Archiver ses photos sur un NAS : la solution My Cloud de Western Digital

Comment archiver vos photos et vidéos pour ne jamais les perdre et gérer les volumes de plus en plus importants d’images produites par des reflex numériques à 16, 24 ou 36Mp ?

Une solution consiste à utiliser un système de stockage sur disque dur NAS. Un système NAS est un serveur de fichiers autonome, relié à votre réseau personnel (par exemple Box internet) et capable de centraliser et sécuriser l’ensemble de vos photos, vidéos et documents.

My Cloud de Western Digital

Archiver ses photos, un souci constant

Le problème de l’archivage des photos (voir le dossier Archiver vos photos) existe depuis que les appareils numériques ont envahi le monde de la photo. Nous produisons tous de plus en plus de volumes à gérer et sécuriser, de quelques Go pour certains à plusieurs To pour d’autres.

Stocker ces photos et vidéos sur un disque dur est une solution face à l’abandon progressif des supports CD et DVD. Mais le disque dur a ses faiblesses. Il peut tomber en panne, corrompre les fichiers et il nous faut bien souvent plusieurs disques, ce qui multiplie d’autant plus les risques.

Certains fournisseurs de services proposent désormais un espace de stockage en ligne, le Cloud, sur lequel vous pouvez héberger vos fichiers (par exemple Dropbox, Box, Drive ou le français OVH avec Hubic). Vous n’avez plus à vous soucier de la sauvegarde car elle est assurée par le service. Le coût est supportable (quelques euros par mois pour un espace de 10To chez Hubic par exemple). Les deux contraintes majeures par contre sont :

  • le temps de chargement initial des fichiers sur le Cloud (plusieurs jours ou semaines …)
  • la pérennité du service (s’il ferme, vous perdez vos fichiers)

Le Cloud Privé

Une autre solution consiste donc à installer votre propre système Cloud : le temps de chargement initial est négligeable et vous restez maître de vos fichiers. Ce système impose par contre un vrai savoir-faire informatique si vous le configurer en utilisant des disques durs classiques (par exemple en RAID 5).

Western Digital vous propose une solution intermédiaire : vous installez chez vous votre propre système Cloud – ou NAS  pour Network Attached Storage – à l’aide d’un boîtier intégré et déjà prêt à l’emploi. Avec le système My Cloud, il vous suffit de brancher le coffret sur le secteur, de le connecter à votre ordinateur via une prise réseau et de suivre les instructions de configuration pour disposer en moins de 30mns d’une solution de stockage sécurisée (différents niveaux de RAID possibles).

Western Digital vient de mettre à jour son offre My Cloud avec deux nouveaux modules My Cloud EX2100 (deux disques) et My Cloud EX4100 (quatre disques). Chaque baie contient un disque dur extractible à chaud (sans arrêter le boîtier). Les deux boîtiers vous permettent de disposer d’un support de sauvegarde fiable pour l’enregistrement, le partage, la sauvegarde, la lecture en continu et la gestion de grandes quantités de photos et vidéos.

My Cloud de Western Digital

Principales caractéristiques des NAS Western Digital My Cloud

Les NAS Western Digital My Cloud Expert fonctionnent à l’aide d’un système d’exploitation indépendant (Linux) et constituent de véritables ordinateurs à eux-seuls :

  • processeurs dual-core Marvell ARMADA 385 et 388,
  • jusqu’à 2GO de RAM,
  • serveur multimédia Twonky certifié DLNA,
  • serveur iTunes,
  • serveur de fichiers intégré,
  • serveur FTP intégré,
  • serveur de téléchargement P2P intégré.

Chaque système WD My Cloud est gérable via un simple navigateur web et permet de configurer des dossiers partagés par utilisateurs (plusieurs photographes ou membres d’une même famille), de gérer les droits d’accès des fichiers (suppression interdite par exemple).

Les disques WD Red inclus dans les configurations ‘avec disques’ peuvent être configurés en RAID 0, 1, 5 et 10, mode JBOD et découpage multidisque.

Au-delà des photos et vidéos, vous pouvez également sécuriser sur un système My Cloud le contenu de tous les ordinateurs de la maison ou du bureau, grâce au logiciel WD SmartWare Pro (PC Windows) et Apple® Time Machine® (Mac).

Outre le fait de gérer vos sauvegardes, un système My Cloud permet également la diffusion au sein de votre réseau personnel et privé de films en streaming (par exemple sur une TV HD) ou de diaporamas photos.

Chaque baie dispose d’un bouton de copie rapide vers la baie NAS. Il suffit par exemple de brancher un disque externe portable USB pour copier le contenu de votre dernière séance photo ou vos derniers rushs vidéos et de les sécuriser sans autre effort.

My Cloud de Western Digital

Chaque disque dur peut être retiré à tout intant en cas de défaillance, le système RAID permettant la recopie des données automatique sur le nouveau disque sans autre effort de votre part.

