Comment publier ses photos au bon format, le guide ultime – 5

Pour publier ses photos au bon format sur le web, il faut savoir de quoi il s’agit. Ce cinquième article du dossier publication rassemble des indications pour vous aider à voir plus clair. Vous pouvez consulter l’intégralité du dossier ici.

Attention, ce sujet peut vous sembler complexe bien que je résume l’essentiel. Si vous êtes fâché(e) avec la technique, prenez du recul et lisez-le plusieurs fois.

Comment publier ses photos sur le web, le guide ultime – 5

Publier ses photos au bon format : le type de fichier

RAW, JPG, TIFF, PSD, … il existe plusieurs formats photo. Sur le web, le format le plus standard pour publier une photo est le JPG. C’est même souvent le seul autorisé. « Autorisé » car c’est le seul format qu’un navigateur web sache afficher. Je laisse de côté les formats PNG et GIF qui ne sont pas des formats photo au sens premier du terme.

Le RAW n’est pas lisible par un navigateur. Oubliez-le, ce n’est d’ailleurs pas un « format photo ». Le Tiff n’est pas non plus lisible (sauf sans Safari, et encore). Le PSD, le format natif de Photoshop n’est pas le bon candidat non plus.

Il vous faut donc convertir vos photos en JPG.

La définition

Il s’agit ici de parler de la taille d’une photo en pixels. Un appareil photo de 24 Mp produit des photos de 6.000 x 4.000 pixels. C’est leur définition.

Pour le web, vous devez réduire la définition pour l’adapter à celle de l’écran qui servira à voir les photos. Le problème c’est qu’il existe une multitude d’écrans différents et chacun a sa propre définition.

Les écrans d’ordinateurs, de tablettes, de smartphones ou de TV ont différentes définitions, parmi lesquelles (liste non exhaustive) :

  • 1280 x 800 (13″)
  • 1366 x 768  (15″)
  • 1440 x 900 (19″)
  • 1920 x 1080 (TV HD 1080)
  • 1920 x 1200 (24″)
  • 2560 x 1440 (plusieurs tailles)
  • 3840 x 2160 (plusieurs tailles)

Il est impossible de choisir une définition à l’avance car vous ne pouvez pas savoir si vos photos seront vues sur un écran d’ordinateur de 24″ (pouces) ou sur celui d’un smartphone. De plus les smartphones récents ont la même définition qu’une TV HD (1920 x 1080), vous voyez le problème ?

Sachez aussi que plus la définition de l’image publiée est élevée, plus sa réutilisation est possible. Si on vous « vole » la photo, elle pourra être réutilisée sur le web ou sur papier avec plus de facilité !

Il faut donc faire un choix personnel. Sur mon site, je publie avec une définition de 800 pixels (pour le plus grand côté). Cela m’évite de gérer des fichiers trop lourds (plus il y a de pixels, plus le poids du fichier est élevé). Si je veux montrer plus de détails, je publie en 1024 pixels.

Jamais plus.

Cette définition réduite favorise le temps de chargement des images. C’est bon pour le référencement. C’est aussi plus rapide à charger sur smartphone quand la 4G fait … 2G.

La résolution

Trop souvent confondue avec la définition, la résolution d’une photo est le nombre de pixels par pouce qu’elle contient. Le pouce est l’unité de longueur qui vaut 2,54 centimètres.

La résolution s’exprime en « points par pouce » (PPP) ou en « dots per inch » (DPI). Plus la résolution d’une photo est élevée, plus la photo contient d’informations. La résolution n’a rien à voir avec le taux de compression JPG.

J’ai prévenu, ça peut faire mal à la tête.

La définition est une valeur absolue (nombre de pixels).

La résolution est une valeur relative (nombre de pixels par pouce).

La résolution d’une photo définit la taille du tirage papier lors d’une impression. Sur un écran, la résolution importe peu, en effet un pixel image s’affiche sur un pixel écran. Une imprimante peut « serrer » plus ou moins les gouttes d’encre, un écran ne peut pas « serrer » les pixels.

Lorsque vous convertissez votre photo en JPG, il vous faut donc considérer la définition et non la résolution :

  • 1024 pixels ou 800 pixels,
  • mais pas « 72 dpi » ou « 300 dpi ».

