Test Samyang 8mm f/3.5, le fisheye pour tous ?

L’objectif Samyang 8mm f/3.5 est un objectif fisheye circulaire destiné aux reflex numériques au format APS-C (ou DX chez Nikon) et compatible avec les capteurs FX (plein format). Ce test Samyang 8mm va vous permettre de savoir si un tel objectif Fisheye peut vous intéresser et comment l’utiliser.

Disponible en monture Nikon, Canon, Sony et Pentax, il présente un atout majeur : son tarif. En effet, pour environ 295 euros, vous pouvez disposer d’un ultra grand-angle atypique pour des photos différentes.

Samyang 8mm f/3.5 fish eye test Nikon Canon Pentax Sony

Cet objectif chez Miss Numerique

Cet objectif sur Amazon

Il s’agit d’un test terrain au strict sens du terme: pas de mesure au banc laser, pas de formules mathématiques qui font mal à la tête, un couple boîtier FX– objectif DX à priori défavorable (lisez quand même la suite, vous serez surpris).

Je me suis attaché à donner mes impressions en toute liberté de ton et à traiter mes photos après la prise de vue de la même façon que je le fais avec mes objectifs habituels. Cliquez sur les photos de l’article pour les voir en grand (les EXIF sont conservées). Les amateurs de fiches techniques alambiquées gagneront du temps en s’arrêtant là, les autres peuvent continuer la lecture.

Test Samyang 8mm : un fisheye, ça fait des photos en rond ?

Voici ce que l’on entend assez couramment dès lors que l’on parle de fisheye et j’avoue que j’étais assez sceptique quant à l’usage que j’allais bien pouvoir faire de cette optique car les yeux de poisson, sincèrement, ce n’est pas ma tasse de thé en photo.

Néanmoins une focale de 8mm ça se respecte aussi j’ai passé pas mal de temps à me documenter avant le test sur le type de photos que l’on pouvait faire avec ces objectifs et je dois dire que certaines m’ont donné envie de voir par moi-même. Le 8mm Fisheye est un outil propre à développer une certaine forme de créativité et je me suis donc un peu creusé la tête pour relever le défi.

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Comme avec tout fisheye, les bords de l’image sont fortement déformés et les verticales ont une tendance naturelle à vouloir embrasser le centre. L’horizon n’échappe pas à la déformation mais l’ensemble peut rester harmonieux si vous prenez la peine de choisir votre sujet. Attention aux portraits rapprochés, tata Ginette vous en voudra à vie de l’avoir transformée en personnage de film fantastique !

Vous aurez noté que je disposais pour le test d’un Nikon D700 au capteur FX. Ce boîtier accepte les objectifs DX mais qu’en est-il d’un 8mm fisheye DX ? D’autant plus que le Samyang est entièrement manuel et qu’il ne propose pas d’autofocus (mais sur un 8mm, l’autofocus, on s’en moque un peu car dès f/8 c’est quasiment toujours net) ni de rappel d’ouverture électronique vers le boîtier.

Monsieur Nikon nous facilite la vie grâce à la fonction « Objectifs sans CPU » des reflex récents. Il suffit en effet de donner l’ouverture et la focale via le menu du boîtier pour retrouver la mesure de lumière matricielle et l’ouverture dans les EXIF. Bon point !

A la prise de vue le réglage d’ouverture doit être fait manuellement via la bague sur l’objectif (chouette, comme au bon vieux temps !!) et non par la molette du boîtier. Rien de grave et d’ailleurs Samyang a semble-t-il entendu la remarque des premiers utilisateurs puisque les nouvelles optiques devraient intégrer une puce de communication vers le boîtier (le 85mm f/1.4 est déjà sorti en version AE, je publierai le test prochainement).

Pour ceux que cela intéresse, voici ce qu’il se passe lorsqu’on monte un objectif DX sur un boîtier FX Nikon : le boîtier détecte le format DX de l’objectif et ajuste la taille d’image et l’affichage dans le viseur.

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Pas terrible pour cadrer mais une fois encore Monsieur Nikon a pensé à tout : adoptez la « visée DX » sur le boîtier et voici votre viseur transformé (ainsi que la prévisualisation des photos sur l’écran LCD arrière), ça change la vie :

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Bien évidemment si vous avez un boîtier au format DX, oubliez tout ça car vous bénéficiez du cadrage traditionnel sans rien changer, un avantage du DX sur le FX !

