Comment faire du packshot photo chez soi

Que vous ayez besoin de vendre un objet sur internet, ou que vous cherchiez à lancer votre activité via un site de vente en ligne, vous devez savoir comment photographier un objet avec la technique du packshot photo.

Une activité qui n’est pas si difficile, mais qui demande un peu de matériel et/ou de débrouillardise.

Comment faire du packshot photo chez soi

Comment photographier un objet ou le problème « leboncoin »

Il y a fortes chances pour que vous ayez déjà fait des recherches sur des sites d’annonces entre particuliers comme Leboncoin, eBay ou la section Annonces Photo de Nikon Passion.

Vous cherchiez alors peut-être à acheter du matériel photo, un livre, une montre, etc. Vous avez passé en revue des dizaines de photos en espérant tomber sur la perle rare au meilleur rapport qualité-prix.

Mais dans cette galaxie d’images, combien ont réellement attiré votre attention ?

Les photos floues, mal cadrées, imprécises, voire incompréhensibles ne vous donnent pas envie de cliquer sur l’annonce. Pourtant, derrière ces photos de qualité moyenne, il y avait peut-être l’objet de vos rêves, et en bonne condition ! Seulement voilà, on a beau dire que l’habit ne fait pas le moine, on sait tous que c’est faux !

Bien photographier un objet pour le vendre fait toute la différence !

Le photographe qui sait comment photographier un objet pour le vendre prend le temps de soigner son cadrage et de travailler sa lumière. Cela lui permet de mieux valoriser l’objet qu’il aura non seulement plus de chance de vendre vite mais aussi à un prix plus élevé que la moyenne.

Comment photographier un objet :  de quel matériel avez-vous réellement besoin ?

Pour photographier un objet avec la technique du packshot photo, comme un professionnel et selon le sujet, vous pouvez avoir besoin d’au moins deux flashs, de modeleurs de lumière et d’une boite blanche (voir 5 accessoires indispensables pour maîtriser l’éclairage de studio).

Avant de vous précipiter chez votre revendeur photo, voyons ce que vous pouvez faire avec les moyens du bord.

Packshot photo Système D

Pas de flash ? Pas de fond blanc ? Pas envie d’investir ? Bon… ce n’est pas forcément simple, mais tout n’est pas perdu !

Nous allons assumer que vous avez chez vous au minimum une fenêtre, ce qui semble probable ! A défaut d’avoir un mini-studio blanc (voir Comment utiliser un mini studio Packshot), vous pouvez vous contenter d’un mur blanc, et poser votre objet sur une table collée à ce mur.

Si la table est blanche, c’est encore mieux ! Sinon, comme dans l’exemple ci-dessous, une simple feuille de papier A4 est un bon subterfuge.

Votre mur n’est pas blanc ? Une seconde feuille A4 maintenue à l’aide de ruban adhésif et le tour est joué !

Comment faire du packshot photo chez soi

Une simple feuille A4 vous permet de faire un studio packshot photo improvisé

Comme vous pouvez le voir, le rendu est tout à fait correct et on peut imaginer sans peine cette photo faire partie d’un catalogue en ligne.

Comment faire du packshot photo chez soi

Packshot photo réalisé entièrement en lumière naturelle, sans aucun matériel spécifique

Les réglages de prise de vue

C’est là que les choses se compliquent. Il faut savoir que toute lumière directe sur le sujet n’est pas souhaitable. Ce qu’il vous faut c’est une grande fenêtre lumineuse, mais sans rayons de soleil. Une orientation au nord est idéale.

Une lumière naturelle indirecte en intérieur possède un niveau de lux (puissance lumineuse) assez faible. Pour en tirer quelque chose il va falloir opter pour l’une de ces trois options :

  • ouvrir le diaphragme à fond,
  • augmenter le temps de pose (avec l’aide d’un trépied),
  • ou augmenter la sensibilité (valeur ISO).

Ouvrir le diaphragme à fond vous donne une faible profondeur de champ, ce qui n’est pas idéal pour du packshot photo. Vous souhaitez que l’objet soit assez net pour qu’on puisse en voir les détails.

Tablez plutôt sur une ouverture de f/8 et plus pour avoir un rendu correct.

Notez que le choix de la focale n’est pas sans conséquence. Optez le plus possible pour une focale moyenne autour de 50-70 mm. Un objectif grand-angle vous oblige à vous approcher très près du sujet pour cadrer correctement, conduisant à d’inévitables déformations. A l’inverse, une focale trop longue nécessite beaucoup de recul et réduit drastiquement la profondeur de champ. 50 mm, c’est idéal.

