôle audio n’est pas négligé, le D800 dispose de deux prises mini-jack 3,5mm : une entrée son pour brancher un microphone stéréo externe et une sortie casque pour le monitoring des prises en direct. Des vumètres ajustables sont visibles sur l’écran et permettent à tout moment de réguler le niveau d’enregistrement audio.

Le D800 propose deux uniques modes de recadrage en vidéo (4 sur le Nikon D4) : le plein format (FX) pour des profondeurs de champs minimales et le format DX (facteur de multiplication x 1,5) similaire au format cinéma super 35, plus souple pour gérer la mise au point manuellement.

A mi-chemin entre photo et vidéo, la fonction timelapse intégrée permet d’enregistrer les timelapse directement sous forme de fichier vidéo à des vitesses de lecture de 24 fois à 36 000 fois plus rapide que la normale.

Batterie Nikon EN-EL18 pour Nikon D800 et Nikon D4

Alimentation et cartes mémoire

Le Nikon D800 utilise une batterie EN-EL15 qui permet de déclencher environ 850 fois selon les normes CIPA. Le D700 était un peu plus permissif avec près de 1000 vues même si sur le terrain la réalité tourne plutôt autour de 600 photos. Si l’autonomie du D800 s’avère plus proche de 450 photos sur le terrain que des 750 théoriques, il s’avèrera nécessaire de prévoir une batterie de rechange ou deux lors des longues journées de shooting ! Nikon a toutefois assuré la compatibilité avec la batterie EN-EL18 du Nikon D4 qui peut s’insérer dans la poignée MB-D12 optionnelle.

Le D800 dispose de deux emplacements pour cartes mémoire, CF et SD. Pas de format XQD comme sur le grand frère, Nikon est conservateur avec le D800. Il permet également d’utiliser le mode de transmission WIFI par l’intermédiaire du module additionnel WT-4. Nous regrettons que Nikon n’ait pas jugé bon de permettre la compatibilité avec le module WT-5 du Nikon D4, la multiplication des modules optionnels alourdissant la facture et multipliant les configurations. A moins que ce module WT-5 n’ait été conçu après le D800 si l’on tient compte des dates de sorties initialement prévues (mais quand même !). Le D800 dispose d’un port USB3.

Nikon D800 connectique gauche

Dimensions et boîtier

Le Nikon D800 reprend les caractéristiques de fabrication du Nikon D4 avec un châssis entièrement en alliage de magnésium, seule la chambre reflex ne bénéficie pas de ce traitement comme sur le Nikon D4. Cette construction garantit une solidité à (presque) toute épreuve et au passage, notons la performance des ingénieurs Nikon qui ont réussi à réduire le poids de 100gr. par rapport au D700. A la fin de la journée, ça peut faire la différence !

Le boîtier comporte des joints d’étanchéité à chaque ouverture et l’utilisation d’optiques à joints toriques permet de le considérer comme tropicalisé.

L’obturateur mécanique a été renforcé pour tenir compte des contraintes apportées par la vidéo. Il est conçu pour supporter 200.000 cycles, ce que propose également le Nikon D4 (le D700 était conçu pour 150.000 cycles).

Dernière information d’importance, le tarif ! Le Nikon D800 sera disponible à partir du 22 mars au prix public conseillé de  2899 €. Le Nikon D800E sera disponible en Distribution Sélective à partir du  12 avril au prix public conseillé de 3199 €.

Source : Nikon

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


84 Commentaires sur "Nouveau Nikon D800 : FX, 36,3Mp, vidéo 1080p FullHD, 2899 euros"

  1. Bonjour,
    Savez vous si l’utilisation du grip et de la batterie du D4 augmente la rafale ? Merci

  2. J’ai trouvé un vidéo de sport (trampoline) filmée au D800 et je dois dire que le rendu est plutôt surprenant avec les slow motion ^^
    lien : http://www.youtube.com/watch?v=3Oyrfwb4YBA

  3. dommage mon reve d etre photographe mais j ai pas les moyens pr acheter un tel appareil 🙁

