Comment régler un hybride Nikon Z 6 ou Z 7 pour bien démarrer

Vous venez d’investir dans un Nikon Z 6 ou Z 7 et vous ne savez pas comment régler un hybride Nikon pour bien démarrer ? Le manuel utilisateur comporte des centaines de pages mais vous n’avez pas pris le temps de tout lire ?

Vous n’êtes pas seul(e). Avec l’arrivée des Nikon Z 6 et Z 7 depuis fin 2018, je reçois de plus en plus de questions sur ce sujet aussi j’ai décidé de partager avec vous mon expérience, pas aussi importante encore que celle que je peux avoir avec les reflex, mais suffisante pour vous aider à bien démarrer.

Cet article est mis à jour chaque fois que j’ai quelque chose de plus pertinent à proposer, ainsi que lorsqu’une mise à jour firmware arrive. Mettez-le en favoris pour le retrouver rapidement de même que « comment régler un reflex Nikon).

Comment régler un hybride Nikon pour bien démarrer

Comment régler un hybride Nikon, contexte

Ce tutoriel concerne les hybrides Nikon Z 6 et Z 7 dont l’ergonomie et les commandes sont identiques. Vous pouvez en savoir plus sur la différence entre ces deux boîtiers ici : Nikon Z6 vs Z7, lequel choisir.

Les hybrides Nikon Z 6 et Z 7 ont les mêmes menus, je ne fais donc pas de distinction ci-dessous. Consultez votre manuel si vous n’arrivez pas à identifier le bon réglage dans la liste.

Note : Ces réglages me sont personnels, je les ai adoptés en me basant sur mes réglages pour les reflex Nikon et ma pratique des hybrides d’autres marques depuis plusieurs années. Il y a des variantes possibles selon votre pratique et vos besoins, de plus la mise à jour firmware des hybrides Nikon peut apporter des modifications qui supposent de changer cette palette de réglages. Je tiens à jour cette liste en fonction des nouveautés telles que l’Eye-AF pour l’autofocus.

Je ne peux pas rentrer ici dans le détail de chacun des menus, fonction par fonction. Sachez que pour régler un hybride Nikon, je fais comme pour les reflex une réinitialisation des réglages utilisateurs lorsque je prends en main un nouveau boîtier, avant de lui appliquer mes réglages personnels. Les réglages dont je ne parle pas ici sont donc calés sur les valeurs par défaut.

Menu Configuration

Comment régler un hybride Nikon : menu configuration

Il s’agit du premier jeu de réglages que je personnalise. Voici ce que je configure :

  • fuseau horaire et date : j’ajuste la date et le fuseau horaire pour la France, si vous oubliez comme moi de changer le fuseau horaire lors d’un voyage, sachez qu’il est possible de modifier ces valeurs pour chacune de vos photos avec un logiciel adapté (je le fais dans Lightroom).
  • limiter choix modes du moniteur : j’utilise très peu l’écran arrière d’un hybride pour limiter la consommation d’énergie aussi je décoche l’option de sélection automatique et celle de priorité au viseur. Je préfère choisir manuellement le mode de fonctionnement viseur ou écran et je limite ainsi l’allumage intempestif de l’écran arrière.
  • nettoyer le capteur d’images : nettoyer à l’arrêt, afin d’être le plus réactif possible au démarrage (important en photo de rue)
  • légende des images : je saisis l’adresse de mon site personnel qui viendra s’ajouter aux données EXIF portées par chaque photo
  • informations de copyright : j’ajoute mon nom de photographe et l’adresse de mon site pour les mêmes raisons (vous pouvez indiquer une adresse email ou un numéro de téléphone)
  • options de signal sonore : je désactive systématiquement tout signal sonore, je n’ai pas envie de me faire remarquer ainsi à l’utilisation
  • photo si carte absente : LOCK, pour éviter le gag classique des photos faites sans carte …

Tous les autres réglages restent à leur valeur par défaut.

