Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance, correction d’exposition au flash

Vous vous posez la question de savoir comment utiliser un flash Cobra ? Vous avez des difficultés à voir clair dans les différents modes flashs ? Jacques Croizer, un de nos lecteurs, vous propose un tutoriel très complet sur le sujet. Possédant deux flash Nikon SB-600 et SB-900, il a pris le temps de détailler leurs différents modes de fonctionnement.

Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance, correction d'exposition au flash

1. Comment utiliser un flash Cobra, comprendre le mode automatique i-TTL Nikon

Que votre flash soit connecté au boîtier ou déclenché à distance, il peut fonctionner selon différents modes.

Mode flash i-TTL standard

Le mode i-TTL standard est conçu pour éclairer correctement la zone sur laquelle vous avez fait la mise au point. Ce mode est automatiquement sélectionné lorsque le boîtier est en mesure spot. Dans ce cas mesure de lumière et mise au point sont faites au même endroit.

Mode flash i-TTL BL

Le mode i-TTL BL (pour intelligent Through-The-Lens Balanced Fill) apporte un équilibre supplémentaire entre le sujet (éclairé par le flash) et le reste de l’image (éclairé par la lumière naturelle). Ce mode est automatiquement enclenché lorsque le boîtier est en mesure matricielle ou pondérée centrale. Il n’est pas disponible en mesure spot.

Dans le mode i-TTL BL le flash génère deux pré-éclairs pilotes. Le premier adresse votre sujet désigné par le collimateur sur lequel vous avez fait la mise au point. Le second pré-éclair adresse l’arrière-plan pour en mesurer l’éclairage naturel.

Ces deux pré-éclairs sont envoyés par le flash sans que l’obturateur ne se mette en mouvement. La mesure matricielle du boîtier récupère les informations en retour des pré-éclairs. Elle y ajoute la focale utilisée, l’ouverture et la distance entre le flash et le sujet principal. Ces deux derniers paramètres sont importants car la puissance envoyée par le flash pour la prise de vue est alors égale au produit du diaphragme par la distance avec le sujet.

2. Comment choisir le bon mode flash

La mesure matricielle évalue l’exposition à l’aide des informations fournies par les différentes zones de l’image cadrée. Avec le flash, la mesure peut aisément se faire piéger si vous cadrez un miroir, une surface réfléchissante ou les bijoux brillants de votre modèle préféré. Attention donc quand vous faites vos tests, déshabillez (pas trop !) votre modèle si vous obtenez des images sous-exposées (et pensez à remettre les bijoux après !).

La nature du sujet influe sur le comportement du flash et les résultats. Selon que le sujet est clair ou sombre, et que le fond est clair ou sombre, les réglages ne sont pas les mêmes pour obtenir le meilleur résultat.

Sujet sombre sur fond sombre

Les photos ci-dessous permettent de voir ce que donne l’équilibre flash/lumière ambiante avec un sujet ‘sombre’ :

Tutoriel Photo : Comment mieux utiliser son flash - équilibre sujet - ambiance

Ouverture f/8 – 200 ISO – distance du sujet 0,8m
boîtier et flash en automatisme intégral

La vitesse minimale d’obturation pour l’utilisation du flash en mode A est fixée à 2 secondes. A cette vitesse, l’éclairage ambiant (une lampe au plafond) est presque suffisant pour exposer correctement la scène. La mesure spot a été faite sur le manteau rouge au centre, plus sombre que le gris à 18 % de référence.

Le mode i-TTL standard surexpose la peluche. Le fond sombre induit l’automatisme en erreur, il compense en rajoutant de la lumière. Le mode i-TTL BL expose correctement la peluche.

Sujet sombre sur fond clair

Avec ce fond le nounours est ‘vu’ comme plus clair. L’automatisme TTL standard a ajusté l’équilibre sujet/arrière-plan pour exposer correctement le sujet.

Tutoriel Photo : Comment mieux utiliser son flash - équilibre sujet - ambiance

En mode BL la peluche est légèrement sous-exposée : le temps de pose a été automatiquement réduit à 1,3 sec. L’exposition du fond est faite par la lumière ambiante : l’image présente une dominante chaude absente à gauche.

