Test Nikon D5600 : 15 jours sur le terrain avec le reflex amateur Nikon

Deux semaines sur le terrain pour réaliser ce test Nikon D5600, c’est plus qu’il n’en faut pour vous faire un retour complet sur les capacités du reflex Nikon dédié aux amateurs de photographie.

Le Nikon D5600 est un reflex APS-C qui s’intercale entre le modèle entrée de gamme et plus limité D3400 et le modèle expert D7500 plus ergonomique mais plus onéreux.

Le Nikon D5600 prend donc une place de choix dans la gamme DX Nikon pour les photographes amateurs qui recherchent un appareil photo performant, capable de tourner des séquences vidéos de qualité, sans imposer un investissement trop important comme c’est le cas avec les modèles de la catégorie supérieure, D7200/D7500 ou D500.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : le boîtier équipé du zoom Nikon AF-P 18-55mm f/3.6-5.6 G ED VR en position ouverte

Meilleur prix chez Miss Numerique

Meilleur prix sur le Nikon Store

Comme pour tous les autres tests, j’ai réalisé ce test Nikon D5600 dans différentes situations de prise de vue. Je vous donne un avis personnel après utilisation et je vous présente une sélection de photos issues du test.

Test Nikon D5600 : présentation en vidéo

Avant d’aller plus loin, découvrez le Nikon D5600 et ses différentes fonctions en visionnant la vidéo ci-dessous. Je détaille les différents aspects du reflex, ses commandes et le fonctionnement de l’écran tactile.

Test Nikon D5600 : présentation du boîtier

Le Nikon D5600 a pris la relève du Nikon D5500. Cette nouvelle version du reflex amateur Nikon n’a pour elle que la fonction SnapBridge de transfert automatique des photos sur un smartphone et de géolocalisation automatique. Tout comme pour le Nikon D3400, il s’agit donc d’une mise à niveau modeste (voir le test du Nikon D3400).

Le Nikon D5600 est en tous points semblable au Nikon D5500, apparence comme touches et menus (voir le test du Nikon D5500). Ce reflex conserve un gabarit plus proche de l’entrée de gamme que des modèles experts, c’est un bon point si vous cherchez un boîtier compact et léger, prenez soin de le prendre en main avant achat si vous avez de grandes mains par exemple.

Le Nikon D5600 se démarque des D7200/D7500 : il est plus simple d’emploi, propose un ensemble de touches et contrôle réduit, le recours aux menus sera plus fréquent. Les commandes sont regroupées sur le panneau supérieur droit et le dos du boîtier. L’écran tactile facilite toutefois l’accès aux réglages principaux en photo comme en vidéo.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : les commandes supérieures et la poignée de maintien à droite

C’est devenu une habitude chez Nikon, les poignées de maintien sont bien plus ergonomiques que précédemment et celle du Nikon D5600 adopte une forme très creusée qui permet une bonne prise en main.

Vous pouvez porter le reflex d’une main sans forcément utiliser la courroie (en photo de rue par exemple) sans risque de l’échapper.

L’ensemble des contrôles et touches comprend :

  • un interrupteur déclencheur OFF/ON sur le capot supérieur, proche du déclencheur vidéo et du correcteur d’exposition,
  • un levier d’accès au mode LiveView pour utiliser l’écran arrière comme viseur en photo et vidéo,
  • une couronne de réglage des modes de prise de vue dont les quatre modes experts P,S,A et M, les modes scènes et les modes Effets,
  • une unique molette arrière pour ajuster les différents réglages,
  • 8 touches d’accès aux différentes fonctions et menus en face arrière,
  • un pad circulaire à l’arrière-droit pour changer les réglages et naviguer dans les photos en mode de visualisation,
  • un écran LCD arrière tactile de bonne taille pour voir les photos et accéder aux différents réglages de l’appareil.

Ces différents contrôles permettent d’accéder à l’ensembles des fonctions du Nikon D5600 et d’utiliser au mieux ses caractéristiques techniques :

  • capteur 24,2Mp,
  • plage de sensibilité 100 à 25.600 ISO,
  • module autofocus de mise au point à 39 collimateurs,
  • processeur d’images Expeed4 pour une grande réactivité et un traitement rapide des fichiers en photo comme en vidéo,
  • griffe porte-flash pour utiliser un flash Cobra additionnel si le flash intégré ne s’avère pas suffisant,
  • connectivité USB, HDMI, Wifi avec fonction SnapBridge de transfert des photos, géolocalisation (GPS) automatique et déclenchement à distance via l’application mobile.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : l’écran arrière tactile, le pad de commande et la trappe pour carte mémoire SD

L’écran tactile complète agréablement cet ensemble de commandes puisqu’il permet de naviguer du bout du doigt dans les principaux écrans de réglages sans rentrer dans les menus plus complexes (accessibles via la touche Menu à gauche du viseur).

