Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

L’objectif Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 est une optique compatible avec la monture Nikon, une focale fixe de type ultra grand-angle au tarif abordable. Voici un test terrain de cet objectif réalisé avec un Nikon D700 en collaboration avec Miss Numerique qui nous a prêté le matériel Voigtlander.

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

Comme tous nos tests terrain, ne vous attendez pas à trouver ci-dessous des courbes scientifiques, des tests faits au banc laser ou dans un logiciel d’analyse quelconque, nous laissons ça aux experts du domaine, les mêmes qui oublient souvent de nous montrer ce que l’on peut obtenir comme image avec un objectif bien précis et qui nous pensent tous opticiens de formation (qu’ils soient rassurés néanmoins, on les aime quand même pour d’autres raisons ces experts !). Il s’agit bien d’un avis après plusieurs jours passés à utiliser cette optique, à observer les images, à comparer avec nos références.

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

Présentation

Voigtlander propose une gamme SLII de focales fixes réservée aux reflex numériques. Nous vous présenterons d’ailleurs bientôt le test du 40mm Ultron pour Nikon de cette même gamme. D’un coût raisonnable (par rapport aux optiques de marque comme le Nikon 20mm f/2.8), ce Color Skopar se positionne d’emblée comme un vrai challenger, et il nous intéressait de voir comment il se comportait sur le terrain avec un boîtier plein format assez exigeant en matière de qualité optique. Notez que ce 20mm f/3.5 est compatible FX et qu’il correspond à un 30mm f/3.5 sur un boîtier au format DX (par application du facteur x1,5, angle de champ de 94°). La mise au point est manuelle, ce qui peut constituer un handicap avec les boîtiers à petit viseur mais n’en est pas un avec la série D300 ou D700 par exemple.

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

Color Skopar ? La marque Cosina qui fabrique les optiques Voigtlander se plaît à désigner ses optiques d’un doux nom qui ne nous dit pas grand-chose mais qui est tout de même plus sympathique à prononcer que les sigles barbares de certains fabricants (qui a dit Nikon ?). Ce Color Skopar qui ouvre à f/3,5, une valeur honorable pour un UGA (Ultra Grand-Angle) est une jolie pièce mécanique, la construction est soignée, l’ensemble fait sérieux et fiable, la bague de mise au point ne tourne pas toute seule une fois la MAP faite, un bon point.

Proche de la philosophie des objectifs pancake, ce Color Skopar est très peu épais, il ne dépasse d’ailleurs guère du D700 une fois monté, et l’ensemble s’avère très discret à l’usage. Les Street Photographers apprécieront, ceux qui ne supportent plus le poids excessif des zooms pro UGA aussi.

Autre particularité de ce Color Skopar, il dispose d’une bague de diaphragme – si si – et des indications de distance de mise au point et de profondeur de champ. Chose rare de nos jours, il sera en effet possible de choisir votre profondeur de champ sans avoir recours à un savant calcul grâce à l’échelle gravée sur la périphérie de l’optique. Autant dire qu’avec un 20mm et une ouverture à f/16 ou f/22, vous ferez la MAP le matin et elle sera bonne jusqu’au soir !

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

A l’usage

Ce Color Skopar demande une certaine habitude des UGA pour produire des images intéressantes. Comme ses concurrents de focale 20mm ou proche, il convient de positionner le boîtier le plus possible à l’horizontale pour minimiser la déformation de l’image sur les bords. Notons toutefois que le Color Skopar s’en sort plutôt bien sur ce plan là. Ceci dit la déformation aux courtes focales n’est plus trop un problème depuis que les logiciels de traitement d’images permettent en quelques clics de la supprimer (Lightroom 3 fait ça très bien). Mais s’il n’y en a pas, c’est mieux non ?

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

« Un 20mm c’est un peu mou dans les angles ! » C’est le genre de remarque qui revient souvent dès lors que l’on parle de courtes focales et de grandes ouvertures. Ce Color Skopar se tient très bien sur ce plan : les images sont douces et les bords ne sont pas maltraités, une fois de plus un cran ou deux en ouverture au besoin vous aideront à optimiser tout ça si vous le souhaitez. A ceux qui continuent à penser que ça vignette dans les coins, passez votre chemin, vous n’êtes pas fait pour les focales fixes UGA peu onéreuses (les plus chères ne font pas mieux en fait). A ceux qui ajoutent volontairement du vignettage sur leurs images lors du post-traitement … no comment (mais on en connaît !).

