Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

Vous voulez créer des images saisissantes avec un minimum d’intervention en post-traitement ? Vous aimez la photographie en couleur ? Vous êtes nostalgique du film diapo ? Bryan Peterson vous livre ses conseils de photographe pro pour jouer avec la couleur en photographie et régler votre boîtier afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles dès la prise de vue.

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

Procurez-vous ce livre dans les meilleurs délais

Jouer avec la couleur en photographie, c’est à la portée de tout le monde

Avez-vous déjà remarqué que certaines photos vous attirent plus que d’autres ? Qu’elles ont ce petit quelque chose qui fait que vous vous arrêtez alors que vous passez vite devant les autres ? Il peut d’agir du sujet, insolite ou extraordinaire.

Il peut s’agir de la lumière, aussi, élément fondamental d’une photo réussie. Mais il peut également s’agir de la couleur, et de la gestion qu’en a faite le photographe dès la prise de vue.

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

Savoir gérer la couleur est une compétence à acquérir pour faire de bonnes photos. Non pas que les photos en noir et blanc n’aient pas d’intérêt (d’ailleurs le noir et le blanc sont des couleurs…), ni que les photos post-traitées soient truquées. Mais savoir appréhender la couleur avant même de déclencher, comprendre ce que vous pouvez en faire en photo, régler votre boîtier pour obtenir le rendu attendu, et jouer avec la couleur et le sujet sont autant de compétences que vous devez développer.

La bonne nouvelle, si l’on en croit Bryan Peterson, l’auteur de ce livre et également auteur de Pratique de l’exposition en photographie, ou de Pratique de la composition, c’est qu’avec un peu de patience, de volonté et de pratique, vous allez pouvoir vous-aussi y arriver. Quel que soit votre niveau.

Bryan Peterson s’est mis à la photo couleur par erreur, pensant utiliser des films noir et blanc achetés à petit prix car périmés, il s’est rendu compte – il était novice alors – qu’il s’agissait en fait de films Agfachrome 50.

Ce nom ne vous dit peut-être rien mais les fans de film diapo ont déjà compris qu’il s’agit d’un des films mythiques de la grande période argentique, un film qui faisait « claquer les couleurs » s’il était utilisé avec soin. Depuis l’auteur nous dit qu’il n’a eu de cesse de jouer avec la couleur en photographie, d’autant plus avec l’arrivée du numérique qui autorise tous les essais possibles (voir ses photos sur son compte Instagram).

De nos jours, la photographie numérique a changé la donne. Il n’est plus question de films, mais de réglages à appliquer à votre boîtier pour obtenir le rendu qui vous plaît. Puis – un peu quand même – de post-traitement. Mais aucun post-traitement, même parfaitement maîtrisé, ne vous donnera la qualité de couleur que peut vous donner une maîtrise de la couleur dès la prise de vue.

C’est ce que vous allez découvrir et apprendre à gérer dans ce livre.

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

Bryan Peterson a volontairement limité le nombre de chapitres – et de pages – de son ouvrage et je pense qu’il a eu raison. D’autres ouvrages entièrement dédiés au sujet existent comme Composition et couleur en photographie de Harald Mante mais il faut un degré de maturité supérieur pour s’y coller. Ce sont des livres faisant appel à des notions plus avancées. Ici, Bryan Peterson fait en sorte de rester abordable, quel que soit votre niveau.

J’ai aimé les nombreuses comparaisons entre la technique photo et la vie qui nous entoure. Quand Bryan Peterson compare la lumière visible et ses nombreuses nuances avec un « service de traiteur » vous pouvez penser qu’il s’égare. Et pourtant la comparaison prend tout son sens et permet de comprendre très vite de quoi il s’agit et comment gérer en photographie.

Ce type de comparaison revient très souvent dans ce livre qui s’avère agréable à parcourir. Je vous conseille d’ailleurs, contrairement à d’autres ouvrages sur la photographie, de le lire du début à la fin sans faire de raccourcis et sans sauter un chapitre. L’ensemble est organisé pour que votre apprentissage se fasse le plus naturellement possible.

Qui dit couleur dit lumière

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

C’est l’objet du premier chapitre dans lequel vous allez découvrir les fondamentaux. Qu’est-ce que la couleur, quel est le lien entre couleurs et exposition en photographie, comment régler la balance des blancs et choisir la température de couleur.

Vous pourriez penser qu’une fois ces notions apprises et maîtrisées, vous savez tout. Pas du tout !

Jouer avec la couleur c’est aussi jouer avec la composition de vos images

Dans ce second chapitre, vous allez découvrir pourquoi vous devez considérer la couleur comme un des éléments de vos compositions, et comment jouer avec.

Bryan Peterson vous parle ici de cercle chromatique, de couleurs complémentaires et analogues ou de couleurs monochromes. Vous découvrirez par exemple que les couleurs sont perçues par l’œil avec des poids différents : les couleurs claires paraissent plus légères et les couleurs sombres plus lourdes. Le rendu final de l’image va donc varier selon la couleur de votre sujet.

La couleur détermine l’atmosphère de vos photos

Saviez-vous que les termes psychologie et couleur vont bien ensemble ? Le rouge, par exemple, symbolise « le commandement, la fermeté, la détermination, une vision claire et précise ». Tandis que le vert, à l’inverse, est une couleur froide « dotée d’un fort pouvoir apaisant ». Le vert convient particulièrement bien pour les portraits d’enfants ou de familles lorsqu’il est utilisé pour l’arrière-plan.

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

A vous la liberté de choisir vos couleurs pour créer des univers différents, vous allez apprendre à connaître le rouge et le vert, mais aussi l’orange, le jaune, le bleu, le violet comme le noir et le blanc.

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

Et le post-traitement ?

Si vous pensiez que ce livre peut vous aider à peaufiner votre méthode de post-traitement, sachez que ce n’est pas le cas. Le dernier chapitre aborde le sujet, mais Bryan Peterson vous met en garde dès l’introduction, ces quelques notions sont accessoires, ce n’est pas l’objet du livre.

Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson

J’ai préféré les quelques pages traitant des filtres, trop peu nombreuses à mon goût car je pense qu’il y a plus à dire sur le choix et l’utilisation – à la prise de vue donc – des filtres gradués et polarisants.

En conclusion

Voici un ouvrage qui ne révolutionne pas le monde de la photographie en couleur, ce n’est pas sa prétention non plus, mais qui propose une approche simple et méthodique de l’apprentissage de la couleur en photographie.

Les plus experts préféreront un livre plus complet, avec des notions techniques plus avancées. Les plus débutants comme les moins à l’aise avec la couleur trouveront dans cet ouvrage de quoi développer des compétences et « jouer avec la couleur » en toute connaissance de cause.

Proposé au tarif de 24 euros, très abordable étant donné le format et la qualité d’impression, ce livre s’avère une belle découverte et peut vous permettre de passer un cap en photographie … couleur !

Procurez-vous ce livre dans les meilleurs délais

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


1 Commentaire sur "Jouer avec la couleur en photographie, les conseils de Bryan Peterson"

  1. Le site de Bryan Peterson sur Instagram n’est pas vraiment convaincant … post production souvent trop visible, effets exagérés, résultats violents ; quelques photos sauvent la mise mais trop peu pour convaincre d’acheter ses conseils. On veut flatter, éblouir, on écoeure,
    Je demande du Noir et Blanc !
    Qu’on m’excuse …