Test Samyang 85mm f/1.4 AE : les grandes ouvertures (enfin) abordables ?

L’objectif Samyang 85mm f/1.4 existe en monture Nikon depuis quelques mois déjà et j’ai d’ailleurs commencé récemment le test de cette optique en même temps que celui du 8mm fisheye.

Samyang 85mm f/1.4 AE le test

Les mauvaises langues se plaisant à dire qu’un tel objectif entièrement manuel n’est pas digne du 21ème siècle, Samyang les a écouté (si si, ça arrive) et a fait un pas en avant en proposant une toute nouvelle version du 85mm f/1.4 dite AE.

Et alors ? Le A ne change rien, c’est toujours un 85mm asphérique, le E par contre apporte la puce magique qui fait communiquer l’objectif avec le boîtier et permet donc de disposer du contrôle d’ouverture sans devoir tourner la bague manuellement et surtout sans avoir à configurer le menu « Objectif sans CPU » des boîtiers Nikon qui en sont équipés. Les propriétaires de boîtiers qui ne disposent pas de ce réglage apprécieront de disposer d’une mesure de lumière parfaitement opérationnelle.

Le tout premier exemplaire de ce 85 AE venant tout juste d’arriver, j’ai sauté sur l’occasion pour actualiser le test et vous présenter directement cette nouvelle version. Précision : ce test n’a rien de scientifique, je n’ai pas utilisé de système de mesure évolué ni de logiciel de traitement de caractérisation d’images, les photos ont été faites et transférées dans Lightroom et exportées avec le minimum de traitement. J’exprime par contre mon ressenti en tant qu’utilisateur et je laisse les aspects techniques aux experts de la profession.

Samyang 85mm f/1.4 AE le test

cliquer sur la photo pour la voir en plus grand

Nous voici donc désormais en présence d’une optique à laquelle il ne manque plus que l’autofocus pour avoir tout d’une grande, mais vous allez vite voir que ce n’est pas nécessairement une énorme contrainte. Et à moins de 230 euros TTC on se remet vite en question.

Préliminaires

Disposer d’un objectif performant c’est bien, disposer d’un objectif que l’on aime utiliser c’est mieux. Le Samyang 85mm f/1.4 AE est un objectif bien construit, dans la lignée de ce que nous propose la marque avec son 8mm fisheye par exemple : ça fleure bon le métal et la construction robuste, la lentille frontale est … craquante et la bague de mise au point est à la bonne taille, ni trop imposante ni trop peu large. Tout juste lui reprochera t-on une certaine fermeté à la rotation, l’exemplaire testé étant tout juste sorti du carton il est probable qu’il manque de rodage (la mécanique, vous savez …).

Ce 85mm f/1.4 est compatible avec les boîtiers FX de la gamme Nikon, il équipera bien évidemment les boîtiers au format DX sans autre restriction qu’une équivalence 127mm due au facteur de conversion x1.5. Pour ceux qui n’auraient pas suivi et continuent à poser la question (si, si), l’ouverture ne change pas en DX (puisqu’on vous le dit !), elle reste de f/1.4.

Une fois monté sur le D700 utilisé pour le test, l’ensemble a fière allure et n’est pas sans rappeler les optiques pros de la gamme Nikon (ah, le filet doré …).

A l’usage

C’est bien beau tout ça mais un objectif à mise au point manuelle sur un boîtier numérique, ça donne quoi ? Principal reproche fait à la gamme Samyang, le manque d’autofocus n’est pas un handicap si terrible : l’aide à la mise au point dans le viseur Nikon permet de confirmer ce que l’œil avait la plupart du temps bien apprécié. Sauf à utiliser cette optique dans des conditions de prise de vue très sportives, je n’ai jamais été en situation de rater une photo à cause de la mise au point manuelle. La fermeté de la bague de MAP citée précédemment s’avère à l’usage un bon point évitant la rotation intempestive lorsque vous manipulez le boîtier en le tenant par l’objectif.

Le flou d’arrière et d’avant-plan procuré par l’ouverture f/1.4 de ce 85mm fait la différence avec ce que l’on connaît des f/1.8 ou autres f/3.5 et +.

