Luminar Flex : l’IA et des plugins pour Lightroom, Photoshop et MacOS Photos

Luminar Flex est un plugin (module additionnel) qui apporte à Lightroom Classic, Photoshop, Photoshop Elements et Photos pour MacOS des fonctions de traitement additionnelles. Au menu l’IA (intelligence artificielle) et des filtres pour accélérer le traitement de vos photos et leur donner plus vite un rendu personnel.

Luminar Flex reprend le moteur de traitement RAW de Luminar 3, sans le module de gestion de catalogue, et remplace les plugins Luminar 3 actuels pour Lightroom et Photoshop. Luminar Flex est gratuit pour les utilisateurs de Luminar 2018 et Luminar 3.

Luminar Flex : l'IA et des plugins pour Lightroom, Photoshop et MacOS Photos

10 euros de réduction avec le code NIKONPASSION sur le site de l’éditeur

Luminar Flex : principe et contexte

Luminar 3, successeur de Luminar 2018, est un logiciel de gestion et de traitement des photos édité par Skylum. Cet éditeur s’est spécialisé dans les logiciels d’imagerie, Luminar 3 et Aurora HDR étant ses deux fers de lance.

Depuis plusieurs mois déjà Skylum travaille sur l’intégration de modules d’intelligence artificielle dans ses logiciels, afin d’accélérer le traitement et de favoriser l’usage de ses logiciels par les plus débutants. Photolemur est un bon exemple de ce savoir-faire, c’est un logiciel très simple mais qui ne manque pas d’intérêt.

Luminar Flex

les filtres et traitements avancés de Flex

Avec Luminar Flex, Skylum va un cran plus loin en exportant sa technologie sous forme de plugin intégrable à d’autres logiciels, Lightroom Classic, Photoshop, Photoshop Elements, Photos pour MacOS et Aperture. Ces modules ne sont pas nouveaux, ils existaient déjà en partie dans Luminar 2018, mais Skylum prend un virage en capitalisant sur ce type de technologie et en étendant sa portée.

Luminar Flex Lightroom

intégration de Luminar Flex dans Lightroom Classic

En favorisant l’intégration de plugins dans les autres logiciels, l’éditeur peut plus facilement diffuser ses produits, et permettre aux utilisateurs de choisir le module de traitement qu’ils souhaitent, natif ou Flex, dans leur logiciel habituel sans perdre les fonctions de catalogue de Lightroom ou les outils très avancés de Photoshop.

Luminar Flex Photoshop

intégration de Luminar Flex dans Photoshop

Pourquoi utiliser Luminar Flex ?

Si vous utilisez déjà un logiciel de traitement des fichiers RAW, vous êtes en droit de vous demander pourquoi utiliser un moteur externe plutôt que le moteur de votre logiciel.

La réponse est : pour avoir le choix, pour faire ce que votre logiciel ne fait pas, pour obtenir des rendus différents, pour aller plus vite.

Luminar Flex met en oeuvre un moteur d’intelligence artificielle qui tient compte des caractéristiques de vos images pour vous permettre d’ajuster avec précision le rendu final. C’est ce que propose Lightroom dans le mode Développement rapide / Auto du module Bibliothèque, en plus abouti toutefois dans Flex.

Luminar Flex

le mode avant/après de Luminar Flex

Flex apporte également de nombreux filtres aux autres logiciels, c’est une façon d’arriver à un résultat abouti sans devoir passer trop de temps à manipuler les différents curseurs et/ou masques et calques de Photoshop.

Flex intègre par exemple le module « Sky enhancer » déjà présent dans Luminar 3, qui permet d’optimiser le rendu des ciels en tenant compte des caractéristiques de chaque image. « Foliage enhancer » quant à lui optimise le rendu des feuillages et végétaux (les teintes vertes), une fonction utile pour la photo de paysage.

Luminar Flex

la création de rayons de soleil pour les images qui s’y prêtent

« Details enhancer » vous permet d’ajuster la netteté et la clarté (le micro-contraste) tandis que « Sunrays filter » vous permet de créer des rayons de soleil à l’aspect naturel sur vos images qui le méritent.

Tous les autres filtres, une cinquantaine, participent à la rapidité de traitement des images, en apportant chacun des effets bien spécifiques.

Gagner en vitesse pour perdre en créativité ?

Vous êtes en droit de vous demander si tous ces filtres ne finissent pas par faire l’inverse de ce qu’ils sont censés faire, à savoir appliquer un effet identique à toutes les photos et reproduire ce que les autres font aussi, en tombant dans l’excès « à la filtre Instagram« .

Si vous vous contentez de les appliquer sans autre ajustement, c’est possible. Mais l’intérêt de ce module additionnel est justement de vous permettre de vous concentrer sur le rendu sans devoir passer des heures à bouger des curseurs, ou des semaines à apprendre à utiliser les fonctions évoluées de Photoshop.

