Pourquoi faire des photos de famille peut vous aider à progresser en photo

Faire des photos de famille est une pratique qui peut vous aider à apprendre la photo. Beaucoup de photographes ont débuté en photographiant leurs proches avant de se prendre de passion pour la photo et de devenir experts.

Dans la vidéo ci-dessous je présente les 5 qualités que vous pouvez développer en faisant des photos de famille, et qui feront de vous un meilleur photographe.

Pourquoi faire des photos de famille

Faire des photos de famille a deux avantages :

  • vous permettre d’immortaliser des moments uniques et de garder trace,
  • vous permettre d’apprendre la photo.

Faire de nombreuses photos de famille est une très bonne occasion de pratiquer la photo, qu’il s’agisse de fêtes et événements ponctuels comme de photos de tous les jours.

Pour faire de bonnes photos de famille, vous allez devoir développer des qualités que vous pourrez ensuite utiliser dans votre pratique photo habituelle. J’ai identifié 5 qualités qu’il faut avoir et que je vous détaille dans la vidéo :

  • être attentif,
  • être réactif,
  • être précis,
  • être organisé,
  • être finisseur.

Etre attentif vous permet de ne manquer aucun instant particulier, c’est la clef pour faire des photos qui sortent de l’ordinaire et que vos proches apprécieront. Vous allez travailler votre instinct de chasseur d’images.

Etre réactif vous permet de déclencher au bon moment sans perdre de temps. Vous allez devoir apprendre à prérégler votre appareil photo, à déclencher vite et bien et à poursuivre la prise de vue si l’action dure.

Etre précis vous permet de mettre en valeur vos sujets tout en préservant l’image de chacun. Trop de photos de famille montrent des grimaces involontaires ou des situations inintéressantes. Vous allez devoir travailler l’à propos dans vos images.

Etre organisé vous permet d’avoir à tout instant ce qu’il vous faut pour faire les photos qui s’imposent. Vous allez devoir apprendre à choisir votre matériel avant la séance, à ne rien oublier, à faire des listes de photos à prendre le cas échéant (par exemple lors d’un mariage) pour n’oublier personne.

Etre finisseur vous permet de satisfaire tout le monde en montrant dans les meilleurs délais vos photos, triées et traitées. Vous allez apprendre à trier et classer rapidement de nombreuses images, à faire un post-traitement efficace sans y passer trop de temps, à créer des galeries privées, des livres ou tout autre support.

Pour aller plus loin …

Cliquez ici pour ne manquer aucune nouvelle vidéo :

Je veux voir toutes les vidéos …

Faire des photos de famille est une activité qui peut vous apporter beaucoup. La préparation, la prise de vue, le traitement sont des activités importantes qu’il vous faut maîtriser.

Une fois que ce sera le cas, alors vous allez faire de meilleures photos et vous aurez envie de vous améliorer toujours et encore car il n’y a rien de plus agréable que de montrer à ses proches de belles images de ces moments de vie en commun.

La photo de famille c’est aussi prendre soin des photos que d’autres ont pu faire. je vous invite à découvrir par exemple comment restaurer des photos anciennes pour compléter vos albums et livres souvenirs.

A vous !

Quel est le principal problème que vous rencontrez quand vous faites des photos de famille, et qu’es-ce que cela génère comme sentiment chez vous ?

Laissez une réponse en commentaire et alimentons le débat !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


22 Commentaires sur "Pourquoi faire des photos de famille peut vous aider à progresser en photo"

  1. Bonjour,
    Alors voilà, la principale difficulté que je rencontre, en faisant des photos de famille, c’est de réussir à isoler les personnages, c’est-à-dire réussir à cadrer sans qu’il y ait des bras ou des bouts de tête qui dépassent. C’est particulièrement le cas avec des enfants qui apparaissent sans prévenir dans le champs de vision.
    Autre problème que j’ai réussi à atténuer avec le temps, c’est les personnes qui refusent de se laisser photographier. Ça c’est atténué parce que j’ai partagé quelques bonnes photos mais le problème persiste. Par contre, certains de ces réfractaires me demandent maintenant de les prendre en photo. Il y a de l’espoir.

    • Vous avez de la chance de convertir les récalcitrants à la prise photo .
      Mes demandes aux plus jeunes ( 20-30 ans) sont bien acceptées ; les plus opposés sont de la tranche des 50 ans .
      Les réponses sont  » je ne suis pas photogénique »… et pourtant, je vois bien qu’ils apprécient certaines photos volées . Timidité, sensation agressive de l’objectif …
      Je vais tenter la visée écran , mais à table, ce ne sera pas facile …

  2. DELOCHE jean-François | 10 décembre 2018 à 0 h 31 min | Répondre

    Mon problème en photo de famille dont beaucoup sont en intérieur, c’est le manque de lumière avec des personnes en mouvement… Que privilégier, ouverture, vitesse ou Iso ?