Monter les iso permet de conserver un temps de pose identique pour une ouverture plus petite, et donc une plus grande profondeur de champ. Vous le savez, plus vous montez les ISO, plus vous voyez apparaitre du bruit numérique. Cela n’est pas si grave pour deux raisons.

D’abord, les appareils photo modernes permettent de monter sans aucun souci à 1600 ISO et plus sans que le bruit numérique ne se remarque. D’autre part la nuisance du bruit numérique est avant tout liée à la taille de l’image. Si votre photo doit apparaitre en timbre-poste sur un site internet, vous pouvez monter la sensibilité du capteur sans culpabiliser.

Cependant, l’option du trépied est la meilleure. Restez à 100 ISO, fermez à f/10 et optez pour un temps de pose long. Votre photo sera alors irréprochable. Même s’il ne s’agit que de vendre une vieille paire de rollers, vous serez fier du résultat !

N’hésitez pas à jouer avec le correcteur d’exposition pour compenser une éventuelle (et probable) sous-exposition liée au fond blanc dans le cadre.

Packshot photo avec un flash cobra

Un apport de lumière artificielle est une bonne chose pour photographier un objet, car elle permet de contrevenir aux différents problèmes rencontrés dans la première partie de ce tutoriel.

Précisons tout de suite que l’utilisation du flash intégré de votre appareil photo n’est pas recommandée. Celui-ci sert avant tout à déboucher un portrait lors d’un contre-jour, il ne peut en aucun cas servir de lumière principale.

Ce dont vous avez besoin c’est d’un bon vieux flash externe, et si possible un flash dont vous pouvez orienter la tête, le fameux flash cobra. Toujours avec l’installation précédente, vous allez maintenant pouvoir vous passer de la lumière naturelle pour créer un éclairage contrôlé. Dans notre exemple, cela permet surtout de nous débarrasser de la légère ombre, et de donner un aspect plus esthétique à l’image.

Le flash cobra ne peut faire des miracles que s’il est bien utilisé, comprenez que pointer directement la source de lumière sur le sujet ne donnera pas un meilleur rendu qu’avec le flash intégré. Pour que cela fonctionne, il faut pointer la tête du flash soit vers le haut, soit, mieux encore, vers le haut et vers l’arrière.

Vous pouvez voir dans les photos suivantes le rendu en fonction de l’orientation du flash.

La troisième option est plus intéressante car la lumière est homogène, et la petite touche de lumière directe permet de déboucher les ombres et de donner de la brillance au métal.

Option 1 : packshot photo avec flash Cobra de face

Comment faire du packshot photo chez soi

De face, le flash cobra ne produit pas un résultat très satisfaisant.Les contrastes sont trop marqués et on voit des ombres portées sur le fond.

Option 2 : packshot photo avec flash Cobra dirigé vers le haut

Comment faire du packshot photo chez soi

En position haute, la lumière est beaucoup plus douce car le plafond fait office de réflecteur géant. Les contrastes sont bien meilleurs, mais le résultat est peut-être un peu trop plat.

Option 3 : packshot photo avec flash Cobra dirigé vers l’arrière et le haut

Comment faire du packshot photo chez soi

En position arrière, et vers le haut, c’est la combinaison gagnante !

La lumière est réfléchie par l’ensemble de la pièce pour un rendu très doux, et une petite partie revient en direct sur le sujet pour une petite touche de brillance.

Vous avez deux flashs cobra ? C’est encore mieux ! Placez-en un de sorte à surexposer le fond blanc, et utilisez le second pour éclairer le sujet. Vous aurez alors un rendu proche de celui obtenu par les pros.

Sachez que si l’objet à photographier est particulier, par exemple un vase en verre parfaitement translucide,  même les meilleurs photographes ont des difficultés à en tirer quelque chose !

La touche de retouche

Il faut toujours garder un peu de retouche pour finaliser vos images. Comme il va sans dire que vous avez réalisé vos photos au format RAW, vous pouvez faire les quelques corrections qui ne manqueront pas de s’imposer. En premier lieu, corrigez l’exposition du sujet.

Nous utilisons Lightroom pour cette démonstration, mais n’importe quel logiciel de développement RAW fait l’affaire.

La méthode est assez simple. Vous devez chercher à saturer l’exposition de l’arrière-plan pour que le blanc soit parfaitement uniforme. Pour cela, le mieux est un outil de retouche localisé, comme le Pinceau de retouche (touche K). Montez le curseur Exposition à une valeur élevée (ici +2,10) et peignez sur l’arrière-plan. Voilà du blanc immaculé !