Luminar Flex

les collections de looks et rendus dans Flex

De même Luminar Flex autorise l’utilisation de rendus prédéfinis dont des simulations de films argentiques. Vous pouvez constituer votre propre collection de rendus, en télécharger des nouveaux ou exporter les vôtres. En ce sens, Luminar Flex a un véritable intérêt comme c’est le cas pour d’autres plugins Lightroom / Photoshop, Color Efex Pro ou Silver Efex Pro chez Nik Software/DxO par exemple.

Mon avis sur Luminar Flex

Loin d’être indispensable si vous maîtrisez déjà Lightroom Classic et/ou Photoshop, Luminar Flex est plus intéressant si vous avez du mal à tirer le meilleur de ces logiciels pour post-traiter vos photos, ou que vous manquez de temps pour peaufiner vos images. Luminar Flex va alors vous aider à aller plus vite vers le résultat final, en testant aisément différents styles.

Si vous maîtrisez Lightroom Classic mais que vous éprouvez le besoin de passer par Photoshop pour des traitements locaux plus précis, parce que Photoshop gère les calques et masques que Lightroom Classic ne gère pas, alors Luminar Flex est une bonne solution pour aller plus vite là-aussi. Flex gère les calques, accélère la visualisation avant/après, met en oeuvre des filtres de rendu, permet l’utilisation des tables LUT, des simulations de films argentiques, la suppression d’objets indésirables, sans vous imposer des manipulations plus lentes dans Photoshop.

Tarif et installation

Luminar Flex est disponible gratuitement depuis votre compte Skylum si vous possédez une licence Luminar 2018 ou Luminar 3. Sinon le logiciel est vendu 70 euros avec une période de remboursement de 60 jours si vous n’êtes pas satisfait. Vous bénéficiez de plus d’une remise de 10 euros avec le code NIKONPASSION.

10 euros de réduction avec le code NIKONPASSION sur le site de l’éditeur

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


15 Commentaires sur "Luminar Flex : l’IA et des plugins pour Lightroom, Photoshop et MacOS Photos"

  1. Bonjour
    Je n’arrive pas à intégrer luminar flex a Photo sur mon MacBook Pro 2018 sous Mojave, seuls les 3 logiciels Adobe et Apple Aperture me sont proposés.
    Pouvez-vous m’aider ?
    Amicalement Christine

  2. La suite.
    Les images de Lightroom 5.6 traitées par Luminar Flex sont bien de retour dans le dossier de Lightroom mais ne sont pas visibles. Il faut donc les importer pour les incorporer dans le catalogue. Un moindre mal!

  3. Bonjour,

    Possédant la licence de Luminar 3, j’ai téléchargé gratuitement Luminar FLEX dont j’ai installé le plug-in dans une ancienne version de Lightroom 5.6. L’installation s’est faite sans problème de compatibilité. Les fichiers migrent bien dans FLEX pour y être traités mais au retour l’image n’a pas pris en compte les réglages de FLEX. Donc le plug-in ne fonctionne avec les anciennes version de Lightroom. Bizarre tout-de-même alors que la communication entre les deux applications fonctionne correctement. Je dois lire le mode d’emploi; peut-être qu’une commande m’a échappée.

    • Tu as bien désinstallé les plugins de Luminar 3 avant d’installer Flex ? Je crains qu’il n’y ait redondance sinon. Toutefois Skylum précise bien Lightroom Classic, LR6 n’est plus supporté depuis deux ans par la plupart des éditeurs.

      • Skylum a inclus aussi LR6. Je l’ai lu dans les FAQ. Cà marche aussi pour ma version LR5.6 avec une petite manip en plus. La version 5.6 me suffit amplement. Pas de cloud, de LR mobile, d’update mineures.

  4. Bonjour,
    Oui, vous avez raison dans l’absolu, mais en réalité les choses ne se passent pas réellement comme ceci et ce sont surtout les « débutants » qui en sont les victimes.
    Facilité d’un résultat rapide, économie de temps et de réflexion, je prévois une utilisation plutôt excessive, presque caricaturale et des photos très typées et similaires.
    Des tests sur un magazine papier concurrent avaient montré ces dérives probables ; les cibles étaient des smartphones équipés justement de cette fameuse IA.
    Cela ne changera rien à l’ogre HighTech, c’est dans la nature des choses : les nouveautés sont souvent caricaturales et il faut du temps pour ramener les curseurs à des options plus sages .
    Va pour des images « consommables », mais une chose ne changera pas : l’art est quelque chose qui se fait dans le travail, le temps et la sueur ; la photo n’y échappe pas.
    a mon avis très humble.
    Salutations

    • Bonjour,
      On risque peut-être de se lasser des looks de Luminar mais il faut avouer qu’ils sont assez flatteurs. Je trouve que d’un seul clic on améliore déjà fortement les photos quitte à les retravailler ensuite comme dans LR et de créer ses propres presets. Le module de développement est de mon point de vue supérieur à LR.

