Vidéo, devenez filmeur, le guide chez MA Editions

« Vidéo, devenez filmeur » est un guide pratique écrit par Ludovic Fossard et Stéphane Jacques chez MA Editions. Il présente les secrets et astuces de reporters pour filmer à l’aide de tout équipement adéquat comme un reflex numérique.

Couverture du livre Vidéo, devenez filmeur

Voici un guide pratique destiné à quiconque souhaite se former rapidement au tournage vidéo. Plus qu’un guide de tournage avec un reflex numérique (comme celui de Sébastien Devaud) il s’agit d’un support d’apprentissage généraliste. Présentation des différents matériels (du smartphone à la caméra vidéo pro en passant par les reflex numériques), revue des accessoires, techniques de prises de vue, trucs et astuces, vous trouverez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir pour vous lancer.

Comment ça marche ?

Cette première partie du livre présente les différents matériels de prise de vue et comment les utiliser. Chacun ayant ses spécificités propres, vous découvrirez quels sont les avantages et inconvénients des uns et des autres, quels sont les réglages et comment les choisir. Ce chapitre traite également de l’éclairage, de la prise de son, des réglages de balance des blancs, etc.

extrait du livre Vidéo, devenez filmeur, le guide chez MA Editions

Techniques de prise de vue

La deuxième partie de l’ouvrage aborde des notions pratiques de tournage. Vous y découvrirez comment composer une bonne image et avoir le sens du cadre, comment appliquer les règles de composition classiques (comme la règle des tiers) en vidéo. Vous pourrez réaliser par exemple que la plupart des automatismes appris en photographie (positionnement dans l’espace, profondeur de champ, sens de lecture, approche du sujet) restent valables en vidéo. L’ouvrage aborde par contre des éléments complémentaires, propres à la vidéo, que sont par exemple le découpage d’une scène en séquences ou la gestion des mouvements.

La présentation de ces notions est claire, les textes suffisamment complets sans être excessivement longs et la maquette agréable : illustrations, pavés de couleur pour les trucs et astuces à mémoriser, présentation des accessoires.

extrait du livre Vidéo, devenez filmeur, le guide chez MA Editions

Filmer pour qui, pour quoi ?

Ce troisième chapitre s’intéresse à l’univers du filmeur. Faut-il opérer seul ou en équipe, le professionnel doit-il être salarié ou indépendant, comment gérer la relation avec les diffuseurs, les producteurs, les agences. Si ces quelques pages sont une introduction à ces sujets plus qu’une réelle analyse en profondeur, la suite est plus pertinente. Les auteurs nous présentent les différents types de sujets : le reportage d’actualité, le magazine, le documentaire, le web doc. A l’étude également, la notion de projet avec plein de recettes pour trouver des idées, obtenir des autorisations de tournage, réaliser son sujet.

Si toutes ces notions intéressent le professionnel ou l’amateur (très) éclairé, ce chapitre est en décalage avec la première partie du livre. En effet nous avons trouvé le contenu incomplet pour aller au bout du sujet, et adressé à un public probablement différent de celui qui cherche à comprendre comment approcher la vidéo. Ce n’est clairement pas le point fort du livre, ce qui n’enlève rien pour autant aux détails donnés.

Le montage et la finalisation

Ce chapitre présente ce qui a trait au montage de vos rushs. Les principaux logiciels de montage sont pris en exemple, Adobe Premiere et Final Cut Pro. Parmi les notions présentées, des rudiments de montage, l’organisation de la timeline, les fonctions de base de coupe, les effets les plus utilisés, la durée des plans, les raccords ou encore le rythme de montage.

Chacun des points précédents est abordé rapidement, l’essentiel y est mais ne vous attendez pas non plus à avoir sous les yeux un guide d’utilisation des logiciels de montage vidéo. Pour cela, mieux vaut consulter un support comme la formation DVD à Adobe Premiere si vous voulez tout savoir.

extrait du livre Vidéo, devenez filmeur, le guide chez MA Editions

Parti sur le terrain

Ce chapitre est un complément à l’ouvrage. Plus qu’un nouveau chapitre pratique, il s’agit d’exemples de réalisateurs et de comment ils se comportent sur le terrain, d’une présentation de la vidéo au féminin, du travail dans l’urgence.

Tout comme le chapitre sur l’univers du filmeur, celui-ci s’attache à  donner au lecteur des clés de compréhension de ce qu’est le quotidien du filmeur. A l’aide d’exemples concrets, celui de filmeurs dont le parcours est rapidement présenté, vous découvrirez comment élargir votre horizon et ne pas vous contenter de multiplier les séquences. Travail d’auteur, constitution de son propre univers, rencontre avec des personnages, il s’agit ici de vous inciter à prendre du recul sur votre démarche.

Conclusion

Si l’annexe finale ne se contente que de reprendre la liste des sites et ressources de références, le contenu principal de ce livre reste pertinent pour celui qui découvre l’univers du tournage vidéo. Il s’agit d’un bon guide de banalisation et d’introduction, qui contentera nos lecteurs à la recherche d’informations génériques. Il sera indispensable par contre de se procurer d’autres ouvrages plus fouillés pour disposer d’informations complémentaires bien précises. Le tarif de ce livre est un peu excessif dans la mesure où il s’agit d’un ouvrage de petit format et de 200 pages, un critère à prendre en compte lors du choix.

Retrouvez « Vidéo, devenez filmeur » de Ludovic Fossard et Stéphane Jacques chez Amazon.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


1 Commentaire sur "Vidéo, devenez filmeur, le guide chez MA Editions"

  1. Il y a un petit contre-sens sur le titre du livre. Un « filmeur’, c’est
    un photographe qui prend des photos sur des lieux de vacances (plages,
    stations de sport d’hiver…). C’est le terme utilisé dans les petites
    annonces recherchant ce genre de photographe. Le terme « vidéaste » aurait
    été plus approprié, mais il peut faire confondre le « tournage avec un
    appareil photo » avec le « tournage à l’aide d’un caméscope ». Rien n’est
    simple dans toute cette terminologie…