Vous pouvez ainsi régler la sensibilité ISO, le mode de mise au point, la balance des blancs ou le Picture Control rapidement. C’est un progrès sensible par rapport au Nikon D3400 qui ne dispose pas de cet écran tactile.

Ergonomie et accès aux fonctions principales

Le Nikon D5600 est un modèle conçu pour les amateurs, au noble sens du terme. Sa fiche technique lui permet de proposer une qualité d’image identique à celle des modèles de la catégorie supérieure (définition, sensibilité), sa réactivité est identique également puisqu’il embarque le même processeur d’image que le D7200 (par exemple).

Pour ajuster les réglages de prise de vue, le recours à l’écran tactile est un passage obligé. Moyennant quoi vous pouvez modifier :

  • le format d’enregistrement des photos (RAW/JPG ou RAW+JPG),
  • la balance des blancs,
  • le mode flash,
  • la sensibilité ISO,
  • les modes autofocus,
  • le mode de mesure de lumière,
  • le réglage de rendu d’image (Picture Control),
  • et quelques autres comme la correction d’exposition au flash.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : l’écran de réglage des paramètres de prise de vue (tactile)

Si ce type de contrôle peut sembler plus lent que ce que proposent les modèles experts, sachez que l’on s’y fait vite. Avec un peu d’habitude vous choisirez vos réglages en début de séance et vous contrôlerez la prise de vue à l’aide de la molette supérieure.

Il est toutefois dommage de ne pas disposer d’une touche programmable (touche de fonction) qui permettrait de mémoriser le réglage le plus fréquemment utilisé.

Le pad arrière et ses 4 touches circulaires permet d’ajuster bon nombre de réglages dont le choix du collimateur Autofocus en mode prise de vue. Il est réactif, les crans sont bien marqués. J’aurais apprécié une taille un peu supérieure car l’utilisation avec des gants par exemple peut s’avérer délicate. C’est la limite ergonomique de cette série.

La série de boutons à droite de l’écran LCD permet de :

  • voir les photos et vidéos faites,
  • zoomer dans les photos faites pour les voir en plus grand,
  • afficher les informations de prise de vue.

Le bouton situé à gauche du viseur donne accès aux menus et à la configuration du boîtier. Je l’ai trouvé un peu excentré par rapport aux autres mais il faut reconnaître que vous ne l’utiliserez que très ponctuellement puisque les réglages principaux se font via la touche I(nfo) et l’écran.

L’écran LCD tactile est un vrai plus par rapport au Nikon D3400. Lisible quelles que soient les conditions d’éclairage, il peut être entièrement retourné lors du transport pour éviter les dommages. Il sait aussi pivoter vers l’avant du boîtier pour vous permettre de réaliser photos et vidéos tout en vous voyant sur l’écran en mode LiveView.

Test Nikon D5600

Test D5600 : l’écran orientable autorise des angles de prise de vue créatifs

Gabarit et prise en main

Le D5600 reste un petit reflex léger et compact en comparaison des modèles experts. Equipé du zoom Nikon AF-P 18-55mm souvent vendu en kit, il vous permet de passer partout sans prendre trop de place.

Il mérite néanmoins d’être équipé d’un objectif plus généreux, j’ai utilisé le Nikon AF-S 18-140 lors de ce test, équivalent Plein Format à un 27-210mm. L’ensemble devient très polyvalent sans prendre trop d’embonpoint, à la différence des megazooms 18-200 qui n’apportent que peu de confort supplémentaire pour un poids, une taille et un tarif bien supérieurs.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : vue de face avec le flash déployé

Nikon D5600 – Mode Vidéo

Je teste peu le mode Vidéo des reflex, j’ai toutefois profité de l’écran orientable du Nikon D5600 pour tourner plusieurs épisodes de l’émission photo. Vous pouvez voir le rendu en ligne ici et ici. Pour ces sujets, j’ai utilisé le zoom 18-55mm et un micro cravate externe relié à la prise micro du boîtier.

