Des conseils pour choisir et mieux utiliser votre appareil photo par Jean-Christophe Dichant

Photos ratées ? Réglages trop compliqués ? Déception et frustration ?

Utilisez ma boîte à outils photo pour en finir avec vos problèmes et progresser chaque jour :

Nikon Z 6III : plus qu’une évolution, un mini Z 8 polyvalent et plus accessible

Si un Nikon Z s’est fait attendre, c’est bien le nouveau Nikon Z 6III, censé intégrer ce qui a fait le renouveau de cette gamme Nikon hybride, un autofocus au sommet de son art et une grande polyvalence en photo comme en vidéo.

Juin 2024 c’est chose faite, le Z 6III est officialisé. J’ai pu le prendre en main en avant première, voici la toute première présentation d’un hybride qui s’avère bien plus que le simple successeur des Nikon Z 6 et Z 6II. 

Nikon Z 6III : plus qu'une évolution, un mini Z 8 polyvalent et accessible

Cet hybride Nikon chez La Boutique Photo Nikon sur place et par correspondance

Cet hybride Nikon chez Miss Numerique

Nikon Z 6III : un mini-Z 8 qui dynamise le segment des plein format polyvalents

Je m'emballe ? A peine. Utilisateur d’un Nikon Z 6, puis d’un Nikon Z 6II, cela fait six ans que je pratique l’hybride 24 Mp Nikon au quotidien. Aussi quand il a été question d’un nouveau 24 Mp, nommé Z 6III, censé succéder aux Z 6 et Z 6II, vous vous doutez bien que j’avais des attentes.

Je rêvais déjà d’un autofocus à la Z 9 / Z 8 / Z f, d’un capteur plus sensible, d’une ergonomie plus proche du Z 6 que celle du Z f (lire le test du Nikon Z f), d’un écran capable de bouger dans tous les sens … bref, du meilleur Nikon possible dans un corps ni bodybuildé, ni étriqué et proposé, forcément, à prix plus doux que celui du Z 8.

Je n’ai pas été déçu lors de la présentation, le Nikon Z 6III arrive avec une fiche technique qui ne peut laisser insensible (plus de détails plus bas) :

  • nouveau capteur CMOS BSI partiellement empilé de 24,5 Mp (différent de celui des Z 6II et Z f)
  • stabilisation capteur 8 stops
  • plage de sensibilité 100 à 64.000 ISO (50-204.800 en mode étendu)
  • processeur Expeed 7 (celui des Z 8 et Z 9)
  • effet black out indiscernable dans l’EVF
  • pixel shift 96 Mp
  • prédéclenchement
  • auto capture avec détection du sujet
  • double obturation mécanique et électronique
  • rafale 20 vps en RAW, 60 vps en JPG pleine définition, rafale 120 vps en DX avec obturation 1/16.000 ème de sec.
  • autofocus du Z 8 / Z 9 entraîné par l’IA avec détection à -10 Ev, focus point VR et VR Lock
  • nouveau viseur EVF de 5,8 Mp 120 fps et 4.000 nits couvrant le DCI-P3
  • nouveau module vidéo 6K/60p (RAW) et 5,4K/60p (YUV) interne
  • entrée ligne audio
  • construction magnésium et fibre de carbone avec joints toriques
  • poignée avec double batterie (en option)

le Nikon Z 6III vu de profil avant avec les touches de fonction

le Nikon Z 6III vu de profil avant avec les touches de fonction

On est très loin du Z 6II (lire le test du Nikon Z 6II), et – surtout – pas si loin d’un Z 8 à la définition du capteur près.

La définition, parlons-en. Pourquoi 24,5 Mp et non 30 ou 33 Mp ? Limiter la définition à 24,5 Mp permet au Nikon Z 6III de bénéficier de toute la puissance du processeur Expeed 7 qui pilote :

  • l’autofocus,
  • le flux de données du capteur,
  • la réduction du bruit,
  • la détection AF – 10 Ev en basse lumière,
  • l’affichage du viseur EVF,
  • l’enregistrement vidéo 6K,
  • et quelques autres fonctions.

A ce jour, dans cette configuration, c’est la définition qui donne les meilleurs performances possibles sans aucun compromis sur les performances. En effet, plus il y a de pixels, à capacité de traitement égale, plus il y a de données à traiter, la performance s’en ressent forcément.