  3. Il est difficile de participer a la manifestation et d’agir de façon professionnel pour la prise de photos. On rate toujours un moment, si on participe c’est la réactivité qui trinque et vis et versa. Je participe plus au groupe au départ et prend du recul une fois que les conversations vont bon train. Le photographe est un peu oublié et les gens sont plus naturels.
    Pour le reste il est vrai que lorsqu’on enchaîne d’autres activités après l’événement ce n’est pas toujours facile de produire une série de photos de qualité par manque de temps. J’ai horreur d’envoyer des photos mal travaillées.
    PS : Pas mal la vidéo a l’extérieure mais gare aux perturbateurs sonores et d’attention 🙂

  4. Dans une réunion familiale je ne sais où donner de la tête et veut prendre trop de personne en même temps d ou du flou sur certains sujets

  5. Comment gérer l’obscurité et le contre jour
    Un grand merci pour vos conseils

  6. Le plus délicat dans la photo de famille, en intérieur, est de pouvoir isoler le ou les sujet(s) avec un fond qui doit être le plus dégagé possible mais aussi que les autres membres de la famille soient en dehors du champ (la taille de la pièce compte beaucoup). Dans le cadre d’une photo de groupe, les postures sont importantes et bien souvent délicates à gérer pour que l’image soit harmonieuse et flatteuse. Pour le flash, j’utilise des atténuateurs ce qui me permet d’avoir des visages plus naturels.
    En tout cas bonne idée pour traiter ce sujet qui présente de nombreuses difficultés pour ne pas lasser les participants et les amener à jouer le jeu.

  7. En famille, mon gros problème est que certains n’acceptent pas d’être photographiés .Je n’ai que des photos prises sur le vif lors de randonnée . Mais aux fêtes familiales, pas possible, on me tourne le dos …ou on quitte la pièce !
    Je respecte ce choix, mais c’est bien dommage .
    Sans doute, que je m’y prends mal . Que faire ?

  8. le principal problème que je rencontre lors des réunions de famille c’est certaines personnes ne sont pas à l’aise de voir un reflex en train de viser et de chercher un instant opportun pour les mitrailler .
    le flash que je n’aime pas utiliser me rabattant sur la sensibilité automatique .
    pour conclure je des diaporamas mais je n’ai jamais de retombées pour savoir si ça leur convient au niveau musique et images .
    je ne possède qu’un logiciel basique pour certaines corrections .

  9. Photo de famille, principal problème :
    – me battre contre le smartphone qui donnera une map nickel sur le groupe de 5 ou 6, une expo nickel avec son hdr automatique alors que je rame, même avec un 24 mm 1,8 que je serai obligé de fermer 😱 parce que je n’aime pas l’éclairage flash. 😰😩

  10. Bonjour !
    Problème des photos de famille : le photographe (moi) fait partie intégrante de la famille . Il n’est pas simplement un témoin extérieur. Pour apparaître sur quelques photos, je dois laisser l’appareil à un membre de l’assemblée. Je ne vois pas d’autres façons de procéder. Dans ce cas, dans les photos de groupe, à chaque fois, il manque quelqu’un. L’appareil sur pied ? Où est le côté instantané, pris sur le vif?
    Aujourd’hui, par exemple, la personne dont c’est l’anniversaire est lui aussi photographe. Il aura difficilement son appareil dans les mains.
    pas beaucoup de solutions.
    Amicalement.

  11. Bonsoir,
    parmi les « problèmes » des photos de famille :
    – on me fait remarquer qu’il n’y a en a pas (ou presque) du photographe
    – pour éviter le flash en intérieur, je prends généralement des focales fixes qui ouvrent à 1.8 (35, 50 ou 85), c’est bien pour avoir des séries homogènes, mais difficile de faire portraits + groupe sans passer du temps à changer les objectifs.
    – il y a souvent des personnes de dos qd il y a bcp de monde
    – Suivant la nature de l’évènement, pas toujours simple d’éviter les personnes qui mangent ou boivent
    – Possibilités de prise de vue assez limité en intérieur

    En tout bonne idée d’en faire un sujet, car tout les monde y est confronté.

  12. Merci Jean Christophe cette vidéo tres agréable à voir et écouter.
    Tu viens de soulever un sujet important, en effet, à chaque événement réunion de famille je suis là avec mon reflex et j’apprécie d’essayer de capturer les expressions, attitudes de gens que que j’aime.
    pour contribuer à ton post, le plus difficile pour moi est la composition des photos prises sur le vif.
    souvent il y a plusieurs personnes qui ne participent pas à la scene que je veux photographier souvent elles sont coupées et si je les fait écarter la scene n’a plus la spontaneité que je recherche. idem pour les objets de toutes sortes Qui tronent sur la table ou ailleurs .
    merci pour ton partaage
    Roger

  13. Bonjour Jean Christophe,
    Excellente cette idée de faire ce module en plein air près de l’eau.
    Le seul problème qui accroche l’oeil est au montage la visualisation nette de la disparition des péniches. Mais cela est normal car dans ce cas ce serait le son qui serait impacté.

    En tout cas félicitations pour vos tutoriels que j’esssaie de mettre en application, étant un modeste amateur de photographie.

    Cordialement

  14. Merci pour cette vidéo très pratique. Ma question: est ce que je dois prendre la photo avec 50 points et plus, quand j’ai plusieurs personnes sur la même photo?

  15. Bonjour Jean-Christophe,
    Mon problème pour les photos de famille (sauf quand ils sont alignés prêts à être photographiés) c’est que où que je fasse la mise au point il y a trop d’éléments, de personnes pas net autour d’autant plus qu’ils ne sont pas immobiles. Alors je ferme le diaphragme entre 9 et 16 mais la luminosité n’est plus suffisante même en montant en iso. J’ai un d5000 avec un 35mm 1.4. Faut-il absolument que je fasse la mise au point sur une seule personne et tant pis pour les autres ? comment dois-je régler l’appareil pour que j’ai tout net ou presque ?
    Merci d’avance pour votre réponse

  16. Bonjour Jean Christophe
    J’ai bien aimé la vidéo dans ce cadre naturel sur les photos de famille. Cela donne l’impression de discuter avec vous au bord de l’eau.
    Pour les photos de famille en intérieur, mon principal problème est le manque de lumière. J’ai une partie de la reponse: investir dans un flash pour mon nikon D5100.