Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct : c’est beau la lumière la nuit …

Depuis le temps que Nikon nous en parlait, et après avoir aperçu les premiers exemplaires de présérie avant l’été, voici enfin l’annonce officielle du Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct, un objectif conçu pour les hybrides plein format Nikon Z dont la principale caractéristique est d’offrir une inédite ouverture maximale de f/0.95. Attention, ça pique !

Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct

Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct : la légende est en route

Ne nous voilons pas la face, ce Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct est un OVNI dans la gamme Nikkor Z. Un OVNI car ses caractéristiques comme son prix en font une optique d’exception, dont l’usage au quotidien est très exclusif, et qui nécessite une belle maîtrise de la photographie pour être exploité au mieux.

Sachant qu’il va falloir débourser 8999 euros pour avoir le plaisir d’utiliser cette optique, intéressons-nous à ce qui en fait la particularité.

Nikkor Z

Ce 58 mm est conçu pour la monture Nikon Z, exclusivement. La bague Nikon FTZ n’étant pas une bague ZTF, vous ne pourrez pas monter ce 58 mm sur votre reflex pour bénéficier de son ouverture extrême. Consolez-vous, il vous reste l’AF-S Nikkor 58 mm f/1,4 G bien plus accessible à 1800 euros.

Cette non compatibilité est un mal pour un bien puisque le viseur électronique des Nikon Z et le mode de mise au point manuel Focus Peaking, assorti du mode loupe, vous seront d’une grande aide pour faire la mise au point, ce qu’un reflex aurait plus de mal à assurer. Je vous dis pourquoi plus bas.

Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct

le Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct avec sa touche de fonction L-Fn

58 mm

Vous pourriez trouver étonnante cette focale atypique, pourquoi pas un 50 mm comme nous en avons l’habitude ? C’est une question d’optique qui a poussé les opticiens Nikon à faire ce choix. Je vous renvoie vers l’excellent article de Bruno Labarbère « pourquoi une ouverture f/0.95 ? » pour en savoir plus.

f/0.95

Une fois de plus, lisez l’article de Bruno pour comprendre ce que f/0.95 veut dire et pourquoi les ingénieurs Nikon ont relevé ce défi. Retenez toutefois que cette ouverture implique une profondeur de champ ridiculement faible, que la mise au point doit être encore plus précise que la plus précise que vous ayez pu faire à ce jour, et que ce 58 mm n’étant pas autofocus, vous serez seul responsable du manque de netteté s’il y en a. A bon entendeur …

Autant dire qu’il va vous falloir régler toute la chaîne de prise de vue, en commençant par vos verres de lunettes, si vous voulez obtenir une image parfaitement nette à courte distance et à f/0.95 sans quoi vous serez déçu. Mais avec un peu d’habitude et une assistance à la mise au point, c’est tout à fait envisageable.

C’est là que l’hybride et son viseur électronique prend tout son sens. Sur un reflex la précision de la mise au point est celle de l’autofocus, le viseur étant optique vous ne pouvez pas faire mieux que l’AF en manuel, ce n’est pas plus précis.

Sauf que … Ce 58 mm n’a pas d’autofocus (je vous ai dit de lire l’article de Bruno pour savoir pourquoi …) et qu’il vous revient donc l’entière responsabilité de faire le point. Et le bon.

Le viseur électronique d’un hybride Nikon Z vous propose une première assistance, le mode de mise au point manuel avec Focus Peaking.

Si vous ne savez pas ce qu’est le Focus Peaking, retenez qu’il s’agit d’un affichage dans le viseur électronique qui affiche en couleur (le rouge est le choix le plus pratique) les zones de transition dans votre image. Autrement formulé, si votre sujet présente une ligne de démarcation comme le bord d’un objet, la transition entre le visage et l’œil ou tout autre transition, alors vous verrez s’afficher en couleur cette transition. Plus cet affichage est intense, plus la mise au point est précise. Contentez-vous de tourner la bague de mise au point pour avoir l’intensité la plus importante et c’est gagné.

Le viseur électronique des Nikon Z présente une seconde aide à la mise au point manuelle, le mode loupe. Appuyez sur le bouton correspondant pour voir s’afficher dans votre viseur une partie de l’image en gros plan, c’est l’effet loupe. Plus vous voyez de détail, mieux vous pouvez faire la mise au point.

Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct

le Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct et son écran OLED d’affichage des données de PdC, Map et ouverture

S (comme série S)

La lettre S désigne la série d’optiques expert-pros dans la gamme Nikkor Z pour hybrides Nikon. Vous pourriez me dire qu’il n’y a que des S dans cette gamme, ce qui était encore vraie la veille de la publication de cet article. Mais les nouveaux Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3 VR et Nikkor Z DX 50-250 mm f/4.5-6.3 VR ne sont pas des S. CQFD.

Nikon avait annoncé l’arrivée d’optiques moins onéreuses que les S lors de l’annonce de cette gamme hybride, c’est chose faite en attendant mieux (voir la roadmap des nouveaux objectifs Nikkor Z à venir).

Notre Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct est donc un S et pas n’importe lequel. Il s’agit bien d’une optique d’exception qui mérite largement sa lettre S !

Noct

Voici le terme qui fait couler beaucoup d’encre (et de caractères à l’écran) chez les techniciens de la photo. Si les photographes ne vont retenir que la capacité de cette optique à donner le meilleur d’elle-même en conditions de faible lumière, les ingénieurs-opticiens-experts-autoproclamés y vont de leurs explications scientifiques pour vous prouver que cette optique n’est pas un véritable Noct-Nikkor.

Noct-Nikkor est une appellation qui fait référence au mythique Noct Nikkor 58 mm f/1.2 sorti en 1977 en monture F et converti en AI-s en 1982. Les objectifs à grande ouverture, comme f/1.4 ou f/1.2, ont tendance à produire des aberrations de coma sur les sujets lumineux, la nuit en particulier si vous visez des sources lumineuses intenses (étoiles, éclairages de ville, …). La formule Noct élimine ces effets indésirables, même à très grande ouverture et à une courte distance de mise au point grâce à l’ajout d’une lentille asphérique dans le groupe frontal.

Ce Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct n’est donc pas un vrai Noct-Nikkor puisqu’il n’utilise pas cette formule optique datant de 1977, mais conçu tout récemment il fait encore mieux pour réduire, lui-aussi, les effets indésirables en basse lumière. Ce qui lui permet de revendiquer le titre de Noct, les techniciens continueront à débattre sur l’usurpation du terme pendant que les photographes sortiront un peu plus la nuit.

Si vous n’êtes pas adepte des photos de nuit, sachez que ce 58 mm Noct sera un bon compagnon pour la photo de portrait, il reproduira avec la plus grande précision les détails de vos sujets, et sera très à l’aise en portrait de nuit aussi, en proposant un bokeh exceptionnel.

Les vidéastes apprécieront la grande ouverture pour gérer une profondeur de champ très courte et réaliser des plans de grande qualité cinématographique. Le focus breathing réduit facilitera encore le tournage. Le tarif de l’optique est moins critique en vidéo pro comme au cinéma, des tournages qui nécessitent des optiques cinéma dont le tarif dépasse largement celui de ce 58 mm.

Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct

le Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct sur Nikon Z 7, notez le collier de fixation pour trépied

Des caractéristiques hors du commun

A tarif hors du commun, caractéristiques hors du commun.

La formule optique de ce Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct utilise 17 lentilles en 10 groupes dont 4 lentilles en verre ED et 3 lentilles asphériques, ce qu’aucun autre objectif Nikon de cette focale (ou proche) ne propose. Le rapport de reproduction maximal est de 0,194.

La mise au point est manuelle car aucune motorisation AF ne pourrait assurer le déplacement d’un tel bloc optique avec la précision requise. Elle se fait par extension du groupe frontal. La distance minimale de mise au point est de 0,5 m.

Le diaphragme, circulaire comme sur les optiques Nikkor Z, est lui aussi étonnant avec ses 11 lamelles.

Les traitements Nanocristal et ARNEO sont bien évidemment de la partie pour contribuer à la réduction des effets de flare et autres lumières parasites. Le traitement au fluor facilite l’évacuation des impuretés sur la lentille frontale.

Tout comme sur le Nikkor Z 24-70 mm f/2.8 S, le 58 mm f/0.95 Noct est doté d’un petit écran OLED qui affiche l’ouverture, la distance de mise au point ou la profondeur de champ, au choix de l’utilisateur. La bague de réglage est personnalisable comme celle des autres Nikkor Z qui en sont pourvus.

