L’objectif le plus cher du monde est un Leica 1600mm

Le Leica APO-Telyt-R 1:5.6/1600mm fabriqué tout spécialement pour le Sheikh Saud Bin Mohammed Al-Thani du Qatar s’avère être l’objectif le plus cher du monde avec un tarif dépassant légèrement les 2 millions de dollars US.

L'objectif le plus cher du monde est un Leica 1600mm

Cet objectif est une fabrication spéciale comme l’on peut s’en douter, et probablement une pièce de musée qui devrait vite se retrouver derrière une porte vitrée. Mais quoi qu’il en soit, l’optique a le mérite d’exister. La monture est une monture Leica R, la longueur totale de l’objectif est de 1.2m, 1,55m avec le pare-soleil (plutôt utile au Qatar) et le diamètre de l’objectif est de 42 cms. Le poids total de l’engin avoisine les 60kg.

Ne vous posez pas la question de savoir sur quel type de trépied il convient de poser ce télé-objectif. Son propriétaire dispose d’un véhicule tout-terrain à 4 roues motrices modifié spécialement pour servir de support.

Ce 1600mm f/5.6 Leica fait partie des modèles d’exception construit par les marques pour satisfaire quelques privilégiés. Les photographes avides de super télé-objectifs un peu moins onéreux (bien que …) se tourneront plutôt vers le récent Nikon 800mm

Source : Popphoto

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


6 Commentaires sur "L’objectif le plus cher du monde est un Leica 1600mm"

  1. Autofocus à l’aide d’un moteur diesel 1600 cm3

  2. Et pas un mot sur le but de la manip ? C’est pour photographier quoi au juste ? Et aussi, il est AF ? Stabilisé ? ben aucune info ou alors j’ai pas su trouver…

  3. 1600 mm …

    Nous ne sommes quasiment plus dans la gamme des objectifs photographiques,
    mais plutôt à la lisière des télescopes …

    Le tout pour un prix allant bien au-delà des étoiles …

     

  4. En-dessous de tout !
    Leica aurait pu se fendre d’une ouverture raisonnable, je sais pas, f/4 ou f/2,8, afin de pouvoir utiliser ce jouet avec un doubleur de focale, et obtenir un honnête 3 200 mm f/8 ou mieux, f/5,6 ! M’enfin…  :o)  :o)  :o)