Fujifilm X-Pro 1, capteur APS-C 16Mp inédit et optiques interchangeables

Fuji vient de lever le voile sur ce qui pourrait être une des bonnes surprises de ce début d’année. Avec son tout nouveau Fuji X-Pro 1, la marque japonaise fait un pas de plus en avant en matière d’hybride à capteur APS-C et optiques interchangeables. Surfant sur le succès d’estime rencontré par son modèle à optique fixe, le Fuji X100, Fuji enfonce le clou avec ce nouveau X-Pro 1 très prometteur.

Fujifilm X-Pro 1, nouveau capteur APS-C et optiques interchangeables

Un capteur CMOS inédit

Si les annonces récentes en matière de reflex numériques constituent plus des mises à jour de modèles existants que de véritables innovations technologiques (Nikon D4 et Canon EOS-1D X par exemple), il n’en est pas de même dans la catégorie des compacts à objectifs interchangeables qui a le vent en poupe. Fuji a décidé de mettre le paquet et a capitalisé sur l’expérience de ces derniers mois pour présenter un nouveau boîtier de la série X doté d’un inédit capteur APS-C.

Le capteur du Fuji X-Pro 1 reprend le principe des capteurs équipant les Leica M8 et M9 comme celui du Sigma DP : pas de filtre passe-bas, une matrice de Bayer qui disparaît au profit d’une inédite matrice de 6×6 pixels et une définition et une qualité d’image annoncées comme au niveau des meilleurs capteurs plein format du moment.

Les traditionnels capteurs équipant nos reflex numériques ainsi que les hybrides récents comportent une matrice dite de Bayer. Cette matrice recouvre les photosites pour composer le signal de sortie du capteur. Les lignes ainsi définies comportent une alternance de pixels bleus et verts ou rouges et verts (cf. le schéma ci-dessous). Fuji a travaillé sur une nouvelle disposition pour proposer un nouvel arrangement. La matrice Fuji permet donc de disposer de rangées de trois couleurs, avec une prédominance de pixels verts (la vision humaine est plus sensible au vert).

Fujifilm X-Pro 1, matrice 6x6 pixels

Fuji revendique ainsi une très faible sensibilité au moiré (un des points faibles de la matrice de Bayer) et, toujours selon la marque japonaise, cet arrangement rend le filtre passe-bas inutile. La dégradation du signal induite par le filtre passe-bas est bien évidemment supprimée, la précision de l’image améliorée. Ce capteur X-Trans CMOS à la définition de 16 Mp s’avèrerait, selon Fuji, aussi performant que le capteur plein format des concurrents bien connus, voire même plus performant.

La sensibilité annoncée du Fuji X-Pro 1 s’étend de 200 à 6 400 ISO, et peut descendre à 100 ISO comme monter à 25 600 ISO en mode étendu.

Les premiers tests permettront de vérifier la qualité de ce capteur, mais si celui-ci s’avère aussi performant que Fuji veut bien le dire, il s’agit d’une des plus belles avancées en matière de photographie numérique que nous n’ayons connue ces dernières années.

Une monture X à objectifs interchangeables

Fujifilm X-Pro 1, nouveau capteur APS-C et optiques interchangeables

La guerre faisant rage chez les constructeurs, il n’était pas question que Fuji fasse le choix d’une monture existante. Après le format Micro 4/3 et la récente monture CX du Nikon One, voici donc la monture X du Fuji X-Pro 1. Fuji profite de l’annonce de son nouveau boîtier pour proposer trois nouvelles optiques : un XF 18 mm f/2 R, un XF 35 mm f/1.4 R et un XF 60 mm f/2.4 R Macro (équivalence 24 x 36 de 27 mm, 53 mm et 91 mm respectivement). Cette monture présente l’avantage de positionner au plus près du capteur la lentille arrière de l’optique, une disposition qui s’avère performante selon les opticiens.