Quant à ceux qui pensent déjà « oui mais je n’ai que 5M de pixels sur les FX avec cette optique », ils ont raison mais pas de panique : 5Mp bien traités ça donne un tirage 30×40 à minima. Qui fait souvent plus grand ?

Maintenant que ces préliminaires techniques sont derrière nous, laissons-nous prendre au jeu de la photo « circulaire » : des angles de vue différents, des verticales qui s’arrondissent sur les bords, des visages transformés en bons gros monstres de dessins animés (ça plaît énormément aux enfants le fisheye, attention !!), des tours de Pise à tous les coins de rue, un autre monde s’offre à vous.

Il faut reconnaître que c’est très agréable de « voir différemment » et on se prend facilement au jeu pour chercher des angles, des sujets, des lignes géométriques.

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Fisheye d’accord mais c’est aussi un grand angle non ?

Ce 8mm est même un ultra grand-angle, équivalent 12mm au format DX et avec un peu de pratique on trouve vite comment utiliser cette très courte focale pour bénéficier de l’angle de champ assez exceptionnel du Samyang. Une règle simple pour éviter les déformations systématiques : tenez votre boîtier parfaitement horizontal. C’est déjà vrai pour un grand-angle classique (24, 18, 16 mm ou moins) mais avec le 8mm c’est une évidence.
Les trois photos illustrent l’application de cette règle (photos prises dans des conditions similaires par ailleurs).

Boîtier orienté vers le bas

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Boîtier tenu à l’horizontale

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Boîtier orienté vers le haut

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Vous pouvez constater qu’avec un minimum de pratique, il est tout à fait possible d’obtenir des images grand-angle sans déformation ou presque. Seuls les plans rapprochés de l’image subiront une déformation à l’horizontale, ce qui peut participer à la composition de l’image. Et rien ne vous interdit de traiter ces photos dans un logiciel adapté (comme Photoshop ou DxO) pour redresser les perspectives.

La mesure de lumière Nikon fait bien son travail mais il faudra rester vigilant quant à l’utilisation du mode matriciel du fait de l’étendue du champ cadré et des écarts de luminosité qu’il peut y avoir d’une zone de l’image à une autre (par exemple ici entre le ciel et le premier plan). Une sous-exposition d’1 IL sur les zones très claires corrigera facilement les hautes lumières à la prise de vue ou au post-traitement.

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Et la qualité d’image dans tout ça ?

On a beau ne pas parler technique, il est quand même important d’avoir une image exploitable et sur ce plan là les coréens de Samyang n’ont pas si mal travaillé : en terme de qualité optique le 8mm fisheye est une optique qui se tient plutôt bien tant qu’on ne cherche pas à la comparer au dernier Nikkor à la mode (mais ce n’est pas le but non plus). On la trouvera « un peu molle » dans les coins, avec « un poil de vignettage » ou « un piqué pas terrible à f/3,5 », et en fouillant bien les images à 200% sur votre écran, vous pourrez faire toutes les déductions techniques qui vous semblent opportunes.

Personnellement, rien ne m’a dérangé au point de ne pass pouvoir tirer une photo de la série. En matière de fabrication par contre, nous avons affaire à un objectif de très bonne facture : il est bien construit, le métal « fait sérieux », les bagues sont souples et ne présentent pas de jeu particulier, le poids et l’encombrement sont tout à fait acceptables, le sac de protection est fourni, le pare-soleil est intégré, le cache (indispensable pour protéger la lentille frontale proéminente dans le sac) est livré avec et « on en a pour son argent ». Le petit liséré doré nous ferait presque penser à un Nikon de la gamme pro, c’est dire !

Pour ne pas frustrer les fans de détails techniques et de crop à 100%, voici une série de photos réalisées dans des conditions identiques de prise de vue, avec une variation d’ouverture de f/3.5 à f/22. Cliquez sur les vignettes pour voir les photos en grand et les comparer.