J’ai trouvé dommage qu’une fois le micro connecté, il ne soit plus possible d’orienter l’écran librement. il faut donc régler sa position avant de brancher le micro. Le réglage audio tient compte du micro externe, vous pouvez ajuster le niveau d’enregistrement manuellement comme laisser faire le boîtier en automatique, ce que j’ai fait pour cette série de vidéos.

Dans cette configuration la mise au point reste possible en mode Autofocus et détection de visage. Je préfère toujours la faire en mode manuel car le module autofocus à tendance à faire quelques aller-retours qui se voient sur l’image, même s’il rattrape très bien le point. En mode manuel et avec une profondeur de champ suffisante vous évitez ces désagréments.

Autonomie, connectivité

Le D5600 a une batterie plus petite que ses grands frères et pourtant l’autonomie n’en souffre pas. J’ai pu photographier pendant deux jours sans être inquiété par le niveau de la batterie, de même que tourner près d’une heure de vidéo avec l’écran allumé sans avoir besoin de recharger.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : logement batterie sous le boîtier

Vous pouvez partir tranquille pour un weekend, et prendre le soin de recharger tous les deux jours lors d’un voyage, vous aurez alors 500 à 600 photos au compteur sans problème.

En matière de connectivité pas grand-chose à signaler si ce n’est que la fonction SnapBridge peut s’avérer encore capricieuse selon le type de smartphone utilisé. Une fois réglée elle est plutôt stable mais quelques lecteurs ont encore des soucis malgré les mises à jour récentes.

Ne vous privez pas de cette fonction si vous voulez partager vos photos aisément, et profitez-en aussi pour ajouter les coordonnées GPS sur vos photos automatiquement. C’est peut-être même cette fonction qui a le plus d’intérêt, et s’avère plus fiable en matière de géolocalisation que les modules GPS intégrés aux boîtiers.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : vue de profil, entrées sorties audio et vidéo et prise USB

Le Nikon D5600 à l’usage

Pour ce test Nikon D5600 j’ai utilisé le boîtier pendant plus de deux semaines dans différentes situations de prise de vue afin de vous faire un retour complet. C’est ce que je vous propose lors de chaque test afin de correspondre au mieux aux usages que vous pouvez avoir vous-aussi sur le terrain.

Les photos illustrant ce test ont été faites avec le Nikon AF-S 18-140mm f/3.5-5.6. Ce sont des photos JPG brutes de boîtier. Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 140mm – ISO 200 – 1/1600s – f/5.6
(le point noir est une mouche)

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 42mm – ISO 200 – 1/2000s – f/5.0

Le Nikon D5600 s’avère très réactif à l’usage, il s’allume instantanément et permet de déclencher très vite en assurant la mise au point au préalable. En mode AF-S (autofocus ponctuel) positionnez le collimateur AF actif sur le sujet de votre choix et la mise au point sera faite aussi vite.

Si vous préférez utiliser l’écran arrière pour viser alors passez en mode LiveView, touchez du doigt la zone du sujet que vous souhaitez nette et la photo est faite dans la foulée. Ce déclencheur tactile peut être déactivé facilement pour éviter les déclenchements intempestifs.

Les 39 collimateurs de ce module autofocus permettent de couvrir une bonne partie du champ visé, leur positionnement est bien plus intéressant que celui des 11 collimateurs (seulement) du Nikon D3400. En jouant sur la distance de mise au point et l’ouverture vous pouvez obtenir des photos avec un arrière-plan flou très agréable.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 140mm – ISO 200 – 1/1600s – f/5.6

En basse lumière cet autofocus réagit bien tant qu’il y a du contraste dans l’image. Si ce n’est pas le cas à l’endroit exact où vous cadrez, décalez légèrement la visée et recadrez, ça fonctionne très bien. Le système de réduction des vibrations des objectifs Nikon VR fait son travail, c’est le cas sur la photo ci-dessous faite à main levée au 1/8ème de sec. par exemple.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 35mm – ISO 3200 – 1/8s – f/7.1

La mesure de lumière (et donc l’exposition) est plutôt bien gérée quelle que soit la situation. S’il n’y a pas de difficulté particulière quand la lumière est homogène, c’est en cas de contre-jour ou de zones à fort contraste que le risque existe.