Sujet clair sur fond sombre et clair

Le sujet clair raccourcit le temps d’exposition. Le fond noir est éclairé de la même manière dans les deux modes, mais la dominante froide montre l’impact du flash sur l’arrière-plan en mode i-TTL standard (à gauche). Les deux modes donnent un sujet exposé de façon quasiment identique contrairement à l’exemple précédent.

Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance et correction d'exposition

Sur fond clair, la différence est pratiquement insensible.

Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance et correction d'exposition

Choix du mode flash

En fonction du fond utilisé, nous vous conseillons les réglages suivants :

  • fond sombre : mode BL – le mode standard risque de brûler les hautes lumières sur le sujet (effet « fromage blanc »)
  • fond clair : mode standard – le mode BL sous-expose légèrement l’image

A retenir: si vous pouvez exposer correctement l’arrière-plan avec une vitesse adaptée, il vaut mieux choisir le mode i-TTL BL. Exemple : extérieur de jour, sujet immobile et boîtier sur pied, etc.

3. Utilisation du flash à main levée avec vitesse d’obturation minimale

Si vous ne pouvez pas utiliser un pied pour avoir des vitesses lentes, choisissez une vitesse minimale d’obturation plus rapide que le réglage par défaut que donne votre boîtier, par exemple 1/30° de sec. Allez dans le menu Bracketing/flash > Vitesse d’obturation flash.

Sujet sombre sur fond sombre

Sur toutes les photos, la vitesse reste bloquée à la valeur minimale fixée sur le boîtier (ici 1/30°) alors que l’automatisme aimerait bien exposer plus longtemps. C’est le flash qui va faire le reste !

Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance et correction d’exposition

En mode i-TTL à gauche, on conserve la surexposition du sujet : la mesure spot est trompée par la tonalité foncée du sujet. L’arrière-plan sombre prend une tonalité plutôt froide. En mode BL à droite le sujet est légèrement sous-exposé par rapport au cas précédent.

Sujet sombre sur fond clair

Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance et correction d’exposition

Aucune des deux solutions n’est parfaite. Le mode TTL demande une légère sous-exposition pour ne pas perdre de détails dans les hautes lumières lorsque le fond est sombre. Le mode BL au contraire nécessite un léger post-traitement pour éclaircir la photo au risque de faire monter le bruit. Il aurait fallu sur-exposer légèrement à la prise de vue.  Sur fond clair, le mode standard est le meilleur choix.

Sujet clair sur fond sombre

Sur fond sombre, le sujet est légèrement surexposé en mode standard.

omment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance et correction d'exposition

Sujet clair sur fond clair

Le mode i-TTL à gauche donne les meilleurs résultats sans que la différence ne soit flagrante.

omment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance et correction d'exposition

Choix du mode flash

Si vous photographiez un sujet clair, nous vous recommandons de choisir :

  • le mode BL pour des images plus simples à exploiter (les hautes lumières ne sont pas brûlées) mais avec une légère sous-exposition
  • le mode standard pour des images plus homogènes avec le risque d’avoir des hautes lumières brûlées sur fond sombre

A retenir :

  • lorsque les réglages du boîtier permettent d’exposer correctement l’arrière-plan, le mode BL est le plus adapté
  • le mode standard prend le dessus lorsque le flash apporte à la scène l’essentiel de la lumière

4. Comment régler le flash en mode Correction d’exposition

Changement de scène avec un fond très sombre. La lumière ambiante est insuffisante pour avoir une exposition correcte. Le mode standard s’impose. Mais le sujet risquant d’être surexposé il faut corriger l’automatisme via le boîtier ou via le flash. Pour l’exemple nous avons volontairement corrigé de -3 diaphragmes pour exagérer la sous-exposition.

Sujet sur fond sombre

Le fond est assombri en raison de la sous-exposition provoquée. Sur les deux photos du haut, corriger l’exposition sur le flash donne un résultat plus équilibré. Sur la photo en haut à gauche, le flash a cherché à sortir le téléphone de l’ombre.