Sur le plan photographique, 24 Mp est une définition qui autorise une double page dans un magazine, un tirage 60×90, un gain en sensibilité (25.600 ISO seulement sur le Z 8), et qui permet la vidéo 6K. Le tout, il faut aussi le préciser, sans dépasser la barre tarifaire des 3.000 euros puisque le Nikon Z 6III est proposé au tarif public de 2.999 euros à sa sortie.

Ce « mini Z 8 » n’a donc pas à rougir face à son grand frère, et creuse nettement l’écart avec les générations précédentes, enterrant au passage la probabilité de voir arriver un Nikon Z 7III. Celui n’aurait pas d’intérêt face au Z 8, bien que je puisse toujours me tromper.

L’autre atout du Nikon Z 6III est son gabarit, il est plus carré que le Z 6II mais pas plus gros, tandis que son poids de 750 gr. (705 gr. pour le Z 6II) fait la différence avec les 910 gr. du Z 8.

Le Nikon Z 6III est proposé au tarif public de 2.999 euros boîtier nu à sa sortie, soit 1 600 euros de moins que le Z 8 et 500 euros de plus que le Z f qui adresse d’autres besoins.

Le Nikon Z 6III peut recevoir une poignée Nikon MB-N14 optionnelle (avec molette et déclencheur) qui double l’autonomie (399 euros), il est compatible avec la poignée vidéo Nikon MC-N10 (499 euros). Le chargeur Nikon MH-34 est disponible au tarif de 57,99 euros, la livraison du chargeur étant désormais interdite par les règles européennes (le boîtier peut être rechargé en USB-C).

Le tableau général est dressé, intéressons-nous maintenant aux détails.

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

Nikon Z 6III vu de face avec ses 2 touches Fn

Nikon Z 6III : caractéristiques principales

Un châssis compact

comparaison Nikon Z 6III vs Nikon Z 8 vs Nikon Z 9

comparaison Nikon Z 6III vs Nikon Z 8 vs Nikon Z 9

Le gabarit du Nikon Z 6III est le même que celui des Nikon Z 6 et Z 6II. Plus carré, son profil se rapproche de celui du Nikon Z 8.

Pesant 45 grammes de plus que le Z 6II (c’est toujours trop mais ça reste limité), ce châssis est construit en alliage de magnésium et en fibre de carbone (Sereebo). A la différence du Z 6II, le Z 6III est donné pour une résistance aux basses températures jusqu’à -10°C (0°C pour le Z 6II), ce qui explique la nouvelle poignée MB-N14 (celle du Z 6II est donnée pour 0°C).

Nikon Z 6III protection étanchéité par joints toriques

Nikon Z 6III étanchéité par joints toriques

Un ensemble de joints toriques protège le boîtier de toute intrusion d’humidité ou de poussière. Ces caractéristiques sont celles des Nikon Z 8 et D850 dont la réputation de robustesse n’est plus à faire.

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

la molette de modes et la connectique latérale du Nikon Z 6III

La face avant reprend les 2 touches Fn personnalisables, le dos du boîtier propose une disposition des commandes proche de celle des Z 6 avec l’inversion, toutefois, des touches de visualisation d’image et de mode de déclenchement, ce qui est une bonne chose (je le réclamais depuis l’arrivée du Z 6).

le Nikon Z 6III vue de dos

le Nikon Z 6III vu de dos

La couronne supérieure gauche est identique à celle du Z 6II, elle diffère de celle du Z 8. Le capot supérieur droit reprend lui-aussi l’ergonomie du Z 6II en ajoutant une touche d’éclairage des commandes tandis que le logo Z 6III y trouve sa place, comme sur les Nikon Z récents.

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

les commandes supérieures du Nikon Z 6III

Du fait de son positionnement dans la gamme, le Nikon Z 6III ne dispose pas d’un volet de protection du capteur, mais il autorise son verrouillage lorsque le boîtier est sur OFF. Il conserve la double obturation mécanique et électronique. Notez enfin que le Nikon Z 6III dispose de deux emplacements pour cartes mémoire :

  • un emplacement pour cartes CFexpress ou XQD type B
  • un emplacement pour cartes SD

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

Nikon Z 6III, notez l’inversion de position des touches visualisation et modes de déclenchement

Un capteur CMOS BSI partiellement empilé de 24,5 Mp à simple flux

Le Nikon Z 6III inaugure un tout nouveau capteur de 24,5 Mp, différent donc de celui des Z 6II et Z f. Ce capteur adopte une construction à mi-chemin entre le simple BSI CMOS et le BSI CMOS empilé, d’où l’intitulé « partiellement empilé ».

