Changement de monture Sigma : changez de boîtier sans changer d’objectif !

Sigma annonce un inédit service de changement de monture permettant à un objectif Sigma conçu pour une marque bien précise de boîtier de devenir utilisable dans un autre système. Ce service baptisé ‘MCS‘ pour ‘Mount Conversion System‘ sera disponible dès la rentrée 2013 et facturé selon le type d’objectif concerné.

Changement de monture Sigma : changez de boîtier sans changer d'objectif !

De façon très traditionnelle, chaque objectif est conçu pour être utilisé avec un type de monture bien précise. Chez Nikon, la monture F est la norme depuis quelques dizaines d’années. Cette monture n’est pas compatible avec celles de Canon et des autres marques comme Pentax ou encore Sony. La mythique monture « 42 à vis » est bien loin qui permettait d’utiliser une optique sur tous les boîtiers compatibles.

Pour les fabricants d’optiques indépendants comme Sigma ou Tamron, il s’agit donc de proposer leurs objectifs avec autant de versions qu’ils souhaitent supporter de montures. La plupart des optiques compatibles le sont avec les marques Nikon et Canon, les boîtiers Micro 4/3, les hybrides Sony. Mais si vous changez de marque de boîtier, il faut changer d’optique (voir les dernières optiques Sigma pour Nikon).

Sigma innove, et va proposer un tout nouveau service qui vous permettra de conserver vos objectifs Sigma si vous changez de marque de boîtier. Il vous suffira de renvoyer vos objectifs au SAV de la marque qui se chargera de les modifier en profondeur pour qu’ils soient compatibles avec votre nouveau boîtier.

Ainsi un Sigma pour Nikon deviendra un Sigma pour Canon ou pour Sony. Sigma annonce la conversion dans chacune des montures déjà supportées.

L’intérêt est évident : vous pouvez changer de système et passer de votre reflex Nikon à un Sony tout en conservant vos optiques Sigma. Il ne vous en coûtera que le prix de la transformation. Celui-ci se monte à 100 euros pour les optiques de compacts à objectifs interchangeables (par exemple Sony ou Micro 4/3), à 200 euros pour celles de reflex (Canon, Nikon, Sony, Pentax ou Sigma) et à 325 euros pour l’exclusif Sigma 120-300 mm S.

Le délai annoncé est de l’ordre de deux semaines au Japon, probablement deux de plus pour l’Europe si l’on tient compte de l’aller-retour vers l’usine Sigma d’Aizu. La transformation consiste bien en une modification en profondeur de votre optique pour qu’elle reprenne toutes les caractéristiques de la version cible. Ce n’est pas l’ajout d’une simple bague d’adaptation comme on peut en trouver par ailleurs. Sigma précise que les caractéristiques de chaque optique modifiée seront vérifiées et garanties par l’usine.

Si l’initiative est louable et plutôt bien vue de la part de Sigma qui crée ainsi la différence, reste à vérifier si le marché va suivre. Il faut en effet tenir compte du tarif de chaque optique, lequel peut avoir une incidence non négligeable sur le choix. En effet certaines optiques Sigma sont proposées à un tarif neuf modéré, le Sigma 17-70 coûte environ 530 euros, et il apparaîtra probablement plus rentable de revendre son optique d’occasion pour en acquérir une autre plutôt que de se lancer dans la transformation. Pour les optiques plus exclusives comme le superbe 120-300mm le choix sera probablement différent, le coût de l’optique n’ayant rien à voir (compter environ 3000 euros selon les versions).

Le service Sigma MCS sera disponible dès Septembre 2013 et concerne tous les objectifs des trois nouvelles lignes de produits (Art, Contemporary et Sports). Il permet de convertir la monture de l’objectif en changeant les pièces et systèmes électroniques nécessaires.

Les objectifs éligibles des trois lignes de produits (Art, Contemporary, Sports) sont actuellement les suivants :

Objectifs interchangeables pour reflex

  • 35mm F1.4 DG HSM,
  • 120-300mm F2.8 DG OS HSM,
  • 30mm F1.4 DC HSM,
  • 17-70mm F2.8-4 DC MACRO OS HSM / DC MACRO HSM.
  • 18-35mm F1.8 DC HSM

Objectifs interchangeables pour compacts hybrides

  • 19mm F2.8 DN,
  • 30mm F2.8 DN,
  • 60mm F2.8 DN

Les objectifs interchangeables pour reflex peuvent être modifiés entre les montures Sigma, Sony, Nikon, Pentax et Canon. Les objectifs interchangeables pour compacts hybrides peuvent être modifiés entre les montures Micro 4/3 et SONY E.

Source : Sigma

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


7 Commentaires sur "Changement de monture Sigma : changez de boîtier sans changer d’objectif !"

  1. Bonjour
    Je cherche le moyen de mettre un objectif sigma DG 150/500 mn 1.5-6.3 HSM sur un boitier Nikon
    Quelle bague dois je commander ou acheter
    Merci de votre aide

  2. Je suis d’accord avec l’analyse de Jean-Christophe: la transformation risque de n’être valable que pour certaines optiques. Néanmoins j’apprécie la démarche à une époque où la tendance est plutôt de tout faire ferrailler pour acheter du neuf: je reste persuadé que la véritable écologie est de recycler une optique en optique, une voiture en voiture (la réparer) et non en boite de conserve ou en pull-over comme on essaie de nous persuader, à des fins commerciales encore!

  3. Bonjour =) A part la complication des liaisons électriques, le concept n’est pas nouveau. Dans les années ’60 des marques comme …Tamron, Vivitar ou Soligor vendaient des bague d’adaptation pour diverses marques de boitier (système Adaptall par exemple).

    • Si ce n’est ici qu’il ne s’agit pas de changer une bague mais bien de reconstruire l’optique pour la nouvelle monture. Et d’en vérifier et régler les qualités optiques résultantes. Ce qui fait une différence 😉

  4. Je ne sais pas trop quoi en penser… C’est surtout pour faire du fric… Je reste dans l’idée que quand on est avec une marque on y reste. Le voisin sort un boitier de la mort qui tue ? Plutôt que de tout racheter si vous avez les moyens vaut mieux investir dans un objectif pro. J’avais calculé il y a quelques années que de passer du D3 avec mon parc optique à un EOS 5DII et les même optiques, flash et le reste était aussi cher qu’un 300 F2.8, si j’ai les finances mon choix est vite fait ! Avec un 300 F2.8 on fait aussi des photos de la mort qui tue !

    http://www.juliengerard.com

    • « faire du fric » reste quand même l’idée de base de toute marque … 😉 on peut aussi considérer que de plus en plus on investit dans de bonnes optiques et que c’est le boîtier qui est interchangeable, à l’inverse de ce qui se pratiquait au temps lointain de l’argentique. Dans cette optique là (désolé …) il peut être intéressant de conserver de belles optiques sans trop remettre au pot pour une transformation quand on change le boîtier. C’est une approche qui devra faire ses preuves, probablement plus intéressante pour ceux qui disposent d’objectifs plus onéreux que leur boîtier, et il y en a parmi les pros.

      • C’est juste. Le parc d’optique conditionne le reste. Mais cette réflexion n’est valable que pour ceux qui ont acheté des optique d’exception chez des fournisseurs indépendants. Le jour où je pourrai transformer mon « xxx »mm, 2.8 Nikon pour obtenir son équivalent Canon, alors là, le monde aura changé! Pour l’instant, même si le voisin sort un boitier génial, je me retiens… sachant que « ma » marque sortira bientôt un produit concurrent intéressant…