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

Mesure de lumière

Le Color Skopar version Nikon est équipé d’une puce de type AI-P qui transmet au boîtier les informations d’ouverture. La molette du boîtier garde ainsi sa fonction de réglage de l’ouverture, comme avec les modèles AF de la marque. Tous les modes, dont M et S, sont disponibles ainsi que la mesure de lumière en mode matriciel. En outre cette puce permet de disposer des données EXIF d’ouverture et de focale.

Mise au point manuelle

Le Color Skopar dispose d’une bague de mise au point manuelle qui est très agréable à l’usage. Ferme mais pas trop, elle a surtout le bon goût de ne pas tourner une fois positionnée, ce qui permet de caler la MAP une fois pour toute et de ne plus penser qu’à la prise de vue. Avec une focale de 20mm la mise au point manuelle n’est absolument pas un problème puisque la profondeur de champ s’étend de 35 cm à l’infini à f/22, un peu moins à diaphragme plus fermé mais encore suffisamment pour ne pas avoir à s’en préoccuper. Pour cela rien de plus simple : vous ajustez l’ouverture et la sensibilité, vous tournez la bague de mise au point de manière à faire coïncider le repère d’ouverture choisi avec le signe ‘infini’ – vers la gauche donc – et l’échelle graduée vous donne la zone de netteté. A partir de là vous ne touchez plus à rien, l’image sera parfois légèrement floue dans le viseur mais la photo sera nette. En procédant de la sorte, vous pouvez très bien fixer la MAP en début de séance et ne plus y penser jusqu’à la fin, on frise le bonheur !

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

Conclusion

Pour un tarif généralement constaté de 440 euros, ce Color Skopar 20mm f/3.5 tient largement la route en matière de performances et d’agrément. Le concurrent direct de la gamme Nikon, le 20mm f/2.8 AFD, bien que plus de 50% plus cher, ne propose pas mieux, la différence d’ouverture n’est pas sensible. Ce dernier est d’ailleurs peu coté avec les reflex numériques FX (là ce sont les experts qui le disent), seul la présence de l’AF pourra satisfaire les utilisateurs réticents à tourner une bague à la main.

La douceur des images couplée à une qualité optique globale de très bon niveau et une qualité de fabrication très satisfaisante font de ce 20mm une optique à posséder si vous êtes amateur d’ultra grand-angle, de paysages, de cadrages inédits. Bien plus léger (205 gr.) et discret qu’un zoom UGA, moins onéreux, il jouit en outre d’une très bonne côte sur le marché de l’occasion, mais nous doutons qu’une fois adopté vous cherchiez à vous en séparer.

Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon

Le ciel a été ici volontairement densifié en raison d’une couleur d’origine très peu intéressante (choix personnel)

Quelques photos test

Voici une série de photos prises avec le D700 et le Color Skopar 20mm, à différentes ouvertures dans des conditions différentes de celles montrées ci-dessus. Notez que toutes les photos illustrant ce test ont fait l’objet d’un traitement dans Lightroom pour ce qui est des niveaux, sans qu’il n’y ait de travail sur la déformation ou le vignettage.

Test Color Skopar Nikon

Voir le diaporama

Generique - 120x90

Nous remercions la société Miss Numerique qui nous a prêté les optiques Voigtlander, vous pouvez vous procurer le Color Skopar auprès de ce revendeur.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


2 Commentaires sur "Test Voigtlander Color Skopar 20mm f/3.5 pour Nikon"

  1. Sicilien Trente Sept | 22 novembre 2016 à 19 h 31 min | Répondre

    Bel article Jean Christophe 👍🏼
    Ça me donne envie d’essayer le grand angle… Beau piqué avec ce caillou
    Merci 😊

  2. Bonjour ;

    traitement dans Lightroom pour ce qui est des niveaux ?

    Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire SVP ?