Stop-Motion : Switch bowling par Julien Gérard

Le stop-motion est une technique d’animation qui permet de créer un mouvement à partir d’images ou d’objets immobiles.

Stop Motion description présentation

Devenue courant avec la démocratisation des reflex numériques qui permettent d’enregistrer des milliers d’images au moindre coût, le stop-motion donne lieu à de nombreuses animations diffusées sur les sites de photographes. Voici l’exemple de Julien Gérard qui nous propose un stop-motion sur l’installation du bowling de Phalsbourg.

Réalisé avec un Nikon D200, ce montage réunit pas moins de 8000 photos prises pendant un mois à 5mns d’intervalle. Il a fallu tenir compte des horaires de travail de l’équipe en charge du chantier, des contraintes relatives à l’environnement (poussière, vibrations). Le matériel était fortement exposé mais a tenu bon ! Autre problématique, la durée de vie de la batterie qui impose un remplacement régulier à planifier, et la capacité de la carte mémoire qu’il faut remplacer afin qu’une fois pleine elle ne bloque pas la prise de vue automatisée.

Tout cela nous donne au final, et après montage, un résultat plutôt agréable à regarder. Et l’on se prend à découvrir le chantier, au demeurant très banal, sous un autre œil, dynamique.

[vimeo width= »550″ height= »412″]http://vimeo.com/8424412[/vimeo]

Réalisation Julien Gérard, photographe

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


2 Commentaires sur "Stop-Motion : Switch bowling par Julien Gérard"

  1. Bertrand, éminent membre polyglotte;, pourrait-il me traduire ce barrbarisme?
    Wouarff wouarff

  2. Bertrand, éminent membre polyglotte;, pourrait-il me traduire ce barrbarisme?
    Wouarff wouarff