  4. J’ai besoins de vous tous !
    Après avoir usé un bon nombre de boitiers et d’objectifs Olympus (décidément trop fragiles pour moi), pour mes prochains 50 ans je veux tout recommencer avec du Nikon et me faire plaisir.
    Que me conseillez vous (avec les paramètres suivants) ?
    Amateur averti ( + de 30 ans de photo )
    Mon budget : 5 000 euros environ,
    Ce que j’aime : Paysages, Architecture, Animaux, Fleurs, et les gens en conditions réelles.
    Sport : Quelques fois,
    Vidéo : Jamais jusqu’alors,
    Studio : Non (pas pour moi !)
    Merci de vos précieux conseils !!!!!

  5. D800 disponible immediatement chez camara melun rue saint ambroise. Vite il n y en a qu un !

  6. Bonjour, on parle de périphériques pour enregistrer directement les vidéos du D 4 mais quels sont ils ? Un site, une adresse ? Merci à vous.
    Oliver

  7. Jean Gabriel Moulin | 8 mars 2012 à 11 h 55 min | Répondre

    erreur! il est faut de dire que ce Nikon D800 est le premier à « proposer un re-cadrage visible directement dans le viseur optique » puisque le D700 le fait pour le format DX, merci de rectifier!  

  8. BR
    Le viseur à 100% c’est un bon avantage, la vidéo ne m’intéresse pas, pour la haute sensiblité ok pour le sport et la chasse photo. mais j’attends des tests réalisés par des pro, pour l’instant je garde mon D700

  9. Le comparatif D800 – 5D mark III sera, sans aucun doute, des plus interessants

  10. Attention Nikonpassion !!! Le D800E possede un filtre passe-bas ou AA, il s’agit juste d’une differente technologie qui de sucroit laisse filtre plus de lumiere.

  11. le d800 a peut-être 36M de pixel mais la taille des pixels est toujours plus grande sur les d5100 ou du d7000 !!!!!!!!!!!

  12. Un bel engin mais qui ne correspond pas à ce que j’attendais pour remplacer mon D300 . J’attendais de meilleurs performance au niveaux de la sensibilité ISO et au niveau de la vitesse de tir (nbre d’images secondes). DE plus la taille du capteur n’est pas du tout adaptée à des pour des images de sports et d’actions (trop grosse en volume: 75Mo pour un Raw en 14 bits c’est énorme à stocker et à travailler) Résultat je viens d’acheter un D700 tout neuf à un prix cassé dont tous les éléments seront compatibles avec mon D300: poignée, batteries EN-EL4A etc….. C’est dommage de m’avoir fait perdre 6 mois.
    J’attends encore la perle Nikon pour amateur expert pas trop fortuné.

  13. Bonjour,J’ai trouvé le Nikon D800/ D800E et le Nikon D4 en pré commande sur ce site : http://www.selection-photo.com c’est une boutique Agent Pro Nikon sur Paris proche de St Lazare j’y suis déjà allé, ils sont sympa, et c’est une boutique « à l’ancienne » si ça peut intéresser du monde…En tout cas moi j’ai réservé le miens ^^

  14. De toute façon, il y aura toujours des « pas content », sortez prendre des photos svp!!!

  15. Rien sur le système de stabilisation ?

  16. j’ai cru tout lire des caractéristiques du d800, je n’ai pas trouvé si en vidéo, l’AF était continu ?

  17. Au final, pour ceux qui n’étaient pas encore au format FX, le D800 est une belle opportunité. Pour ceux qui étaient déjà sur un D700 voire au-delà, je ne me ruerai pas sur ce boitier, seulement parce qu’il a dépassé les 36 millions de pixels.

  18. J’ai lu cette coquille sur un autre blog… 200.000 cycles pour l’obturateur c’est ok, mais pas comme le D4 qui est testé sur 400.000 cycles.

    • Chapeau l’artiste, même en débutant à 10 ans et en pariant sur des progrès délirants en médecine (et en hygiène de vie!); si tu envisages de faire plus de 200 000 photos correctes dans ta vie, bon courage!

