Nikon D600, premier avis et photos

Le Nikon D600 vient tout juste d’arriver et nous avons pu prendre en mains les tous premiers exemplaires de série. Voici un premier avis sur le nouveau reflex à capteur plein format de la gamme Nikon avant un test plus approfondi à venir avec photos à l’appui. Pour en savoir plus, nous vous renvoyons à la présentation du Nikon D600 postée précédemment.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand

Le Nikon D600 hérite des caractéristiques physiques du Nikon D7000. Reprenant sensiblement le même gabarit que le modèle DX expert, le D600 est plutôt léger, un atout que nombre de photographes apprécieront dès lors qu’il s’agit de voyager longtemps le boîtier autour du cou. La prise en main est agréable, la poignée droite à peine moins grande que celle du D700, l’ensemble correspond à ce que l’on peut ressentir avec le D7000.

Le déclencheur tombe sous l’index comme sur la plupart des reflex Nikon, et la manipulation simultanée des molettes avant et arrière se fait aisément avec le pouce et le majeur. Les D700, D800 et D4 proposent une prise en main un peu plus précise avec une poignée plus généreuse, au détriment du poids et de l’encombrement. Pour autant, et à condition de ne pas avoir des mains de géant, vous n’aurez aucune difficulté à vous approprier ce D600.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Le poids réduit du boîtier, ici équipé du zoom AF-S Nikkor 24-85mm f/3.5-4.5G ED VR récent qui lui va comme un gant, est un vrai avantage. On ne ressent pas le poids de l’ensemble, à la différence du D700 par exemple. Le ressenti est différent, les amateurs de poids lourds tenant bien en main resteront un peu sur leur faim avec le D600, les autres apprécieront le moindre effort nécessaire à tenir le boîtier en main.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Il n’y a pas grand-chose à dire en matière d’ergonomie. La formule est classique chez Nikon qui  a repris ce qui fait le succès de la gamme, avec des touches d’accès direct aux fonctions les plus usitées et un menu des plus complets pour accéder aux fonctionnalités diverses et variées. S’il y avait un effort à faire, c’est probablement au niveau du menu et de sa présentation. La complexité du menu Nikon rend la navigation peu agréable, et l’on passe régulièrement du temps à chercher la bonne entrée dans le bon menu.

Citons toutefois la touche d’aide qui permet d’afficher quelques lignes relatives à la fonction sélectionnée, un vrai plus sur le terrain. La présentation du menu est exactement la même que sur les autres modèles de la gamme, les nikonistes seront en terrain connu.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Le ‘petit’ 24×36 de la gamme est doté d’une molette supérieure double avec système de blocage. Cette molette permet de sélectionner les différents modes de prise de vue, du mode « auto » aux classiques modes P,S,A et M. La molette comporte également une position ‘Q’ pour le mode ‘quiet’ ou ‘silencieux’, deux positions pour mémoriser ses réglages personnalisées et une position permettant de sélectionner un des 19 modes scènes.

Ces modes scènes permettent à l’utilisateur de s’affranchir des différents réglages du boîtier dans une situation particulière de prise de vue. Ils couvrent la plupart des besoins des photographes moins avertis, les plus experts pouvant allègrement se passer de ces modes pour utiliser les modes classiques. Le système de blocage permet de ne pas tourner la molette par inadvertance, un détail qui a son importance quand on voyage, que l’on range le boîtier au fond du sac pour le ressortir rapidement.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Le côté gauche du D600 est bien fourni. Outre le traditionnel levier de sélection de mode de mise au point (AF ou M), on trouve la touche de bracketing, la touche de commande du flash intégré et le levier de verrouillage de l’optique. Nikon a eu le bon goût de doter le D600 d’une motorisation interne au boîtier, ce qui permet d’utiliser non seulement les optiques récentes AF-S mais aussi toutes les plus anciennes optiques AF et AF-D que l’on peut trouver en occasion à prix doux.

Les photographes désireux de passer au plein format et disposant d’optiques DX pourront donc reconstituer leur parc optique à moindres frais en lorgnant du côté des vitrines des revendeurs de matériel d’occasion.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Notez la présence d’un anneau de fixation de la courroie de bonne facture, métallique et articulé. Nikon a pu nous confirmer la présence de plusieurs éléments en alliage de magnésium sur les faces arrière et supérieure du boîtier. Celui-ci reprend les protections aux intempéries du D800 et devrait donc pouvoir subir les mêmes mauvais traitements sur le terrain sans broncher !

Le viseur du Nikon D600 offre une couverture de 100%. Pour l’avoir testé sous toutes les coutures, ce viseur s’avère très agréable à l’usage, le correcteur dioptrique permet d’ajuster la netteté de l’image à sa vue et nous n’avons éprouvé aucune difficulté à cadrer dans une ambiance sombre. Bon point donc, et le D600 ne souffre pas de la comparaison avec le D700 à ce niveau. Rappelons de plus que le D700 offre une couverture plus limitée, 95%, avec le D600 vous photographiez exactement ce que vous cadrez.

