AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR : le zoom téléobjectif qui en remontre aux focales fixes

Préannoncé en fin d’année 2019, le zoom AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR (!) arrive officiellement en ce début d’année. Conçu pour répondre aux demandes des photographes de sport les plus exigeants, il devrait s’avérer aussi performant, pour un zoom, que l’AF-S NIKKOR 300 mm f/2.8 VR II, c’est peu dire.

AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR : le zoom téléobjectif qui en remontre aux focales fixes

AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR : le zoom téléobjectif pour les pros du basket (!)

Les téléobjectifs servent en particulier aux photographes animaliers et aux photographes de sport.

Parmi ces derniers, certains ont des besoins que d’autres n’ont pas. Quand les photographes animaliers griment allègrement à 600 ou 800 mm pour photographier des oiseaux, les photographes de sport savent se contenter de focales plus courtes, un 400 ou un 500 mm leur offrant bien souvent ce qu’ils attendent sur un stade de foot ou de rugby.

Il est des sports qui demandent d’autres focales, un 400 ou un 500 mm s’avérant trop long. Le 300 mm est alors le choix le plus intéressant, le 70-200 mm complétant le 300 fixe.

Deux objectifs pour couvrir tous les besoins c’est bien. Mais un zoom capable de tout faire, c’est encore mieux.

C’est ce que demandaient les photographes de sport américains, en particulier, qui photographient les matches de basket plus courus aux US qu’en Europe. La taille du terrain de basket les contraint à utiliser des focales plus courtes que sur un stade, et ne pas avoir à changer l’optique en cours de match est important.

Avec l’AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR, Nikon répond à cette demande et propose une optique plus moderne (et performante) que le plus ancien Sigma 120-300 mm f/2.8.

Si j’en crois les dires de Nikon, ce zoom 120-300 mm ouvrant à f/2.8 devrait proposer la même qualité d’image que l’AF-S NIKKOR 300 mm f/2.8 VRII, ce qui n’est pas rien pour un zoom. L’AF-S NIKKOR 300 mm f/4 quant à lui ne joue pas dans la même cour, il adresse d’autres besoins.

AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR : le zoom téléobjectif qui en remontre aux focales fixes

L’AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR et ses commandes d’autofocus et de stabilisation

Sa formule optique fait appel au verre SR, dont la particularité est de réduire les aberrations chromatiques aux lumières de courte longueur d’onde (comme le bleu), un verre également utilisé dans le récent NIKKOR Z 70-200 mm f/2.8 VR S.

La formule optique comporte 25 lentilles réparties en 19 groupes, et un double traitement ARNEO et nanocristal.

L’autofocus devrait être aussi performant sur ce zoom que celui du 300 mm fixe, le diaphragme électromagnétique garantit la reproductibilité la plus parfaite de l’ouverture, et donc de l’exposition.

Le système VR de réduction des vibrations permet de gagner 4 stops, y compris si vous utilisez un téléconvertisseur. Le mode VR Sport permet de suivre encore plus efficacement les sujets en mouvement rapide.

Ce zoom dispose de commandes de fonction personnalisables, il permet un passage fluide entre les orientations horizontales et verticales.

Le collier de pieds intégré est orienté vers l’avant de l’objectif pour optimiser l’équilibre et faciliter le transport.

La construction du zoom AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR est à l’épreuve des intempéries, le traitement au fluor permettant de limiter les dépôts sur la lentille frontale et facilitant l’évacuation des gouttes de pluie.

Tarif et disponibilité

L’AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR sera disponible au premier trimestre 2020 au tarif public de 10.999 euros, un tarif qui le réserve aux professionnels comme aux agences, les premiers utilisateurs de telles optiques exclusives.

AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR : le zoom téléobjectif qui en remontre aux focales fixes