Les circuits de lecture et de conversion analogique-numérique, disposés en périphérie de la puce capteur, sont empilés. Cette disposition permet de rapprocher ces circuits des pixels, ce qui se traduit par une lecture plus rapide des données. C’est bien une nouvelle conception de capteur dont le but premier est d’offrir une cadence de balayage bien plus rapide que celle du Z 6II.

le capteur BSI CMOS partiellement empilé du Nikon Z 6III

le capteur BSI CMOS partiellement empilé du Nikon Z 6III

La définition de 24,5 Mp (24 Mp exploitables) est donc la même que celle des Z 6II et Z f, avec par contre une stabilisation 5 axes sur 8 stops (5 stops sur Z 6II et 6 stops sur Z 8). Le Nikon Z 6III reprend le processeur Expeed 7 des Z 8 et Z 9 comme le Z f.

Un processeur Expeed 7 pour 3,5 fois plus de rapidité

L’Expeed 7 et le nouveau capteur permettent au Nikon Z 6III d’être 3,5 x plus rapide que le Z 6II. Cette performance autorise la rafale à 120 vps en JPG, le 240 p et le 6K RAW en vidéo. Ce gain permet aussi au Z 6III de réduire très fortement le rolling shutter et de donner une visée bien plus fluide dans l’EVF en mode rafale (j’ai pu le constater). 

La plage de sensibilité du nouveau capteur du Nikon Z 6III est élargie par rapport à celle du Z 6II  : 100 à 64.000 ISO en mode normal (contre 100 à 51.200 pour Z 6II).

La fonction de pré-déclenchement permet d’enregistrer jusqu’à 1 seconde d’images entre l’instant où vous appuyez à mi-course et celui où vous appuyez à fond sur le déclencheur, tout en assurant mesure de l’exposition et mise au point autofocus entre chaque vue.

Un autofocus de Z 8/ Z 9

Grâce à l’Expeed 7 et au nouveau capteur, le Nikon Z 6III peut disposer des mêmes algorithmes autofocus que les Z f, Z 8 et Z 9, avec 273 points AF. Ce nombre de points, qui peut vous paraître limité face à certains concurrents, est à mettre en perspective avec la définition de 24 Mp :

  • plus il y a de pixels, plus il est possible de définir un nombre important de points AF,
  • plus il y a de points AF, moins l’AF est rapide (à puissance de calcul égale, il doit traiter plus de données),
  • ce n’est pas parce qu’il y a plus de points AF sur certains boîtiers que tous sont utilisés.

En clair, avec 24 Mp et la puissance de calcul du Z 8, le Z 6III pédale plus vite que ce dernier tout en couvrant l’intégralité du champ. Un joli score.

Cet autofocus est géré par l’IA Nikon de type Deep Learning qui autorise la détection et le suivi de différents types de sujets, parmi lesquels :

  • humains
  • animaux (la plupart)
  • oiseaux
  • véhicules (autos, motos, camions, …)
  • avions
  • trains
  • vélos

Cet automatisme sait aussi faire la différence entre :

  • pour les humains : visage, yeux, tête, torse (avec visage à l’endroit ou à l’envers)
  • pour les animaux : corps, yeux, tête

La hiérarchisation permet de donner la priorité à ce qui semble (pour l’IA) le plus important, les yeux d’une personne par rapport à son torse par exemple.

Le Nikon Z 6III reçoit également un mode de suivi 3D qui complète le mode AF Zone Automatique du Z 6II et fonctionne sur le même principe que le suivi 3D des reflex, élargi toutefois à l’ensemble du champ cadré. Cet AF propose de nombreuses options de personnalisation de la zone large avec (ou non) détection des yeux.

Oublié donc l’autofocus du Nikon Z 6II, qui, s’il a bien progressé avec les mises à jour firmware successives, ne peut rivaliser avec celui du Z 6III.