En pratique tenez aussi compte du poids du fichier et de sa définition, cela s’avère plus important que la résolution dont on se moque pour un écran.

Autrement formulé, une photo de 1024 x 683 pixels « pèse » 2 Mo, que sa résolution soit de 72 dpi ou de 300 :

1024 x 683 pixels en RVB (3 couches) = 699.392 x 3 = 2 Mo à quelques octets près.

Vous suivez toujours ?

L’orientation

Une autre question se pose au moment de publier vos photos : faut-il le faire au format paysage ou au format portrait ?

La réponse n’est pas scientifique : vous faites ce que vous voulez. Ce sont vos photos.

Si vous avez fait des portraits au format portrait, postez-les en portrait. Si vous avez fait des paysages au format paysage, postez-les en paysage. Mais si vous voulez faire l’inverse, rien ne vous l’interdit.

Quelques précautions s’imposent toutefois. Vous savez maintenant que la définition d’une image est une valeur absolue, 1024 pixels par exemple pour le plus grand côté. Si vous choisissez le format paysage, la photo va occuper 1024 pixels en largeur sur l’écran. En portrait, elle va occuper 1024 pixels en hauteur.

Se pose la question de la facilité de visualisation.

Un format paysage nécessite une largeur d’écran supérieure.

Un format portrait nécessite une hauteur d’écran supérieure.

Sur un écran d’ordinateur, plus large que haut, le paysage passe très bien.

Sur un écran de smartphone, plus haut que large, le portrait passe très bien.

Il faut donc savoir si vos visiteurs consultent votre site plutôt à partir d’un ordinateur ou plutôt à partir d’un smartphone. Personne n’étant devin, il faut vous référer aux statistiques de fréquentation de votre site (utilisez Google Analytics). A titre d’exemple, sur mon site photo personnel voici ce que je constate :

  • 59 % des visites sont faites depuis un ordinateur,
  • 34 % depuis un mobile,
  • 7 % depuis une tablette.

Ce sont des valeurs moyennes sur le web, si vous n’avez pas de données pour votre site, vous pouvez prendre celles-ci en compte. Je ne peux tirer aucune conclusion de ces valeurs, mais comme je suis porté sur le format paysage plus que le portrait, je publie au format paysage.

Sachez aussi que sur un écran de smartphone, le format paysage occupe toute la largeur, sa hauteur est réduite. Les images très détaillées sont difficiles à lire. D’où le succès des photos minimalistes sur Instagram, qui privilégie la visite depuis un mobile. Le format carré est roi, le format portrait passe très bien (bien qu’il faille recadrer en 4:5).

Publier ses photos au bon format on fait quoi ?

Ces quelques notions doivent vous permettre de voir plus clair. Si ce n’est pas le cas, voici un résumé.

Si vous postez vos photos sur votre site ou votre galerie :

  • privilégiez le JPG de 800 ou 1024 pixels,
  • réduisez le poids des photos pour ne pas dépasser 150 Ko avec 800 pixels (jouez sur le taux de compression JPG),
  • oubliez la résolution,
  • choisissez ce qui vous plaît pour le format.

Vous aurez alors des fichiers « corrects » pour le web.

Si vous postez vos photos sur un site de partage :

  • faites pareil

Si vous postez (encore …) vos photos sur Facebook :

  • Facebook décide pour vous et compresse au maximum vos fichiers,
  • ne vous cassez pas la tête, évitez juste les définitions trop élevées pour limiter les risques de réutilisation.

Si vous postez vos photos sur Instagram :

  • idem au détail près que l’écran smartphone est petit,
  • privilégiez les photos au format vertical 4:5 ou carré.

Ce que je ne fais pas parce que j’ai horreur de me voir imposer des règles.

Il nous reste trois sujets pour boucler ce dossier :

  • les réseaux sociaux,
  • le droit à l’image,
  • la protection des photos.

Ils font l’objet d’autres publications, vous pouvez consulter l’intégralité du dossier en cliquant ici.

Des questions sur ce sujet ? Des remarques ? Utilisez les commentaires.

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


2 Commentaires sur "Comment publier ses photos au bon format, le guide ultime – 5"

  1. Bonjour,
    j’allais commencer à prendre des notes….
    Mais c’est très bien expliqué et avec une touche d’humour en plus !
    Bravo et merci

  2. Excellent article !
    Bravo et merci.