Le Nikon D5600 s’en sort bien, à vous de corriger légèrement l’exposition au besoin. La photo ci-dessous illustre un cas de contre-jour  évident pour lequel le boîtier a bien réagi :

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 18mm – ISO 100 – 1/200s – f/8.0

Quand l’écart de contraste est grand, comme sur la photo ci-dessous, le Nikon D5600 expose pour les hautes lumières sans les surexposer tout en offrant une belle gestion des basses lumières qui gardent du détail comme sur la photo ci-dessous :

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 18mm – ISO 400 – 1/250s – f/9.0

Le viseur optique du Nikon D5600 est agréable sans offrir la vision 100% des modèles experts. Il dispose d’un réglage de dioptrie pour les porteurs de lunettes. Tout en visant vous pouvez consulter les informations de prise de vue et corriger au besoin sans avoir à quitter le viseur des yeux.

Le mode LiveView vous permet de cadrer bras levés au-dessus d’une foule comme au ras du sol. L’orientation de l’écran est un avantage indéniable pour trouver des angles créatifs, comme ici en bordure de ruisseau où j’ai placé le boîtier au ras de l’eau tout en cadrant sur l’écran de plus haut :

Test Nikon D5600

 

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 32mm – ISO 200 – 1/160s – f/5.0

Si vous êtes adepte des photos en JPG il vous faudra prendre le temps d’adapter le réglage Picture Control de votre choix en fonction des types de photos et de la lumière. Mais celui-ci permet de faire des photos brutes de boîtier de bonne qualité sans avoir à passer obligatoirement par la case post-traitement. C’est le cas pour la photo ci-dessous faite en début de nuit (avec trépied).

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 18mm – ISO 3200 – 1,6s – f/11

 

Nikon D5600 : sensibilité et montée en ISO

La montée en ISO définit la capacité de l’appareil à faire des photos avec le minimum de bruit numérique quand la lumière diminue et que la sensibilité augmente.

Le capteur du Nikon D5600 propose une plage de sensibilité native de 100 à 25.600 ISO. Sur la série de photos ci-dessous, vous pouvez voir que l’image reste exempte de bruit visible jusqu’à 3200 ISO, le bruit se fait à peine sentir à 6.400 ISO. C’est déjà une belle performance pour un boîtier de cette catégorie.

A 12.800 ISO le bruit apparaît nettement, il restera peu visible sur une image tirée au format 10×15 par exemple. A 25.600 ISO le niveau de bruit est largement au-dessus des normes acceptables pour un tirage de qualité, les images web restent exploitables tant que le facteur d’agrandissement n’est pas excessif.

La bonne limite se situe donc à 6.400 ISO en JPG, vous gagnerez une valeur de sensibilité supplémentaire avec le format RAW et une correction du bruit en post-traitement.

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 1600 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 3.200 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 6.400 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 12.800 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : ISO 25.600 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : détail de la photo précédente à 6.400 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : détail de la photo précédente à 12.800 ISO

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : détail de la photo précédente à 25.600 ISO

Les zooms à l’ouverture maximale limitée n’aident pas le D5600 dès que la lumière manque puisqu’il vous faudra monter en ISO plus vite (en soirée, en intérieur, à l’ombre). Vous pouvez configurer le mode ISO-Auto pour que le boîtier choisisse la sensibilité la plus appropriée d’une photo à l’autre sans grimper vers des valeurs inadaptées.

Mon avis sur le Nikon D5600

Le Nikon D5600 n’innove pas face au D5500 en matière de qualité d’image, de sensibilité ou d’autofocus. Il gagne la fonction SnapBridge de transfert et géolocalisation des photos uniquement.

Ce reflex s’avère toutefois intéressant car la qualité d’image qu’il propose et l’ensemble de ses prestations techniques sont de très bon niveau pour un modèle amateur plus accessible que les modèles experts. C’est l’ergonomie qui va faire la différence face au Nikon D7200 ou au plus récent Nikon D7500 dont les performances sont proches mais les tarifs plus élevés.

La différence de prix entre ce D5600 et la série D7xxx vous permet d’investir dans un objectif complémentaire au zoom kit classique, ce qui va vous aider à faire de meilleures photos quand la lumière manque ou à disposer d’un objectif à la hauteur des prétentions du capteur (par exemple le Nikon AF-S 16-80mm f/2.8-4).

Vous compléterez cet ensemble avec un objectif à focale fixe comme le 35mm f/1.8 DX ou le Nikon 40mm Macro DX selon vos besoins afin d’élargir le champ des possibles.

Test Nikon D5600

Test Nikon D5600 : 18-140mm à 48mm – ISO 200 – 1/500s – f/7,1

L’absence de bruit visible sur les photos en JPG jusqu’à 3.200 ISO est un avantage pour la photo familiale comme le reportage au quotidien. Si le besoin s’en fait sentir vous pourrez passer à 6.400 ISO, voire 12.800 ISO avant d’envisager le post-traitement logiciel.