Comment régler le flash en mode Correction d'exposition

Sur les photos du bas, nous avons changé la sensibilité pour pouvoir exposer plus correctement le fond.  Il y a peu ou pas de différence sur ce fond, il est à peine plus dense à droite. En corrigeant l’exposition sur le flash, le résultat est un peu plus équilibré au final.

Sujet sur fond clair

Lorsque le sujet est plus sombre que le fond il vaut mieux corriger sur le flash :

Tutoriel Photo : Comment mieux utiliser son flash

5. Flash indirect et diffuseur

Le flash direct a un défaut majeur, il génère un éclairage violent et des ombres dures. Utiliser le flash en mode indirect ou avec un diffuseur permet de diminuer ces effets désagréables. La quantité de lumière sur le sujet est par contre moins importante. Faut-il apporter une correction supplémentaire ?

La première série de photos ci-dessous compare un éclairage direct et un éclairage au plafond :

Flash indirect et diffuseur

L’éclairage indirect (ou Bounce-Flash) apporte une dominante due à la couleur des murs de la pièce. L’histogramme ne montre pas de différence majeure d’exposition entre les deux photos. La mesure TTL a intégré le fait que l’éclairage était plus faible sur la photo de droite. elle a corrigé la durée de l’éclair.

La série suivante est faite avec un diffuseur de type lightsphère :

Flash indirect et diffuseur

L’emploi du diffuseur ne modifie pas l’histogramme. Avec une correction de +1 diaphragme via le bouton flash du boîtier, on décale l’histogramme de façon très logique.

L’emploi d’un diffuseur ne nécessite donc aucun réglage complémentaire. Le diffuseur absorbe de la lumière et diminue la puissance apparente du flash. Votre flash comporte une échelle de portée (en mètres) qui indique la distance à laquelle l’éclair sera efficace si la tête est en position normale. Si vous utilisez un diffuseur, vous orientez la tête vers le haut et non plus vers le sujet. La puissance apparente du flash change, la portée résultante aussi.

Selon les modèles de flashs, soit l’indication est corrigée sur l’afficheur, soit il vous faut calculer par vous-même. Dans ce cas, divisez l’indication du flash par deux, c’est un rapport qui fonctionne correctement dans la plupart des situations.

6. Conclusion : utiliser un flash demande de la pratique !

Les fabricants revendiquent tous les meilleurs automatismes possibles pour leurs flashs, et Nikon en particulier qui possède un vrai savoir-faire en la matière. Pour autant utiliser correctement un flash en mode automatique n’est pas si simple ! Il vous faudra pratiquer énormément pour vous approprier votre matériel et comprendre comment réagit votre couple boîtier-flash.

Avec la pratique et un minimum de compréhension des réglages, vous apprendrez à ne plus avoir d’hésitation au moment de la prise de vue. Les essais ne vous coutent pas cher, nous vous recommandons donc de multiplier les prises de vues avec différents réglages pour avoir les fichiers les plus propres à traiter par la suite.

Merci à Jacques qui a pris le temps de mettre par écrit le résultat des nombreux essais effectués. Retrouvez-le sur le site de Jacques Croizer. Il est également auteur du livre Tous photographes ! 55 leçons pour réussir toutes vos photos.

QUESTION : quel est votre principal problème lorsque vous utilisez votre flash ? Laissez un commentaire pour le présenter et obtenir des réponses !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Rédaction
Sujet proposé par un rédacteur que je vous invite à remercier en laissant un commentaire !

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


27 Commentaires sur "Comment utiliser un flash Cobra, dosage flash-ambiance, correction d’exposition au flash"

  1. Bonjour,
    d’abord bravo pour tout votre travail. J’ai un soucis avec mon SB900 : avec mon D300 il se met automatiquement en TTL ou TTL BL mais avec mon D600 ou D750, impossible d’avoir le mode TTL !!! J’ai seulement A-M ou RPT.
    Si vous avez une idée !!
    Merci

  2. Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Est-ce que les modes i-TTL de Nikon sont compatibles avec le flash profoto A1 (ou inversément) ?

