8 idées reçues sur le traitement d'images et comment passer outre pour vous lancer !

Vous aimeriez traiter vos images mais vous pensez que c’est complexe, réservé aux experts, que ça coute cher en logiciel et qu’il faut un apprentissage très long pour vous en sortir ? Et si vous abordiez les choses sous un autre angle ? Le traitement d’image vous est accessible à vous-aussi, découvrez pourquoi et comment.

8 idées reçues sur le traitement d'images et comment passer outre pour vous lancer !

Le traitement d’images consiste à donner à vos meilleures photos le rendu qu’elles méritent, à les valoriser en quelques clics, à transformer des ‘bonnes‘ photos en ‘très bonnes‘ photos (voir Pourquoi utiliser un logiciel de traitement d’images).

Il ne s’agit pas de pratiquer la retouche d’images qui va beaucoup plus loin et nécessite un véritable apprentissage, mais bien d’embellir vos photos sans être pour autant un expert de Photoshop depuis des années.

Nous vous avons récemment posé la question de savoir où vous en étiez avec le traitement d’images et voici les 8 idées reçues qui ressortent de ce mini-sondage. Pour vous aider à passer outre, nous apportons une réponse à chacune pour vous montrer que le traitement d’images est à votre portée contrairement à ce que vous pourriez croire.

1. Les logiciels sont trop chers

Le tarif des logiciels de traitement d’image est un sujet qui revient régulièrement. Et pourtant, il est tout à fait possible d’utiliser un logiciel gratuit comme RawTherapee, Darktable ou Gimp. Certains boîtiers sont également livrés avec un logiciel de traitement d’image à minima mais suffisant pour démarrer comme Nikon avec View NX2.

D’un coût équivalent à celui de 2 ou 3 cartes mémoire, les logiciels payants sont généralement plus performants. C’est le cas de Lightroom 5, Capture One ou Photoshop Elements par exemple (entre 70 et 150 euros). Si vous avez dépensé 2000 euros en matériel photo (par exemple), le coût du logiciel représente 7,5% de votre achat uniquement.

2. Je n’ai pas le temps

La question du temps nécessaire à traiter vos photos ne devrait pas se poser. Si vous voulez aller au bout de votre démarche et faire en sorte que  vos photos aient le meilleur rendu possible, il vous faut passer par la case Traitement d’images. Ne serait-ce que pour recadrer, retirer les poussières et ajuster la luminosité.

Par ailleurs, si vous avez opté pour les bons réglages à la prise de vue, le traitement d’une photo ne doit pas vous prendre plus de 2 ou 3 minutes. Ce n’est pas cher payé pour optimiser vos images non ?

3. C’est complexe

Lightroom 5.4 - Lightroom Mobile

Le traitement d’image ça s’apprend. Et ce n’est ni plus ni moins complexe que la prise de vue. Vous pouvez apprendre à traiter vos images en quelques heures avec un bon bouquin, quelques tutoriels bien conçus ou une formation. Et avec un peu d’habitude vous constaterez vite que vous vous en sortez très bien.

4. C’est rébarbatif

La prise de vue est une activité qui vous emballe : vous êtes sur le terrain, vous prenez plaisir à photographier, vous êtes en phase avec votre sujet. Mais le moment du traitement d’images venu, c’est une autre affaire : il faut passer du temps devant votre ordinateur et c’est moins drôle.

Mais passer à côté d’une belle image parce que vous ne lui avez pas apporté le soin nécessaire, parce que vous n’avez pas pris une minute pour la recadrer, pour lui donner la tonalité qui convient, ce n’est pas frustrant ?

Passez outre cette barrière psychologique, essayez et vous verrez que vous allez très vite éprouver un plaisir certain à faire de meilleures photos.

5. Je n’ai pas d’idée pour le traitement

tutoriel-lightroom-5-recadrer-retoucher-sublimer-portrait

Nous touchons là à quelque chose de plus personnel : « pour traiter une photo il faut un minimum de créativité » nous disent certains lecteurs « et je n’ai pas ce minimum« . En êtes-vous certain ? Avez-vous essayé ? La plupart des traitements de base, ceux qui vont vous permettre de progresser de façon évidente ne font appel à aucune créativité particulière. Il s’agit la plupart du temps de :

  •  recadrer, redresser, couper ce qui gène dans l’image
  • ajuster l’exposition et le contraste pour que toutes les zones de l’image soient bien visibles
  • retirer les poussières (du capteur bien souvent)

Ce sont des opérations techniques, vous pouvez tous y arriver sans avoir besoin d’être artiste. Et c’est ce qui fait la différence entre une photo banale, et une photo réussie.

6. Il faut archiver

Et quand vous ne traitez pas vos photos, vous ne les archivez pas ? Le problème de l’archivage se pose dès lors que vous souhaitez conserver vos images pour la postérité (ou pour que vos petits-enfants puissent les voir un jour …).

Appliquer un traitement d’image ne complexifie pas la procédure d’archivage, pour ne pas dire qu’elle la simplifie. En effet la plupart des logiciels proposent des fonctionnalités de gestion de catalogues qui vont vous rendre la vie probablement plus simple encore.

7. Il faut un ordinateur puissant

réparer connecteur de carte mémoire sur Nikon D300

Encore une idée reçue ! La plupart des ordinateurs du marché sont largement compatibles avec les logiciels du moment. Bien évidemment un ordinateur surpuissant vous permettra d’aller plus vite, d’ouvrir plus de photos en même temps, mais est-ce vraiment votre besoin ?

Si vous prenez le soin de trier les images à traiter, vous allez en avoir quelques dizaines seulement par prise de vues. Ce n’est pas la capacité de l’ordinateur qui fait la différence mais bien la vôtre à sélectionner les bonnes photos.

8. J’ai trop de photos à traiter

Il faut apprendre à trier ! Avec un peu de méthode pour classer, trier et sélectionner, vous ne devriez pas avoir plus de 10% des images faites à traiter. Si vous faites 1000 photos pendant un week-end, cela veut dire environ 100 photos à traiter (et nous sommes généreux …). Soit 200 minutes environ (3h20) pour tout passer à la moulinette. Une soirée ou une demi-journée de travail pour proposer des photos sous leur meilleur angle ce n’est pas cher payé non ?

Et maintenant, vous faites quoi ?

Il est normal d’avoir de tels freins quand on ne maîtrise pas suffisamment le sujet. Il est normal aussi que certains d’entre vous ne souhaitent pas traiter leurs images, c’est un choix personnel.

Mais si vous voulez aller au bout de votre passion, faire de meilleures photos, utiliser au mieux votre matériel, nous ne pouvons que vous conseiller de passer outre ces différents freins. Vous voulez redécouvrir vos images, prendre plus de plaisir et surprendre encore un peu plus vos proches, ça vaut le coup non ?

QUESTION : Quel est le principal frein que vous avez quand il s’agit de traiter vos images et qui ne serait pas dans cette liste ?

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*



2 Commentaires sur "8 idées reçues sur le traitement d'images et comment passer outre pour vous lancer !"

  1. Le fléau, c’est lorsque je dois rattraper des photos qui, lors de la prise de vue, ont été faite sans lumière (ou avec des lumières monochromatiques), dans un concert par exemple. Obligé de monter à 6400 iso, pleine ouverture, et à 1/50 c’est très bruité. Lightroom s’en sort bien pour retirer une partie du bruit, mais pour garder les détails il ne faut pas le pousser au max.

  2. Quand la prise de vue est soignée, le traitement permet de valoriser une image, il sauve rarement une photo ratée.