Nikon Coolpix S800c : le premier compact numérique Android, 16Mp, 3200 ISO, 379 euros

Le Nikon Coolpix S800c est le premier appareil photo numérique compact à être doté d’un système d’exploitation Android qui fait de lui un concurrent déclaré des smartphones aux applications de photographie et de partage diverses et variées.

Nikon Coolpix S800c

Avec le Nikon S800c, c’est donc une nouvelle génération d’appareils photo compacts qui fait son entrée sur un marché en pleine révolution depuis l’arrivée des smartphones. Ces derniers sont en effet dotés pour les meilleurs d’entre eux de modules photos plutôt qualitatifs (iPhone 4, iPhone 4s, Samsung Galaxy et autres Nokia 808). Ils permettent à leurs utilisateurs de prendre des photos, de les traiter à l’aide de nombreuses applications dont la plupart sont gratuites (par exemple Photoshop) et de les partager en quelques clics sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, …).

Cette capacité de partage sur le web et d’utilisation d’applications dédiées sont deux des points forts des smartphones propres à leur système d’exploitation Android ou iOS.

A ce jour les appareils numériques compacts ne permettaient pas de concurrencer les smartphones en matière de partage web et d’applications diverses. Ils proposaient par contre une bien meilleure qualité photo avec un capteur plus qualitatif, plus sensible, et une électronique embarquée conçue pour donner le meilleur en mode photo comme vidéo.

Nikon Coolpix S800c

Le Nikon S800c vient combler ce qui commençait à être un manque pour de nombreux utilisateurs soucieux de disposer d’un véritable appareil photo mais de conserver les capacités de partage et l’ouverture aux différentes applications de leur smartphone. En utilisant non plus un contrôle logiciel propriétaire comme les précédents modèles Coolpix mais le système d’exploitation Android, le Nikon S800c propose le meilleur des deux mondes.

S’il reste encore un atout aux smartphones, c’est bien leur capacité à utiliser le réseau 3G, le S800c ne disposant pas de connexion de type GSM (non, il ne fait pas téléphone !). Le S800c se connecte au web par l’intermédiaire du réseau wifi et supporte le transfert Bluetooth avec la même facilité de connexion que tout appareil mobile Android. Il suffira donc à l’utilisateur de trouver un spot Wifi proche (et d’avoir la permission de l’utiliser) pour pouvoir accéder aux fonctions web propres à Android comme le partage des images ou tout simplement la lecture des emails, le surf sur le web ou la navigation assistée par cartographie.

Le Nikon S800c embarque donc le système d’exploitation pour appareils mobiles Android et permet l’accès à Google Play. La version d’Android utilisée sur le S800c est la déclinaison Gingerbread, pas la toute dernière donc (il s’agit de la 4.0 dénommée Ice Cream Sandwich). Nikon ne précise pas si le système d’exploitation Android du S800c pourra être actualisé avec les dernières versions Android ( la 4.1 Jelly Bean ne devrait plus tarder).

On peut penser que la marque jaune a fait le choix d’une version stabilisée d’Android pour son compact numérique, et pourrait proposer le support de nouvelles versions une fois que celles-ci seront testées et approuvées. C’est en effet une conséquence de l’ouverture au monde Android que de devoir supporter une sous-couche logicielle que l’on ne maîtrise pas complètement à la différence d’un système propriétaire.

En matière de service après-vente, ce choix inédit de Nikon va probablement imposer de nouvelles procédures, plus proches de ce qui se fait dans le monde de l’informatique que de la photo. Si l’utilisateur a la liberté de modifier à sa guise le logiciel de son appareil photo, comment savoir en effet si les éventuels problèmes rencontrés à la suite sont liés à l’appareil photo en lui-même ou au logiciel ? Comme pour les smartphones et ordinateurs, il est probable que Nikon publie une liste de versions et applications supportées.

Autre atout du S800c sur les smartphones, la possibilité d’utiliser une extension mémoire qui fait défaut sur certains appareils mobiles. Le S800c dispose d’un emplacement pour cartes mémoires SD-HC, la carte venant ainsi compléter la mémoire interne de l’appareil (1.7Go pour les photos et vidéos et 680Mo pour les applications).

Nikon Coolpix S800c

Le S800c dispose d’un mode GPS qui permet d’enregistrer dans les données EXIF des photos les coordonnées de prise de vue (latitude et longitude). Ces informations sont compatibles avec les applications Google utilisant les informations GPS.

Nikon propose une seule application photo dédiée, mypicturetown.com, qui permet à l’utilisateur de consulter sa galerie photo sur le web ou hors ligne. Cette application permet également, dans la mesure où le S800c est connecté à Internet, de publier ses nouvelles images directement depuis le boîtier.

Le Nikon S800c est doté d’un écran arrière LCD de 8.7cm proposant une définition de 819.000 pixels. Cet écran est bien évidemment tactile puisqu’il constitue le seul moyen de contrôler les différents paramètres de l’appareil et d’accéder aux applications Android. Nikon annonce une sensibilité tactile au moins équivalente à celle des meilleurs smartphones, un angle de visualisation important et un traitement anti-reflet.