Le D5600 face aux autres reflex Nikon

Nikon D5600 ou Nikon D5500

La seule différence entre les deux modèles est la mise en oeuvre de la fonction SnapBridge sur le D5600. Cette fonction vous permet de transférer automatiquement vos photos sur un mobile pour les voir et les partager rapidement. Le D5500 reste intéressant si cette fonction ne vous intéresse pas.

Nikon D5600 ou Nikon D3400

Le D5600 a de vrais atouts face au Nikon D3400 : écran tactile orientable, autofocus à 39 collimateurs, ergonomie plus aboutie, touches mieux réparties. C’est le modèle recommandé pour les photographes amateurs qui veulent évoluer dans leur pratique sans rester dans une entrée de gamme encore moins ergonomique. En vidéo le D3400 marque le pas avec son écran fixe, le D5600 a ma préférence.

Nikon D5600 ou Nikon D7200

La différence entre ces deux boîtiers est importante sur le plan de l’ergonomie: le D7200 est un modèle expert, plus riche en touches à accès direct et fonctions internes avancées mais aussi plus complexe à bien utiliser. Il convient mieux aux photographes ayant déjà une bonne pratique de la photo et vous accompagnera plus longtemps dans votre apprentissage de la photo si vous débutez.

Le D5600 vous limite aux objectifs AF-S et AF-P à motorisation autofocus interne alors que le D7200 vous permet d’utiliser tous les objectifs Nikon ou compatibles, AF-S ou non, dont certains plus anciens mais plus abordables que les équivalents AF-S neufs.

En conclusion

Avec le D5600 Nikon propose un boîtier amateur qui fait partie des meilleurs du marché APS-C actuel. Sa fiche technique le place à la hauteur des modèles de la série D7xxx (capteur et processeur d’image).

Ce D5600 est un reflex polyvalent, qui vous servira au quotidien en photo comme en vidéo et vous permettra de voyager plus léger qu’avec un modèle expert.

Vous avez des questions complémentaires ? Les commentaires sont là pour ça …

Meilleur prix chez Miss Numerique

Meilleur prix sur le Nikon Store

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


53 Commentaires sur "Test Nikon D5600 : 15 jours sur le terrain avec le reflex amateur Nikon"

  1. Bonjour,
    J’aimerai savoir si le bruit du déclenchement du D5600, parait-il bruyant, serait gênant pour la photographie animalière ?

  2. Salut! Après avoir lu les tests des reflexe nikon, j’aimerais lire celui de nikon d90 si possible. Merci d’avance, Et à très bientôt!

  3. Bonjour,
    Je me lance : je possède un Pentax Kr qui a quelques années et quelques poussières dans le boitier. J’a fait connaissance avec la photo reflex avec ce boitier qui m’a apporté satisfaction dans une certaine mesure et que je n’ai absolument pas utilisé à fond de ses capacités. Je souhaite prochainement faire l’acquisition d’un reflex Nikon. J’hésite entre 5600 et le 7500. J’ai peur que la marche soit un peu haute pour moi avec le 7500.
    Je me demandais si passer au 5600 me permettrait de progresser ? Je fais de la photo de paysage, familiale mais aussi de chevaux et de sports équestres. Je suis une débutante dégrossie.
    Donc, le choix se pose entre un 5600 avec quelques objectifs bien choisis et qui ne soit pas trop intimidant dès le départ (j’espère) ou un 7500 avec un seul objectif pour commencer mais avec la crainte de me sentir dépassée.
    Merci de vos conseils.

    Caroline

  4. Pierre-Marie ALIBERT | 7 août 2018 à 14 h 18 min | Répondre

    Euréka ! Etre têtu est parfois utile. J’ai supprimé Snapbridge sur mon mobile (vrai suppression complète) et je l’ai réinstallé à partir de zéro. Et ça marche, la connexion bluetoothe est activé sur l’appareil photo par le smartphone; l’appareil photo seul n’active pas son bluetooth.
    Consolation: sur le net, au vu du nombre d’utilisateurs qui ont le même problème, et pas forcément trouvé la solution, je me sens moins sot.