  3. Bonjour, merci pour cet article.
    J’ai un d7000 et un SB600, lorsque je branche le flash, la vitesse d’obturation baisse énormément (difficile d’aller plus vite que 1/60) c’est une contrainte matérielle.
    Mais comment prendre au flash des sujets en mouvement ?
    merci

  4. bonjour,
    désolé mais je n’ai pas trouvé l’article très clair.
    pourquoi 2sec, pourquoi 1/30sec…
    avez-vous fait une mesure flash éteint pour mesurer l’ambiance ?
    j’aurais aimé plus de détails sur le mode manuel tant sur le boitier que sur le flash.

    • Pour obtenir la vitesse (2 s) qui permet d’équilibrer la lumière ambiante avec celle du flash, on peut soit faire la mesure avec le flash éteint, soit la faire avec le flash allumé en mode synchro lente. C’est surtout ici la notion d’équilibrer les lumières qui est important.

      Le choix d’une vitesse de 1/30 s dans la seconde partie du test est totalement arbitraire. Il contraint le flash à devenir la source de lumière dominante. On s’aperçoit que l’automatisme du flash est tout aussi dépendant de la tonalité moyenne de la scène que l’automatisme de l’appareil : https://www.nikonpassion.com/exposition-automatique-pourquoi-la-cellule-de-votre-appareil-photo-se-trompe-parfois/

      L’objectif du tuto est de montrer comment travaille l’automatisme du flash. Le mode manuel n’y est en effet pas traité. Une prochaine fois !

  5. Bonjour j ai un nikon D800 et un flash cobra sb 700 depuis que j ai utilise mon flash impossible de régler ma corection d esposition sans utiliser mon flash !!

  6. Bonjour, je recherche des informations pour utiliser le flash en plein jour afin d’éclaircir les ombres. Et dans ce cas quel mode utiliser ?
    Habituellement j’utilisation le mode priorité vitesse et je corrigeai l’éclair du flash de -1 IL par rapport aux informations d’exposition données par mon boitier,
    ce week-end j’ai fait des photos mais en mode « P » et je ne comprends pas les résultats !
    Pouvez-vous m’aider ?
    Mon post sur Forum Nikon Passion http://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=130840.0

    Merci serge

  7. Je comprend mieux pourquoi le photographe du coin, me dit que j’ai encore le temps avant d’utiliser mon flash en manuel… C’est pas encore demain que j’utiliserai correctement mon flash en automatique, mais j’y arriverai un peu plus vite grâce à toi, merci pour ce tuto. 😉

  8. Merci mais avant de pratiquer, je voudrais savoir comment régler l’appareil photo suivant le flash utilisé. Quel mode utilisez-vous, idéalement, sur l’appareil photo ? J’ai souvent des problèmes de déclenchement du flash surtout pour les prises de photos rapprochées. Que me conseillez-vous car très gênant surtout lors des reunions d’entreprise. Merci pour tout. Fabienne.

  9. Merci pour ces infos,
    J’ai un D90 et j’utilise le flash SB 600
    Je voudrais faire des photos en contre jour (ex coucher de soleil) et j’utilise le flash intégré du boitier pour piloter le flash SB 600, J’aimerais utiliser le mode TTL. comment je procède pour la mesure d’expo?
    Faut-il mesurer l’expo sur l’arrière plan (très lumineux) et regler les paramètres (ouverture, vitesse après?
    La commande Memorisation FV y est pour quelque chose?
    Merci

    • Je ne vois pas trop l’intérêt d’utiliser un flash pour des couchers de soleil, l’arrière-plan est bien trop loin 🙂

    • Le but du jeu est d’avoir à la fois le portrait et le coucher de soleil correctement exposés. Il est évident que le flash n’aura aucune influence sur l’exposition de l’arrière plan. Le boîtier doit donc être réglé de manière à exposer correctement le coucher de soleil. Le flash TTL se chargera d’éclairer correctement le premier plan.

