Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?Nous sommes nombreux à avoir en stock des anciens flashs qui restent parfaitement opérationnels mais ne sont plus compatibles avec les boîtiers numériques récents. Nouvelles normes, pilotage automatisé, mesure de lumière évoluée, nos anciens flashs n’arrivent plus à suivre le rythme imposé par les récents reflex numériques.

Il reste possible néanmoins, si vous êtes un tant soi peu bricoleur, de réaliser un circuit électronique qui aura pour rôle d’adapter les niveaux de tension nécessaires pour votre ancien flash avec ce que proposent les boîtiers récents et de les rendre ainsi compatibles. Il n’est pas question ici d’apporter les derniers raffinements aux anciens flashs – mesure iTTL par exemple – mais bien de permettre de les utiliser en mode manuel. Les amateurs de studio apprécieront. Nous vous recommandons également la lecture d’un autre article sur le sujet, proposé récemment, et décrivant comment utiliser un ancien flash Nikon type SB-24 ou SB-25 sur un reflex récent.

Article proposé par JaB pour Nikon Passion

Depuis l’achat de mes deux petits derniers reflex numérique et argentique, j’étais ennuyé par le fait de ne pas pouvoir y associer mon excellent vieux flash Vivitar 283 pour cause de tension de synchro bien trop forte.

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

En effet, ce flash génial dispose d’une belle lumière chaude (contrairement à beaucoup d’autres qui éclairent toujours trop froid à mon goût), est très puissant, et semble particulièrement robuste (le mien a 30 ans, et ce modèle est encore au catalogue Vivitar aujourd’hui !). De plus, son réglage est simplissime, bien que non TTL.

L’usage de ce flash est cependant délicat avec les appareils modernes : si on met un voltmètre entre les contacts du sabot, la tension mesurée tourne autour des 300 Volts, de quoi détruire mes beaux boîtiers qui ne sont pas censés supporter cette valeur élevée.

Je suis donc parti sur Internet à la recherche d’un adaptateur ou au moins d’un schéma permettant de le bricoler.

L’adaptateur existe, j’ai trouvé un fabricant. L’ennui, c’est qu’il se trouve aux USA, n’a pas de représentant en Europe, et fait payer son appareil au prix de l’or. En y ajoutant transport, TVA et douane, il est plus économique de s’acheter un flash neuf…

Restait donc le schéma d’un petit circuit qui me semblait très simple à réaliser. Je l’ai trouvé sur un site dont voici l’adresse : http://www.repairfaq.org/sam/strbfaq.htm#strboazp.

L’auteur du schéma se nomme Jean-Paul Brodier, comme on peut le lire dans l’article.

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

Méfiant, j’ai commencé à assembler sur un circuit pré-percé les composants dont je disposais (je n’avais sous la main aucun composant miniaturisé ayant les bonnes valeurs). J’ai pris des valeurs proches, et ai branché le montage sur le sabot du flash en testant la tension à l’autre bout : bingo ! j’obtenais environ 6 Volts, flash en fonction.

Le week-end suivant, je me suis donc rendu chez le marchand de composants pour lui acheter ce qui me manquait. L’ensemble a été installé et soudé sur un bout de circuit de 5×9 trous, ce qui a pris environ 10 minutes ; durant le reste du week-end, j’ai vérifié et re-vérifié. Et pour être sûr, j’ai recommencé, probablement une vingtaine de fois, parce que je ne compte plus le nombre de bêtises que j’ai faites en me disant « c’est tellement simple, ce n’est pas la peine de vérifier » !

Enfin, est venu le moment de l’intégration dans le flash. En effet, le circuit mesurant 23mm x 12mm pour une épaisseur maxi de 6mm, je ne doutais pas de trouver une place à l’intérieur.

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

Malheureusement, comme on peut le voir sur la photo, il est à peu près impossible de trouver de quoi caser ce petit circuit (je vous vois venir, mais non, la grande place vide au milieu, c’est le compartiment des piles !).

Qu’à cela ne tienne, après avoir galéré pour faire rentrer toute cette tripaille à sa place et refermer le flash, j’ai légèrement entamé le côté du sabot vers les coins (deux vis à défaire), juste pour faire passer les câbles et j’ai fabriqué une petite boîte collée à la cyano-acrylate, tout juste assez grande pour contenir le circuit.

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

Finalement, cette verrue n’est pas trop visible et protège à la fois le circuit et l’utilisateur (une décharge de 300 volts n’est jamais très agréable).

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

J’oubliais : le coût de cette opération se monte à moins de 5 euros, et c’est finalement très simple à monter (6 composants seulement). Il faut bien sûr être soigneux, mais rien n’est insurmontable. Ne pas oublier de demander au vendeur de vous indiquer le brochage du triac pour que cela ait une chance de fonctionner.

Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Comment adapter un ancien flash sur un boîtier Nikon récent ?"