Menu personnalisé

Comment régler un hybride Nikon : menu personnalisé

J’ajoute ici les fonctions auxquelles j’accède le plus souvent :

  • mode silencieux : en l’absence d’un bouton dédié, je place cette entrée en première position – voir plus bas la personnalisation du menu I
  • informations de l’accumulateur : une donnée essentielle avec les hybrides qui consomment plus que les reflex, cet affichage me permet d’avoir plus de précisions que le symbole affiché dans le viseur avant le début d’une longue séquence par exemple
  • régler le Picture Control : pour les rares fois où je fais du JPG, je trouve l’accès plus rapide via ce menu que via le menu Prise de Vue (en RAW le Picture Control ne me sert pas bien évidemment)
  • connecter au périphérique mobile : pour transférer rapidement mes images sur smartphone, je peux ainsi basculer entre ON et OFF très vite sans passer par les autres menus. Je désactive systématiquement la connexion permanente au smartphone pour éviter la consommation d’énergie inutile, « Envoyer si éteint » reste donc sur OFF.

Menu Réglages persos

Comment régler un hybride Nikon : menu Réglages persos

C’est le menu le plus important pour moi car il définit le comportement de mon boîtier et c’est celui que je mets le plus de temps à mettre au point. Pour régler un hybride Nikon je reprends mes réglages reflex et j’ajuste en fonction des spécificités de l’hybride.

Autofocus

Ces entrées définissent le comportement du module de mise au point automatique. J’adopte des réglages qui correspondent à ma pratique :

  • suivi MAP avec Lock-On : Long (5), pour la photo de danse et d’action c’est la valeur qui me convient le mieux en raison de la nature des mouvements des danseurs, cela évite à l’AF de changer de sujet trop vite
  • détection visages AZ zone auto : Activée, le module AF gère cette détection très bien, je n’ai pas de raison de m’en passer
  • rotation du point AF : ON, j’ai toujours trouvé ridicule de devoir appuyer plusieurs fois pour que le collimateur sélectionné « fasse le tour de l’écran » alors qu’il suffit d’activer cette fonction
  • AF faible lumière : OFF, je n’éprouve pas le besoin d’activer cette fonction qui peut ralentir la mise au point (à tester selon vos besoins)
  • illuminateur d’assistance AF : OFF, je ne supporte pas que cette lumière d’assistance vienne perturber mon sujet

Mesure / exposition

  • Incrément de la sensibilité / de l’exposition : 1/3, j’aime contrôler mon réglage d’exposition avec précision, d’autant plus sur un hybride dont la visée électronique me donne l’image réelle

Tempo. /memo. exposition

  • memo expo par déclencheur : OFF, je contrôle l’exposition manuellement, je n’ai pas besoin de cette fonction
  • délai d’extinction : 10 mn partout, j’ai horreur que l’écran ou le viseur s’éteignent alors que je ne l’ai pas choisi (j’ai des besoins particuliers pendant les tests, vous pouvez mettre un délai plus court si cela vous convient)

Prise de vue/affichage

  • séquence numérique images : ON, cela me permet de conserver une chronologie de numéros de photos quand je passe d’une carte à l’autre
  • appliquer réglages à visée écran : ON, c’est le principe même de la visée à image réelle des hybrides, hors de question de la désactiver
  • affichage du quadrillage : OFF, je n’aime pas avoir des lignes dans le viseur quand je cadre, d’autant plus avec un hybride qui affiche plus d’informations qu’un reflex
  • mise en relief : Peak 2, et couleur Rouge, c’est le focus peaking qui permet de faire la mise au point en mode manuel

Bracketing / flash

Tout est réglé par défaut dans cette catégorie, j’utilise peu le flash.

Commandes

  • personnaliser le menu I : j’ai mis en première place à gauche le mode silencieux, puis le bracketing automatique, le reste est calé sur les valeurs par défaut
  • définition réglages persos : j’attribue le changement de mode de mesure à la touche Fn1, le mode de mise au point à Fn2, l’AF-ON à AF-ON, la correction d’exposition à la bague multifonction lorsque je fais de la photo de spectacles (je désactive sinon car l’absence de cran est pénalisante)

Menu Vidéo

Comment régler un hybride Nikon : menu prise de vue Vidéo

Je n’utilise que très peu la fonction vidéo, je n’ai pas personnalisé ce menu.