Le Nikon S800c est doté d’un capteur CMOS rétro-éclairé de 16Mp, le même capteur que l’on retrouve sur les Coolpix S9200 et P310 par exemple. Couplé au processeur d’images Expeed, ce capteur permet la prise de vue photo et vidéo Full HD. Avec une sensibilité comprise entre 125 et 3200 ISO, la comparaison avec les smartphones tourne clairement à l’avantage du Coolpix. Rares sont les smartphones en effet qui permettent de disposer d’images exemptes de bruit numérique au-delà de 800 ISO. Si la sensibilité extrême de 3200 ISO du S800c reste à utiliser avec modération (attendons néanmoins les premiers tests), il n’en reste pas moins que dès 400 et 800 ISO la différence avec votre smartphone devrait être évidente.

Nikon Coolpix S800c

Le Nikon S800c est doté d’une optique zoom Nikkor 10x 4.5-45mm équivalent 25-250 en 24×36. Avec une ouverture de de f/3.2-f/5.8, c’est un deuxième atout sérieux face à la concurrence smartphone. Les téléphones mobiles disposent généralement de modules optiques dédiés bien moins performants que les optiques d’appareils photo compact. La plage de focale proposée par le Nikon S800c n’est en rien comparable à celle proposée par un smartphone dont le zoom est la plupart du temps électronique. Autant dire inutilisable.

Le Nikon Coolpix S800c dispose des derniers apports technologiques de la gamme Coolpix :

  • système de réduction des vibrations VR optique
  • flash intégré
  • autofocus à détection de visages et suivi du sujet avec détection du flou et sélection de la meilleure image (BSS)
  • mode rafale à 8.1 vps
  • système de mesure de lumière à 256 segments
  • enregistrement vidéo FullHD 1080p au format .mov et codec H.264 et enregistrement audio stéréo
  • modes scènes
  • correction du rétroéclairage (mode HDR)
  • panoramique simplifié 360/180.

Premier avis sur le Nikon Coolpix S800c

Avec le S800c, Nikon concrétise ce qui semblait une évidence à beaucoup, la mise à disposition d’un appareil photo compact connecté. Le choix d’un système d’exploitation communément utilisé permet de proposer une grande ouverture à l’utilisateur avec de nombreuses applications. Certains trouveront que le système iOS d’Apple aurait été un meilleur choix, il fallait trancher et Nikon a choisi le système le plus ouvert et le plus communément répandu. On ne peut que se réjouir de ce choix qui n’impose pas les limites propres au système Apple (utilisation forcée d’iTunes par exemple).

Le Nikon Coolpix S800c dispose de tous les critères technologiques modernes faisant de lui un appareil photo compact performant. Le capteur, le processeur d’images et l’objectif sont connus, sans être les meilleurs de leur catégorie dans les modèles Coolpix existants, ils constituent un ensemble de qualité.

L’apport du système Android permet de disposer d’un système communiquant, on regrette toutefois l’absence de connexion 3G qui offre la plus grande souplesse en matière de mobilité. Si l’on s’en tient aux applications classiques (lecture d’emails, prise de notes par exemple) on peut se contenter d’une connexion Wifi ponctuelle dans la mesure où les applications concernées permettent la synchronisation.Par contre, pour ce qui est des applications de partage photo, c’est l’instantanéité qui est de mise et l’absence de connexion permanente sera alors vue comme un frein. Les smartphones font mieux sur ce point forcément.

On peut logiquement penser que le Nikon S800c répond plus aux attentes des photographes que du grand public qui se contente la plupart du temps de la qualité photo des smartphones. Beaucoup de photos ne sont pas tirées sur papier, et un smartphone permet des tirages très corrects au format 10×15 / carte postale le cas échéant. Le S800c n’apportera sur ce plan que peu de différence. Il impose également d’avoir avec soi un second appareil mobile, dans la mesure où il ne permet pas l’utilisation en mode téléphone. Son tarif est plus accessible que celui de beaucoup de smartphones, il faudra néanmoins ajouter le coût de votre téléphone pour les mêmes bonnes raisons mentionnées précédemment.

Le Nikon S800c est une avancée indéniable en matière de photographie connectée et partagée. Il lui faudra faire face à une concurrence féroce en matière de smartphones, souvent proposés à des tarifs imbattables par les opérateurs de téléphonie mobile. Le développement des spots wifi étant ce qu’il est, on peut logiquement penser que le S800c pourra être connecté facilement au cours de la journée, mais il faut prendre ce critère en compte si vous vous trouvez dans une zone peu couverte. On apprécie néanmoins la démarche de Nikon qui joue le rôle de pionnier et propose un modèle complet et qualitatif à un tarif abordable.

Le Nikon Coolpix S800c est disponible au tarif public de 379 euros TTC dès le 27 septembre.

Source : Nikon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


Lancez la discussion sur "Nikon Coolpix S800c : le premier compact numérique Android, 16Mp, 3200 ISO, 379 euros"