Pourquoi changer de matériel photo souvent est une erreur et pourquoi ne pas le faire est une erreur aussi

Vous passez trop de temps à chercher les nouveautés et le matériel photo qui pourraient vous manquer, vous voulez changer de matériel photo sans réfléchir à la bonne utilisation du matériel déjà en votre possession. Vous ne cherchez pas à en tirer tous les avantages.

Ce constat, vous êtes nombreux à le faire, à m’en parler et un lecteur l’a très bien décrit, j’ai repris ses mots. Aussi je vous partage la réponse que j’aimerais faire et vous invite à participer au débat via les commentaires.

Pourquoi changer de matériel photo souvent est une erreur et pourquoi ne pas le faire est une erreur aussi

Deux comportements courants en photo, lequel est le vôtre ?

Vous passez chaque trimestre chez votre revendeur et vous changez de matériel photo :  un nouvel accessoire, un nouvel objectif ou un nouvel appareil photo.

Vous le faites parce que vous trouvez que vos photos ne sont pas assez bonnes.

Que vraiment, ce nouveau matériel que vous avez enfin dans les mains va vous donner de meilleurs résultats.

 

Ou bien …

 

Peut-être, à l’inverse, que vous sortez chaque jour faire une photo. Une seule.

Une photo pensée, choisie, préparée. Ou faite sur le vif.

Elle n’est pas parfaite. Mais elle est faite.

 

Selon vous, lequel de ces deux comportements va faire de vous un meilleur photographe ?

La réponse la plus courante est : le second, bien sûr ! « Ce n’est pas le matériel qui fait la photo, c’est le photographe ! »

Et si ce n’était pas aussi vrai ?

L’erreur courante du photographe débutant

Vous débutez en photographie, vous n’êtes pas équipé, et vous cherchez « le meilleur appareil photo du moment pour faire les meilleures photos. »

Vous avez passé des heures en ligne pour savoir ce qui existe, vous avez consulté les guides d’achats photo et fait une première sélection.

Vous validez cette sélection en posant quelques questions sur un forum, ou pire, sur Facebook.

Quelques jours plus tard vous savez encore moins où vous en êtes.

C’est normal, chacun a un avis et tous sont différents.

Découragé, vous vous rabattez sur votre choix initial, parce que la première impression compte toujours et qu’il est difficile d’en changer

Au final vous vous procurez ce matériel.

 

Quelques mois plus tard vous êtes déçu.

Vos photos ne sont pas aussi bonnes que vous le pensiez.

Vous êtes persuadé d’avoir fait le mauvais choix.

 

C’est faux.

Vous n’avez pas fait le mauvais choix.

Vous avez fait un choix trop ambitieux.

Vouloir « tout faire » pour avoir « le meilleur résultat tout le temps ».

 

Or dans les faits, chacune des situations que vous avez vécues supposait un matériel bien particulier. Et vous, vous aviez un matériel générique.

Plutôt que de définir votre besoin, vous avez ratissé large.

L’erreur la plus courante du photographe débutant est de chercher le « matériel photo qui peut tout faire » sans avoir défini son besoin.

L’erreur la plus courante du photographe amateur

Vous faites de la photo depuis quelques années.

Vous maîtrisez les principes de base, vous vous faites plaisir, vous avez peut-être même envie d’aller plus loin, de devenir expert pourquoi pas ?

Mais pour cela il vous faut un matériel adapté.

« On ne peut pas être expert ou pro avec un matériel de débutant !! ».

 

Alors vous faites comme vous aviez fait lors de vos débuts, vous vous plongez à nouveaux dans les guides d’achats et tests photo, et vous cherchez le matériel qui va faire de vous un expert.

Vous regardez les boîtiers « pros », les objectifs « à grande ouverture », les capteurs « plein format », …

Ce sont des matériels pros, si des pros les utilisent c’est pour une raison précise non ?

 

Oui, justement. Mais vous, quelle est la raison précise qui vous fait changer de matériel ?

Vous êtes vous posé la question de ce qui vous limite ?

De ce qui fait que « vous ne pouvez pas faire des photos extraordinaires » ?

 

Plutôt que de définir le domaine photographique pour lequel vous voulez développer votre expertise, vous pensez « matériel pro ».

L’erreur la plus courante du photographe amateur est de vouloir changer de matériel photo pour un plus performant sans définir au préalable ses envies.

Pourquoi ne pas changer de matériel photo

Toute activité créative a ses contraintes. C’est la base même de la créativité que de « faire avec les contraintes ».

Si vous pouviez, chaque fois que vous faites une photo, n’avoir aucune contrainte, ce serait trop facile.

Le bon sujet, la bonne lumière, le bon contexte, le bon boîtier, le bon objectif, le bon accessoire, le bon réglage …

Ce serait tellement simple que cela en deviendrait lassant.

Il suffirait d’appuyer sur le déclencheur pour faire à tous les coups une bonne photo.

Quelle tristesse.

 

Faire avec les contraintes, c’est au contraire composer avec des limites.

Ce sont les limites qui vous forcent à adopter un autre regard, à faire d’autres choix créatifs, à changer de vision, de place, de moment, de réglage …

 

Si vous faites des photos sans jamais vous poser de question, parce que tout vous semble en place au bon moment, sans aucun effort personnel, alors vous vous trompez.