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

Nikon Z 6III, des menus Nikon bien connus et enrichis

Un nouveau viseur électronique EVF DCI-P3 de 4.000 nits

Contrairement au viseur des Nikon Z précédents, dotés de dalles 3,7 Mp Quad VGA, le Nikon Z 6III inaugure un nouveau viseur de 5,8 Mp (5.760 points) couvrant l’espace colorimétrique DCI-P3. C’est 25 % de plus d’espace colorimétrique par rapport au sRVB ; de plus la luminosité de ce viseur grimpe à 4.000 nits.

le viseur compatible DCI-P3 du Nikon Z 6III

le viseur compatible DCI-P3 du Nikon Z 6III

Ces deux caractéristiques font de ce viseur le plus lumineux et le plus fidèle en restitution des couleurs du marché (à la date de publication de cet article). Le rafraîchissement de l’image est assuré jusqu’à 120 fps et ne descend jamais en-dessous de 60 fps (selon configuration).

Un seul bémol me concernant, Nikon a utilisé le cadre rectangulaire du Z 6II et non le viseur rond du Z 8 que j’aurais apprécié. Mais il faut bien en laisser pour les gammes supérieures (et plus chères).

Un écran arrière sur rotule

Enfin ! L’écran arrière du Z 6II était inclinable mais il n’était pas possible de le positionner sur un autre axe. L’écran du Nikon Z 6III adopte le montage sur rotule, ce qui vous permet de le positionner comme vous l’entendez, y compris en position de tournage vidéo face caméra (ce qui manquait vraiment au Z 6II).

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

L’écran arrière tactile du Nikon Z 6III sur rotule

Le Nikon Z 6II et la vidéo

Je disais déjà à propos du Z 8 qu’un boîtier plus petit, plus léger et plus compact était un atout en vidéo. Plus simple à accessoiriser, plus simple à stabiliser, il impose moins de contraintes et se gère plus simplement. Le Nikon Z 6III est plus petit, plus léger et plus compact que le Nikon Z 8, vous voyez où je veux en venir.

les différents modes vidéo du Nikon Z 6III

les différents modes vidéo du Nikon Z 6III

Le Nikon Z 6III dispose de capacités vidéos encore jamais vues sur un hybride Nikon de cette catégorie :

  • 6K 60p en N-RAW interne
  • 4K 120p en crop DX
  • 4K UHD suréchantillonné
  • Prise en charge N-Log et HLG
  • zoom électronique dans l’image
  • double plage ISO débutant à 800 ou 200 ISO (avec plage dynamique plus riche dans le sombre)
  • Enregistrement audio PCM linéaire 48 kHz sur 24 bits avec entrée ligne
  • Stabilisation vidéo capteur

Le mode vidéo autorise la prise de vue photo simultanée en haute définition et le zoom électronique dans l’image 6K. Vous trouverez touts les détails sur la vidéo dans la fiche technique ci-dessous.

la double plage de sensibilité ISO en vidéo du Nikon Z 6III

la double plage de sensibilité ISO en vidéo du Nikon Z 6III

Batterie et recharge

Le Nikon Z 6III utilise une batterie Nikon EN-EL15 C, celle des Nikon Z 6II, Z f et Z 8. Il est compatible avec toutes les batteries EN-EL15 C (par contre seule la version C autorise la recharge USB). La recharge est possible via le port USB-C dédié. L’autonomie officielle selon les normes CIPA est de 360 vues sans poignée additionnelle et 720 vues avec poignée.

Attention, la réalité est toujours supérieure, les normes CIPA ne prenant pas en compte les spécificités des hybrides. L’autonomie réelle est en moyenne au moins deux fois supérieure à celle mentionnée par ces normes.

Connectique

Le Nikon Z 6III propose le Bluetooth 5.0 et le WiFi intégré à 2,4 ou 5 GHz. Il embarque deux ports USB-C, dont un pour assurer la recharge de la batterie.