      Attention toutefois à plusieurs points :

      – Si le coucher de soleil est peu lumineux, la vitesse de déclenchement peu passer en dessous de la vitesse de sécurité. Il faudra utiliser un trépied ou monter les ISO

      – Si le coucher de soleil est très lumineux, la vitesse de déclenchement peut buter sur la vitesse de synchro du flash. Il faudra diaphragmer.

      – Il faudra vraisemblablement diminuer la puissance du flash pour garder un rendu naturel à la scène, ce d’autant plus que la température de couleur du flash sera plus froide que celle du soleil couchant. Un réflecteur peut aider à récupérer un peu de chaleur.

  10. Je n’ai pas la réponse à la première question qui est très pertinente. Une seule solution, prendre le temps d’expérimenter ! Concernant la seconde question, augmenter la sensibilité permet d’équilibrer la lumière naturelle et la lumière du flash, évitant que le flash n’écrase trop le sujet. J’ai eu un D700 et j’ai couramment fait des photos à 1000 ISO avec le flash. A la taille des pixels et en collant son nez à l’écran, on n’a pas bien sur le même piqué qu’à 200 ISO mais le résultat reste très bon si on ne tire pas la photo en poster. Il faut d’ailleurs relativiser ce constat en pensant à ce que l’on aurait obtenu à 200 ISO avec un flash blanchissant le premier plan et laissant le fond dans l’ombre…

  11. Merci pour cet exposé clair et à apprivoiser. 2 questions svp :
    1/ équipé d’un d700 et d’un sb900 En mode reportage ( mariage ) . je fais la mesure spot sur un visage au centre du viseur puis je décale pour mon cadrage. que fait le flash puisque le collimateur est devenu décalé ?

    2/ comment réagit la sensibilité iso (1000) et le flash. sur le piqué de l’image le coté plat du marié. Je vous remercie de votre aide.

  12. Apres lecture , question peut être bête , mais qui propose les 2 modes différents iTTL et iTTL-BL ? Certains flash ou option dans le boitier ? Car je n’ai pas la notion BL sur mon D3200 . Merci

  13. a quoi sert le zoom sur un flash cobra

    • Il sert à adapter l’ouverture du faisceau lumineux généré par le flash à la focale utilisée pour la prise de vue. Plus la focale est courte plus le flash doit « balayer large » pour éclairer correctement le sujet.

  14. Bonjour Michel,

    Merci de ton retour. J’ignore ce que tu appelles ici « longue distance » mais la portée d’un flash n’est en aucun cas illimitée. La plage de distances sur lequel tu peux l’utiliser est affichée en mètres sur l’écran arrière de ton flash, en fonction des différents réglages de ton boîtier (diaphragme et sensibilité) et de ton objectif (focale). Plus la sensibilité est importante, plus le diaphragme est ouvert, plus la focale est longue (téléobjectif) et plus ton flash portera loin…

    Dans la notice du flash, il est indiqué « La plage de la portée réelle de l’intensité du flash du SB-910 est comprise entre 0,6 m et 20 m. ». Suit un tableau qui donne également les valeurs en fonction des précédents réglages. Pour un réglage assez classique de 200 ISO et f/5.6 pour un objectif de 50 mm, la portée s’étend entre 0,7 et 10 mètres. Il faudra ouvrir à f/2.8 pour obtenir une portée de 20 mètres en laissant le reste inchangé.

    J’espère que ces quelques indications te permettront de faire des essais qui te permettront de bien comprendre les avantages, mais également les limites de ton SB910.

  15. Bonjour

    Merci de n’avoir éclairé
    un peu plus sur l’utilisation des flashs .(TRES BON TUTO )

    le problème que je rencontre est :Comment bien exposer un sujet à longue distance.( mon
    matos est un D7000 et un flash SB 910 )

    POURIEZ VOUS FAIRE UN TUTO A SE PROBLEME MERCI D’AVANCE

    CORDIALEMENT

    MICHEL

  16. Jean-Christophe est trop modeste en ne s’inscrivant pas
    comme coauteur pour son important travail de remise en forme et ses compléments apportés au texte initial… Un oubli réparé !