DxO PureRAW 2 : meilleure intégration, meilleures performances et support Fujifilm X-Trans

DxO, l’éditeur français de logiciels photo, annonce la seconde version de son logiciel de débruitage et correction des défauts des fichiers RAW, DxO PureRAW 2.

Outre une vitesse de traitement plus rapide, cette version propose une intégration au système d’exploitation Windows et MacOS ainsi qu’au logiciel Lightroom Classic. 40 nouveaux boîtiers sont désormais supportés dont le Nikon Z 9 et les hybrides Fujifilm X-Trans.

DxO PureRAW 2 : une meilleure intégration, de meilleures performances et de nouveaux boîtiers Fujifilm à capteur X-Trans supportés

Procurez-vous ce logiciel chez l’éditeur français DxO

DxO PureRAW 2 : une meilleure intégration, de meilleures performances, support Fujifilm X-Trans

DxO excelle dans le traitement des fichiers, le débruitage et la correction des défauts en particulier. Le module DeepPRIME intégré au logiciel photo expert DxO PhotoLab met en œuvre un système basé sur l’intelligence artificielle et un réseau neuronal pour réduire le bruit numérique.

De plus DxO DeepPRIME s’appuie sur l’immense base de données de tests DxO qui a analysé depuis plus de 15 ans la plupart des couples boîtier/objectif pour en déduire leurs caractéristiques et proposer les meilleures corrections de défauts (distorsion, aberrations chromatiques, vignettage indésirable et manque de piqué) possibles.

Seulement ce module, disponible initialement dans DxO PhotoLab uniquement, supposait d’acheter ce logiciel. DxO a entendu les retours de ses clients désireux de disposer d’une solution plus simple et accessible, c’est ainsi qu’est né DxO PureRAW en avril 2021.

La première version de ce logiciel a connu un succès que même l’éditeur n’attendait pas. Il faut dire que le résultat obtenu sur les fichiers RAW que j’ai pu testés sont étonnants, et je ne suis pas le seul à le dire.

DxO PureRAW permet de redonner leur intérêt à des fichiers issus d’anciens appareils photo, la génération des D70, D80, D90, D200, D300 ou même D3 et D700 en particulier chez Nikon, de même qu’il traite à merveille les fichiers de tous les modèles actuels.

PureRAW avant

Nikon D70 + AF NIKKOR 50 mm f/1.8 – 800 ISO – avant traitement

PureRAW après

Nikon D70 + AF NIKKOR 50 mm f/1.8 – 800 ISO – après traitement

La seule ombre au tableau restait la mise en œuvre du logiciel qui supposait d’ouvrir le fichier concerné dans DxO PureRAW avant de l’envoyer à votre logiciel favori. DxO a donc à nouveau entendu ses clients et propose une version 2 mieux intégrée :

  • au système d’exploitation MacOS ou Windows 10/11 via le Finder ou l’explorateur de fichiers
  • au logiciel Lightroom Classic via appel de DxO PureRAW 2 sous forme de module externe

Vous n’avez donc plus besoin de lancer le logiciel de façon indépendante, vous pouvez appeler son exécution par un simple clic droit de souris, comme depuis Lightroom Classic. Des fichiers DNG linéaires traités sont alors générés puis réimportés automatiquement, sans avoir à quitter Lightroom Classic.

Intégration DxO PureRAW 2 à Lightroom Classic

Intégration DxO PureRAW 2 à Lightroom Classic

Rappelons que DxO PureRAW 2 est utilisé de préférence en prétraitement, mieux vaut en effet corriger bruit et défauts avant de post-traiter vos fichiers. Toutefois le traitement DxO peut être réalisé à tout moment depuis Lightroom Classic.

Exemple de traitement avant-après avec DxO PureRAW 2

photo d’origine (C) Fabien Dubin

Exemple de traitement avant-après avec DxO PureRAW 2

zoom sur le phare avant traitement DxO PureRAW 2

Exemple de traitement avant-après avec DxO PureRAW 2

zoom sur le phare après traitement DxO PureRAW 2

Proposé dans DxO Photolab, le support des boîtiers Fujifilm à capteur X-Trans est désormais pleinement opérationnel dans PureRAW 2 aussi. 

Intégration de DxO PureRAW 2 dans le finder MacOS ou l'explorateur Windows

Intégration dans le finder MacOS ou l’explorateur Windows

DxO PureRAW 2 a été optimisé pour être plus rapide, jusqu’à 4 fois sur les Mac Apple Silicon et 1,5 fois sur les ordinateurs Windows récents. Cette version prend en charge les écrans HiDPI, de nouvelles combinaisons boîtiers/objectifs ainsi que 40 nouveaux boîtiers  dont le Nikon Z 9.

Prix et disponibilité

Le logiciel (Windows et macOS) est disponible dès maintenant en téléchargement sur le site de DxO au tarif de :

  • DxO PureRAW 2 nouvelle licence : 129 euros
  • Mise à niveau vers DxO PureRAW 2 : 79 euros

Source : DxO

Procurez-vous ce logiciel chez l’éditeur français DxO

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


7 Commentaires sur "DxO PureRAW 2 : meilleure intégration, meilleures performances et support Fujifilm X-Trans"

  1. Pour information, contrairement à ce qu’annonce DxO, pas besoin de Catalina au minimum : PureRaw 2 est parfaitement opérationnel avec Mojave.
    😊

  2. Je l’ai pris et sur mon Mac mini, aussi lent que la v1. Cela dit, ça reste un bon produit.

  3. Christian FONTAINE | 26 mars 2022 à 18 h 22 min | Répondre

    bonjour,
    savez vous quand une version pour capture One ?
    Cdlt

  4. Bonjour,
    Merci pour vos différents articles.
    Suite à un de vos articles, je viens d’acheter PureRaw2.
    Mais dans Lightroom Classic 11.2, j’avais déjà effectué des retouches (règles de base, masquage, courbe de tonalités, correction de l’objectif,..) et rempli des métadonnées (note, libellé, titre, mots-clés, GPS, etc…
    Après avoir effectué le traitement dans PureRaw2, le fichier DNG revient sans toutes les modifications déjà effectuées et sans les métadonnées remplies…J’ai l’impression que le logiciel part du fichier RAW d’origine sans aucune modification qui sort de l’appareil photo.
    J’avais lu dans le guide utilisateur : « Toutes les métadonnées des images originales sont transférées dans les images optimisées : note en étoiles, mots-clés, champs IPTC, données EXIF, etc. Si vous optimisez des images déjà traitées dans Lightroom Classic, les corrections des originaux seront automatiquement appliquées aux images optimisées. Cela concerne tous les outils du module Développement, y compris les outils Masquage (retouche locale), les recadrages, les
    conversions noir et blanc et l’application de profils d’entrée ou de paramètres prédéfinis de développement. ». Ce qui est contradictoire avec mon résultat obtenu. Qu’en pensez-vous ?
    Faut-il décocher les données du module ‘Correction de l’objectif’ ?
    Faut-il remettre aux données initiales les données (netteté et bruit) du module ‘Détail’ ?
    Si il y a de la netteté dans les différents masquages, faut-il la remettre à zéro ?
    Merci d’avance

    • Comme déjà précisé, DxO PureRAW 2 renvoie bien les fichiers avec les métadonnées et les traitements préalables LR dans Lightroom Classic. Si ce n’est pas le cas chez vous, il faut contacter le support DxO qui pourra vous aider à trouver le problème.