      • Bjr Pierre,

        Oui, dans ce sens vous avez raison et c’est un peu ce qui est possible aussi avec la suite Nik Software et ses « présets »… mais c’est quand-même une direction imposée à la créativité…
        Bref, et je pense que c’est ici que nous nous retrouvons : ce que je crains, c’est l’uniformisation des goûts et des idées.

        Savez-vous quel moteur utilise Luminar : Amaze ?
        Il serait intéressant de faire des essais comparatifs avec un RAW commun.
        (Rawtherapee permet l’utilisation de 16 moteurs différents)

        • Oui vous avez raison. D’ailleurs je commence déjà à reconnaître les looks Luminar dans certaines photos publiées. Il faut être vigilent pour ne pas tomber dans l’uniformisation à outrance.

  5. Uniformisation des images, formatage de l’esthétique, rouleau compresseur du bon goût.
    Si l’IA a beaucoup d’avantages dans mains domaines, il en est d’autres qui subissent des effets dévastateurs.

    • Si vous utilisez le logiciel sans réfléchir, oui, en effet, je suis d’accord.
      Si toutefois vous faites du post-traitement avec un minimum de recul, vous évitez ces travers.
      Il faut savoir distinguer ce qui fait aller plus vite et ce qui rend standard.

  6. Bonjour Jean-Christophe,
    Merci pour ce dossier.
    Je possède Luminar3 avec lequel j’ai eu quelque problème de stabilité et un problème majeur que j’ai dû régler moi-même n’ayant pu avoir une aide quelconque de la part du SAV de Skylum. En cours de travail avec Luminar3 après un crash et un “figeage” du logiciel survenu bizarrement sans qu’une raison soit à même de l’expliquer, je me suis trouvé dans l’impossibilité d’ouvrir à nouveau le logiciel avec « database opening failed » comme seule explication … L’impossibilité de réparer Luminar m’a obligé à le désinstaller et à nettoyer les bases de données pour pouvoir le réinstaller… passons. J’ai signalé ce problème au SAV de Skylum sans réponse…avec seulement un message automatique disant qu’ils avaient bien reçu mon mail ! Le SAV ne répond pas aux mails et les FAQ ne donnent pas de réponse au problème rencontré. J’ai fait le tour des blogs sur internet pour trouver une explication et une solution et je me suis aperçu que je n’étais pas le seul dans cette situation… Mais aucune solution n’est sortie de ces blogs… Maintenant, je me méfie de ce logiciel. Toutefois et malgré tout, j’aimerais savoir si l’intégration du plugin Luminar Flex est possible dans Lightroom 6, Photoshop CS6. J’utilise aussi DXOLab2. Est-elle possible dans DXO. Je n’ai pas encore téléchargé Flex et je ne suis pas sûr de le faire compte tenu de mes « déboires » avec Luminar3. J’aimerais savoir si d’autres utilisateurs de Luminar ont eu le problème que j’ai rencontré (Luminar2018 était franchement instable) et comment faire pour joindre un conseiller du SAV Skylum pour avoir une réponse en anglais ou en français peu importe. Luminar 3 me parait être un logiciel intéressant, novateur et plein de ressources, mais j’ai remarqué qu’il avait aussi des difficultés à ouvrir (temps de latence) les photos très lourdes en TIF (panoramas faits par l’assemblage de “x” photos issues d’un D800 par exemple) qui sont ouvertes facilement et sans aucun problème par Lightroom, Photoshop, DXO et par Corel PaintShop Pro. Paierait-il des erreurs de jeunesse ?…
    Au passage un “petit” exposé sur la technologie des panoramas (matériel, logiciels, méthodes) serait une bonne idée… ? Personnellement, je suis demandeur !
    Je travaille avec un ordinateur de bureau récent et suffisamment puissant (processeur, chipset et mémoire) sous Windows7Pro.
    En tout cas merci encore pour tous les excellents commentaires, documents et exposés très élaborés que vous nous proposez.
    PHS

    • Flex est compatible avec Lightroom Classic, Photdoph et Photoshop Éléments, Aperture et Photos sur Mac.
      Pas avec DxO.
      LR6 ce n’est pas mentionné mais ce logiciel n’étant plus supporté depuis deux ans il ne faut pas attendre grand-chose le concernant de la part des éditeurs.
      Pour le SAV, de nombreux lecteurs m’ont confirmé qu’il était bien joignable et qu’ils avaient des réponses.
      Quant à Luminar il faut lui laisser le temps pour devenir plus efficace encore, Skylum va très vite mais n’oublions pas que Lightroom a pris 10 ans d’avance qu’il est difficile de rattraper en un an.