N’oublions pas quand même qu’eut égard au tarif de la bête, il faut savoir faire des sacrifices : le Nikon 85mm f/1.4 coûte près de 1200 euros supplémentaires, pour ce prix personnellement je fais faire de l’exercice à mon pouce et mon index. Ne parlons pas du Zeiss 85mm f/1.4 qui vaut lui-aussi son pesant d’or et reste à mise au point manuelle également (avec une bague de MAP qui aime autant faire des tours qu’un gosse sur un manège, avis personnel). Néanmoins si Samyang veut bien introduire un système de mise au point incorporé à l’objectif, il est indéniable que ce sera un vrai plus que je serai le premier à apprécier.

Côté frime par contre le Samyang est imbattable : en société (testé pour vous auprès d’un échantillon représentatif de photographes et possesseurs de matériel photo) tout le monde vous demandera de quoi il s’agit, quelle est la marque de ce magnifique morceau de verre et de métal (« ah, c’est pas un Nikon ?? ») et rien que pour ça il vaut le coup !

Bon d’accord, mais les photos ??

Non content d’être beau et bien construit, le Samyang 85mm f/1.4 fonctionne plutôt pas mal sur le D700 : un peu mou à pleine ouverture (f/1.4) avec surtout une profondeur de champ très limitée, il faudra se méfier de bien caler la mise au point sur le sujet et pas un poil à côté. Les images restent néanmoins parfaitement exploitables. Pour un portrait on fera la MAP sur les yeux de préférence en sachant que le bout du nez sera probablement un peu flou. Ceux qui ont des grandes oreilles seront contents, on ne voit rien tant le flou d’arrière-plan est imposant et agréable. Dès f/2.8 le piqué est carrément très bon et largement à la hauteur d’un Nikkor 85 f/1.8 au tarif encore supérieur en occasion.

La série ci-dessous réalisée avec l’aide de notre modèle préféré en dit plus long qu’un bon discours, je vous laisse apprécier. Cliquez sur les images pour les voir en plus grand. La colonne de droite montre la tête de la poupée en gros plan( proche du crop à 100%).

Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/1.4Samyang 85mm f/1.4 AE le test
Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/1.8Samyang 85mm f/1.4 AE le test
Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/2.8Samyang 85mm f/1.4 AE le test
Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/4Samyang 85mm f/1.4 AE le test
Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/8Samyang 85mm f/1.4 AE le test
Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/11Samyang 85mm f/1.4 AE le test
Samyang 85mm f/1.4 AE le testf/16Samyang 85mm f/1.4 AE le test

Sur des sujets plus éloignés que le nez de votre modèle, le Samyang offre un piqué toujours aussi bon, le vignettage reste très faible et noyer ses arrière-plans dans un doux flou velouté (bokeh pour les intimes) est toujours aussi agréable.

Même remarque que précédemment en ce qui concerne la mise au point à plein ouverture : soyez précis car l’assistance à la MAP du Nikon a une légère tolérance dans le viseur qui peut s’avérer fatale à f/1.4. Adopter un verre de visée à stigmomètre ne me semble pas pour autant nécessaire, je m’en suis très bien sorti en calant la bague de MAP sur le point vert tout en prenant soin d’être à peu près au milieu des deux valeurs limites (à mi-course des deux repères d’absence de netteté, vous suivez ??).

Samyang 85mm f/1.4 AE le test

Quelques critères de choix

Après quelques jours passés en compagnie de ce 85mm Samyang et ayant pratiqué longuement le 85mm f/1.8 Nikkor auparavant, voici quelques pistes de réflexion non exhaustives et surtout pas scientifiques si vous devez faire un choix :

  • vous cherchez le meilleur piqué possible à toutes les ouvertures et une facilité d’emploi sans égal, votre budget ne connaît pas la crise : optez pour le Nikkor 85mm f/1.4, il reste plus performant avec l’avantage d’une mise au point autofocus.
  • Vous cherchez un objectif avec un excellent piqué et vous adorez les bagues de mise au point qui tournent toutes seules, vous ne craignez pas de fréquenter le rayon occasion de votre revendeur préféré, optez pour le Nikkor 85mm f/1.8 ou cassez le cochon du gamin qui a trop d’embonpoint – le cochon, pas le gamin – et trouvez le Nikkor en neuf.
  • Vous voulez à tout prix un f/1.4 mais Madame vous a interdit de boutique Nikon, vous voulez vous différencier, vous aimez les belles mécaniques, vous préférez le low-cost à l’emprunt à vie, vous voulez vous amuser à pas cher, vous avez déjà fracassé le cochon,… sautez sur le Samyang !

