La critique photo peut-elle faire de vous un meilleur photographe ?

Nombreux sont les photographes débutants à vouloir montrer leurs photos sur un espace dédié à la critique photo car ils pensent que cela les fera progresser.

C’est logique, si des photographes plus expérimentés viennent leur donner un avis, ils ne peuvent qu’en tirer un bénéfice.

Pourtant la plupart de ceux qui se lancent avouent bien vite, quand ils l’avouent, que non seulement ils n’apprennent rien mais qu’en plus les commentaires reçus ne les encouragent pas à continuer dans cette démarche.

Que s’est-il passé ?

La critique photo peut-elle faire de vous un meilleur photographe ?

La vacuité des commentaires

Si vous avez déjà fréquenté un espace de critique photo généraliste vous savez que la plupart des commentaires reçus n’ont aucun intérêt. Entre les « Belle photo » et les « Bravo ! », que penser de vos images ?

Ces commentaires ne servent à rien car ils ne vous permettent pas de savoir ce qui a attiré, ou non, l’œil de la personne qui les a laissés.

Vous êtes donc déçu.

A l’inverse, vous pouvez aussi recevoir des commentaires du type « J’aurais fait autrement », « Il ne faut pas faire ça » ou « C’est nul ». Vous serez d’accord avec moi, ces commentaires n’ont pas plus d’intérêt que les précédents. De plus ils ne sont pas élogieux, vous prenez d’autant plus mal la chose.

Vos attentes ne sont pas les bonnes

En publiant sur un espace de critique photo, vous vous attendez peut-être à ce que des photographes pros viennent vous aider.

C’est une erreur.

Un photographe qui vit de son art passe son temps à chercher des clients, à assurer des prestations, à gérer les formalités administratives. Il n’a pas le temps de venir aider les débutants, surtout s’il s’agit de le faire gratuitement.

De plus certains photographes pros voient d’un mauvais œil les amateurs « qui travaillent gratuitement ». Ne pensez pas qu’ils vont vous aider.

Certains le font, c’est vrai, mais ils sont rares et généreux, merci à eux.

Dans critique photo, il y a critique

En français nous utilisons en effet l’expression critique photo pour désigner cette activité d’échange entre photographes. Je lui préfère l’expression anglo-saxonne « photo review » qui se traduit très mal par « revue de photos ».

Bien que le sens de ce mot ne soit pas péjoratif dans ce cadre précis, il n’en reste pas moins que nous n’aimons pas les critiques. Et que c’est ce sens que nous retenons la plupart du temps.

Vous pensez peut-être qu’aller sur un site de « partage » photo va vous aider ? Non plus, car le mot partage n’implique pas qu’il faille commenter. Donc vous n’avez pas de commentaire.

Sur le web l’agressivité est réelle

J’y suis confronté chaque jour comme vous, l’agressivité est réelle sur le web. Même si vous proposez des photos sans autre envie que de recevoir un avis, vous recevrez des critiques désagréables, c’est comme ça. Si de plus vous osez répondre, c’est l’escalade.

Vous vous dites peut-être qu’il faut filtrer, et ne plus soumettre vos photos qu’aux personnes que vous considérez comme fiables ? C’est une solution qui a le désavantage de créer des clans. L’Homme aime les clans, la photographie moins. L’auto congratulation pointe vite son nez dans ce cas, plus personne n’ose pointer du doigt les défauts des autres, la critique photo devient un club de gentils photographes. Qui n’avancent pas.

Et donc, la critique photo, on fait quoi ?

Lorsque j’ai soumis mes premières photos à une amie photographe pro il y a … bien longtemps, j’ai reçu comme seul et unique commentaire « c’est de la m…. ». Sur les cinq séries de trente-six diapos, elle a gardé trois photos de mémoire , et c’était probablement pour me faire plaisir.

Je vous rassure, c’est toujours une amie et je l’apprécie encore. Pour une raison simple : elle m’a dit la vérité. Mes photos, ce jour-là, ne valaient rien. Rien de rien.

La formulation de son avis aurait certes pu être plus cordiale, mais entre amis la cordialité on s’en fout un peu, il faut savoir aller à l’essentiel.