Ce n’est jamais le cas.

Tout est en place au bon moment si et seulement si vous faites des choix.

 

Une des principales contraintes avec laquelle vous allez devoir composer, c’est votre matériel photo.

Parce que sauf à le louer, vous ne pouvez pas toujours avoir « ce qu’il faut quand il le faut ».

 

Cette contrainte est aussi ce qui va faire de vous un meilleur photographe.

 

Les limites que vous impose votre matériel vous forcent à réfléchir. A trouver différentes options. A trouver des solutions. A changer de vision.

Ce n’est qu’en connaissant par cœur comment votre matériel photo réagit face à une situation donnée que vous saurez trouver ces solutions.

En connaissant ses limites, comme ses points forts.

 

En changeant de matériel trop souvent, vous ne prenez pas le temps de faire connaissance avec votre boîtier, vos objectifs.

Vous ne connaissez pas leurs limites. leurs points forts.

Vous passez à côté du problème.

Pourquoi changer de matériel photo

Mais alors, il ne faudrait donc jamais renouveler son matériel photo ? Ce serait donc stupide à ce point ? Pourquoi publier tous ces tests alors ?

Si.

Il faut changer de matériel photo.

 

Il faut en changer chaque fois que le matériel vous limite dans votre pratique.

Si vous faites de la photo lorsqu’il y a peu de lumière, que votre capteur n’est pas sensible, que vos objectifs n’ouvrent pas en grand, vous aurez du mal à obtenir de meilleurs résultats.

Si vous faites de la photo en studio et que votre objectif à portrait est un zoom de kit, vous n’aurez pas les meilleurs résultats.

Si vous faites du safari photo et que vous utilisez ce 18-55 mm de base vendu en kit, vous n’aurez pas les meilleurs résultats.

 

Le matériel peut vous limiter. Et dans ce cas, il faut savoir en changer.

Mais il faut le faire à bon escient. En toute connaissance de cause.

 

Plutôt que de chercher « quel est le meilleur objectif », cherchez à comprendre ce qui fait qu’on objectif est plus ou moins performant.

Plutôt que de chercher « quel est le meilleur appareil photo », cherchez à comprendre ce qui fait qu’un appareil photo est plus ou moins performant.

Plutôt que de chercher à savoir « quelles sont les données EXIF pour cette photo », cherchez à comprendre quelle approche a adopté son auteur.

 

Et ensuite, ensuite seulement, mettez en perspective vos envies, vos besoins, votre budget et la liste du matériel correspondant.

Il faut savoir raison (à peu près) garder

Sauf à souffrir du syndrome d’acquisition de matériel (GAS – Gear Acquisition Syndrom), et à vouloir vous faire plaisir avec le dernier jouet technologique à la mode, vous devez faire des choix matériels conformes à vos attentes.

Débuter avec un matériel trop expert ne vous aide pas. Vous passez plus de temps à comprendre comment il fonctionne qu’à faire des photos.

Évoluer avec un matériel trop limitant ne vous aide pas non plus, vous ne pouvez pas franchir les étapes qu’il vous faut franchir.

Il est nécessaire d’adapter votre matériel à votre pratique, de changer de matériel photo selon votre expérience et vos envies.

Vous pouvez aussi, bien sûr, vous faire plaisir. Acheter cet objectif dont tout le monde parle parce qu’il le mérite. Pour tester, expérimenter, élargir le champ des possibles.

Compléter votre équipement photo est une façon de progresser. Si, et seulement si, vous adaptez votre pratique pour profiter de ce nouveau matériel.

Tout est donc question de choix, de raison et d’envie.

D’ailleurs, vous qui m’avez lu jusqu’ici, quelle est votre envie en ce moment en photo ?

Télécharger cet article en PDF

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*



3 Commentaires sur "Pourquoi changer de matériel photo souvent est une erreur et pourquoi ne pas le faire est une erreur aussi"

  1. Merci JC pour cet article que je partage totalement. Bravo! Maintenant la photo doit rester un plaisir. Chacun peut s’y éclater avec le plus beau matériel, si ça lui fait plaisir, c’est très personnel. Ce que je trouve formidable c’est de progresser, d’avancer et que l’évolution de son matériel n’arrive qu’après pour assoir ces progrès. Mettre la charrue avant les bœufs est source de déception. La raquette de Federer ne me fera pas battre Nadal.

  2. Au quotidien, personnellement, ma façon de faire est de « ménager » les intérêts et les différentes envies : l’idée générale, pour moi, c’est surtout de faire évoluer, essayer de nouvelles choses (matérielles, techniques ou artistiques), plutôt que de tout changer radicalement.
    Et puis surtout, il faut se faire plaisir…

    Ceci-dit, pour le côté « artistique », rien n’empêche vraiment de tout changer (et de se mettre à la peinture par exemple 😀 ).

  3. Je pense qu’il faut compléter son matériel plutôt que de changer de boîtier tous deux ans comme le souhaiteraient les fabricants….Il y a 50 ans , en argentique , avec un boîtier basique genre Pentax Spotmatic ou Nikkormat , Minolta SRt101 ou Canon FTb , on faisait tout….