52 défis Street Photography : inspiration, exercices et carnet de bord

Vous aimeriez faire de la photo de rue mais vous avez quelques appréhensions ? Vous aimez relever des défis ? Vous appréciez les exercices qui vous permettent de progresser ? Voici 52 défis Street Photography qui n’attendent que vous !

Ce livre est écrit par Brian Lloyd Duckett, un « Street Photographer » qui arpente les rues de Londres et d’autres grandes villes, et anime de nombreux workshops sur la photo de rue.

52 défis Street Photography : inspiration, exercices et carnet de bord

Ce livre chez vous dans les meilleurs délais

52 défis Street Photography : concept

Ce livre sur la pratique de la Street Photography n’est pas vraiment un livre. Pas au sens où l’entendent Bernard Jolivalt avec « Toute la photo de rue en 101 fiches pratiques » ou David Gibson avec « Street Photography, le savoir-faire du photographe de rue ». Il s’agit d’un outil de travail, d’un « fichier » comme diraient les professeurs de langues, d’un carnet de bord vous permettant de mener à bien 52 défis.

Plutôt que de vous faire un long discours sur les origines de la Street Photography, les courants actuels ou le matériel à utiliser (ça plaît pourtant toujours les listes de matériel), Brian Lloyd Duckett a repris, sans qu’ils ne se soient concertés au préalable, le concept d’Anne-Laure Jacquart (à moins que ce ne soit l’inverse ? Peu importe …) dans 52 défis pour le photographe.

Pas de blabla donc, mais de quoi passer à l’action très vite.

Comment faire de la Street Photography

Un défi en Street Photography c’est quoi ?

Je préfère le terme anglo-saxon « assignment » au terme français « défi » car l’idée dans ce type d’ouvrage n’est pas de défier qui que ce soit mais bien de vous amener à réaliser quelque chose que vous n’auriez pas forcément fait par vous-même ou pas de la bonne façon.

La Street Photography, ou photo de rue en bon français, est un art difficile. Approcher des inconnus pour les photographier c’est intimidant (et pas sans risque parfois), se promener avec un appareil photo à la main dans la rue vous identifie immédiatement comme « celle/celui qui va me prendre en photo sans me demander mon avis ! ».

Et pourtant la Street Photography est un genre qui attire de plus en plus de photographes appréciant de revenir à l’essence même de la photographie: documenter le quotidien sans avoir besoin de partir à l’autre bout du monde faire des images « instagrammables ».

Ce que nous propose l’auteur ici ce sont donc des missions. Un peu plus que de simples exercices puisqu’il s’agit non pas de mener à bien une séance, mais de créer une série, de trouver des pistes, d’y mettre du vôtre pour produire des images intéressantes, quitte à réaliser cette mission sur la durée car la Street Photography demande avant toute autre chose beaucoup de patience.

Apprendre la Street Photography

Qu’est-ce que vous allez trouver dans ce livre ?

Des défis, donc. 52, à mener à bien comme bon vous semble. Vous n’êtes pas forcé de les suivre dans l’ordre, je vous recommande même de ne pas le faire. En choisissant des défis qui vous plaisent, vous passerez plus vite à l’action.

Car c’est bien là le fil conducteur de ces différents défis, vous faire sortir de chez vous pour aller dans la rue faire des photos.

J’aime bien les termes de l’auteur tirés de la version anglaise du livre qui nous le décrit comme un « anarchic guide » dans lequel il a mis l’accent sur le développement de votre créativité : des phrases, des projets, des « coups de pouce et des étincelles », un zeste d’innovation et un autre d’inspiration pour vous faire sortir de votre zone de confort.

Attention, ça démarre dès les premières pages : après une courte introduction, place au premier défi ! Partez à la chasse aux panneaux.