Cet échange, ce jour-là, m’a beaucoup appris.

La première chose à comprendre

Lorsque vous proposez une photo à la critique, il faut savoir accepter la critique.

Ceux qui la font n’ont pas toujours les bons mots. Ils sont parfois blessants, sans même avoir conscience de l’être. Surtout sur le web car vous ne pouvez pas échanger de vive voix.

Si vous n’acceptez aucune remarque négative, ne soumettez pas vos photos à la critique.

Apprenez à encaisser, et ensuite uniquement soumettez vos photos.

Je vois trop souvent des photographes poster une photo et claquer la porte du site à la première remarque négative. Comment voulez-vous avancer ainsi ? Avez-vous claqué la porte de l’école lorsqu’un professeur vous a fait une remarque ?

La seconde chose à comprendre

Lorsque vous demandez un avis sur vos photos, comprenez que les autres n’ont pas des heures chaque jour pour le donner. Il est normal que certaines photos ne reçoivent pas de commentaires. Parfois je n’ai rien à dire sur une photo que je n’apprécie pas. Ce n’est pas parce que je ne l’apprécie pas qu’elle est mauvaise. C’est que je n’ai rien de pertinent à dire. Alors je me tais.

Sur les réseaux sociaux il est aussi possible que personne ne voit votre photo, elle est noyée dans un flux sans fin, ou masquée par l’algorithme. Acceptez cette règle du jeu, les autres n’y sont pour rien.

La troisième chose à comprendre

Proposer une photo à la critique n’est pas proposer le contenu entier de votre carte mémoire. Si vous avez fait dix versions différentes d’une même photo, dites-vous bien que proposer les dix n’a aucun intérêt. Vous devez savoir choisir celle pour laquelle vous voulez un avis. Vous pouvez hésiter entre deux, et soumettre alors une paire, mais pas plus.

Il est normal de ne pas savoir choisir ses photos lorsqu’on débute, mais les autres ne vont pas le faire pour vous. Réduisez la quantité d’images à montrer, vous n’en aurez que plus de retours.

La quatrième chose à comprendre

Je ne compte plus les gens qui me disent ne pas recevoir de commentaires sur leurs photos. Lorsque je leur demande s’ils en laissent sur celles des autres, ils me disent « Non ».

La critique photo est un échange. Si vous postez une photo sans jamais participer au débat, c’est courant, vous découragez les autres. Pourquoi viendraient-ils commenter vos photos si vous ne renvoyez jamais la balle ?

Là, normalement, vous devriez me dire « oui mais moi je débute, je ne sais pas quoi dire … ». Vous débutez en photo, peut-être, mais vous ne débutez pas dans la vie. Vous avez des yeux, un regard, une culture, un parcours, vous êtes capable de donner un avis. Vous pouvez exprimer ce que vous ressentez en voyant une photo, il n’est pas nécessaire d’être pro pour ça.

La critique photo ne fera pas de vous un meilleur photographe si …

… vous ne respectez aucun des principes ci-dessus. Inutile de cherchez des excuses, ça ne fonctionnera pas.

Dans le meilleur des cas vous serez déçu, dans le pire vous vous découragerez. C’est dommage non ?

La critique photo fera de vous un meilleur photographe si …

… vous prenez le temps d’intégrer ces principes, si vous les acceptez.

Il n’est pas facile d’exposer ainsi son travail, de montrer ses limites, nous avons tous du mal. Mais si vous ne le faites pas vous ne pourrez jamais progresser.

Si vous le faites auprès d’un cercle d’amis qui s’autocongratulent, vous ne progresserez jamais non plus.

Et pourtant …

Montrer vos photos devrait être un plaisir, vous devriez être heureux de proposer votre regard aux autres. Vous devriez être heureux de demander des avis, d’en donner, de partager. Si la photographie est une passion pour vous, pourquoi ne pas la partager ?