En conclusion

Rappelons que Samyang est une marque qui ne cherche pas à concurrencer directement les leaders du marché, le positionnement est volontairement décalé mais ce 85mm, bien que proposé à un tarif très abordable (moins de 230 euros TTC) n’en est pas moins une excellente optique qui vous offrira des résultats dont vous n’aurez pas à rougir. Si vous acceptez un réglage de mise au point manuel, vous avez alors accès à toutes les possibilités créatives des grandes ouvertures pour découvrir de nouveaux horizons.

Le Samyang 85mm f/1.4 est disponible entre autres chez Miss Numerique.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


19 Commentaires sur "Test Samyang 85mm f/1.4 AE : les grandes ouvertures (enfin) abordables ?"

  1. Bonjour, j’ai acheté cet objectif qui est superbe pour moi. Je fais de la photo occasionnelle. Je possède un Nikon D5500. Le hic quand je met cet objectif en place, et que l’appareil ne le prend pas en charge si je ne mats pas l’ouverture à 22. En effet, il y a un petit bossage sur la bague qui appui sur la bague au niveau de l’appareil. Si le capteur n’est pas appuyé, l’appareil ne veut rien faire. Alors je met l’ongle pour dire à l’appareil que l’ouverture est à 22… Bref il y a peut-être une autre technique pour faire mieux, mais là, je sèche.
    Merci de votre aide éventuelle

  2. Moins de 230€ TTC ?

    Indiqué à 400€ chez Miss Numérique (lien dans l’article) et exceptionnellement à 358,90€. C’est plus tout à fait le même budget !

    • Les prix varient en permanence sur ce type de matériel. L’article étant déjà assez ancien, le tarif affiché était celui relèvé à l’époque de la mise en ligne.
      Le 14 févr. 2013 à 00:55, « Disqus » a écrit :

  3. 230 Euros à l’heure du test et 349 E, fin 2011 chez Geek? Les multiples éloges dans la presse française ont donné la fièvre aux importateurs? Est-ce un test pour trouver la limite tolérable du rapport prix/qualité? Cet objectif est toujours vendu à ce prix aux USA, en Grande-Bretagne,…

  4. Vous ne parlez pas du D7000 ? il supporte le réglage de l’ouverture avec le boitier ?

    Merci

  5. Voici la question que je me pose, et à laquelle j’aimerai bien voir un comparatif mais je n’ai pas trouvé sur le net.
    Est-ce qu’il vaut le coup par rapport à un Canon 85mm f1.8 d’occaz ?

    C’est pour une utilisation en video avec un 5D mark II.

  6. Bonjour,
    Notre test vidéo est disponible à l’url suivante: http://www.youtube.com/watch?v=klinGveOKGg
    Bon visionnage.
    L’équipe Geek-Trend

  7. pour @JFD
    D’un point de vue optique tu as raison mais l’analyse de la mise au point par le boitier n’est pas seulement optique mais se base aussi sur le contraste et à ces grandes ouvertures le contraste est moins élevé.
    D’autre part il s’agit d’un petit téléobjectif qui à ces ouvertures a une profondeur de champ très faible de l’ordre d’un ou deux centimétres.
    Aucun système de map n’est parfait et celui de Nikon est le meilleur mais il a aussi ses limites, faut l’aider c’est ce que j’ai fait.
    Il ne te reste plus qu’à essayer.

  8. Je m’explique :
    – si ton boîtier indique mal la perception de mise au point (le point d’assistance AF), c’est que l’image que ce capteur d’assistance AF perçoit est légèrement différente que celle projetée sur le capteur de ton appareil.

    – si ton boîtier est parfait avec tes autres optiques, il n’est pas en cause, car ces deux distances sont parfaitement identiques.

    – ajouter un objectif dans cette chaîne revient à augmenter ces deux distances d’une constante propre à l’objectif.

    – si ces deux distances étaient égales, elles le restent, si tu observes une différence, c’est que cette différence existait déjà dans ton boîtier.

    – il y a front / back focus à cause d’une optique quand l’information [ mouvement angulaire / distance au sujet ] est erronée dans la puce de l’objectif, ou qu’il existe un jeu mécanique dans l’objectif qui cause cette erreur.

