Quel objectif choisir après un zoom 18-55mm ?

De nombreux reflex de toutes marques sont vendus en kit avec un objectif zoom 18-55mm. Cet objectif a l’avantage d’être généralement de qualité très correcte et permet de débuter sans dépenser trop. Mais très rapidement vous éprouvez le besoin de ‘zoomer‘ plus, de faire des gros plans, de ‘voir plus loin‘ et vous cherchez un autre objectif.

Voici les choix qui s’offrent à vous pour compléter ou remplacer un 18-55mm.

Nouveau AF-S DX NIKKOR 18-55 mm f/3.5-5.6G VR

le zoom standard Nikon 18-55mm AF-S f/3.5-5.6 G VRII au format DX

Bons Plans Objectifs Nikon chez Miss Numerique

Bons Plans Objectifs Nikon chez Amazon

Pourquoi un zoom 18-55mm ?

Quand on découvre la photographie avec un reflex numérique, on ne sait pas nécessairement quel objectif choisir. Les constructeurs vous facilitent la décision en proposant des kits ‘boitier + objectif‘ comprenant un reflex et la plupart du temps un zoom 18-55mm.

Le zoom 18-55mm c’est la plage de distances focales (exprimée en mm) qui s’avère la plus polyvalente pour la photo ‘de tous les jours‘. Et comme ce type de zoom est relativement bon marché, il compose la plupart des kits reflex.

Test terrain du Nikon D3300

zoom 18-55mm en position 18mm grand-angle

La position 18mm avec un reflex APS-C (DX chez Nikon) correspond à un grand-angle (équivalent 27mm en 24×36). Cela vous permet de cadrer large pour les paysages ou les scènes de rues et les photos de groupes.

Test terrain du Nikon D3300

zoom 18-55mm en position 55mm télé-objectif

La position 55mm correspond à un petit téléobjectif (équivalent 82mm en 24×36). C’est l’idéal pour des portraits rapprochés ou pour faire des gros plans de scènes familiales.

Entre les deux vous pouvez faire varier la position du zoom (la focale) pour adapter le cadrage à vos envies.

Les limites du zoom 18-55mm et les solutions

En utilisant un zoom 18-55mm vous vous trouvez assez rapidement limité. C’est généralement la position maximale qui est la cause de cette limitation. Vous ne pouvez pas ‘zoomer‘ suffisamment, faire des gros plans ‘de loin‘. Vous devez donc utiliser un autre objectif.

Il y a de nombreuses possibilités pour compléter un zoom 18-55mm. Voici les principales couramment choisies par les photographes experts qui comme vous ont débuté avec un 18-55mm ou équivalent.

1. Choisir un zoom complémentaire

La première solution consiste à investir dans un zoom complémentaire comme le 55-300mm. Ce modèle est d’ailleurs souvent proposé dans les doubles kits reflex 18-55 + 55-300.

Nikon AF-S DX Nikkor 55-300mm f/4.5-5.6G ED VR

le zoom Nikon 55-300mm AF-S f/4.5-5.6 G ED VR au format DX

Avantages

Ce zoom a l’avantage d’être parfaitement complémentaire avec le 18-55 puisqu’il démarre à 55mm pour aller jusqu’à 300. A 300mm vous disposez d’un vrai téléobjectif pour faire des photos en gros plan, rapprocher les sujets les plus éloignés et cadrer très serré. De plus ce zoom reste accessible, ce qui en fait un choix judicieux si votre budget est limité.

Inconvénients

A l’inverse l’inconvénient d’utiliser un couple 18-55 + 55-300 est qu’il va vous falloir changer régulièrement d’objectif pour couvrir toute la plage de focales. Outre le fait qu’il faut caser les deux optiques dans votre sac photo, il faut aussi réaliser que la focale pivot de 55mm est généralement celle qui pose problème car elle est souvent la plus utilisée. Et elle se retrouve être la focale maximale dans un cas et la focale minimale dans l’autre.

Quel objectif choisir pour tourner autour de cette focale si vous ne savez pas trop ce que vous allez photographier ? Éternel dilemme.