Menu Prise de vue photo

Comment régler un hybride Nikon : menu Prise de vue Photo

Comme son nom l’indique, ce jeu de réglages me permet de définir le comportement de mon boîtier lors de la prise de vue.

  • qualité d’image : RAW, c’est mon format par défaut, je peux convertir les RAW très vite dans Lightroom et n’éprouve pas le besoin de doubler avec le JPG, je le fais de façon très ponctuelle depuis le menu Retouche si je dois récupérer les JPG sur mon smartphone via l’application Snapbridge
  • taille d’image : je choisis la plus grande taille par défaut, je préfère toujours avoir les meilleurs fichiers possibles quitte à réduire leur taille en post-traitement
  • enregistrement NEF : « type compression sans perte 14-bit », pour les mêmes raisons que le choix précédent
  • réglage de la sensibilité : je fixe les valeurs de l’ISO-Auto à 6400 ISO max et 1/250 ème mini
  • balance des blancs : « Auto1 », ce réglage passe partout me suffit puisque je fais du RAW, en studio je fais une mesure de balance manuelle en position PRE
  • régler le Picture Control : Standard, là-aussi le RAW m’évite de me préoccuper de ce réglage, il m’arrive toutefois de basculer sur « Saturé » pour faire quelques JPG à partager rapidement pendant un voyage
  • espace colorimétrique : Adobe
  • D-Lighting actif : « Normal », je laisse le boîtier gérer sans que la valeur appliquée ne soit trop importante, je préfère ajuster en post-traitement avec les outils de traitement localisé de Lightroom
  • réduction du bruit ISO : NORM, pour les mêmes raisons que ci-dessus
  • contrôle du vignettage : « Normal », là-aussi je reprends en post-traitement au besoin mais c’est rare, j’aime bien laisser aux images le caractère particulier de chaque optique comme le vignettage (mais il y a peu de corrections à apporter aux optiques Z)

Menu Visualisation

Comment régler un hybride Nikon : menu Visualisation

Ces réglages permettent de personnaliser l’affichage des photos sur l’écran arrière du boîtier une fois qu’elles sont faites.

  • options de visualisation : je coche « aucune » (image seule), « données de prise de vue », « vue d’ensemble », cela me permet d’alterner ensuite lors de l’affichage à l’aide du pad arrière
  • affichage des images : OFF, j’utilise l’écran arrière si je veux voir une photo, couper cet affichage permet d’économiser la batterie
  • rotation des images : OFF, j’ai horreur de voir les images portrait en petit sur l’écran, je préfère tourner le boîtier.

Touches de contrôle

Comme je l’ai cité précédemment, la touche Fn1 me permet de passer de la mesure matricielle à la mesure spot du bout du doigt sans quitter l’œil du viseur.

La touche Fn2 me permet de changer les modes AF à l’aide des deux molettes.

Je n’ai pas besoin du test de profondeur de champ puisque c’est inutile sur un hybride qui affiche l’image réelle dans le viseur.

Je regrette l’absence de verrouillage du bouton de correction d’exposition qui me permettrait de corriger en tournant la molette arrière sans devoir appuyer au préalable sur le bouton associé. J’attribue cette correction à la bague multifonctions ou une touche de fonction mais ce n’est pas aussi rapide ni intuitif.

Mais-aussi …

Un hybride peut présenter beaucoup d’informations dans son viseur, j’utilise cet affichage au mieux pour avoir les informations qui m’importent sans en abuser car cela finit par masquer la scène.

Les réglages de l’autofocus sont un des sujets les plus sensibles avec les hybrides Nikon. Si vous venez du reflex, il faut réapprendre à configurer l’autofocus pour régler un hybride Nikon, les réglages utilisés sur un reflex de la marque ne pouvant être transposés sans modification.

Pour les sujets statiques ou en mouvement lent, je préfère le mode AF-S avec collimateur unique, j’ajuste sa taille selon la taille du sujet.

En photo de rue ou reportage, j’utilise l’AF-S avec zone de détection dynamique, l’AF fait le point sur le sujet le plus proche ou un visage s’il le détecte.

