TOKINA atx-i 11-16 mm f/2.8 CF pour reflex à capteurs APS-C Nikon F et Canon EF

Tokina annonce le nouveau Tokina atx-i 11-16 mm f/2.8 CF, un objectif zoom ultra grand-angle pour les reflex Nikon APS-C en monture F et les reflex Canon APS-C en monture EF.

Cette optique est une mise à jour d’une des optiques les plus connues et appréciées de l’opticien indépendant japonais, le Tokina AT-X 11-16 mm f/2.8 sorti en 2013.

TOKINA atx-i 11-16 mm f/2.8 CF pour reflex à capteurs APS-C Nikon F et Canon EF

Les zooms ultra grand-angle Tokina chez Amazon …

Les zooms 11-16 mm Tokina chez Miss Numerique …

Tokina atx-i 11-16 mm f/2.8 CF, la tradition 11-16 mm f/2.8 Tokina

Apparu en 2011 sous l’appellation Tokina AT-X 11-16 mm PRO DX II f/2.8, ce zoom à ouverture constante a su séduire avec des performances très correctes et un tarif intéressant (450 euros environ). C’est le seul 11-16 mm du marché à offrir une grande ouverture f/2.8 constante (octobre 2019).

Un zoom ultra grand-angle vous rend service pour la photo de paysages, la photo immobilière d’intérieur, la photo de nuit et l’astrophographie, entre autres pratiques.

L’ouverture constante f/2.8 évite le changement de mise au point avec la variation de focale et autorise des temps de pose plus courts à 16 mm (ou une montée en ISO limitée) que si l’ouverture glissait vers f/4 par exemple.

Les vidéastes apprécient cette optique pour les tournages avec stabilisateur, elle est suffisamment compacte et légère pour être équilibrée aisément sur un gimbal, et l’ouverture constante permet de ne pas retoucher le point. Le changement de focale n’impose pas de rééquilibrage du stabilisateur.

Tokina atx-i 11-16 mm f/2.8 CF, caractéristiques

TOKINA atx-i 11-16 mm f/2.8 CF pour reflex à capteurs APS-C Nikon F et Canon EF

Ce zoom ultra grand-angle pour reflex APS-C arrive dans une nouvelle version Tokina atx-i 11-16 mm f/2.8 CF. Toujours conçu pour équiper les reflex APS-C Nikon et Canon (voir le Tokina Opera 16-28 mm f/2.8 pour les reflex plein format), cette déclinaison 2019 perd son appellation AT-X pour adopter la nouvelle appellation atx-i.

Selon Tokina, la lettre i pour « interactive » suppose une communication accrue entre l’optique et l’utilisateur, sans que je ne dispose de plus d’information à ce sujet.

Quel que soit le nom de l’objectif c’est sa fiche technique qui nous intéresse, et Tokina a fait le nécessaire pour faire évoluer ce zoom à ouverture constante f/2.8, une caractéristique qui n’a pas d’égal sur le marché aujourd’hui en APS-C. 

La formule optique comprend 13 lentilles en 11 groupes, la lentille frontale reçoit un traitement multicouche favorisant la transmission optique et minimisant l’effet de flare (lumière parasite).

TOKINA atx-i 11-16 mm f/2.8 CF pour reflex à capteurs APS-C Nikon F et Canon EF

La construction est optimisée, selon la marque, et le design plus moderne. La prise en main devrait être meilleure, les cannelures des bagues apparaissent plus fines et la  friction plus précise et douce, toujours selon Tokina.

Fiche technique

  • Distance focale : 11-16 mm
  • Ouverture maximale : f/2.8 constante
  • Ouverture minimale : f/22
  • Construction : 13 éléments en 11 groupes
  • Angles de vue : 104°~82°
  • Mise au point minimale : 0.3 m
  • Ratio macro : 1:11.6
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Longueur : 84 mm
  • Diamètre total maximal : 89.2 mm (Nikon) – 91.7 mm (Canon)
  • Poids : 555 g
  • Filetage filtres : ø77 mm

Disponibilité et tarif

Le Tokina atx-i 11-16 mm f/2.8 CF sera disponible chez les revendeurs à partir du 8 novembre 2019 (7 novembre pour le Salon de la Photo de Paris) au tarif public de 479,90 euros.

Ce tarif, à peine supérieur à celui de la version précédente, est une bonne nouvelle pour les amateurs de boîtiers APS-C désireux de s’équiper d’un zoom ultra grand-angle expert.