Ne négligez pas non plus le fait que changer d’objectif risque de laisser entrer des poussières dans le boitier, ce qui peut donner des tâches noires sur vos photos.

2. Choisir un méga-zoom

Nikon AF-S DX Nikkor 18-300mm f/3.5-5.6G ED VR, zoom DX - 980 euros

zoom Nikon AF-S 18-300mm f/3.5-5.6 G ED DX

La seconde solution qui s’offre à vous consiste à remplacer votre zoom 18-55mm par un autre zoom de plus grande amplitude focale. Les constructeurs proposent ainsi des méga-zooms parmi lesquels:

Avantages

Ces méga-zooms sont plus onéreux que le 55-300 mais ils présentent de nombreux avantages.

Ils vous évitent de devoir changer trop souvent d’objectif puisqu’ils remplacent à eux seuls le couple précédent. C’est particulièrement utile quand vous voulez voyager léger sans prendre le risque de manipuler des objectifs plusieurs fois par jour.

Les méga-zooms vous permettent également d’être plus réactif puisqu’il suffit de tourner la bague de zoom pour passer d’un super grand-angle (focale 16 ou 18mm) à un super téléobjectif (focale 200 ou 300mm).

Le tarif est plus élevé que celui des zooms de base mais à l’usage vous vous y retrouvez largement.

Inconvénients

A l’inverse les méga-zooms restent des modèles aux performances parfois limitées. L’ouverture maximale reste bloquée à f/5.6 ou plus, le flou d’arrière-plan est plus complexe à gérer et la distorsion sur les bords de l’image est souvent importante aux focales extrêmes (effet de barillet ou effet de coussin, vignettage, abberrations chromatiques).

Ces zooms sont également plus imposants et plus lourds que les modèles à amplitude focale réduite. Vous serez moins discret et plus visible. Le méga-zoom reste toutefois la solution à considérer si vous voulez faire simple et efficace.

3. Choisir un zoom d’amplitude moyenne

AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR

zoom Nikon AF-S 24-120mm f/4 G ED VR compatible DX/FX

Une autre bonne solution consiste à choisir un zoom de moyenne amplitude que l’on trouve chez les différents constructeurs. Vous avez le choix parmi les :

Par rapport au méga-zoom la limitation en position téléobjectif est réelle. Mais elle est largement compensée par une qualité souvent supérieure sur l’ensemble de la plage focale et une compacité plus importante de l’objectif. Ces modèles sont d’ailleurs parfois classés dans les gammes Expert des constructeurs et présentent de belles performances. C’est le cas des 24-85mm f/2.8-4 et 24-120mm f/4 chez Nikon par exemple.

Ces zooms restent très polyvalents et sont plus compacts et légers que les méga-zooms. Ils vous assurent plus de discrétion sur le terrain, vous évitent de changer d’objectif, leur budget reste raisonnable. Certains sont compatibles avec les boîtiers plein format (par exemple le 24-120mm Nikon) et vous pourrez donc les réutiliser si vous franchissez le pas un jour.

Ces objectifs étant assez répandus chez les amateurs experts, ils se trouvent assez facilement en occasion à l’inverse des méga-zooms qui changent rarement de propriétaire. Parcourez les sites d’annonces et vous trouverez assez facilement quelques bonnes affaires.

Si la focale maximale peut vous sembler une vraie limitation, dites-vous que c’est peut-être aussi l’occasion de vous intéresser à la composition, au cadrage et que ce n’est pas toujours en ‘zoomant à fond » que vous allez faire de meilleures photos. Mieux vaut un bon cadrage à 120mm qu’une image confuse (et floue) à 300mm …

4. Choisir un objectif à focale fixe complémentaire

Et si vous profitiez de l’occasion pour passer aux focales fixes ? Ce choix paraît toujours curieux quand on débute car un objectif à focale fixe ‘ça limite les possibilités‘ et vous préférez la souplesse d’un zoom. Oui mais … avez-vous déjà pris le temps d’imaginer ce que vous pouvez faire avec une focale fixe ?