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

la poignée Nikon MB-N14

Fiche technique Nikon Z 6III

Type Appareil photo hybride
Monture dʼobjectif Monture Z de Nikon
Capteur d’image plein format 24×36, CMOS partiellement empilé
Pixels effectifs 24,5 Mp
Logement pour cartes 1 carte CFexpress type B ou XQD et 1 carte Secure Digital (SD)
Viseur Viseur électronique OLED de 1,27 cm (0,5 pouces), environ 5 760 000 pixels UXGA avec réglage de l’équilibre colorimétrique et réglage de la luminosité automatique ou manuel sur 19 niveaux ; affichage de la cadence de prise de vue élevée disponible
Objectifs compatibles Objectifs NIKKOR à monture Z, objectifs NIKKOR à monture F (bague Nikon FTZ nécessaire)
Type dʼobturateur Obturateur mécanique à plan focal et translation verticale, contrôlé électroniquement
Obturation électronique au premier rideau
Obturateur électronique
Vitesse d’obturation 1/8.000 à 30 s (incrément de 1/3, 1/2 et 1 IL, extensible jusqu’à 900 s en mode M), pose B, pose T
Lors de l’utilisation d’un obturateur électronique, la vitesse d’obturation peut être réglée jusqu’à 1/16.000 s.
Cadence de prise de vue en rafale Jusqu’à 120 vps
Continu basse vitesse : environ 1 à 7 vps
Continu haute vitesse : environ 8,1 vps (en utilisant l’obturateur électronique et avec des réglages de qualité d’image autres que NEF (RAW) et NEF (RAW) : environ 16 vps)
Continu haute vitesse (étendu) : environ 14 vps (avec obturateur électronique : environ 20 vps)
Prise de vue haute vitesse + (C30) : environ 30 vps
Prise de vue haute vitesse + (C60) : environ 60 vps
Prise de vue haute vitesse + (C120) : environ 120 vps
Sensibilité 100 à 64.000 ISO (incrément de 1/3 ou 1 IL)
Réglable sur environ 0,3, 0,7 ou 1 IL (équivalant à 50 ISO) en dessous de 100 ISO ou sur environ 0,3, 0,7, 1 ou 1,7 IL (équivalant à 204.800 ISO) au-dessus de 64.000 ISO
Contrôle automatique de la sensibilité disponible.
Système autofocus AF hybride à détection de phase/de contraste avec assistance AF
Commande du flash TTL : contrôle du flash iTTL, dosage flash/ambiance iTTL utilisé avec la mesure matricielle, pondérée centrale, pondérée sur les hautes lumières, dosage flash/ambiance iTTL standard utilisé avec la mesure spot
Vidéo – taille d’image (pixels) et cadence de prise de vue 5376 × 3024 (5,4K) : 60p/50p/30p/25p/24p
3840 × 2160 (4K UHD) : 120p/100p/60p/50p/30p/25p/24p
1920 × 1080 : 240p/200p/120p/100p/60p/50p/30p/25p/24p
1920 × 1080 (au ralenti) : 30p ×4/25p ×4/24p ×5
Format de fichier NEV, MOV, MP4
Compression vidéo N-RAW (12 bits)
Apple ProRes RAW HQ (12 bits)
Apple ProRes 422 HQ (10 bits)
H.265/HEVC (8 bits/10 bits)
H.264/AVC (8 bits)
Périphérique d’enregistrement audio Possibilité d’utiliser un microphone stéréo intégré ou externe
Possibilité d’utiliser des périphériques audio externes via une entrée de ligne
Sensibilité réglable de l’entrée audio
Fonctions d’atténuateur, de réponse en fréquence et de réduction du bruit du vent
Moniteur Moniteur ACL tactile TFT orientable de 8 cm, d’environ 2 100 000 pixels, avec angle de vue de 170°
Couverture de l’image d’environ 100 %
Réglage de l’équilibre colorimétrique et réglage manuel de la luminosité sur 15 niveaux
Interface externe Port USB SuperSpeed de type C
Connecteur HDMI de type A
Fiche mini stéréo d’entrée/sortie séparées (3,5 mm de diamètre ; entrée alimentée et entrée de ligne prises en charge)
Connexion sans fil WI-FI®/ BLUETOOTH®
Accumulateur Accumulateur Li-ion EN-EL15c
Bloc alimentation : poignée-alimentation MB-N14 (disponible séparément) nécessitant deux accumulateurs ENEL15c
Adaptateur secteur Adaptateurs secteur EH-8P (disponible séparément)
Câble USB UCE25 fourni requis
Adaptateurs secteur EH5d, EH5c et EH5b, nécessite le connecteur d’alimentation EP5B (disponible séparément)
Dimension (L x H x P) Environ 138,5 x 101,5 x 74 mm
Poids Environ 760 g avec batterie et carte mémoire mais sans bouchon de boîtier ni volet de la griffe flash
Environ 670 g (appareil photo boîtier uniquement)
Accessoires fournis Volet de la griffe flash BS1 (monté sur l’appareil photo)
Œilleton en caoutchouc DK29 (monté sur l’appareil photo)
Bouchon de boîtier BF-N1
Accumulateur Li-ion ENEL15c avec cache-contacts
Attache pour câble HDMI/USB
Courroie AN-DC26
Câble USB UCE25