    • Tu sais je viens de passer le cap des 100 000 photos sur mon D300 et je trouve que c’est pas mal. POur arriver à 2000 000 ou plus de photos il faut vraiment shooter beaucoup beaucoup……

  19. D’après ce que j’ai pu lire, avec le D800E du moiré (normal pas de filtre) et aussi des couleurs faussées.
    Question : Mieux vaut partir sur un D800 et avec capture NX2 (par exemple) compenser la perte de qualité en augmentant la netteté ou partir sur un D800E mais corriger le moiré et les couleurs (en sachant qu’avec Capture NX2 le moiré est minimisé et non supprimé (d’après ce que j’ai lu sur un site)) ?

  20. 36 millions de pixels, c’est insuffisant. J’attends le milliard pour me décider. 2016 peut-être ?
    Si Nikon pouvait offrir un appareil qui fait seulement de bonnes photos en noir et blanc dans Paris en 1972, entre les DS et les R16, à la poursuite de Pierre Richard, ça m’irait bien.

  21. 36 millions ? Ah, mais c’est insuffisant ! 72 mégas le fichier ? Mais ça n’est rien ! Comment notre talent va-t-il s’exprimer avec si peu de petits carrés ? Franchement, il m’en faut plus. Un milliard de pixels, ce serait pas mal. Pour 2016 ?
    Bizarrement, les photos les plus marquantes sont faites avec autre chose qu’une escalade permanente. On ne tue pas les poules avec des bazookas. Je rêve encore d’un Leica M6, d’une HP5 dedans, et d’un peu de temps dans les embouteillages, à Paris, en 1972, au milieu des DS et des R16, à la poursuite en Noir & Blanc de Pierre Richard. Si Nikon pouvait mettre le capteur du D700 dans un boîtier télémétrique grand comme un Minox 35 GT, je serais ravi. Ou mieux : si Nikon avait une touche nostalgie dans son grand capteur, pour faire du Cartier-Bresson même quand on n’a rien à dire….

  22. Bien sûr, il est magnifique. Je suis un peu perplexe quant à cette course à la technologie. Aime-t-on alors la Photo ou le matériel? Ne faudrait-il pas concevoir de vrais appareils avec des fonctions essentielles qui visent l’excellence? des appareils sans mode auto, pour photographes avertis ou débutants motivés, qui optimisent la performance pour plus de plaisir et d’adrénaline…abordables? Sans gadgets, fioritures ou programmes superflus (sans vidéo par exemple, au risque d’attirer les foudres de certains lecteurs). Plus dépouillés que les D3100/5100 mais avec des perfs de « pro » pour des pixels d’émotion. Il faut de tout pour faire le monde de la photo…mais cette dernière n’est pas encore pour tout le monde.

  23. bravo nikon pour moi c’ est un nouveau bijoux a 36 mpx avec une resolution magique rien a commenter de plus chapeauuuuu .

  24. A nous les D3X… et on va attendre un peu pour faire des tirages de 150M2

  25. Moi je suis vraiment deçu, un 16 mp etait deja tres bien, avec une montée en iso de 12 800 et une visée 100%, mais la … Je pense revendre mon d700 pour un d3s.

  26. Je suis un peut deçu du nikon d 800, 36mp un peut trop, j’esperai un petit d3s!!!

  27. Je n’aurais pas osé imaginer 36MP dans le meilleur de mes rêves !!! Il devient enfin possible de recadrer… On pouvait s’attendre au pire après la sortie de la série 1 à 10MP.
    Mais voilà, Canon a enfin un concurent digne de ce nom, il était temps!

    • Canon n’a jamais été à la hauteur de Nikon. Le nombre de Mpix n’est qu’une caractéristique. Un grand nombre de MPix ne suffit pas pour faire un grand appareil..

      • Jamais à la hauteur? C’est à voir. Sur le segment du D700/D800 on trouve en face le 5D II qui est à mon sens meilleur que le nikon et notamment en terme de vidéo. Ce boitier canon fera date, j’en espère au moins autant pour le D800. Quand à la guerre des pixels je suis assez d’accord avec toi. D’ailleurs si c’était le cas le 1Dx et le D4 aurait du crever les plafonds.