Nikon Nikkor AF-S 35mm f/1.8 G ED

 

objectif à focale fixe Nikon AF-S 35mm f/1.8 G ED au format DX

Avantages

L’avantage d’un objectif à focale fixe est qu’il possède une ouverture maximale bien plus importante que celle du zoom équivalent. Quand le zoom standard ouvre au mieux à f/3.5 la moindre focale fixe ouvre à f/1.8. C’est la garantie de pouvoir photographier en basse lumière en minimisant le flou de bougé (avec une vitesse d’obturation plus élevée) sans monter en ISO (donc en réduisant le bruit numérique).

C’est aussi la garantie d’être beaucoup plus discret, de pouvoir vous rapprocher de votre sujet pour des cadrages plus créatifs.

Les focales fixes sont généralement de bien meilleure qualité que les zooms pour un tarif très abordable. Le Nikon 35mm f/1.8 DX par exemple est un modèle aux performances reconnues et il coûte moins de 180 euros neuf (voir ce que vous pouvez en faire). Il y a également un grand choix d’objectifs à focale fixe d’occasion, le 50mm f/1.8 étant parmi les plus courants. Pour à peine 150 euros vous pouvez être en possession d’un objectif utilisé par les pros et qui vous donnera des images de bien meilleure qualité que celles faites à 50mm avec un méga-zoom.

Inconvénients

L’inconvénient des focales fixes c’est que la focale est … fixe. Il faut donc disposer de plusieurs objectifs pour couvrir vos besoins. Ce n’est pas si dramatique puisqu’en pratique vous pouvez vous en sortir avec deux objectifs : un 35mm pour les scènes de rue, de voyage, de groupe et un 50mm pour les portraits.

Si vous voulez aller plus loin, complétez ce choix avec un 85mm ou un 105mm et vous aurez tout ce qu’il vous faut. En grand-angle, choisissez un 20mm ou un 24mm.

Nikon 50mm f/1.4 AF et AF-S

objectifs à focale fixe Nikon 50mm f/1.4 AFD et f/1.4 AF-S G

Apprendre la photo avec une focale fixe

Choisir des focales fixes c’est aussi faire des choix créatifs différents. Plutôt que de vous contenter de tourner une bague de zoom et de shooter, vous allez apprendre à vous rapprocher, à tourner autour de votre sujet, à travailler vos compositions. Et vous allez progresser en photographie.

Vous pouvez par exemple décider de n’utiliser qu’une seule focale pour un voyage, et donner ainsi une vraie unité à votre reportage photo plutôt que de faire des images totalement disparates comme c’est le cas avec un zoom.

Que faire du 18-55mm que l’on n’utilise plus ?

En changeant d’objectif vous pouvez avoir un 18-55mm qui ne vous sert plus à rien. Vous avez plusieurs solutions pour régler ce problème.

Option 1

La première solution consiste à garder le 18-55mm pour compléter un méga-zoom et voyager léger quand vous en avez besoin. Ou avoir un objectif de secours si jamais le principal a un problème. Le 18-55mm reste assez polyvalent pour un voyage ou une fête de famille, inutile de transporter plus gros. C’est donc un bon complément.

Option 2

La seconde solution consiste à utiliser le 18-55mm en complément d’une focale fixe. Vous aurez ainsi une totale polyvalence entre le zoom passe-partout et les focales fixes plus expertes.

Option 3

Enfin la troisième solution consiste à revendre le 18-55mm pour récupérer quelques sous et financer l’achat d’une autre optique. Ne vous attendez pas à en tirer grand-chose car ces objectifs sont peu coûteux à l’achat donc ils ne se revendent pas très cher. Mais c’est toujours mieux que de les laisser dormir dans un placard …

Mais encore …

Différentes solutions s’offrent à vous et vous pouvez faire un choix raisonné. Mais ce n’est pas tout …

Il vous reste une dernière possibilité …

Si vous n’avez pas encore acheté votre matériel, vous pouvez tout simplement éviter de devoir choisir en achetant un reflex sans le zoom 18-55mm. Vous pouvez en effet trouver le même boitier en version ‘boitier nu‘ et le compléter avec l’objectif de votre choix. Ou demander à votre revendeur de vous composer un kit comprenant le boitier et l’objectif choisi sans qu’il ne s’agisse du 18-55mm. La plupart des revendeurs proposent ces formules et les grandes enseignes proposent des kits 18-105 ou 18-140 par exemple. Vous n’aurez ainsi pas à vous poser la question de savoir quoi faire du 18-55mm et vous profiterez immédiatement des possibilités offertes par votre nouvel ensemble.