Notez que le viseur s’adapte au mode de cadrage. Il affiche l’image plein cadre que vous soyez en mode FX ou en mode DX. Pour rappel, utiliser le mode DX permet de recadrer directement à la prise de vue pour disposer d’un facteur correcteur de x1.5. La focale équivalente est donc celle de l’optique x1.5, votre 200mm cadrera comme un 300mm en DX. Les photographes animaliers apprécieront.

Ceux qui attendent un hypothétique Nikon D400 successeur du D300s peuvent commencer à se poser la question du passage au FX avec mode DX dans les cas où ils ont besoin de cadrer serré.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

La face arrière du Nikon D600 est elle-aussi plutôt classique pour un modèle expert Nikon. Le levier de passage en mode Live View s’avère très efficace et visualiser son image en mode LiveView est très rapide. Le progrès est sensible par rapport au D700 plutôt lent à afficher l’image Live View. Les touches de la rangée gauche sont en tous points conformes à l’ergonomie Nikon. Le levier de blocage du pad de sélection des collimateurs AF aussi.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Le passage du mode photo au mode vidéo est instantané, il suffit de presser la touche au point rouge à proximité du déclencheur pour commencer à filmer. Une fois de plus, rien de troublant en la matière, on est bien chez Nikon.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Nikon D7000 à gauche et Nikon D600 à droite. A l’optique près qui diffère sur cette image, les boîtiers présentent un gabarit pratiquement identique et une ergonomie très proche.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Comparativement au Nikon D700 à droite sur la photo, le Nikon D600 est plus compact, un peu moins large, un peu moins haut. La différence de poids, difficile à traduire en photo (!), se fait sentir à la prise en main. Le viseur, bien que semblant plus dégagé sur le D700, offre une visée de qualité sur le D600. On est loin des trous de souris de certains modèles DX malgré une présentation proche.

A l’usage, le Nikon D600 est un boîtier plutôt agréable. Son ergonomie permet une prise en main ferme, son poids modéré aide à tenir la position, son viseur optique 100% offre une vue dégagée sur le sujet pour un cadrage sans peine.

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

PPremier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Premier avis sur le Nikon D600 - Test du Nikon D600

Merci à Nikon France pour cette présentation. Partagez vos impressions sur le forum Nikon D600.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


11 Commentaires sur "Nikon D600, premier avis et photos"

  1. Bonjour à tous ! Je pense sérieusement qu’il serait temps d’arrêter de faire croire aux gens que lorsqu’ils utilisent un format DX la focale de leurs objectifs se transforme comme par magie et est multipliée par un facteur de 1,5 « dixit : votre 200 mm devient un 300 mm) même coperfield ne peut transformer une focale en une autre. Ce n’est physiquement pas possible. Un 50 mm ne devient pas un 75 mm par le simple fait d’avoir un plus grand ou petit capteur. Le facteur de 1,5 qui existe entre le plein format et le format DX est un facteur de recadrage… Le photographe animalier ne sera pas plus proche de la scène du simple fait d’avoir un capteur au format DX plutôt que FX à focale identique ! Je trouve qu’il est triste de voir des sites tel que celui ci continuer à diffuser de telles informations car beaucoup de gens pensent avoir acheté un 300mm alors qu’ils ont acquit un 200mm qu’ils vont placer sur leurs format DX… Un 200 mm ne donnera jamais les même images qu’un 300 mm et ce qu’il soit monté sur un format DX ou FX ! Un lecteur triste de voir de tels propos tenu par ce site et qui fini par douter de la pertinence de ses articles !!

  2. Esthétiquement la molette principale de ces nouveaux boîtiers Nikon est trés trés moche, franchement ça fait « bouchon de bouteille d’eau minérale » ..!

  3. Apparemment je fais un bon modèle mains 😉

    Concernant la coquille signalée par Charles, il me semble qu’il avait au moins raison sur la photo http://www.nikonpassion.com/wp-content/uploads/2012/09/nikon_D600_test_avis-14.jpg puisque le boîtier de droite possède le bouton AF-ON, l’oeilleton circulaire et la molette à triple boutons caractéristiques des D800/E.

  4. Un appareil très prometteur! Je regretterai juste que la Wi-Fi ne soit pas incorporée, car un accessoire qui pendrouille sur le côté n’est pas des plus pratique.

    Je prends cette opportunité pour proposer une autre option à l’heure où les reflex s’attachent de plus en plus à la vidéo: utiliser la pléthore de pixels du capteur pour choisir la zone utilisée pour la vidéo: une sorte de décentrement en quelque sorte. Cela permettrait une meilleure perspective et ne serait pas bien difficile à implémenter.

  5. Non erreur de ma part

  6. Euh je signalerais une autre coquille. Ça ne serait pas le D800 et pas le d7000 sur les photos de comparaison de gabarit?

  7.  il y a une coquille dans l’article : « La focale équivalente est donc celle de l’optique x1.5, votre 200mm cadrera comme un 400mm en DX. » 200 X1.5 de coefficient du format DX fait 300mm et non 400.
    Très intéressant articles pour le reste, il manque juste quelques clichés pris avec pour voir l’efficacité de la gestion des iso 🙂