Les mensurations de cet objectif sont à la hauteur de son tarif :

  • un poids de 2 kg,
  • un diamètre de 102 mm,
  • une longueur de 153 mm.

Nikon livre l’objectif avec son pare soleil HN-38 et la valise pour objectif Nikon CT-101.

valise Nikon CT-101 pour 58 mm Noct

la valise Nikon CT-101 pour le Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct

Ce Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct sera disponible le 31 octobre chez les revendeurs spécialisés au tarif public de 8.999 euros. Avant de crier au scandale, sachez que le Leica Noctilux-M 50 mm f/0,95 ASPH vous coûtera 10.400 euros, le Nikkor serait presque une bonne affaire vu sous cet angle !

Mon avis sur ce Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct

Que dire de plus si ce n’est que cet objectif d’exception est avant tout une démonstration par les opticiens Nikon de leur savoir-faire et des capacités de la monture Nikon Z. Il ne fait nul doute qu’il ne s’agit pas d’un modèle grand public, que sa diffusion sera très confidentielle, et qu’il faut avoir un besoin bien précis pour en faire l’acquisition (ou envie de se faire un énorme plaisir !).

Ce Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct n’a pas d’équivalent dans la gamme reflex, il n’en aura probablement pas dans les gammes des opticiens indépendants (bien frileux encore en monture Z) et il fait déjà partie de la série des optiques mythiques produites par Nikon. Inutile donc de crier au scandale ou de penser que Nikon se moque de nous, c’est tout l’inverse.  Sachez que chaque exemplaire est fait à la main, que les verres utilisés sont parmi les meilleurs du marché (voir la fabrication des verres Nikon), que le contrôle qualité en fin de fabrication est impitoyable.

Nombreux sont les nikonistes à rester fidèles à Nikon parce que la marque les a fait rêver dans leur jeunesse (plus ou moins lointaine), qu’ils se rassurent, elle sait nous faire rêver encore !

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


8 Commentaires sur "Nikkor Z 58 mm f/0.95 S Noct : c’est beau la lumière la nuit …"

  1. C’est vrai, ça fait rêver ! Comme je rêvais hier devant la publicité d’un Nikkor 180-400 à 12.000 €uros…. Je vais bientôt partir faire un safari avec mon Sigma 100-400 (à 800 €uros). Faire un safari avec du matériel tout de même correct, ce n’est pas possible pour tout le monde et je ne vais pas me plaindre. Mais je me pose parfois une question: faut-il être millionnaire pour faire de la photo de haut niveau ?

  2. En effet c’est une performance optique qui se veut indispensable pour rester chez les « grands » (Leica, Zeiss etc…) mais j’apprécie les folies de notre temps qui obligent à débourser près de 9000€ pour faire du flou. Il est connu que nos chers modèles photographiques sont effrayés par la précision diabolique de nos optiques et demandent à rajouter du flou sur l’image et l’on est amené à corriger les défauts du monde réel par des logiciels virtuels ou des filtres !
    Là nous avons une tranche de vie qui reste nette sur environ un cm et le reste sera flou, de nuit, sinon il faudrait monter en vitesse.
    J’attends donc les résultats photographiques, les images faites avec ce bijou de reine, pour en voir l’utilité remarquable; à moins que ce ne soient que des images secret défense que l’on puisse réaliser …

  3. C’est beau mais …
    Je serais curieux de ton avis comparatif avec le Mitakon Speedmaster 50mm f/0.95 III monture Z à 795 $ (cfr nikonpassion 19/04/2019)

  4. Bon c’est quand qu’on voit les photos 😉 car là maintenant j’ai faim, c’est malin !

  5. BONJOUR
    JE VOUDRAIS PROTEGER MON OPTIQUE 24/70 2.8S Z6 QUEL FILTRE FAUT IL METTRE MERCI DE VOTRE REPONSE
    LAURENT

    • N’importe quel filtre de 82mm de diamètre en modèle Protector, UV, Neutre… Marque HOYA, BW…et tant d’autres !

    • Bonjour Laurent,

      Si tu fais de la vidéo de façon plus ou moins habituelle, alors je te conseille d’acheter un filtre neutre à densité variable. Certes ça coûte bien plus cher surtout pour les filtres de qualité. Mais c’est tellement pratique !