En conclusion

En matière de choix d’objectif il n’existe pas de règle car nous avons tous des besoins et des budgets différents. L’avantage du système reflex est qu’il permet de changer aisément d’objectif sans remettre en cause le choix du boitier. Les offres sont nombreuses, adaptées à tous les budgets. Et les modèles experts se trouvent souvent en occasion à des prix encore plus abordables. Il est donc aisé de faire un choix initial et de changer d’avis ultérieurement si vos besoins changent.

C’est aussi une des bonnes raisons de pratiquer la photo que de remettre régulièrement en question vos choix créatifs non ?

QUESTION : vous possédez déjà un zoom 18-55mm et vous souhaitez passer à autre chose. Quel est le besoin que vous éprouvez, qu’est-ce qui vous limite et qui motive cette décision ?

Bons Plans Objectifs Nikon chez Miss Numerique

Bons Plans Objectifs Nikon chez Amazon

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


22 Commentaires sur "Quel objectif choisir après un zoom 18-55mm ?"

  1. Bonjour Jean Christophe,

    Cela fait déjà plusieurs mois que je parcours votre site et me délecte de vos conseils et astuces.
    Si je vous écris aujourd’hui c’est pour vous demander votre avis sur le prochain objectif que je souhaiterais acquérir. J’ai en ma possession un Nikon D3100 avec trois objectifs – le 18-55, le 55-300 et un fixe 50mm f1.8. Je suis fascinée par le ciel, les nuages, les jeux de lumières, les mouvements d’eau (mer, cascade, lac) et les paysages. Je me trouve ainsi un peu limitée avec le 50mm (qui correspond sur mon boîtier DX a un 85mm). Mon choix pour ma future acquisition se porterait plutôt vers un objectif fixe grand angle mais mon cœur balance entre un 35mm, un 24mm voir même en dessous. J’ai peur que le 35mm ne soit pas assez « différent » du 55mm (dans les possibilités offertes) et hésite donc à descendre un peu plus. Cependant je me sens un peu perdue avec mes doutes et me tourne donc vers vous afin de m’éclairer sur le choix qui vous semblerait plus pertinent. Je ne suis pas opposée à un zoom mais j’avoue avoir une petite préférence pour la focale fixe (j’aime le challenge que cela implique). Voilà, je vous remercie par avance pour l’aide que vous pourrez m’apporter.
    Bonne journée !

  2. Merci ,ces commentaires m’ont apportés beaucoup. Je suis nouveau chez Nikon car
    j’étais Sony !

  3. Salut! Moi j’envisage payer un nikon d5600, j’aime faire des photos et vidéo de chevaux et en pleine course. Quel boitier et de zoom vous me conseillez comme débutant? Merci d’avance pour la réponse.

  4. bonjour,
    j’ai un d5500 NIKON avec comme objectifs un 18/55 et un 55/300
    je voudrais faire du portrait que me proposez-vous comme objectif NIKON
    merci de votre réponse.
    Stéphane

  5. Bonjour . J’envisage d’acheter un NIKON D3300, et je voudrais investir dans un méga-zoom que me conseillez vous comme objectif ?
    Cordialement .

  6. Bonjour, j’aimerais garder la même plage focale mais de meilleure qualité. Pour cela, j’hésite pour acheter le sigma 17-70…Qu’en pensez-vous ? Merci de votre réponse. ☺️

  7. Bonjour . J’envisage d’acheter un NIKON D3400 . Je prend beaucoup de photos de voitures en action en rallye . Sachant que je me trouve dans une moyenne de 30 à50 mètres du véhicule ? que me conseillez vous comme objectif ? Cordialement .