    Enfin, c’est comme ça que je perçois les choses.

  9. Un backfocus ou un frontfocus est toujours le résultat d’un ensemble boitier objectif et tu aurais raison si le boitier posait un problème avec mes 6 autres objectifs, ce n’est pas le cas.
    Tout serait plus facile si la map se faisait uniquement de manière optique sur un dépoli avec stigmomètre et une loupe ce n’est pas possible ici car pas assez précis.
    En liveview sur pied avec visée sur l’écran arrière et loupe electronique directement sur l’image il ne peut y avoir ni frontfocus ni backfocus car on met au point directement sur l’image mais ce ne sont pas des conditions normales d’utilisation de cet objectif.

  10. Mais, c’est ton boitier qui est en cause pas « celui que tu as testé » !
    Donc, comment veux tu avoir un problème de backfocus avec un objectif manuel ? 🙂

    Ca n’a toujours pas beaucoup de sens a mes yeux.

  11. Pour @JFD
    Avoir un backfocus ou un frontfocus sur un objectif manuel bien sûr que c’est possible comme avec des objectifs AF.
    .
    La visée optique est insuffisante pour une mise au point précise en numérique.
    Donc à 1,4 d’ouverture il faut se fier à l’assistance de mise au point Nikon très précise mais qui nécessite d’être optimisée.
    Dans mon cas il faisait le point en arrière de l’endroit visé et après une légère correction tout était parfait.
    Si je n’avais pas fait la correction les résultats de cette optique auraient été nettement moins bon avec une grosse perte de piqué à grande ouverture.
    Le problème ne se pose pas en liveview sur pied car dans ce cas on peut profiter d’une loupe directement sur l’image obtenue.

    Pour compléter il faut dire que dans le cas du Samyang l’optique n’est pas en cause mais l’assistance à la mise au point du boitier D700 utilisé.

  12. @Skywalker :

    comment pourrais-tu avoir un back-focus sur un objectif à mise au point manuelle ?
    C’est un peu absurde 🙂

  13. J’ai failli me laisser tenter par ce Samyang. Je crois que j’aurais franchi le pas si je n’avais pas trouvé en occaz un Nikon 85mm f/2 Ai…. Peut être un jour, si j’ai besoin d’une plus grande ouverture….

  14. @neogandalf : Le NIKKOR 85mm 1.8 est également abordable. Là on parle bien d’une ouverture de 1.4. Donc faut comparer ce qui est comparable. A titre d’exemple un 50mm 1.8 coute 150€ et un 50 1.4 coute 350… Le 85mm 1.4 coute lui plus de 1000€.

  15. le Samyang 85 1,4 est un excellent objectif sur D700 du fait de plusieurs éléments liés au boitier:
    Le fait de pouvoir travailler à pleine ouverture en mode A et non à ouverture réelle comme avec les Canon
    L’assistance à la mise au point du D700 très efficace et encore optimisée par la possibilité d’adapter le couple objectif boitier.
    Celui que j’ai testé avait un léger backfocus facilement corrigé et là les résultats même à pleine ouverture au centre sont au top sans que l’on soit obligé d’utiliser le liveview sur pied pour la mise au point.
    Résultats très bons à pleine ouverture au centre bons sur les bords excellent centre et bords dès 2,8 et au top (centre, bords et bordures) de F4 à F11.
    Pour compléter je n’ai pas constaté de « purple fringing » .
    Le vignettage est voisin de 1 IL à 1,4 et disparait dès que l’on ferme à 2.
    En bref on ne peut reprocher à cet objectif que son aspect « cheap » plastique.
    Pour le reste il est très voisin du Zeiss 85 1,4 et meilleur que le 85 1,4 Nikon (je vais me faire allumer par les ayatollahs…)à 5 fois le prix.

  16. « le manque d’autofocus n’est pas un handicap si terrible : l’aide à la mise au point dans le viseur Nikon permet de confirmer ce que l’œil avait la plupart du temps bien apprécié. »

    Quelqu’un peut me donner des infos supplémentaires ? Je ne vois pas comment cela est il possible!
    PS : J’ai un D80 Nikon.

  17. Le Canon EF – 50 mm f/1.8 II est pas mal non plus dans le genre grandes ouvertures à prix abordables. Et surtout il communique parfaitement avec mon eos 450d.