        • Le Canon 5D a crevé les plafonds en termes de ventes.
          Le D3x a crevé les plafonds en termes de prix de vente.
          Le Nikon 1 a crevé les plafonds chez les branchés des faubourgs de Shangaï.
          Tout n’est certes pas parfait, mais il était temps que Nikon se réveille! Merci Sony!

        • le 5D fait de la video certes, mais bruite plus en basse lumière que le D700 qui est à mon sens supérieur (j’utilise les 2 mais j’ai finalement une préf pour le nikon). Pour le 800 on verra …

        • pour faire de la vidéo achete une caméra

      • Regarde chez le pro (en particulier portrait) la proportion de 5Dm2… J’en connais un paquet qui ont tout largué de chez Nikon pour aller chez Canon, pour le 5dm2, et pour le 135 f/2…

        •  C’est plutôt le contraire, les portraitistes préfèrent un capteur avec moins de pixels, cela embellis le grain de peau alors qu’avec plus de pixels les détails et les défauts de la peau ressortent davantage. Ce n’est pas le nombre de pixels qui font la qualité d’une photo.
          Pour le Canon: auto focus lent à 9 points. En concert : jpeg inexploitable. Raw obligatoire pour ce style de photos. Quant au sport, le Canon 5DMARK 2 est carrément inutilisable…  Voir à la ramasse!!!

  28. BRAVO NIKON, enfin on rentre dans le futur ! Non, je ne plaindrai pas avant de l’avoir tester
    sur quelques différentes séances… Là ou la réalité rejoint la fiction ! Ce matin, je suis heureux !!!!!

  29. Disparition du mode AF-C?

  30. Le D800E, le joujou que j’attends depuis longtemps. Il est parfait.
    Plein format, belle définition, grandeur et poids du D300.
    On peut le trainer partout.
    Pour les accrocs du shooting à tout vent il y a le D4.

  31. Impressionnant ce D 800, mais comme je n’ai pas d’ordinateur de course et que je ne souhaite pas faire de vidéo, je ne me verrais pas passer à un D 800 même si j’en avais les moyens !

  32. Bonjour,
    Je l’ai en pré-commande depuis Novembre. Pour l’équiper j’hésite entre le nouveau 24/120 F/4 VR et le 24/70 F/2,8. Les études Lenstip et Mansurov mettent leurs performances quasiment à égalité. Sans considération de prix, qu’en pensez vous ? l’avis des utilisateurs me sera très précieux.

    • Jean-Christophe Destailleur | 7 février 2012 à 15 h 06 min | Répondre

       Je ne serai peut-être pas très original mais … tout dépend de votre utilisation et des focales que vous possédez déjà.

      => Le 24/120 F/4G ED VR à un gros avantage : La polyvalence

      =>Le 24/70 F/2.8 par son ouverture vous permet toutefois de réduire davantage la profondeur de champ, cela peut être utile pour certaines photos…

      Il vous suffit donc de voir ce qui est le plus important pour vous parmi ces deux critères 😉

      Et si vraiment, vous hésitez encore, je vous conseille de vous décider en fonction de votre équipement actuel…

      Par exemple si vous avez un 70/300 lumineux, un 24/70 F/2.8 serait pertinent.
      A l’inverse, si vous ne possédez pas de focale supérieure à 70mm, un 24/120 me semblerait préférable.

    • Le 24/70 F 2,8, le top

      • Merci,
        Oui, OK, bien sûr, pour le stop supplémentaire, pour le Bokeh, pour la qualité technique inégalée, … mais…
        Non, pour le poids + 230 g, pour le range un peu court, (j’aime les photos de ville, les portraits en situation..) pour l’absence de VR…
        Sur le plan piqué = identique d’après les chartes habituelles, sauf dans les angles, où le 24/70 fait mieux.
        Bref, je n’hésiterais pas si un 24/70 VR II était annoncé… on peut rêver.

    • Sans hésiter le 24/70 f2.8. Un piqué à nul autre pareil et… f2.8!