Pour les sujets en mouvement rapide j’utilise le mode AF-C avec zone de détection dynamique. Si je veux suivre le sujet (par exemple une personne qui marche) j’appuie sur la touche Ok pour activer le suivi du sujet. Je déplace alors le pad arrière pour choisir la zone et je verrouille avec un nouvel appui sur Ok. L’AF reste ainsi calé sur la zone choisie. C’est un fonctionnement proche du suivi 3D sans en être l’équivalent encore.

L’autofocus évoluant avec les mises à jour firmware, ces choix pourront changer avec un nouveau firmware.

A vous !

Quelles sont les configurations que vous utilisez et pourquoi ? Précisez bien le type de boîtier.

Vous utilisez un reflex ? voici comment régler un reflex Nikon.

En savoir plus sur les hybrides Nikon sur le site de la marque.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


15 Commentaires sur "Comment régler un hybride Nikon Z 6 ou Z 7 pour bien démarrer"

  1. Quelqu’in peut-il m’aider à ma question sur le point de focus du Z6.
    Est-il possible de le «Locker» un peut comme le D-810?

  2. Sur le Z6, Est-il possible de locker le point AF petit carré au centre de l’image. (Normalement) En touchant par erreur le bouton secondaire on le déplace souvent sans s’en rendre compte. Sur mon 810 cette fonction se lock. Je n’ai pas trouvé comment le faire sur le Z6, si cela est encore possible?

  3. Merci pour cette proposition de configuration.
    Pour ma part, je préfère mettre sRVB comme espace colorimétrique plutôt que Adobe. Je préfère avoir des jpg en SRVB, c’est plus standard et ça permet d’afficher correctement les couleurs même avec les logiciels qui ne gèrent pas les couleurs.

    Par contre, je me pose des questions sur « réduction du bruit ISO » et « contrôle du vignettage ». Est ce que ces opérations touchent le RAW ou seulement le jpg ? Je n’ai pas testé et je n’ai pas la réponse.

    Une dernière chose. Concernant le contrôle de la profondeur de champ. Cette fonction ne fonctionne pas du tout comme sur un reflex et il vaut mieux pourvoir l’activer pour avoir la PDC réelle. En effet, sur un reflex pendant la visée, le diaph est toujours à pleine ouverture et se ferme à la valeur réelle quand on appui sur le bouton adéquat ou quand on déclenche. Sur un hybride, le diaph se ferme ou s’ouvre plus ou moins pendant la visée en fonction des conditions lumineuses pour que le capteur puisse avoir une quantité de lumière compatible avec son fonctionnement. On n’est donc rarement au diaph prévu pour la prise de vue sauf quand on demande d’afficher la PDC réelle.

  4. Hello,
    J’aurais dû te poser la question : à quoi as tu dédié le Joystick qui fait aussi même de l’expo et de la Map ?

  5. J.C
    Merci pour tes réglages. J’en partage un bon nombre, mais je diffère pour :
    – Grille, je suis incapable d’une horizontalité rigoureuse
    – sensibilité ISO 6400 – Vitesse 1/5°s pour le paysage, architecture (mon usage habituel)
    – lâcher molette, pour n’avoir pas à presser 2 boutons à la fois, quand c’est possible !
    – Bouton OK pour revenir au collimateur central
    – JOYSTICK : J’ai bcp de mal à m’habituer au Joystick pour le fixer sur un suje ren mouvement que je ne trouve pas assez réactif, je l’ai mis en déplacement 1 sur 2, mais le résultat est erratique.
    – AF-ON pour le Focus
    – Fn 1 Mesures spot, matricielle…etc – Mais il est désagréable de ne pouvoir utiliser ce bouton simplement comme sur un reflex = on appuie dessus pour spot, et après déclenchement il revient sur son mode habituel (pour moi – matricielle).
    – Fn 2 pour le bracketing d’expo préréglé
    – Vidéo (mode non utilisé) pour le verrouillage de l’expo, Hélas qu’il faut désactiver après déclenchement, contrairement au Reflex
    U1 pour sport
    – Mode AFC
    – JPG fine – Iso 10 000 – vitesse mini 1/250
    – Déclencheur, uniquement pour …déclencher.
    – Onglet pour changer AFS-AFC
    Nota : Je n’ai pas encore réglé à ma satisfaction le changement de mode AFS-AFC bouton vidéo ?

