La mise au point à la prise de vue, c'est fini ! Lytro s'en charge | Choisir et utiliser votre reflex - Nikon Passion


La mise au point à la prise de vue, c’est fini ! Lytro s’en charge

par Jean-Christophe Dichant le 24 juin 2011

Lytro est une entreprise américaine qui vient de lancer une bombe en matière de nouveautés photos, entraînant au passage bon nombre de réactions dans les milieux autorisés. Nous ne pouvions donc passer à côté de l’info : la mise au point à la prise de vue, c’est fini !

En matière de photographie, la mise au point d’une image a de tous temps fait l’objet d’un réglage effectué à la prise de vue. Et quand c’est raté, c’est raté. Lytro annonce une approche totalement novatrice puisque la société propose tout simplement de faire la mise au point … après la prise de vue, une fois l’image affichée sur son ordinateur. Euh, vous avez bien dit … après la prise de vue ? Oui.

Lytro révolutionne la photo en supprimant la mise au point à la prise de vue

Mise au point sur le premier plan

Lytro annonce la fin de la mise au point à la prise de vue

Mise au point sur le second plan

Lytro travaille sur le concept d’optique plénoptique. Plé quoi ? Noptique. Une optique traditionnelle se contente de transmettre l’intensité lumineuse de la scène photographiée vers le capteur (ou le film), pour chacun des points composant cette scène. Une optique plénoptique comprend elle une matrice de micro-capteurs qui enregistrent chacun l’ensemble des paramètres propres aux rayons lumineux de la même scène : intensité bien sûr, mais aussi direction par exemple. Plus d’informations à la prise de vue, c’est plus de capacités de traitement par la suite. Et du coup, à l’aide d’un savant (et couteux en ressources) algorithme de traitement, Lytro est capable de proposer une variation de la mise au point de l’image une fois celle-ci enregistrée. Un peu dans l’esprit du changement d’exposition au post-traitement grâce au fichier RAW (mais rien qu’un peu…).

Le procédé n’est pas nouveau, il reprend les travaux de Faraday au 19ème siècle comme ceux d’Adobe plus récemment. Lytro apporte une portabilité du matériel plus grande et un gain en résolution supérieur à ce que propose Raytrix, la firme allemande, dont l’appareil est limité à 3Mp. Lytro promet un modèle compact d’ici fin 2011, avec un tarif accessible.

Nous vous proposons d’expérimenter le procédé par vous-même à l’aide de l’image ci-dessous. Cliquez sur la zone de l’image qui vous intéresse pour faire la mise au point (un double-clic fait office de zoom), et recommencez là où bon vous semble, bluffant non ?

Plus d’infos sur le blog de Lytro.

Source : Lytro

  • Fabien Taysse

    Un papier de la Stanford University qui explique un peu plus en détail le procédé: http://graphics.stanford.edu/papers/lfcamera/ (ça date déjà de 2005)

    Cela ouvre aussi la voie à des photos avec une PDC « infinie » en utilisant le focus-stacking conjointement

    • Louis de funeste

      Je pense que tu veux dire que on pourrais avoir des resultats de ceux qu on obtiens avec le focus-stacking pour obtenir une PDC infini parce que sinon je vois pas l interet du focus-stacking vu que tout les données de lumiére autre seront dans la meme photographie

  • Sebou

    C’est amusant mais j’ai plus l’impression que c’est un gros buzz et que c’est juste un appareil photo qui prend PLUSIEURS photos de la même scène à différente mise au point.

    Un peu de mal à y croire à leur histoire.

    • http://www.nikonpassion.com Nikon Passion

      Il s’agit bien d’une technique particulière de capture d’images, et non de plusieurs photos. La variation possible de MAP est telle qu’il faudrait un nombre trop important de photos pour arriver au même résultat.