Mon avis sur ce Tokina atx-i 11-16 mm f/2.8 CF

Proposé au tarif de 479,90 euros à sa sortie ce 11-16 mm à ouverture constante a des atouts pour intéresser les utilisateurs de reflex APS-C DX. Sa construction impose un poids plus important que celui de certains de ses concurrents, mais suppose une résistance plus importante.

Son ouverture f/2.8 constante en fait une optique unique sur le marché. La concurrence propose des plages focales plus larges, tout en restant dans la catégorie ultra grand-angle, mais des ouvertures moins grandes et glissantes :

  • le Nikon AF-P DX 10-20 mm f/4.5-5.6 G VR est plus accessible avec un tarif de 339 euros, mais une ouverture maximale plus limitée,
  • le Sigma 10-20 mm possède tout comme le Nikon une plage focale plus étendue mais son ouverture, bien que constante, est limitée à f/3.5, pour un tarif de 499 euros,
  • le Tamron 10-24 mm f/3.5-4.5 Di II VC HLD a pour lui une plus grande plage focale et une stabilisation 4 stops, mais marque le pas aussi en matière de grande ouverture constante.

Source et plus d’infos : Tokina

Les zooms ultra grand-angle Tokina chez Amazon …

Les zooms 11-16 mm Tokina chez Miss Numerique …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


9 Commentaires sur "TOKINA atx-i 11-16 mm f/2.8 CF pour reflex à capteurs APS-C Nikon F et Canon EF"

  1. Bonjour Jean Christophe. Je suis en train d’ envisager l’achat d’un objectif grand angle pour mon Nikon APSC .Cet objectif Tokina de dernière génération à l’air très intéressant mais la différence de prix qu’il y a avec le modèle plus ancien est -il ou non justifié en sachant que je n’en aurais qu’un usage limité ?

  2. Bonjour,
    Une question : est ce que le fait que cet objectif ne soit pas stabilisé peut poser un problème à l’utilisation? dans quel cas et quelles sont donc les précautions à prendre. Merci

  3. Je lis attentivement vos articles qui sont toujours clairs et riches en informations !
    Néanmoins je suis un peu perdue sur un point qui me préoccupe aujourd’hui. J’envisage le renouvellement de mon boitier APS-C (passer au D5600) et parallèlement l’achat en occasion d’un grand angle pour compléter mes objectifs.
    J’ai sélectionné : SIGMA 10-20 f3.5 / TOKINA 11-16 f2.8 ou 10-17 mm f/3,5 ?? / TAMRON 10-24 f3.5-4.5 et NIKON 10-20 DX 4.5-5.6
    J’ai du mal à comprendre quels sont ceux qui sont parfaitement compatibles avec le D5600 (AF notamment) ? D’autre part, quels sont les critères les plus décisifs qui les différencient ? (j’ai noté par exemple que le TAMRON n’était ps stabilisé, que le TOKINA n’avait pas de joint sur la bague, …)
    Merci par avance de votre aide !

  4. L’ancienne version (AT-X 11-16 mm PRO DX II f/2.8) est excellente, personnellement, je n’ai jamais été dérangé par la bague coulissante pour débrayer l’autofocus.
    Voir ici un lien vers quelques photos prises avec cet objectif et mon Nikon D5500: https://adobe.ly/2qTKJ7N

  5. Bonjour Jean-Christophe
    Je lis la lettre à chaque dimanche et c’est très intéressant. Je vais faire de la photographie de paysages et d’animaux, ma question est focale fixe ou zoom. Je prévois acheter des objectifs. Si on prend 24 f1.4 et un zoom 24x70m f2.8 la différence sur la qualité d’image disons à une focale de 24m à f8 pour les deux, est-ce qu’il y a une différence?
    Alain du Canada 🇨🇦

  6. Le très gros défaut du Nikon est surtout l’absence de commutateur pour désactiver l’AF: pour moi ça vaut un carton rouge pour un objo destiné au paysage! Concernant le Tokina, toujours pour la désactivation de l’AF, visiblement il a conservé le système « maison » qui consiste à faire coulisser la bague d’avant en arrière… Je n’ai jamais été convaincu par ce procédé car on peut involontairement et trop facilement perdre la MAP en faisant la manipulation: c’est même la raison qui m’avait poussé à revendre mon ex Tokina 11-16, au demeurant excellent optiquement parlant, sauf peut-être dans les coins. Bref, avec un Sigma qui date un peu, le meilleur choix est le Tamron malgré son ouverture inférieure: j’ai eu l’occasion de l’essayer sur mon D500 et il est vraiment très bon, nettement meilleur que l’ancienne version que j’ai eu autrefois sur un D7000.