  5. Pierre-Marie ALIBERT | 7 août 2018 à 12 h 00 min | Répondre

    Bonjour Jean-Christophe,
    Tout d’abord félicitations pour votre site, bien utile pour les amateurs moyens (comme moi).
    Une question: j’ai un D5600 depuis peu. Snapbridge via bluetooth marchait avec mon smartphone (Samsung S7) jusque là très bien. Sauf que problème de connexion il y a quelques jours, et j’ai fait comme on fait avec de mobiles connectés, j’ai coupé le BT pour le remettre ensuite. Mais impossible de relancer le BT sur l’appareil photo: la ligne du menu est grisée et quand je clique dessus j’ai un message  »Cette option n’est pas disponible avec les réglages actuels ou dans l’état actuel de l’appareil photo ». J’ai passé des heures dans le menu et les divers réglages sans trouver la solution.
    Est-ce que vous savez comment relancer le BT.
    Merci d’avance
    Cdlt
    PM Alibert

  6. bonjour! merci pour toutes vos infos… mais plus j’en lis, moins j’en sais!!! je suis sur le point d’acheter le D5600… mais voilà, je voyage pas mal et entre sac à dos pour trek et sac de plongée, je suis limitée avec le poids et l’encombrement! j’ai débuté avec un D300… la carte mémoire pose problème, mais le poids aussi! que me conseillez-vous à la place? en sachant que je me fout un peu de la vidéo 😉 suis un peu perdue… limite je me demande s’il me faudrait pas un hybride?! au s’cours! 😀

    • Je ne vois pas l’intérêt d’un hybride, un bridge pour voyager léger ok, un reflex et ses objectifs c’est bien, mais encombrant ! Pour ma part, un D5600 + 18/70 Sigma 70/300 Nikkor, et un bridge Sony 30x optique pour les photos au télé !

    • Le D3400 est un peu plus compact, et suffisant pour ce type de photos.
      L’hybride APS-C est à mon sens la meilleure solution pour voyager très léger avec un ensemble performant, c’est ce que je fais d’ailleurs.

  7. bonjour
    petite question ,est-ce-possible de faire des photos de la lune avec le nikon d5600

  8. Bonjour,

    Je suis tentée par le NIKON REFLEX 5600 ainsi que l’objectif 16/300 mm tamron
    je possède le bridge nikon P900 mais il est formidable pour les paysages, et autres
    mais trop juste pour les photos en meeting aérien
    pourriez-vous me donner votre sentiment sur le D5600 pour des photos d’avion en meeting

    cordialement

  9. Bonjour, merci pour toutes ces explications ! J’ai deux petites questions. En fait je possède un NIKON D3300 et je fais beaucoup de photos d’oiseaux notamment avec. Pour ceci j’utilise mon zoom SIGMA 150/600 et j’arrive à faire des photos tout à fait correctes, bien nettes. Et j’ai donc reçu mon NIKON D5600, fais des photos d’oiseaux avec, avec mon zoom SIGMA 150/600 et je trouve les photos moins nettes. Pourtant mes réglages sont bien faits, bien adaptés à la situation mais non … est ce normal ?
    Et deuxième question, avec mon D3300 je me connectais de ma télé et pouvais faire mes modifications à partir de l’écran télé (en contrôlant de mon appareil photo) et je pouvais voir les photos sur ma télé ainsi que sur mon écran appareil photo aussi mais là ce n’est pas le cas avec mon D5600, y a-t-il un réflage à effectuer ou est-ce « normal » ?
    Merci par avance pour vos réponses.

    Cordialement,

    • Il faudrait vérifier le réglage d’AF du Sigma, il y a de nombreux problèmes de mise au point précise avec cette marque. Cela peut toucher un boîtier et pas un autre.
      Pour l’affichage sur la TV, rien de changé à priori, il faut utiliser la sortie HDMI.

  10. Bonjour, & merci pour cet article riche en informations, pour une néophyte que je suis, je viens de réceptionner le mien, je souhaite faire de la photo pendant les compétitions d’équitation de ma fille, je trouve que l’objectif fourni (AF-S 18-140) est insuffisant lequel me conseilleriez-vous ? Merci 🙂