Nikon Z 6III vs Nikon Z 8, principales différences

Je dresse ici une liste de capacités qui peuvent faire la différence entre les Nikon Z 6III et Nikon Z 8 pour les versions de firmwares connues :

  • 24,5 Mp vs 45 Mp
  • vidéo 6K vs 8K
  • absence de volet de protection du capteur
  • 2 touches Fn vs 3
  • viseur rectangulaire vs viseur rond
  • accès BdB et bracketing via menu Info vs. trèfle supérieur

Nikon Z 6III vs Nikon Z 6II, principales différences

Toujours sur la base des informations reçues au jour de la publication de cet article et avec les versions de firmwares connues (entre parenthèses les caractéristiques du Z 6II):

  • nouveau capteur CMOS BSI 24,5 Mp
  • processeur Expeed 7 (vs Expeed 6)
  • stabilisation capteur 8 stops (vs 5 stops)
  • obturateur 1/16.000 en rafale (vs 1/8.000)
  • nouveau viseur EVF 5,7 Mp à 4.000 nits et 120 fps DCI-P3 (vs OLED 3,7 Mp VGA)
  • nouvel autofocus type Z 8 (vs première génération)
  • AF suivi 3D (vs suivi du sujet simple)
  • détection AF basse lumière à -10 Ev (vs -4,5 Ev)
  • focus point VR
  • VR Lock
  • plage de sensibilité étendue à 64.000 ISO (vs 51.200 ISO)
  • rafale 20 vps RAW et 60 vps JPG (vs 14 vps)
  • réduction du rolling shutter
  • suppression (quasi) de l’effet blackout en visée EVF
  • pixel shift 96 Mp
  • vidéo 6K RAW interne (vs 4K)
  • entrée ligne audio
  • écran monté sur rotule (vs inclinable)
  • poignée optionnelle avec molette, touches et double batterie
  • protection jusqu’à -10°C (vs 0°C)

Nikon Z 6III : disponibilité et tarif

Le Nikon Z 6III sera disponible dès le 25 juin 2024 au tarif public de 2.999 euros boîtier nu.

La poignée photo optionnelle Nikon MB-N14 sera disponible au tarif public de 399 euros.

La poignée vidéo optionnelle Nikon MC-N10 est disponible au tarif public de 499 euros.

Le chargeur Nikon MH-34 est disponible au tarif public de 57,99 euros.

Du 17 au 25 juin 2024, pour toute précommande du Nikon Z6III au Nikon Plaza ou sur le Nikon Store, une formation eLearning de la Nikon School d’une valeur de 99 euros sera offerte. Animée par Vincent Lambert, et d’une durée de 2h30, elle permettra aux possesseurs du Nikon Z6III de s’approprier les fonctionnalités et d’optimiser les réglages.

Nikon Z 6III : prise en main, comparatif Z 6III vs Z 6II, tarif, avis

le gabarit compact du Nikon Z 6III

Nikon Z 6III : premier avis

J’ai pu prendre en main le Nikon Z 6III pendant une courte séance. Je n’avancerai donc rien ici avant de prendre le temps de le tester longuement, d’autant plus qu’il va remplacer mon actuel Nikon Z 6II. Je vous invite d’ailleurs à me retrouver dans ma messagerie privée Telegram pour avoir la primeur de ce test dès que le boîtier sera disponible.

Face au Nikon Z 8 qui est LA référence du moment, il est clair que le Nikon Z 6III ne peut s’aligner sur tous les fronts. Toutefois il reprend bon nombre de fonctions du Z 8, dont un autofocus qui a déjà fait ses preuves. Pour 1.600 euros de moins, la fiche technique est attirante si vous n’avez pas absolument besoin de 45 Mp ni de la vidéo 8K, tout en ayant la possibilité de gagner 2 valeurs de sensibilité ISO, un viseur à la luminosité et à la définition supérieures et un autofocus au moins aussi réactif pour ne pas dire plus. Pour mes photos de danse, j’en rêve déjà.