  33. Enfin du plus de 30 Mo! Très bon pour les tirages grand format de photo d’exposition. Le 110cm de largeur, ça va péter!

    • Jean-Christophe Destailleur | 7 février 2012 à 16 h 27 min | Répondre

      Pas tout à fait, car plus la photographie est grande, plus il conviendra de prendre du recul. Ainsi l’on n’observe à la même distance une photo 10×15 ou un agrandissement 110cmx165cm …

      La résolution devra ainsi être élevée dans le premier cas (plus de 300ppp), sans que ce soit indispensable pour le second.

      En appliquant cette règle, on se rend compte qu’une définition de 24 millions de pixels permet de répondre à l’essentiel des besoins.

      • Je fais du 300ppp pour mes grands tirages d’expo. Le piqué doit être très bon même à faible distance.
        Moins de pixel, c’est pour la presse ou les petits tirages. Pour une fois qu’un fabriquant s’intéresse aux artistes visant le très grand format.

  34. Bonjour,

    Je ne vais pas répéter ce que bon nombre d’entre vous ont dis…

    74.5 Mo le fichier RAW ?!!!!!

    Ça veut dire qu’il faut prévoir un pack : D800 + CF + CF + CF + Serveur Quad Proc 32Gb ram

    Sans déconner…. En tout cas,  pas pour moi pour l’instant.

    Heureux possesseur du D700 je pencherai plutôt pour un D4… si je devais changer…

    Photographiquement, Ludo.

    • Voir mon commentaire qui va dans ce sens. Quand au D4 c’est une superbe machine mais vu son prix les amateurs experts ne pourront pas se l’acheter car il faut tout racheter: nouvelles batteries et nouvelles cartes chères.

    • Salut Henry, 

      Je partage l’avis.
      En ce qui concerne le D4, il fait rêver mais le prix fait, très vite, redescendre sur terre!

  35. éh ben! je suis pas mécontent d’avoir pris un D700 après la sortie du D4, je pense pas que beaucoup d’utilisateur du D700 passe vers un D800.
    on y perd niveau sélection rapide du mode autofocus, j’utilise beaucoup ces fonctions.

    le D700 à encore de beau jour devant lui sur le marché de l’occasion, tout comme le D3 et D3s et peut être bientot le D3x

  36. Bien sur
    c’est une superbe machine  36 Mo à moins de vouloir faire de très grands
    agrandissements ou de choisir un petit morceau de l’image comme fichier définitif,
    quant à la vidéo cela ne m’intéresse pas je fais de la photo pas du cinéma.
     Je vais garder mon D 700 qui est déjà très bon. Le D 800 présente de
    toute évidence des fonctions intéressantes, je 
    n’exploite déjà pas mon D 700 à
    100%. ses  12Mo sont parfaits pour du tirage A4 et même A3 Je reste au D
    700 qui a encore de beaux jours devant lui. 

    •   le D800 mais où et quand s’arreteront ils là 36,36MP  les ordi à l’intérieur vont bientôt cramer ha ha
      et
      les chirurgiens estéthiques comme Nick/Tup vont faire fortunes en
      photographiant le visage des adolescentes qui ont de l’acnée hé hé

    • Bonsoir,
      J’ai aussi un D700 et la remarque quant à la non-exploitation complète du potentiel de ce boîtier génial est, tout à fait, pertinente et…partagée!
      Je ne suis pas, non plus, un accroc de la vidéo-reflex mais, je reconnais, qu’en studio, ceci peut servir.
      Avec le grip MBD10, le 28-300 VR II, un 50mm 1.8, un 85mm 1.8, un 24mm 2.8 et un 180mm 2.8 en attendant le 105 macro 2.8 VR II, je pense pouvoir, quand même, travailler ….UN PEU!

    •  La véritable question sera effectivement liée au comportement de ce nouveau boîtier dans les hautes sensibilités.