Western Digital propose une application mobile WD My Cloud qui permet d’accéder à tous vos contenus à distance depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable. Vous pouvez également partager certains fichiers en envoyant un lien (par mail par exemple) vers un dossier photo.

Si vous utilisez déjà des services de Cloud public comme Dropbox, OneDrive ou Google Drive, vous pourrez les connecter facilement au système My Cloud pour récupérer et synchroniser vos données.

Les modules My Cloud sont garantis 3 ans pour les produits équipés et de 2 ans pour les produits sans disque.

Les tarifs publics recommandés sont de :

  • 310 euros pour le My CLoud EX2100 (sans disque),
  • 530 euros pour la version 4To
  • 690 euros pour 8To
  • 920 euros pour 12 To.

La version 2 baies et 4To (soit 2To disponible en RAID 5) suffit pour la plupart des photographes désireux de stocker leurs images. Les vidéastes s’orienteront plutôt vers la version 8To tandis que les photographes pros pourront choisir la version 4 baies offrant encore plus de sécurité et de volumes. Le boîtier EX4100 (4 baies) est proposé à 470 euros sans disque, 910 euros avec 8To, 1310 euros avec 16To et 1870 euros avec 24To.

C’est un investissement non négligeable qu’il faut toutefois comparer au tarif d’un service Cloud de qualité ou à l’achat de plusieurs disques durs (120 euros/an pour 10To en ligne en moyenne, environ 100 euros pour un disque seul de 2To). Et il ne faut surtout pas oublier que nos souvenirs ont une valeur inestimable à nos yeux, non ?!

Vous pouvez vous procurer les systèmes NAS My Cloud chez Amazon comme chez les principaux revendeurs informatiques ou Western Digital directement.

Source : Western Digital

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


5 Commentaires sur "Archiver ses photos sur un NAS : la solution My Cloud de Western Digital"

  1. Bonjour,

    L’article mentionne des services de stockage « cloud ». J’en ai essayé un (Hubic) mais les débits en upload sont insuffisants : à 70k/s, il faut plus de 60h pour mettre à l’abri le contenu d’une carte de 16Go… J’ai résilié mon abonnement à 10Go (40h de connexion), après avoir constaté que le problème est chronique (messages forums récurrents depuis 2013 sur le sujet).

    – Avez vous un retour d’expérience pratique sur les débits atteints avec l’offre WS (hors limitations par des connexions perso trop lentes)

    – Autres suggestions de services non liés à des constructeurs de disques, et « qui marchent »

    • Le problème du débit en upload est récurrent pour tous les services Cloud comme Hubic, Dropbox, Box et les autres. Ils utilisent la liaison web classique et la bande passante se retrouve limitée. Les seuls services qui seraient plus rapides sont des services Cloud utilisant des liaisons spécialisées et généralement reservés aux usages des entreprises.
      Pour ce qui est de Western Digital et de la baie citée ici le problème est différent puisquil s’agit de stocker en local via votre réseau privé. Soit en wifi chez vous (j’ai des débits en upload de l’ordre de 2 à 3 Mo/s au minimum) soit par liaison directe USB 3 ou LAN donc excessivement rapide.
      Je suis en train de préparer un dossier complet sur le sujet de l’archivage Cloud et NAS 🙂

  2. Sauvegarde = copie fidèle externalisée sur un site distant

    Centralisé chez soi en RAID 1 ou 5 pour être sûr de ne rien perdre en cas de défaillance d’un disque, c’est toujours centralisé.

    Quelle joie pour des cambrioleurs de pouvoir vous piquer la télé, la box et tout ce qui semble avoir de la valeur. L’incendie c’est plus rare mais une fuite du voisin du dessus… 🙁

    Si après ça vous-vous sentez toujours protégés 😉

    Sauvegardez en plus une copie de vos images régulièrement sur un gros disque externe USB 3.0 (5 fois plus rapide que le Gigabit Lan) et ça sera déjà une meilleure protection. Surtout, vous pourrez partir en vacances avec 😉

    Ca vous permettra de voir si vous pouvez redémarrer avec un portable et votre sauvegarde.

    • Le débat est toujours le même : comment archiver. Je persiste à penser qu’il faut une sauvegarde locale (pour des temps d’accès brefs) et une sauvegarde distante (pour la sécurité). Et ce type de baie permet de faire les deux donc c’est intéressant 🙂

  3. Bon article de synthèse sur ce type de solution que j’utilise également mais chez un autre constructeur, Synology. Dans le cas de ces derniers on a également à disposition toute une série d’applications pour les smartphones parfois très pratiques (Notamment DS Photo). Je ne connais pas trop le WD mais certaines de ces machines savent également se répliquer sur des clouds type Amazon et offrent beaucoup de fonctionnalités additionnelles très sympathiques.
    Ma préférence est allée sur un système 4 disques en Raid 5 en raisin des performances de ce type de Raid (surtout avec un réseau Gigabit). Attention toutefois, ces machines doivent être administrées correctement et nécessitent un minimum de connaissances pour être utilisées de manière optimale.