Face au Nikon Z 6II doté lui-aussi de 24 Mp, le Z 6III est à la fois plus rapide, plus complet, plus polyvalent, et dispose de l’autofocus de nouvelle génération, d’un viseur plus lumineux et mieux défini, d’un nouveau capteur gagnant un cran d’ISO, et d’un processeur assurant les meilleures performances dans cette catégorie d’hybrides.

Ces différences peuvent vous inciter à regarder de près ce nouveau Nikon si vous pensez être aux limites de votre Z 6II, ou que vous souhaitez remplacer votre Nikon Z 6 série 1 avec un véritable écart en performances.

Si vous disposez d’un Nikon Z 7 ou Z 7II, que vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas passer au Z 8, mes arguments sont les mêmes, le Nikon Z 6III est l’hybride le plus polyvalent qui soit désormais chez Nikon.

La prise en main a été rapide et ne disposant pas de toutes les infos officielles au moment de la publication de cet article, si vous constatez une erreur, laissez-moi un commentaire avec la précision, je me ferai un plaisir de corriger.

Source : Nikon France

Cet hybride Nikon chez La Boutique Photo Nikon sur place et par correspondance

Cet hybride Nikon chez Miss Numerique

 

Cet article vous a aidé ?

Recevez ma boîte à outils photo pour progresser en photo même si vous n'avez que 5 minutes par jour.

La recevoir maintenant

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN

About the Author

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique. En raison de trop nombreux spams les commentaires comportant un lien sont modérés.


*


39 Commentaires sur "Nikon Z 6III : plus qu’une évolution, un mini Z 8 polyvalent et plus accessible"

  1. Canitrot jean-claude | 10 juillet 2024 à 16 h 01 min | Répondre

    Bonjour
    Après discussion avec un représentant Nikon il n’y aurait pas la fonction « Auto Capture » mais il semble qu’une prochaine mise à jour du firmware remédie à cette absence, donc affaire à suivre !
    Merci pour vos précieux conseils

  2. Bonjour. Je travaille en mariages avec 2 z6ii et je viens d en changer un pour le z6iii. En le configurant je m aperçois que je ne sais pas enregistrer les raw sans compression 😲. J ai peur que ce ne soit du coup moins efficace que l enregistrement sans compression de mon z6ii. J ai mal compris quelque chose ?
    Ceci m intrigue..
    Merci d avance pour l attention que vous porterez à ce message..

    • L’enregistrement des RAW avec compression sans perte est le standard habituel, il ne dégrade en rien les images. Il permet surtout de gagner de l’espace de stockage.
      Nikon a introduit les modes haute efficacité du Z 8 / Z 9 sur le Z 6III, il te faut faire quelques tests au besoin pour voir lequel te correspond le mieux.
      Attention au logiciel qui doit savoir lire ces formats haute efficacité.

  3. Bonjour et merci pour cette présentation détaillée. Voilà un boitier plus que tentant !
    Mais est-il équipé du mode « Auto Capture » du Z8 ? Pour les amateurs de photo animalière cela me semble une possibilité intéressante.
    Merci d’avance

  4. Bonjour à tous, je ne sais pas si je me trompe il est dit qu’il est possible de charger la batterie en usb -c bien qu’avoir essayé au paravent sur mon Z9 et ZF il n’y a que le chargeur nikon qui en est capable ( si l’on ne veux pas sortir la batterie de l’appareil ) mais c’est aussi réciproque je n’arrive pas pas recharger ma tablette avec avec le chargeur nikon. J’ai essayé avec 3 chargeurs différents impossible de recharger la batterie sauf avec celui de la marque à moins que je me trompe l’erreur est humaine.

  5. Un bel appareil sans aucun doute mais les molettes iso/vitesse de mon zf me manqueraient trop. Donc, je reste Team zf, pas assez d’améliorations pour changer !

  6. fonction traking. dans ce boitier existe t il une fonction de capture des yeux et de suivi de ceux ci ? merci.

  7. Aller M.Nikon !!!
    Vous glissez un capteur APS-C dans ce beau boîtier et hop !!! Ça fait un Z50 II tout beau, tout neuf et tout le monde est content.
    Il n’y a pas que le plein format dans la vie.
    Promis : je l’achète 🤞 🤣

  8. Et bien il est pas mal ce boîtier même si à première vue, c’est un Zf avec une ergonomie actuelle. Ce n’est pas un mal tant le Zf est un excellent boîtier. Malheureusement le prix devient important pour un boîtier expert avec une augmentation de 25%. L’inflation est passée par là par rapport à l’ancien mais quid des 500 euros d’écart par rapport au ZF?