  11. Bonjour,
    Je trouve que Vos tests et essaies des appareils photo sont pertinents. D’ailleurs, j’étais intéressé par un D5300, j’ai regardé le résultat de vos tests bien sûr, mais lorsque j’ai vu les résultats du D5600 je trouvais qu’il répondait d’avantage à mes attentes surtout lorsque vous affirmez que la qualité d’image est proche de la gamme supérieure D72 et D75 avec un moindre coût. J’ai décidé alors de prendre un D5600. De plus, vu l’option SnapBridge qui le distingue du D5500 jétait sur d’avoir fait le bon choix. Lorsque j’ai reçu l’appareil commandé sur le web j’ai apprécié tous les Vertus de mon nouvel appareil, sauf que la fonction bluetooth n’est pas disponible. On voit dans le menu de configuration, juste après wifi, l’onglet bluetooth en gris; il est inaccessibles. Je ne sais pas si ce fait qui empêche la communication wifi entre l’appareil et le smartphone. Donc résultats : pas de bluetooth,pas de communication via SnapBridge,alors que ce dernier est sensé être l’argument technique qui distingue le D5600 du D5500.
    J’ai essayé d’être le plus clair possible. Ma question:
    Est ce que il peut y avoir des appareils dépourvu de certaines fonctions, selon les pays par exemple ?car le revendeur est au UK. Royaume Uni; boîtier nu pour 530€ port compris.
    Comment peut on expliquer ce bémol technique…et comment l’irrmmedier.
    Merci pour tous vos conseils et suggestions.

  12. Bonjour,
    je pense opter pour ce boitier.
    Que pensez vous de ce pack : NIKON d5600 + 18-55 vr + 70-300 af-p vr
    AU tarif de 580€, ce qui me parait etre une bonne affaire.
    Merci

  13. Bonjour,
    J’envisage d’acheter le D 5600 avec l’objectif Tamron 16-300mm F/3,5-6,3 DI II C/AF VC PZD Macro plutôt que de l’équiper avec plusieurs objectifs.
    Que pensez-vous de ce choix

  14. Avec un ancien appareil argentique Minolta, j’avais un téléobjectif 90 – 230 dont j’étais très satisfait . Vu la très faible valeur résiduelle de ce télé, est-il possible de l’utiliser avec le Nikon D5600 que je prévois d’acheter avec un 18-55, ou dois-je abandonner carrément cette idée auquel cas je pourrais peut-être m’orienter vers un 18-105. Merci pour la description très précise et les explications convaincantes lues ci-avant.

  15. Je viens de recevoir mon D5600 après avoir longtemps hesité avant de l’acheter et je dois dire que je suis très déçue ! Celui-ci fait un bruit de mécanisme cassé à chaque fois que je déclenche, c’est horrible. Je regrette déjà mon petit D3100 qui était bien silencieux en comparaison de celui-la…étonnant que les modèles régressent sur ce point ! je vais quand même devoir m’assurer que le modèle que j’ai reçu n’est un modèle defectueux…

    • Bonjour, s il est défectueux, le renvoyer selon ou vous l’avez acheté ou le mettre au SAV.
      Le mien ne fait pas beaucoup de bruit, et surtout pas un bruit de mécanisme défectueux !

  16. Bonjour Jean Christophe, merci pour ce test qui m’a presque décider à acheter ce nikon. Cela sera mon premier appareil, quel option kit est pour toi le mieux pour avoir quelque chose de polyvalent ? Le 18-35, 18-105 ou 18-140 ? Ou peut être le prendre nu et un autre objectif plus qualitatif ?

    Merci d’avance pour ta réponse.

  17. Bonjour Jean Christophe, merci pour ta réponse rapide, si tu as 2 minutes, essaie de faire une recherche avec D5600 dans le moteur de recherche du site de la FNAC, tu verras qu’ils proposes 2 kits de D5600 avec objectif 18-140 AF-S, l’un des kit est dit « PF » et vaut 100€ de plus que l’autre. A part ce « PF rien de change entre les 2 kit, le vendeur affirme que cela veut dire Phase Fresnel. A mon sens il s’agit d’une espèce « d’arnaque », ou au mieux d’une erreur sur le site mais je voudrais en être sûr… Je ne confond pas entre AF-S et AF-P l’objectif étant le même dans les 2 kits. Je me demandais si certains boitiers étaient incompatibles avec les objectifs PF… Ce qui m’étonnerais aussi.
    Merci de ton éclairage…

  18. Bonjour, une grande enseigne (F**c) me propose 2 kits avec le D5600, un normal et un dit « PF (Phase fresnel) ». Quelqu’un pour m’éclairer là dessus, il y a 100 euros d’écart entre les 2 kits avec le même objectif…
    Merci pour vos précisions.