Samyang 8mm f/3.5

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Samyang 8mm f/5.6

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Samyang 8mm f/8

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Samyang 8mm f/11

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Samyang 8mm f/16

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Samyang 8mm f/22

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Quelques idées créatives

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est bien, vous vous accrochez. Pour vous récompenser, voici quelques exemples d’images (et de remarques !) que ce Samyang 8mm vous permet de réaliser pour épater la galerie et passer pour un – vrai – pro aux yeux de vos amis (et là croyez-moi, pour le prix vous devenez vite une star !). J’ai testé pour vous, l’effet est garanti !

Photographiez la maison du copain : super mon devant de porte dis !!

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Jouez des poutres et autres lignes (plus très) droites : Hein ? Elle est trop belle mon entrée !

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Même le garage y passe : Oh ! C’est mon hublot, trop bien !

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Une piscine de cette taille, c’est abuser ! : mais elle est pas si grande ma piscine, t’as fait quoi !!

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

En conclusion

Pour à peine plus de 220 euros, voici un objectif qui devrait venir compléter le sac photo de tous ceux qui veulent sortir des sentiers battus et explorer de nouvelles voies. Son positionnement tarifaire est attractif – la concurrence est bien plus onéreuse – ses performances techniques ne sont pas les meilleures mais restent largement correctes. Les images sont parfaitement exploitables et le rapport plaisir procuré/prix va vite vous décider. Voici un objectif accessible, attirant, simple d’utilisation malgré son manque d’automatismes, une porte ouverte vers « autre chose ». Bien qu’au standard APS-C, il ne dénote pas sur un boîtier FX et reste une alternative séduisante face à une concurrence qui place la barre tarifaire bien plus haut, rendant l’attrait du fisheye un tout petit peu moins drôle par les temps qui courent.

Si vous envisagez un usage professionnel et intensif de ce type d’optique, étudiez la possibilité de trouver un modèle concurrent aux performances optiques supérieures, le marché de l’occasion en compte quelques-uns. Si par contre vous avez envie de vous faire plaisir sans casser la tirelire du ménage, le Samyang 8mm fisheye est l’objectif qu’il vous faut.

Test Samyang 8mm fisheye pour Nikon Canon Pentax et Sony

Cet objectif chez Miss Numerique

Cet objectif sur Amazon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


32 Commentaires sur "Test Samyang 8mm f/3.5, le fisheye pour tous ?"

  1. bonjours j aimerai plus de précision a savoir peut on faire des photo de voie lactée avec cette objectif monté sur un Nikon D5000? précision le faire dans les haute Pyrénées donc pollution lumineuse très réduite . et savoir si le resultat peut étre convainquant .merci d avance

  2. Bonjour , je ne trouve pas la différence entre le 8 mm 3.5 UMC et le 8 mm CS , légèrement plus cher. merci à vous

  3. Bonjour,
    je suis vachement interessé et attiré par ce fish eye, ca fait très longtemps que j’en cherche (filming skate) j’ai un nikon d3200 rassurez moi est ce que je rencontrerai des problèmes de compatibilité ?

  4. bonsoir, si on le met sur un capteur aps c boitier dx de nikon, c’est pas vraiment un 8mm mai plutot un 8x 1,5. J aimerai avoir une confirmation

  5. très bon article !
    Mais c’est pas à chasteaux toutes ces photos ?!

  6. Bonjour, je viens de faire l’aquisition de cet objectif ( fish eye 8mm f3.5) , mais l’objectif ne zoom pas, je voulais savoir si cela etait normal. Je suis toute nouvelle dans la photo, alors escusez moi si la question vous semble simplice! Merci pour vos repondses.

  7. J’ai cru reconnaitre le lac du Causse à proximité de Brive-la-Gaillarde. Est ce correct ?
    http://philippegraille.darqroom.com/portfolio/lieux-71569/19-correze-70693/lac-du-causse-74462

  8. Très bon article ! J’aurais toutefois une question, car, entre temps, la photographie a encore « évolué »…
    Voilà, l’été dernier, je me suis offert un Nikon D5100, l’appareil parfait pour un grand passionné de photo, mais aussi de vidéo comme moi ! Et d’ailleurs, ce modèle fait preuve de quelques ingéniosités par-ci par-là (comme les 11 capteurs de mouvements, ou même les 16mpx dont fait preuve ce simple appareil dit « amateur »).
    Ma question, c’est de savoir si l’objectif samyang reste entièrement compatible, même avec le D5100, qui est sorti après l’objectif en question.
    Personnellement, je me dis que oui, le boitier du D5100 reste un DX, l’objectif est un DX lui-aussi. Mais ne sait on jamais, je préfère poser la question avant d’acheter l’objet, de peur d’avoir une mauvaise surprise, comme vous le montrez dans l’article !