L’AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR

Fiche technique

  • Type : Monture F. Objectif AF-S de type E a microprocesseur intégré
  • Format : FX/24 × 36 mm
  • Focale : 120 – 300 mm
  • Ouverture maximale : f/2.8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Construction optique : 25 lentilles en 19 groupes (dont 1 lentille en verre ED, 2 lentilles en fluorite, 1 lentille SR, des lentilles avec
  • traitements nanocristal et ARNEO et une lentille avant traitee au fluor)
  • Angle de champ : Format FX: 20° 20’ a 8° 10’ | Format DX: 13° 20’ a 5° 20’
  • Echelle des focales : Graduée en millimètres (120, 135, 150, 180, 200, 250, 300)
  • Système de mise au point : Système de mise au point interne
  • Distance minimale de mise au point : 2,0 m a partir du plan focal pour toutes les focales
  • Rapport de reproduction maximal : 0,16 x
  • Stabilisation de l’image avec systeme de
  • réduction de vibration VR : Oui
  • Réduction de vibration : Décentrement à l’aide de moteurs à bobine acoustique (VCM)
  • Nombre de lamelles de diaphragme : 9 (diaphragme circulaire)
  • Traitements : Traitement nanocristal, traitement au fluor, traitement ARNEO
  • Diaphragme : Contrôle électronique automatique de l’ouverture
  • Diamètre de fixation pour filtre : 112 mm (P = 1,0 mm)
  • Dimensions : Diamètre maximal d’environ 128 × 303,5 mm (distance a partir du plan d’appui de la monture d’objectif)
  • Poids :  Environ 3 250 g
  • Autofocus : Oui, AF-S (moteur ondulatoire silencieux)
  • Mise au point interne : Oui
  • Mise au point : Manuel, Manuel/Automatique, Automatique/Manuel
  • Commutateur de la limite de mise au point : Deux positions : FULL (∞ a 2,0 m) et ∞ a 6 m
  • Indicateur de la distance de mise au point : 2,0 m a ∞
  • Zoom : Zoom manuel grâce a la bague de zoom indépendante

Source : Nikon France

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


9 Commentaires sur "AF-S NIKKOR 120-300 mm f/2.8E FL ED SR VR : le zoom téléobjectif qui en remontre aux focales fixes"

  1. GUICHARD Jean-Claude | 12 janvier 2020 à 10 h 03 min | Répondre

    Waouh près de 11000 € alors que le Sigma n’atteint pas les 3000 cela fait cher! Trop cher à fuir pour certains, je sais que les smartphones ont fait mal aux marques les plus connues mais quand même? Trop, c’est trop. Amicalement.

  2. bonjour

    au vu des performances annoncées ca devrait etre un beau et bon cailloux
    mais a 11 000 euros c’est vraiment elitiste (trop)

  3. A coup sûr une optique d’exception, c’est une plage de focale idéale avec une ouverture idéale. Reste que Nikon prend une fois de plus ses fidèle pour des vaches à lait en proposant cet objectif à tarif exorbitant ! Comment peuvent-ils justifié concrètement de proposer cette optique à 11000€ quand Sigma propose lui aussi son 120-300 F2,8 à 3000€??? D’autant plus que ce sigma fait déjà quasi jeu égal avec le 300 f2,8 (voir les tests labo)?

    Alors il y aura comme d’habitude un soutien de la presse qui va encenser cet objectif (qui va certainement le mériter, car ça sera une tuerie ) tout en évitant de trop insister sur son prix et surtout de le comparer au Sigma. C’est malheureusement une habitude. On pouvait le constater avec la sortie du 180-400 qui était au double du 200-400 sans justification réelle sur la qualité.

    Un jour, j’aimerai réellement comprendre pourquoi il y a une telle différence de prix entre une optique Nikon de qualité et une optique Sigma (ou autre) de qualité équivalente. Prenons le 500 F4, chez Nikon c’est du tout bon mais chez Sigma, c’est aussi du tout bon , c’est même mieux d’après les tests labo, que ce soit en piqué, stabilisation ou abération chromatique, et pour un prix divisé par 2. J’aimerai qu’on m’explique car je dois certainement passer à côté de quelque chose, et ce quelque chose me fait de plus en plus penser que Nikon nous prend pour des cons !

    •  » Un jour, j’aimerai réellement comprendre pourquoi il y a une telle différence de prix entre une optique Nikon de qualité et une optique Sigma (ou autre) de qualité équivalente.  »
      La différence ( ? ) : Le Nom inscrit sur l’objectif .
      Il y a longtemps que beaucoup de monde ont compris cela.

      • D’où la suite de ma phrase « me fait de plus en plus penser que Nikon nous prend pour des cons ! »

        Ca fait cher le lettrage ^^

        • Pourquoi vous posez vous tant de questions ? La même qualité et la même performance ? Pourquoi n’achetez vous pas le Sygma ?

          • C’est ce que j’ai fait mais ça n’empêche pas d’être critique vis à vis d’un placement tarifaire déconnant, non? En tout cas, je ne vois pas la vie comme étant un mouton, désolé

  4. Wow, une optique exceptionnelle à un tarif du même ordre à reserver à un public très ciblé (si on peut encore parler de public ;)).
    J’en resterai modestement au 200-500mm. En tout cas, ça force l’admiration.