  19. bonjour Jean Christophe .j aurais besoin de vos lumieres en photo J ai un Nikon d5600 quel est le ou les meilleurs réglages pour des photos de sport en l occurence course de motos merci de vos consils Cordialement

  20. Bonjour, je viens d’acquérir mon D5600, j’ai quelques questions, et je viens vers vous experts comme vous êtes !
    Dois-je prend une batterie de secours ou pas?
    Quelle pochette me conseillerez vous pour l’APN et son objectif monté dessus sans rien d’autre?
    Et une amie m’a demandé de faire du light painting, je sais pas trop comment le paramétrer facilement 🙁
    Merci d’avance, merci pour votre site, j’aurais pas pu faire mon achat et débuter en photo sans vos précieux conseils/dossiers !

  21. Bonjour,

    Je vous remercie pour votre article bien détaillé qui me permet de découvrir les possibilités D 5600 acquis récemment; Maintenant éclairé, je vais pouvoir maintenant m’adonner à un bon nombre de photos de voyage.
    Bonne continuation et bravo !

  22. Madeleine Lalonde | 6 mai 2017 à 0 h 01 min | Répondre

    Merci, Jean-Christophe, de cette belle présentation du modèle Nikon D5600.
    C’est fort apprécié.

  23. Merci pour votre test très concret du D5600, je me suis abonné à votre chaine YouTube depuis environ deux mois, j’ai acheté ce boitier il y a i5 jours, j’ai hâte qu’il fasse meilleur temps pour faire des photos.
    Bonne continuation.

  24. Olivier GASSMANN | 1 mai 2017 à 6 h 17 min | Répondre

    Merci de ce test très complet.
    Il me semble que cet appareil et le complément idéal d’un D750.
    Et merci d’avoir illustré de photos de Carennac…

  25. Salut Jean-Christophe ,
    Comme toujours , des bonnes explications détaillées et claires .
    Il a l’air très bien , ce D5600 , toutefois je me demande …. je ne comprends pas trop la démarche de Nikon , pour sortir un quasi clône du précédent … et c’est encore pire avec le précédent du précédent !!! possédant le D5300 , je ne trouve pas de réelle différence … ha si , …. 200 € !!!!
    No comment …

    • Les utilisateurs veulent pouvoir transférer leurs photos, alors Nikon propose SnapBridge pour pouvoir le faire. Cela n’enlève rien au modèle précédent. Je n’y vois rien de choquant puisque ça correspond à un besoin identifié.

  26. Bonjour,
    Jean-Bernard peut-il donner quelques explications sur ce qu’il entend par (avant le futur plein-format…).

  27. Bonjour et bravo pour l’article, comme toujours bien conçu et complet.
    Je viens justement d’acquérir un D5600, dont je découvre les immenses possibilités (avant le futur plein-format…).
    Je me permets d’apporter un léger correctif cependant, sur deux points :
    _ Il existe bel et bien une touche programmable « Fn » sur le côté gauche, qui permet d’attribuer une fonction récurrente.
    _ La batterie n’est pas si généreuse que cela, et se décharge trop vite dès que l’on utilise l’affichage du très agréable écran, ou que l’on a recours à Snapbridge. Il est prudent d’en acquérir au moins une seconde d’emblée.
    Autrement je confirme qu’il s’agit d’un excellent appareil, qui donne accès à la photo de qualité, pour un budget raisonnable.
    Merci pour votre travail qui a largement contribué à mon choix pour Nikon.

  28. Bonjour,
    Merci pour le test. Je n’ai pas trouvé s’il était possible de régler l’intensité de données dans le viseur. Je les trouve peu visible pour les porteurs de lunettes

  29. Bonjour,
    Vous indiquez « géolocalisation (GPS) automatique » : est-ce via le bluetooth du smartphone et du boîtier ? Je n’avais pas entendu/lu d’information à ce sujet et, pour moi, le SnapBridge ne permet que de transférer ou piloter le boîtier. C’est intéressant, mais n’est-ce pas trop gourmand d’un point de vue batterie autant pour le boîtier que le Smartphone ??
    Merci,
    Christophe.

    • SnapBridge récupère les coordonnées du GPS du smartphone et les passe au boîtier via Wifi et Bluetooth. La consommation batterie est très raisonnable et il n’est pas toujours utile d’activer la fonction, ça augmente l’autonomie encore.

  30. Bonjour et merci pour l’article.
    Géolocalisation automatique via SnapBridge : quelles sont les photos concernées : l’ensemble des photos (RAW/JPEG) dans la mémoire du boitier ou uniquement les photos transférées automatiquement sur le smartphone.
    Quelles sont la définition et le format des images transférées?
    Par ailleurs le smartphone LG G3 fait-il partie des appareils parfaitement compatibles?
    Merci.