Photos ratées ? Réglages trop compliqués ? Déception et frustration ?

Utilisez ma boîte à outils photo pour en finir avec vos problèmes et progresser chaque jour :

Comment utiliser un ancien flash Nikon sur un reflex numérique récent

Un article qui devrait ouvrir quelques perspectives à tous les possesseurs de SB-25, SB-24 et autres « vieux » flashs ! Notre membre Philou67 s’est bien creusé la cervelle sur l’utilisation des anciens flashs Nikon non i-TTL avec les boîtiers numériques récents et il nous livre ici le résultat de ses expérimentations.

Article proposé par Philou67 pour Nikon Passion

J’ai lu plusieurs fois que les flashs TTL ne sont pas compatibles avec nos magnifiques appareils numériques. Faut-il les remplacer ?  Peut-on les utiliser en manuel ?
Après une bonne lecture des documentations respectives, plus de bonnes siestes (souvent involontaires) pour assimiler le tout, il s’avère que seule la mesure de lumière à travers l’objectif n’est pas utilisable.
Voici la synthèse de mes expérimentations ainsi que le résultat des tests réalisés.

Rappel des différents modes de fonctionnement du flash
–    Manuel : Le diaphragme est calculé en divisant le nombre guide du flash par la distance du sujet par rapport au flash.
–    Auto : Le flash indique un diaphragme à régler sur l’objectif. La puissance de la lumière est définie par une cellule sur le flash.
–    TTL (en Anglais Through The Lens) : La lumière émise est mesurée a travers l’objectif par la cellule de l’appareil. C’est l’appareil qui gère la puissance de l’éclair.
–    i-TTL : TTL évolué pour un système de dosage flash-ambiance pour exposer l’arrière plan en plus du sujet.

Matériel utilisé pour les tests

  1. Nikon D50 (les boîtiers plus récents sont utilisables aussi)
  2. Flash Metz 32 CT2
  3. Flash Torche Metz 45 CL4
  4. Sabot standard Metz 30, recommandé par le support Metz.de
  5. Sabot Metz  343 pour appareils Nikon, pour me permettre de voir les automatismes gardés
  6. Un modèle, plus tout jeune, certes, mais très patient

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

Réglages de la sensibilité sur les flashs et sur le D50 pour tous les tests

Lors de mes premiers tests, j’avais laissé les paramètres par défaut et je me suis aperçu que l’appareil changeait la sensibilité en cas de faible lumière et bien sûr le flash surexposait.
–    Sensibilité   : 200 iso
–    Iso auto      : Off
–    Contrôle iso : Off

L’objectif de ces premiers tests est uniquement de bien exposer mon sujet sans me préoccuper du fond. L’exposition correcte est obtenue uniquement par le réglage du diaphragme de l’appareil.

Photographie en mode manuel
Utilisation du flash 32 CT2 mis sur sa position M avec le sabot SCA 301, à l’occasion profitez-en aussi pour l’allumer. Puis  confirmation avec le second flash avec le même sabot.
–    Positionnement du mode de l’appareil sur M
–    Réglage de la vitesse sur l’appareil au 1/250ème
Ne pas dépasser la vitesse de synchronisation de l’appareil (1/500ème pour le D50).
–    Le diaphragme à régler sur l’appareil est défini en fonction de la distance flash / sujet et du nombre guide du flash à 200 iso soit :
– 32 (NG à 100 iso) x 1,4 (Conversion à 200 iso)  / 2 (distance flash sujet) = 22, 4
Soit un diaphragme de 22
–  45 (NG à 100 iso) x 1,4 (Conversion à 200 iso)  / 2 (distance flash sujet) = 31, 5
Soit un diaphragme de 32.
–    Il n’est pas utile de ressortir vos bouliers d’école, car le flash sait nous indiquer le diaphragme requis en lisant sa valeur en face de la distance. (Ne pas tenir compte de la flèche qui indique le réglage Manuel et qui est indépendante de l’indication distance diaphragme)

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

–    Faire la mise au point (manuelle ou AF) et déclencher

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

Photographie en mode flash automatique
Toujours les mêmes flashs mais en position A. La position sélectionnée indique le diaphragme à utiliser sur l’appareil.
–    Positionnement du mode de l’appareil sur M (identique au mode Manuel)
–    Réglage de la vitesse sur l’appareil au 1/250ème (identique au mode Manuel)
–    Le diaphragme à régler sur l’appareil est affiché sur le flash en fonction de l’automatisme sélectionné. (6 choix possibles sur le 45 CL4 indiqués en vert)
A f16 nous avons une portée de 4 mètres.
–    Faire la mise au point (manuelle ou AF)  et déclencher.

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

Les deux flashs ont donnés le même résultat :
Un éclair trop visible sur les parties métalliques du sujet.
Le gainage de l’appareil manque de noirs.
On distingue l’ombre du sujet sur le support.
Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

Fermeture du diaphragme à f22 sans toucher au réglage du flash.
En utilisant les différents choix de diaphragme possibles en automatisme sur le flash, on obtient ce même résultat en fermant d’un diaphragme supplémentaire sur le D50.

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

La priorité au diaphragme

–    Positionnement du mode de l’appareil sur A
–    Réglage du flash en automatique f8
–    Réglage du diaphragme de l’appareil à f11.

Avec le sabot SCA 343, la vitesse à basculé automatiquement sur 1/60ème.

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

Pour obtenir un fond plus naturel, il est possible :

–         D’ouvrir le diaphragme
En réglant l’automatisme correspondant sur le flash

–         De régler la synchro lente sur le D50.
(Bouton à gauche du flash et roue codeuse jusqu’à affichage de SLOW sur l’écran ACL)

Comment utiliser un flash non i-TTL sur un Nikon numérique

Compatibilités et indications des flashs
Durant tous mes tests j’ai observé les informations fournies par les différents équipements :

Témoin de charge du flash

SCA 301 : Non    SCA343 : Oui
Basculement vitesse de synchro

SCA 301 : Non    SCA343 : 1/60

Voilà le fruit de mes quelques expérimentations, toutes vos remarques et vos compléments sont les bienvenus dans le forum

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN

About the Author

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


3 Commentaires sur "Comment utiliser un ancien flash Nikon sur un reflex numérique récent"

  1. Bonjour,
    Et oui on est en 2020 !
    Le confinement du Covid me fait faire du rangement et j’ai retrouvé mon Nikon F301 d’étudiant et mon Starblitz300DFIn.
    J’ai testé ce flash sur Nikon Z7 en Manuel forcément … comment dire ? … j’ai fait quelques photos grace à ce « vielle » article très clair et didactique. Je crois toutefois que je vais travailler plus pour avoir un flash TTL plus moderne !

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article « éclairant ». Je vois que vous avez utilisé entre autre pour ces tests une torche Metz 45CL4.
    J’en possède une également que j’utilisais sur un appareil argentique. Or j’ai récemment acquis un Nikon D750 et je lis dans beaucoup de forums que son voltage peut endommager le boîtier. D’autres personnes chez Nikon et Metz disent qu’il en est rien et que c’est sans danger pour le boîtier. En vous lisant je vois que cela n’a pas l’air d’avoir affecté votre D50. Qu’en est-il en définitive à votre avis, peut-on ou non utiliser ce type de flash sur des nouveaux boîtiers numériques ? Je sais que vous avez écrit cet article en 2010 et nous sommes presque en 2018 … peut-être aurais-je une chance d’être lu. Merci