Le manuel de la photographie argentique – Danny Dulieu – Pearson

« Le manuel de la photographie argentique » est un ouvrage de Danny Dulieu paru aux éditions Pearson. Voici un guide complet qui recense tout ce qu’il faut savoir pour se lancer dans la photographie argentique, du choix du matériel et du film au développement et tirage en passant par les différentes techniques de prises de vue.

Couverture du livre Le manuel de la photographie argentique

Ce manuel de photographie argentique est un pied de nez à ceux qui pensent que ce type de photographie est mort et enterré. Si force est de constater que la photographie numérique a pris le pas sur l’argentique, il n’en reste pas moins que grains d’argent et matériel plus traditionnel sont encore utilisés par de nombreux photographes, amateurs comme professionnels. L’argentique a son charme que le numérique ne remplace pas. L’aspect des images, la qualité du noir et blanc, la magie du film, les odeurs de chimie, tout cela continue de fasciner certains, étudiants comme nouveaux arrivants en photographie qui se lancent à la découverte de ces techniques.

Ce manuel est un véritable guide à l’attention de ce public : que vous soyez parfaitement débutant en photo, féru de numérique mais avec une très forte envie de découvrir l’argentique, faux-débutant voulant en savoir plus sur cette technique parfois complexe, vous trouverez dans cet ouvrage tout ce qu’il faut savoir.

Extrait du livre Le manuel de la photographie argentique par Danny Dulieu aux éditions Pearson

L’auteur a pris soin de découper le contenu en différents chapitres qui permettent de bien discerner les différentes étapes d’une approche de la photographie argentique. Vous allez vous intéresser en premier lieu au choix du matériel. Les idées reçues tombent rapidement : oui, on trouve encore du matériel pour l’argentique, qu’il s’agisse de boîtiers ou de films. Ce chapitre vous indique ce qu’il faut savoir pour trouver le bon matériel sans dépenser beaucoup nécessairement, les pièges à éviter, les bonnes affaires à faire.

L’auteur passe ainsi en revue les boîtiers, les films, la chimie, tout ce qu’il faut pour couvrir vos besoins.

Extrait du livre Le manuel de la photographie argentique par Danny Dulieu aux éditions Pearson

Une fois que ce tour d’horizon est fait, vous allez découvrir comment utiliser ce matériel et quelles sont les spécificités de l’argentique. Si les notions de cadrage, de composition, de profondeur de champ et autres réglages de votre boîtier sont pour la plupart identiques à ce que l’on connaît avec le numérique, il y a quelques différences à connaître. L’exposition d’un film argentique ne se fait pas exactement comme celle d’une image numérique, la latitude de pose d’un film n’est pas la même que celle d’un capteur. Le nécessaire besoin de maîtrise amont – on déclenche moins en argentique – rend indispensable la maîtrise de certaines notions. Vous trouverez dans ce chapitre à la fois les notions indispensables à la prise de vue en argentique et les notions plus générales propres à la photographie dans son ensemble. Comme nous le disions en introduction, ce guide s’adresse aussi au photographe débutant qui trouvera là de quoi satisfaire sa curiosité. les autres pourront toujours revenir sur des notions probablement connues – ou pas – il n’est jamais inutile de revenir sur ses acquis.

Extrait du livre Le manuel de la photographie argentique par Danny Dulieu aux éditions Pearson

Si la photographie numérique fait largement appel au post-traitement logiciel au détriment souvent de la qualité d’exposition, la photographie argentique demande un soin plus grand à la prise de vue. Les filtres utilisés en argentique ne le sont pas en numérique. Quels filtres faut-il utiliser ? Comment les choisir ? Comment les utiliser ? Dans quelle situation ? Tout est détaillé par l’auteur qui vous donne les conseils indispensables pour faire les bons choix, dépenser avec parcimonie et obtenir les résultats attendus.

Extrait du livre Le manuel de la photographie argentique par Danny Dulieu aux éditions Pearson

Après une première partie du livre dédiée à la prise de vue, voici la seconde partie qui traite du laboratoire argentique. Si le sujet du labo, et du traitement des films, est bien souvent un vrai sujet d’angoisse pour ceux qui approchent l’argentique, vous allez voir que l’auteur vous prouve le contraire en vous donnant tous les conseils utiles, ni trop, ni trop peu. En premier lieu, vous allez apprendre à développer votre film. Si le film couleur est plus délicat à traiter, il n’en est rien du film noir et blanc qui se développe très facilement, avec un investissement en matériel minimaliste, dans un coin de votre appartement. Prenez soin de bien lire les conseils prodigués et tentez l’expérience. Vous verrez que vous serez fier de montrer vos premières images tout juste sorties de la cuve, et pour celui qui n’a jamais tenté l’expérience, c’est un moment fabuleux que le numérique ne permet pas de connaître.

Extrait du livre Le manuel de la photographie argentique par Danny Dulieu aux éditions Pearson

Une fois le film développé, rien de plus facile que de réaliser une planche contact, la toute première vue de vos images et l’outil indispensable pour sélectionner celles que vous allez tirer. Là-aussi, vous allez découvrir que l’opération n’est pas si complexe et qu’il est possible de faire cela chez soi, avec un peu de matériel, pour un résultat tout à fait satisfaisant. L’auteur détaille toutes les opérations, vous donne quelques conseils avertis, vous montre que c’est à votre portée.

Extrait du livre Le manuel de la photographie argentique par Danny Dulieu aux éditions Pearson

Dernière partie de l’ouvrage, le tirage. Une fois le développement réalisé, et la planche contact tirée, il est temps de passer au labo pour faire vos tirages. En la matière rien ne remplace l’apprentissage avec un tireur expérimenté, mais ce guide a le mérite de vous fournir tous les éléments de compréhension pour savoir à quoi vous attendre, faire les bons choix en matière de matériel et aborder le tirage photo. Nous ne pouvons que vous conseiller, à ce stade, de prendre conseil auprès d’un ami ou d’un photo-club qui pratique déjà cette technique, néanmoins ce manuel est suffisamment complet si vous souhaitez découvrir le tirage par vous-même. L’auteur va jusqu’à présenter les notions avancées de masquage, de burn-in, de virages, etc.

Nous avons apprécié les annexes au guide qui contiennent bon nombre de notions sur les durées de développement et les formules utiles en photographie argentique. N’hésitez pas à reproduire ces pages en plus grand et à les afficher dans votre labo, ce sont de véritables aide-mémoire.

En conclusion, voici un guide de photographie argentique qui mérite d’être parcouru. Ce manuel vient compléter la liste des ouvrages de référence sur l’argentique, il est par exemple complémentaire au guide « Noir et Blanc de Philippe Bachelier. Il est complet, à la portée de tous les photographes débutants ou plus expérimentés, il contient l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour se lancer et aller plus loin dans un second temps. L’investissement vaut la peine d’être fait, même si nous aurions préféré un tarif sous la barre des 30 euros. Néanmoins, si vous prenez le temps de parcourir les chapitres relatifs à l’achat du matériel, il ne fait nul doute que vous rentrerez vite dans vos frais en évitant de dépenser outre mesure pour du matériel inadapté ou inutile.

Retrouvez « Le manuel de la photographie argentique » de Danny Dulieu chez Amazon.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Le manuel de la photographie argentique – Danny Dulieu – Pearson"