Comment faire du packshot photo chez soi

En rouge, les parties de l’image « peintes » pour saturer le blanc

Vous devrez aussi probablement corriger le reste de l’image, ici nous avons simplement augmenté le contraste local à l’aide du curseur Clarté (+9). Mais vous pourriez devoir modifier les réglages de base si nécessaire.

Dans l’onglet Détail, vous trouverez le réglage de netteté qui permet d’augmenter la netteté apparente de votre sujet. Vous pouvez sans peine augmenter cette valeur avec le curseur Gain autour de +50 et +70 pour un vrai boost.

Il faut aussi retoucher le sujet pour équilibrer son exposition

Comment faire du packshot photo chez soi

En augmentant la netteté, vous améliorez le piqué apparent de l’image

Après ces quelques étapes faciles, vous aurez certainement une photo proche de la perfection.

A vous le plaisir du packshot à la maison !

En savoir plus sur le Packshot à la maison …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Rédaction
Sujet proposé par un rédacteur que je vous invite à remercier en laissant un commentaire !

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


11 Commentaires sur "Comment faire du packshot photo chez soi"

  1. euuhh,il est a combien ce magnifique rolleicord?
    bon d accord, sort.
    plus sérieusement,bravo pour cet excellent tuto:je vais le mettre en pratique pour mes photos de fleurs,et legumes.

  2. Votre tuto est facile à comprendre et vrai, pour éviter d’avoir une ombre sur le fond, il faut disposer si possible l’objet à photographier loin du fond, pour les objets transparents je met des réflecteurs noir de chaque coté de l’objet, assez prêt, non visible dans le cadrage, cela assombri les bords de l’objet.

  3. Bonjour, un complément à mon commentaire: Vase en verre transparent sur fond blanc, mettre un carton noir de chaque coté, pour laisser une trace légère, noir sur le verre du vase, les 2 carton noirs n’apparaissent pas évidemment sur la photo; comme ça votre verre transparent sur le fond blanc sera plus visible. Amicalement.

  4. Bonjour, Vous ne précisez pas, c’est ce que je fais, pour donner plus de détail entre un fond et un objets en verre translucide, c’est un écran noir, relativement près du sujet, sans que celui-ci soit visible sur la photo, mais bien disposé cet écran de chaque côté crée in léger reflet plus sombre sur chaque coté du verre.Amicalement. J.C.

    • Ma démonstration est un verre transparent sur un fond blanc, pour accentuer légèrement plus les bords extérieurs du vase (verre), c’est de mettre de chaque coté du vase ( à une certaine distance) un carton noir pour que celui-ci marque l’objet d’une légère trace noir sur le rebord externe du vase, les 2 cartons noirs n’apparaissant pas évidemment sur la photo. J’espère que cette fois mon explication sera lisible. Amicalement.

  5. Merci pour ce bon tutoriel qui donne envie de s’y mettre.
    En m’essayant au packshot il y a quelque temps, j’avais constaté la nécessité que l’objet photographié soit parfaitement propre, la moindre poussière ou tache se voit tout de suite. Quel conseil proposez-vous pour bien nettoyer les objets? J’avais pensé à une bombe à air comprimé…
    Et s’il y a une petite rayure, comment faire pour qu’elle n’apparaisse pas de façon démesurée?

  6. Merci pour cette démonstration, à mettre en pratique.

  7. Merci pour ces conseils. Je vais donc expérimenter au plus tôt. Par contre je dois photographier les toiles d’un artiste peintre. quels conseils pourriez vous me donner? Est-ce que je peux simplement utiliser les mêmes recommandations que pour photographier un objet? Y a t-il d’autres précautions à prendre pour une bonne restitution des couleurs de la toile et de son cadrage (défaut de parallaxe…). Merci de vos conseils. PV

  8. Bonjour,
    Bon sujet et bonnes explications.
    Le coup du papier blanc est un +
    On peut aussi utiliser un fond de papier de couleur. Si ce dernier est foncé, en l’éclairant on obtient un fond coloré, et en ne l’éclairant pas on peut obtenir un fond noir.
    L’usage de 2 flashs modernes en maitre-esclave ne pose pas de problème de réglages.
    Salut à tous

  9. Merci pour ces conseils ! A propos du Bon coin, petite anecdote amusante : pour vendre une poussette, j’ai fait de belles photos dans mon studio. J’ai eu le même retour unanime des personnes intéressées : « pouvez-vous nous envoyer les « vraies photos », pas celle du catalogue de la marque » ! J’ai du refaire des photos moins pro (pas de fond blanc, du foutoir autour… car tous mes acheteurs potentiels pensaient que c’était une arnaque !