  9. « Pour à peine plus de 220 euros »… quel dommage que le prix ait visiblement augmenté fortement ces derniers mois. En 2012, impossible de le trouver à moins de 279 EUR, frais de ports non-compris.

  10. Je viens de recevoir cet objectif que j’ai monté sur mon D90 et même pas 5 min plus tard, je regrette cet achat.
    La bague de mise au point est pourrie (pas de différence entre 0,3 m et l’infini)
    Le flash ne marche pas
    La qualité de l’image est pitoyable..

    JE DECONSEILLE FORTEMENT CET OBJECTIF !!! Ne faites pas comme moi, mettez un peu plus d’argent pour un bon fisheye

    • Anaïs, la profondeur de champ avec une focale de 8mm est telle qu’il est normal de ne pas voir de différence entre 0,3m et l’infini car c’est justement, à peu de choses près, l’étendue de la zone de netteté.
      Le flash n’a que peu d’intérêt à 8mm de focale, il ne couvre pas le champ comme l’indique le manuel du boîtier. Et utiliser un flash avec un tel grand-angle n’a pas d’intérêt au strict sens photographique.
      Quant à la qualité de l’image, qu’entendez-vous par « pitoyable » ?
      Tout autre fish-eye donnera les mêmes résultats pour les premiers points, c’est lié à la focale et non à la marque.
      Je vous engage à lire ce fil de discussion qui vous aidera à exploiter cet objectif pleinement : Test du Samyang 8mm FIsh-Eye

      • Euuh désolé hein mais niveau PDF j’suis pas du tout d’accord avec vous.. sur mon fisheye (10.5mm 2.8) on sent bien la difference entre 0,3m et l’infini.. c’est d’ailleurs ce pourquoi je déconseille aussi ce fisheye. de meme la distance minimale de MAP laisse fortement à désirer.. 
        Après pour la video pourquoi pas mais photographiquement c’est vrai que faire le point avec une optique comme ca s’avère impossible sur des sujet proche

    • Bonjour Anais,
      Réponse un peu tardive car je viens de faire l’aquisition de ce fisheye.
      J’ai moi même un D90 et en activant l’option flash manuel,  le flash fonctionne sans problème.

      Menu / Reglages perso. / Bracketing/flash / Controle du flash intégré / => Manuel.

      Seul problème entre 0m et 1m50 environ le pare soleil de l’objectif projette une ombre sur le sujet et cela du au grand angle.
       
      je t’invite néanmoins à relire le manuel de ton boitier…

  11. Salut Anais.
    Si tu n’as vraiment aucune différence entre 0,3 et l’infini, c’est que l’objectif a un défaut, tu dois te le faire échanger contre un autre, ça arrive de temps en temps (c’est pas du Carl Zeiss alors évidemment il y a potentiellement des séries avec des défauts, mais comme c’est sous garantie tu peux de toute façon te le faire remplacer, donc rien n’est perdu)
    A savoir que tu ne verra pas la différence dans le viseur ou sur l’écran de ton appareil, la différence étant extrêmement faible visuellement. Mais essaye avec un trépied et différentes valeurs sur une gamme de sujets de 30cm à plusieurs mètres de ton objectif et tu verra bien une différence flagrante une fois les raw sur ton PC, à moins que la bague ait effectivement un problème.
    Comme je l’avais écrit sur mon commentaire précédent, j’ai changé d’appareil mais j’ai racheté ce fisheye et j’en suis toujours très content.
    N’hésites quand même pas à faire des tests, et si la bague a effectivement un problème, fais-toi échanger l’objectif contre le même d’une autre série.