  37. 36Mp! Voilà une approche que j’ai bien du mal à comprendre pour ce D800.
    Là où beaucoup attendaient un appareil travaillant plus facilement en basses lumières (3200 non bruité par exemple) avec éventuellement une résolution un peu améliorée (genre 18Mp) on se retrouve maintenant à devoir utiliser un ordinateur de combat pour pouvoir traiter des RAW qui avoisinent les 100Mo. Avec une telle résolution on pourra sans doute s’avérer content si ce D800 arrive à égaler un D700 en condition de basses lumières.

    Et c’est quoi cette cadence de shooting d’entrée de gamme (4ips sans grip)? Décidément ce boitier cible plus les paysagistes que ceux qui travaillent sur l’évènementiel.Ce boitier n’a vraiment plus rien à voir avec le marché couvert par le D700.

    • Je suis tout à fait d’acord, je ne trouve pas que le D800 remplace le D700. Il le surpasse tout simplement et se tourne vers une toute autre orientation; LA PHOTO SUR TREPIED!
      En fait je suis ultra déçu par ce nouveau boitier. Nikon aurait du sortir 2 boitiers avec 2 capteurs différents. Un 18 et 36, à choisir selon son usage perso.
      Plus un photosite est petit moins il est sensible à la lumière. Alors à quoi bon cette course aux pixels?
      On verra bien combien de Boitiers seront vendus, ou si Nikon changera son fusil d’épaule en sortant un boitier à mi chemin.

  38. Un appareil magnifique mais qui crée de la ségrégation sociale, il y a ceux qui l’auront et ceux qui ne l’ont pas, et l’on pourra se consoler face à une belle photo en disant, oui mais lui il a un D800.

  39. je croyais qu’il fallait éviter de porter des bijoux dans la rue avec la crise?

    • Bien que encore fonction de la où l’on habite et aux heures de sorties pour l’instant, pour ma part (évoluant en région parisienne) je confirme qu’il faut savoir cacher les bijoux dans certains environnements hostiles. En cas extrême, et pour shooter quand même, je sors mon bon vieux Olympus C-750 ultra Zoom. Si on me l’arrachai je ne pleurerai par pour son coût mais pour tous les services qu’il m’a rendu !

  40. Bel objet; mais est-ce que l’on ne va pas trop loin dans la technologie. J’imagine un pro à l’affût pour capturer un bel oiseau. Appareil + super télé,  5 à 6500€. Non  les amateurs seront bien sûr larguer; en plus pour travailler les images en RAW, il va falloir un ordinateur puissant avec mémoire très rapide. Je pense que les tarifs reportage mariage vont augmenter fortement… :-))

  41. 300€ de plus pour ne pas avoir de filtre AA. Enorme !!

  42. Hmmm!! je comptais acheter un nikon d3s d’occasion aujourd’hui même pour remplacer mon d700…

  43. On l’attendait. Mais pour ceux qui ne sont pas des pros, D 400 ? ou D 8OO ? pour remplacer un D 300s déjà excellent ! Enorme dilemme ! Celui aussi de la finance. Toujours plus performant et donc toujours plus cher. A t’on besoin de tant de pixels ? Comme il est dit dans l’article, il faudra aller vers l’excellence en objectifs.

    J’attendrai donc le D 400 pour prendre une décision.

    • Ah c définitivement pas le mm public. Il semble que Nikon bichonne les pro depuis qqs temps

    •  idem pour moi
      possesseur d’un D300, je vais attendre le D400 pour me faire une opinion

      • Excellent boitier … on approche d’un moyen format, et c’est sans aucun doute la cible de ce boitier, et ses spéc’ par ailleurs le rendent plus polyvalent encore et bien plus efficace en situation. Rien à dire, c’est un beau bébé que nous pond Nikon. 

    • Et si le d400 etait un petit d4 de 16 mp et capteur fx!! Cela pourrai expliquer les zooms 28 – 300 f3.5 f5.6 ou 24-120 f4.

    • Prends le D700 tu auras un plein format performant rapide pas trop gourmand avec des accessoires compatibles à 100% (batteries,poignée,cartes).

  44. et le D400 ??? pas de news ???

  45. hélas je posséde déja une caméra HVR-HD 1000 E de sony