Si aucun zoom transstandard n’est encore proposé, nous n’avons pas d’information quant à une arrivée prochaine dans la gamme X d’une telle optique. Il est peu probable néanmoins que Fuji fasse l’impasse sur une gamme de zooms performants, d’autant plus que si l’on en croît certaines sources, il serait question que Fuji propose également une bague d’adaptation pour la monture M. Le petit monde des leicaistes est clairement visé.

Fujifilm X-Pro 1, nouveau capteur APS-C et optiques interchangeables

Quoi qu’il en soit, les trois optiques officialisées avec ce X-pro 1 rappelleront bien des souvenirs aux photographes ayant connu le siècle dernier et les heures de gloire de la photo argentique, de même qu’aux amateurs de belles optiques Leica. Une construction tout métal, une bague de diaphragme, des inscriptions peintes à la main, et une échelle de distance affichée dans le viseur contrairement à ce à quoi nous sommes habitués avec les optiques manuelles.

Un viseur hybride

Fuji a eu le bon goût de doter son X-Pro 1 de l’excellent viseur hybride du X100. Si le viseur optique du récent X10 nous avait laissé sur notre faim, ce viseur hybride (optique et électronique) fait le bonheur des fans du X100. Ce viseur s’adapte au X-Pro 1 en proposant une commutation automatique de l’affichage en fonction de la focale de l’objectif, tout au moins pour les focales fixes existantes. Le cadre de visée et le grossissement (0,37x pour le 18 mm et 0,6x pour les 35 mm et 60 mm) sont donc sélectionnés par le boîtier selon l’optique montée.

Un levier frontal permet de basculer de la visée optique à la visée électronique, un fonctionnement en tous points identique à ce que propose déjà le X100.

Fujifilm X-Pro 1, nouveau capteur APS-C et optiques interchangeables

Une finition soignée

Fuji a tenu compte des remarques des utilisateurs de X100 pour concevoir son X-Pro 1. Les défauts de jeunesse du X100 sont corrigés, comme la molette de correction d’exposition qui avait tendance à tourner un peu trop facilement et qui a été modifiée sur le X-Pro 1. Le boîtier bénéficie d’une fabrication en alliage d’aluminium avec une finition externe en matériau synthétique qui reprend l’aspect du cuir des boîtiers plus anciens. La finition noire qui a fait le succès du X10 est de mise pour ce X-Pro 1 (le X100 fait son apparition par la même occasion en finition noire).

L’écran arrière du Fuji X-Pro 1 est un LCD de 3 pouces et de 1,2 million de points. C’est le double de la définition de l’écran du X100, et Fuji a particulièrement soigné la lisibilité de l’image affichée en plein soleil pour une meilleure expérience utilisateur.

Le Fuji X-Pro 1 dispose également d’un mode vidéo FullHD 1080p H.264 et des simulations de films argentiques Fuji, un principe hérité lui-aussi du X100.

Un tarif à préciser

Si Fuji n’a pas encore communiqué sur le tarif public du nouveau X-Pro 1 à l’heure où nous écrivons ces lignes, c’est Amazon qui donne les premières tendances. Le Fuji X-Pro 1 est en effet proposé aux Etats-Unis au tarif de 1700 US$ boîtier nu. Le 18mm et le 35mm sont annoncés à 500 US$ chacun et le 60mm Macro à 600 US$. Des tarifs qui positionnent le Fuji X-Pro 1 dans le club restreint des compacts de luxe. Si un Leica M9 est bien plus onéreux, un reflex APS-C comme le Nikon D7000 se négocie actuellement dans les mêmes gammes de prix et certains boîtiers un peu anciens (comme le Canon 5D Mark II) se trouvent neufs à un tarif sensiblement identique. La philosophie du Fuji X-Pro 1 est néanmoins différente de celle d’un reflex et nous sommes impatients de pouvoir découvrir les premiers tests de ce nouveau Fuji qui a tout d’un grand.

Source : Fuji

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Fujifilm X-Pro 1, capteur APS-C 16Mp inédit et optiques interchangeables"