Découvrez l’espace Critique photo Nikon Passion

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


6 Commentaires sur "La critique photo peut-elle faire de vous un meilleur photographe ?"

  1. John1970 (inscrit Nikon Passion) | 18 avril 2021 à 18 h 34 min | Répondre

    L’un des problèmes avec la critique photo c’est aussi que, sauf clubs de potes, on ne connait que rarement le niveau photo de celui qui la fait (Comme disent les jeunes : « D’où tu parles toi ? »). Une critique, quelle qu’elle soit, est souvent bien mieux acceptée & prise en compte par celui qui la reçoit si il sait que celui qui la donne a un niveau bien supérieur au sien. A cette fin, afin de mieux savoir qui parle, il serait peut-être bon que, dans les groupes / sites où il y a une rubrique critique, chaque « critiqueur » ait une note qui résulte de l’évaluation faite par les autres membres de ses photos postées. Certes ce ne serait pas infaillible (On ne connait pas le niveau de ceux qui ont noté les photos du critiqueur.) mais ça donnerait déjà un indice.

    L’autre problème (évoqué dans l’article) c’est que dans les groupes / sites de critiques il y a trop de photos. Avec nos vies actuelles on ne peut pas accorder à chacune le temps qu’elle mériterait. La solution serait peut-être un système automatique qui n’affiche chaque jour que une ou quelques photos dans chaque catégorie (paysages, portraits, etc…). Cela sur le principe du « 1er posté 1er affiché », les photos suivantes attendant leur affichage pour un autre jour.

  2. la première chose à comprendre ,c’est que les photographes expérimentés, voir de talent ,ne passent pas leur temps à donner un avis sur le travail des amateurs….il ne reste plus sur les forum que des clinches qui se font mousser en étalant une « science » qu’ils ne possèdent pas ! 🙂
    https://www.flickr.com/photos/patrice_hick/

  3. Parler « Vrai » est une qualité , et dans cet article , vous le faites très bien : beaucoup apprécieront ce langage direct ; tant pis pour les autres ….La plupart de ces derniers n’ont sans doute pas la modestie nécessaire, et utile !

  4. Bonjour Jean-Christophe,
    J’ajouterais que regarder les photos des autres permet aussi de progresser dans sa propre pratique, pour peu que l’on se demande ce que l’on aime et ce que l’on aime moins dans un cliché. A cette fin une grille de lecture personnelle peut aider: sujet, lumière, cadrage, exposition, couleurs…
    Merci pour vos articles, toujours intéressants !

  5. J’ai vécu la critique du responsable du Club Photo « Déclic91 » en lui présentant des photos que je croyais bonnes ; en fait, elles avaient un bruit numérique si fort qu’elles n’étaient pas valables ; ensuite, dans ce club, ce sont les critiques COMMUNES faites ENSEMBLE qui m’ont le plus apporté pour améliorer mes clichés. Je ne suis plus dans ce Club mais je tiens compte de tout ce que j’y ai appris ; mon fils, « critique né » me dit ce qu’il pense de ce que j’ai capté et j’en tiens compte.

  6. Cautrès Olivier | 7 mars 2021 à 9 h 28 min | Répondre

    Tout à fait d’accord avec cet article, leçon de photo et de vie. L’activité photo souffre des mots de l’époque. Jamais donner son point de vue n’aura été aussi facile à vivre photographier et diffuser ses photos aussi commode. La question est de savoir qui fait quoi, qui dit quoi et à quel titre. Mais aussi la formation du public, le former à reconnaître le métier des professionnels, radicalement différent de la pratique amateur. Les graphistes professionnels ont été confrontés de longue date à la diffusion de logiciels même élémentaires laissant croire que cet art était à portée de tout le monde. Ajoutez à cela le sans-gêne des sites qui parfois ignorent le droit d’auteur et l’absence de disciplines artistiques dans l’enseignement général générant l’ouverture d’esprit minimale et le tour est joué. Les professionnels ne sont pas à la fête, les amateurs ne savent que dire alors qu’ils ont la parole, tandis que les fabricants imaginent des appareils de folie. Ça va de tous les côtés et on se demande à quoi finalement cela sert. À titre d’expérience, tapez sur Google ‘école de photographie’… Le résultat est hallucinant… Tout cela ne justifie en rien le découragement à la pratique et à l’échange, à condition de le voir comme une auberge espagnole : on y mange ce que l’on y apporte. Encore merci à Jean Christophe pour Nikon passion