  12. Ayant moi-même acquis cet objectif pour monture 4/3, je m’en suis ré-ga-lé ! Petit regret cependant, sur monture 4/3 l’angle diminue (logiquement) de 180° à un peu moins de 140°. La qualité est là au niveau du rendu (voir sur mon site pour les plus curieux, les photos de la cathédrale ont été prises avec un Olympus E-450 équipé de ce caillou) et son seul défaut finalement c’est son poids, mais ça reste raisonnable et comme on s’éclate vraiment avec ce genre de jouer, le poids est un détail qui s’oublie dès lors qu’on jette un œil dans le viseur et qu’on voit tout avec cet angle génialement superbissimement rigolo-artistico-plein-dautres-mots-qui-sont-cool-à-combino-écrire.
    Aujourd’hui je compte revendre mon Olympus, changer de marque pour acheter un 500D de Canon, et le premier objectif que je vais acheter en complément du 18-85, ça sera ce Samyang. Ou un 50mm à grande ouverture… enfin vu les prix, peut-être même les deux !

    A manger 3 fois par jour en complément de fibres (sinon ça fera mal en sortant)

  13. Le prix a subit une méchante inflation depuis le test …

  14. bonsoir,
    très bons exemples de ce que l’on peut espérer de cet objectif.
    merci

  15. Si je puis me permettre un commentaire, utiliser cet objectif dédié au DX sur un D700 ou D3(X), c’est quand même se tirer une balle dans le pied.
    Transformer la visée en « mode DX », c’est demander au boitier de n’utiliser que le centre du capteur, ce qui revient à photographier normalement, puis recadrer & redimensionner avec un outil de traitement d’image (en plus vite, certes, mais avec une dégradation équivalente, voir pire).
    On divise donc la définition et la sensibilité de son boitier, ainsi que la lumière perçue via le viseur par deux, au bas mot.

    Franchement, à partir du moment où l’on s’est payé un boitier FX, autant acheter des objectifs plein cadre.

    Par exemple, le Nikon Fisheye AF 16mm f/2.8D, pour avoir une image correcte & corrigeable facilement sous DxO.

    Au pire, si on aime l’effet « fisheye – image ronde des années 60 », le sigma 15mm fisheye en monture Nikon ressort une image « disque » sur un FX, parce qu’il n’est pas équipé du pare-soleil « non amovible » de ce Samyang.

  16. Sur le D700, menu Prise de vue -> zone d’image -> recadrage DX auto = ON et choisir zone d’image = DX

  17. Bonjour,

    Article super sympa et complet qui m’a conduit à acheter ce Samyang 8 mm.

    Cependant, je ne suis pas arrivé, sur mon D700, à activer la visée DX.
    Il y a bien dans le menu, « Zone d’image », avec « Recadrage DX auto », mais rien ne change quand je passe sur ON.
    Y a-t-il une autre fonction pour activer cette visée DX ?

    Merci.

    Alain.

  18. Bonjour,

    Article super sympa et complet qui m’a conduit à acheter ce Samyang 8 mm.

    Cependant, je ne suis pas arrivé, sur mon D700, à activer la visée DX.
    Il y a bien dans le menu, Zone d’image, avec Recadrage DX auto, mais rien ne change quand je passe sur ON.
    Y a-t-il une autre fonction pour activer cette visée DX ?

    Merci.

    Alain.

    • j’espere que tu as trouvé depuis le temps mais je répond cela pourra peu être aider quelqu’un d’autre 
      zon d’image => choisir zone d’image => format DX(16×24) =>OK

  19. merci pour l’article,
    je passe bientot sur SONY ALPHA 850. pensez vous que le SAMYANG 8 mm fisheye va pouvoir s’adapter au plein format 24×36 sans probleme ?
    sur la fiche technique on voit bien: objectifs prevu pour APSC.
    merci d’avance pour votre reponse.

  20. Merci pour cet excellent test, une question me vient toutefois, quid de l’utilisation de l’objectif avec un D90 ? Doit-on travailler à l’ancienne, sans aucune indication dans le viseur ? Ou dispose-t-on de l’indication du posemètre pour choisir le couple vitesse/ouverture ? Merci d’avance;

  21. Merci pour cet excellent test !
    Etant simple amateur peu fortuné, je souhaite tellement un grand angle !
    Celui ci a l’air vraiment parfait pour moi, c’est mon prochain achat…