    Questions:
    1. Le bouton AF-ON verrouille le Focus, mais comment lui faire verrouiller en même temps l’expo ?
    il faut bien un 2° bouton ??
    2. Je voudrais d’une manière simple à partir de mon préréglage du Bracketing d’expo -0,7 – 0 – +0,7 avoir également 3 images qui se prennent quand je passe en mode rafale 3 images.
    Si je prérègle 3 images dans le Bracketing, en mode déclenchement une image, il va me sortir la 1° image à -0,7 puis plus tard la seconde à 0, et ultérieurement la 3° image à +0,7….
    Je dois donc faire 2 manipulations, une sur le BKG pour lui indiquer 3 images et une autre pour passer en mode rafale, petit bouton en bas à droite… lourd, pas pratique.
    As tu une solution, comment pratiques tu ?

    Merci JC pour ton tuto, toujours parfait comme d’habitude.

  6. Merci pour les informations de réglage sur Z7

  7. bonjour,
    J’ai essayé de suivre vos réglages avec mon Z6.Dans le menu configuration limiter choix mode moniteur ,j’ai décoché sélection auto et priorité viseur et je me suis aperçu que je n’avais plus rien sur l’écran de contrôle même en lecture.Je suis donc revenu en arrière sur ces 2 réglages mais toujours pas de moniteur ?comment récupérer l’affichage .Merci

  8. Il y a pas mal de réglages que je partage.
    J’ai personnalisé les touches 1 et 2 comme vous.
    Maintenant quand j’appuie sur le joystick, le collimateur est centré. C’est génial.

    Je n’ai par contre pas encore trouvé le moyen de noter une photo qui a été sélectionnée en transfert automatique vers le programme de l’iphone

    Dommage

    Vivement l’eye focus!

  9. Pour moi, la chose la plus déroutante c’est la programation des réglages U1/2/3
    Pas moyen que le boitier (Z6) mémorise tous les réglages. S’il le fait bien sur le moment, après quelques jours ou après réallumage de l’appareil, je constate qu’il fait ce qu’il veut et que souvent il n’y a plus de différences entre les 3 options (U1/2/3). C’est absolument déroutant. Le reviewer américain Ken Rockwell a également détecté ce problème.
    Il semblerait que tout ne peut pas être « accepté » en configuration personnalisée, du moins semble-t-il des configurations U1/2/3 avec des selections de bouton FN différentes ainsi que la bague MAP/diaph/compens, d’exposition.

    Hormis ce problème c’est vrai que les modes autofocus sont à réapprendre…
    En mode détection visage en vidéo il m’est également arrivé durant un concert de vouloir choisir un visage (parmi plusieurs) et que le Z6 soit absolument incapable de le fixer obligeant du coup à passer en mode mise au point manuel… Absolument rageant !!!

    Pour les touches F1 et F2, en photo j’ai choisi F2 pour zoomer dans l’image et F1 pour visualiser le résultat. Du coup je m’assure de la précision de la mise au point quand c’est nécessaire et ensuite sans quitter l’oeil du viseur je controle la photo prise. On peut bien sûr inverser l’ordre en fonction de ce que l’on trouve le plus commode d’un point de vue ergonomique.
    J’ai également « découvert » que l’on pouvait parfaitement se servir de la main gauche (avec l’annulaire) pour accéder à la touche FN2 pour ceux qui aurait du mal (doigt pas très long) à y accéder avec l’annulaire de la main droite ! 😉

  10. Merci beaucoup pour ce petit manuel bien pratique

    • « Je n’ai pas besoin du test de profondeur de champ puisque c’est inutile sur un hybride qui affiche l’image réelle dans le viseur. »
      Juste une précision: pour l’avoir lu et fait le test, au delà de f5.6 ce n’est plus l’image réelle dans le viseur. Notamment en proxy et macro, le test de PDC reste indispensable, à moins que je n’ai oublié un autre réglage…

  11. Bonjour
    Je possède Lightroom 6. Faudra-t-il changer de version avec Nikon Z6 ?
    Cdt