Nikon D5000 – un écran pivotant et la vidéo …

Nikon D5000 – un écran pivotant et la vidéo …

D5000_LCD_3_l

Nikon vient donc de présenter ces derniers jours le tout nouveau Nikon D5000, un reflex numérique qui présente son lot de nouveautés sur un modèle de milieu de gamme (le D60 reste en fait le véritable entrée de gamme jusqu’à son remplacement). Le D5000 propose la même qualité d’image que son grand-frère le D90, un mode vidéo lui-aussi emprunté au … D90 et de nombreuses fonctions de retouches des images intégrées au boîtier qui éviteront à celles et ceux qui ne maîtrisent pas nécessairement le post-traitement des photos de passer de longues heures devant leur écran pour obtenir le résultat attendu.

Ecran LCD orientable

Le D5000 est équipé d’un écran arrière (il n’y a pas d’écran supérieur ceci dit) orientable jusqu’à 180°, une première chez Nikon, qui permettra d’utiliser le mode LiveView (visualisation de la scène photographiée sur l’écran arrière comme sur un compact et non uniquement au travers du viseur) avec un peu plus de facilité. Certains trouveront que ce mode présente peu d’intérêt sur un reflex numérique, il y a malgré tout quelques situations pour lesquelles le Live View présente un avantage : prises de vues au-dessus d’une foule ou d’un groupe, au ras du sol, à bout de bras, etc.

Conséquence directe de cette capacité à orienter l’écran, le D5000 est équipé d’un moniteur ACL de 2,7 pouces et 270.000 pixels en lieu et place du (superbe) moniteur 3 pouces et 920.000 pixels des D90 et D300 (petit regret de ce côté-là).

D5000_LCD_4_l

Mode vidéo

Le D90 avait lancé la mode, le D5000 embarque donc lui-aussi un mode vidéo directement issu de celui du D90, prise de vue au format HD 1280×720 (ce n’est donc pas le mode Full-HD 1080px comme le propose la concurrence), 24 images par seconde avec prise de son mono (un petit regret quand même, l’impossibilité d’utiliser un micro externe), sauvegarde des clips vidéo au format AVI. Autre déception pour les amateurs de vidéo sur un reflex numérique, l’absence de mode autofocus, il vous faudra donc faire la mise au point manuellement ce qui n’est pas nécessairement très simple avec un reflex. Le D5000, tout comme le D90, vous permettra par contre d’utiliser la gamme complète d’optiques Nikon et compatibles (AF-S et AF-I pour leur motorisation interne) pour donner à vos films les effets attendus selon que vous utiliserez un grand-angle ou un télé-objectif.

Capteur et sensibilité

Rien de bien surprenant de ce côté-là, le D5000 reprend le capteur 12 Mpx au format APS-C (coefficient de 1,5x pour l’équivalence 24×36) du D90. La gamme de sensibilités reste la même elle-aussi, 200 à 3200 ISO et Nikon nous promet des images à 3200 ISO au niveau de ce que l’on obtient avec le D90, il n’y a pas de raison que ce ne soit pas le cas en effet.

Le D5000 inaugure par contre un mode « silencieux » que l’on demande à tester : le fonctionnement du miroir est modifié pour éviter les claquements bien connus lors de la prise de vue, permettant ainsi de déclencher dans des situations où il est bon de rester discret (mariages, concerts, etc.). A tester dès que le boîtier sera disponible et si ce procédé s’avère efficace, nous ne demandons pas mieux que de le voir porté sur l’ensemble de la gamme !

Modes scènes et modes de retouches intégrés

D5000-retouche3

Si vous aimez les modes intégrés, tant à la prise de vue qu’en retouche, vous allez être servi avec le D5000 : pas moins de 19 (!) modes scènes ainsi qu’un ensemble complet (trop ?) de modes de retouche, allant même jusqu’à offrir la possibilité de ‘coloriage’ des images (attention, arrivée massive d’image à la Andy Warhol sous peu …). On peut légitimement se poser la question de l’intérêt d’offrir autant de capacités de retouches intégrées sur un boîtier à usage familial, mais l’informatique embarquée aidant, les amateurs de fiches techniques bien remplies s’en satisferont. Le filtre flou vous permettra par exemple d’effacer les rides de Grand-Mère, le recadrage au format 16/9 sera lui plus utile pour l’affichage sur écran télé (sortie HDMI intégrée) même si on aurait pu prétendre à un recadrage automatique à la prise de vue qui aurait évité de passer par une retouche manuelle.

D5000-retouche2D5000-retouche1

Retouche des perspectives avec le mode intégré du Nikon D5000

Système anti-poussières

Le D5000 reprend le principe de système anti-poussières du D60 avec vibration du capteur (pour décoller les poussières) et contrôle du flux d’air dans la chambre reflex (pour évacuer les mêmes poussières par effet venturi). Initiative louable pour se débarrasser (enfin ?) des poussières, même si là-aussi il est probable que ce boîtier soit vendu la plupart du temps en kit avec un zoom d’entrée de gamme type AF-S DX VR 18-55mm et que ce dernier reste à jamais en place, minimisant de ce fait l’entrée des poussières lors du changement d’objectif.

Mais encore …

Le D5000 embarque bien évidemment l’essentiel de la technologie Nikon actuelle : autofocus à 11 zones avec modes statique, dynamique et automatique (suivi du sujet en mouvement), support des cartes SD et SDHC, processeur de traitement d’images Expeed (hérité des D90 et D300), mesure de lumière matricielle 3D couleur, mesures pondérée centrale et spot, possibilité de pousser la sensibilité à 6400 ISO (comme de descendre à 100 ISO), mode rafale à 4 images par seconde, etc.

A noter que tout comme le D60, le D5000 ne comporte pas de moteur Autofocus intégré au boîtier et nécessite donc l’utilisation des objectifs compatibles Nikon AF-S et AF-I pour bénéficier de la mise au point automatique. Les autres optiques restent compatibles mécaniquement avec des limitations en matière d’autofocus et de mesure de lumière selon les modèles.

D5000_18_55_front_l

En conclusion

Voici donc un boîtier qui vient habilement se positionner entre les D60 et D90, en offrant une bonne partie de la technologie et des capacités du D90 pour un tarif légèrement supérieur à celui du D60 mais loin d’atteindre celui du D90. Le D5000 est annoncé à 729 euros TTC prix public boîtier nu et à 829 euros TTC en kit avec le zoom AF-S DX VR 18-55mm.

Disponible début Mai, ce D5000 devrait satisfaire celles et ceux qui recherchent un reflex performant, simple d’emploi tout en restant capable d’être utilisé en mode avancé pour des résultats de très bon niveau. Les amateurs de boîtiers « à tout faire » trouveront en ce D5000 un excellent remplaçant à leur compact préféré, la vidéo leur permettra de ne pas rater les scènes familiales autrefois capturées à l’aide du caméscope qui perd de ce fait de l’intérêt, le tout pour un tarif abordable (révisé à la baisse forcément d’ici l’été, au « prix de la rue ») si l’on considère le côté multimédia d’un tel boîtier.

Le Nikon D5000 + AF-S DX VR 18-55 mm est en précommande chez Miss Numérique

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


1 Commentaire sur "Nikon D5000 – un écran pivotant et la vidéo …"

  1. Bonjour,

    Je suis dans l’optique d’acheter un d5000 mais de préférence livré avec un objectif nikon vr
    18-105mm. Certains sites vendent ce type de pack mais l’offre est encore trés limitée (la fnac
    ne le fait pas par ex). Il y t’il une date de sortie prévue pour ce pack dans le commerce???