  9. Bonjour et merci pour cette présentation complète ! Une belle bête apparemment même si j’aurais aimé une définition supérieure afin de pouvoir croper plus facilement au besoin. Par contre, l’autofocus et le suivi du sujet vont pouvoir aider pour la photo animalière, là où mon Z6 de première génération montre ses limites ! Lors du changement de boîtier, la question du Z6iii ou du Z8 va être difficile en dehors de l’aspect financier bien sûr ! En tout cas Nikon est vraiment revenu sur le devant de la scène et comble tous les Nikonistes !

  10. Bonne nouvelle
    Est ce que prochainement, dans l’année à venir, il est possible qu’il y ait une nouvelle mouture du Z8 avec ce type de capteur « empilé » fabriqué par Sony et une définition plus conséquente et peut être un menu plus facile à utiliser
    Bref moi ça m’irait bien

  11. Bonjour Jean Christophe

    Juste un petit regret sur l’impossibilité d’utiliser des batteries non Nikon. J’utilise sur mon Z6 des batteries Patona qui sont aussi bonnes et fiables dans le temps que les batteries Nikon mais presque 2 fois moins chères.
    Dommage mais il faudra faire avec.

    • En effet, les marques réagissent ainsi car il y a aussi beaucoup de batteries compatibles qui posent de vrais problèmes, aussi il leur est plus simple de ne supporter que les batteries dont ils ont validé les spécifications.
      Et toujours un peu de protectionnisme aussi probablement, c’est de bonne guerre.

  12. Bonjour Jean-Christophe,
    Merci pour cette 1ère présentation, je l’attendais avec impatience. Il va certainement remplacer mon Zf qui est très performent mais qui, pour la photo animalière n’est pas très pratique. Je suis très content de retrouver l’ergonomie des Z classiques avec la possibilité de programmer plus de boutons.
    Puisque tu vas en posséder un, as-tu l’intention de faire une fiche technique sur ta manière de le configurer comme tu avais fait pour le Z6II ?
    En attendant la suite..Cordialement

  13. Enfin un FF en 24Mp avec un AF performant au niveau des Z8/Z9. Je l’attendais avec envie, car Nikon n’avait pas reconduit sur Z8/Z9 les RAW M (24Mp) existants sur les boitiers à 45Mp D850 et Z7 !!
    Merci pour cette présentation exhaustive de ce nouveau Z6III.
    Il va sans doute remplacer mon Z6II en second boitier de mon Z9, avec son ergonomie similaire et sa performance AF
    Dommage
    – pour le viseur, plus lumineux mais qui reste plus petit que les classiques ronds, les porteurs de lunettes ne sont pas avantagés
    – le chargeur de batterie en option
    – que le grip ne puisse pas prendre les batteries du Z9 !

    • Le RAW de taille réduite n’ayant jamais séduit, il n’était pas utilisé par grand monde, Nikon a préféré adopter un format compressé plus efficace sans réduction de définition.
      Quant au chargeur c’est une règle européenne, toutes les marques y sont confrontés.
      J’avoue préférer que le grip prenne les batteries classiques, celles du Z 9 sont bien trop lourdes et grosses pour un petit boîtier comme ça.

  14. Bonsoir Jean-Christophe et merci pour cette présentation.
    Le Z6 III est-il pourvu d’un filtre passe-bas ?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

  15. Bonjour,

    par contre je note sur DPreview que le prix de vente US sera de 2500$ soit environ 2330€.
    Dur dur pour nous à 2999€

  16. Le prix est justifiée par la fiche de specs mais j’espérais un prix de lancement proche du Z6 II (2200€ je crois à l’époque).
    En tout cas je ne pourrai pas me l’offrir, mais belle bête 🙂

  17. Bonjour Jean-Christophe, merci pour ce CR très complet. Boîtier prometteur, il a tout ce qu’il faut pour un saut dans l’hybride plein format (je suis en D750). Un petit regret : l’absence de volet de protection du capteur. Sinon c’est un sans-faute pour moi.

  18. Frédéric Navarre | 17 juin 2024 à 15 h 14 min | Répondre

    Pour info le site DPReview précise que le Z6 III accepte les cartes CFexpress type B