Des panneaux ? Oui, car pour Duckett la Street Photography ne consiste pas qu’à photographier des humains. Le sujet fait débat, je vous renvoie vers le livre de Valérie Jardin « Creative Vision behind the lens » (en anglais mais si vous lisez l’anglais c’est un must-have) dans lequel Valérie (une photographe française installée aux états-unis) présente la chose sous un autre angle.

Parcourez le livre pour identifier d’autres défis qui ne vous forceront pas à aller au contact des gens si vous avez cette retenue bien naturelle quand on débute en Street Photography. Parmi les thèmes possibles outre les panneaux, vous pourrez photographier :

  • les silhouettes,
  • l’abstraction,
  • la jungle urbaine,
  • le contre-jour,
  • les coulisses de l’art contemporain,
  • les fantômes (si, si, page 84, vous comprendrez),
  • les chiens,

Vous allez ainsi découvrir différentes façons de pratiquer la Street Photography, plus ou moins ludiques, dans différents lieux (la rue n’est pas le seul, contrairement à ce que vous pourriez croire), des techniques pour tirer le meilleur de votre appareil photo (comme la mise au point préréglée) et, surtout, de nombreuses photos qui viennent illustrer chacun des défis.

52 défis Street Photography : inspiration, exercices et carnet de bord

Ce que je pense de ce livre (et pourquoi je prends plaisir à vous en parler)

J’ai reçu ce livre depuis plusieurs semaines, j’ai pris le temps de le consulter, de le reposer, de le reprendre. Et de prendre le recul nécessaire. Je suis photographe urbain (si tant est que le terme existe), je pratique la Street Photography à ma façon et j’ai des difficultés, comme vous peut-être, dans certaines situations. Parce que ce genre photographique est complexe, c’est peut-être même le plus complexe, et qu’il faut savoir être patient ( ce que je ne suis pas toujours).

En prenant ainsi du recul, j’ai commencé à identifier des pistes, sans forcément tenir compte des défis, des axes de progression que je peux travailler. Je complète petit à petit ma formation, je découvre des possibilités auxquelles je ne pensais pas avant, et pourtant ce n’est pas faute de regarder beaucoup de livres de Street Photography.

Je sais déjà que ce livre va me permettre de chercher de nouvelles idées, de lever des points de blocage (le portrait de rue par exemple), d’améliorer mes photos grâce à des conseils simples et applicables immédiatement (saviez-vous que les diagonales fonctionnent mieux à 45° en photo de rue ?).

Le format du livre, sa couverture souple et sa reliure solide permettent de le glisser dans un sac photo et de l’avoir toujours avec vous. Son tarif – 12,90 euros – n’est pas un frein non plus. S’il fallait citer une faiblesse, je dirais que la zone réservée au carnet de bord personnel est trop réduite. Mais j’ai horreur d’écrire sur un livre aussi j’avoue que cela ne me gène pas.

A qui s’adresse ce livre ?

Au photographe amateur qui veut se lancer et n’arrive pas à faire les premiers pas. Les défis Street Photography les plus simples vous aideront.

Au photographe de rue qui pratique déjà mais veut renouveler son approche. Les défis créatifs ne manquent pas pour trouver de nouvelles pistes.

Au photographe expert dans d’autres domaines et qui veut aborder la Street Photography tout en maîtrisant la prise de vue, le paysage, le portrait. Vous y trouverez des façons de photographier qui vont vous permettre de bénéficier de vos acquis.

Ce livre chez vous dans les meilleurs délais

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


4 Commentaires sur "52 défis Street Photography : inspiration, exercices et carnet de bord"

  1. Cré'Axone- Brigitte Pelletier | 20 avril 2019 à 17 h 13 min | Répondre

    Super bouquin. Merci pour la référence

  2. Inspirant et motivant, je me précipite pour me le procurer!. Merci pour la référence. Un plaisir que de vous suivre, passionnant, j,ai beaucoup appris de vous.

  3. « Un défi en Street Photography c’est quoi ? »
    Vous voulez certainement dire : LA PHOTO DE RUE !
    En français, c’est LA PHOTO DE RUE !