  8. Bonjour Jean Christophe .Je fais de la photo comme Monsieur tous le monde depuis quelques années , et la j’ai voulu essayer la macro . c’est magnifique avec des rallonges de tubes , mais maintenant je voudrais le faire avec un vrai objectif . on me conseille le
    Sigma 105mm 2.8 MACRO 1:1 DG HSM OS , avec un Nikon D 3200 quand pesez vous?
    par avance merci .
    david

  9. Perso je vais garder le 18-55mm pour le dédier à la macro en y rajoutant ma bonnette Raynox 🙂

  10. Bonjour, je suis débute et je recherche un objectif grand angles pour mon nikon d5200, que me conseeilez vous ?

  11. Bonjour, je suis débutante et j’ai un nikon D3200 avec un 18-55 seulement. Je pars en voyage et j’aimerais acheter un objectif polyvalent aussi bien pour le paysage que pour les photos diverses (de rue etc). Et j’ai un petit budget. que me conseillez vous ? je lis beaucoup d’articles et je n’arrive pas vraiment à me décider, je suis un peu perdu…. j’ai vu sur cdiscount le tamron 18-200mm F/3.5-6.3 ou le tamron 70-300mm F4-5.6 à un prix très abordable mais je ne sais pas du tout ce que ca vaut pour l’utilisation que je vais en faire…
    Bonne journée et merci d’avance 🙂

  12. Bonjour,merci pour cet article,j ai moi même un 18-55 et un 55-300(que j ai acheté ensuite) avec mon boîtier D5200 et je souhaitais acheter un 35mm pour avoir une plus grande ouverture ,en lisant votre article je me dis que le 50mm à l’air aussi très bien,lequel me conseillez vous en sachant que je souhaites faire de la photo de rue mais aussi faire des photos avec un joli bokeh ,je débute et je ne voudrais pas me tromper dans cet achat ,est il possible de faire quand même un joli portrait de mon fils par exemple avec un 35mm ou faut il quand même mieux le faire avec un 50mm? Je suis dans le flou c’est le cas de le dire 😉 ,merci à vous d’éclairer ma lanterne
    Bonne journée

    • Bonjour, difficile de choisir. J’ai pour ma part opté en premier pour le 35 sur un DX. Le 50 ne vas pas tarder.
      Pour choisir, tu peux caler ton 18-55 sur 35 (ou 50). Ne plus toucher la focale et voir. Faire des photos en tournant autour de ton fils par exemple. Voir ce que cela te permet. Évidemment tu n’auras pas la qualité et l’ouverture de ton fixe mais une idée des possibilités, des avantages et inconvénients.
      Avec un fixe on bouge pour avoir un bon cadrage… Là où avec un zoom on pose « ses pieds dans des seaux de ciments a prise instantanée  » et l’on joue du zoom pour tenter un bon cadrage. Tu te verras oser des cadrages vraiment différents.
      Mais entre les deux c’est une affaire de goût. Pour les portraits le 50 serait plus approprié mais le 35 me convient deja bien. Pour la rue le 35 cadre déjà trop serré alors le 50 c’est hors de question… beaucoup aiment cadrer la rue au 35 mais pour le « plein format » donc un 20-25 mm serait plus approprié pour eux.

      Bref. Pour moi, en DX le 35 me semble être le meilleur choix pour commencer… Puis envisager le 50 plus tard… voire même le 85 si tu veux un petit télé pour ton DX.

      Pour le bokeh cela dépendra en grande partie de ton ouverture de travail.

      • merci pour votre réponse,je vais rester sur ma première idée donc et me prendre un 35mm ,l’investissement n’est pas exorbitant et apparemment les possibilités sont multiples 🙂 merci a vous

  13. Bonjour,
    J’ai beaucoup hésité avant de faire des voyages dans le sud-est asiatique. J’ai un 3100 et j’ai délaissé le 18-105 pour un 24-120 (fx). Franchement, quelle différence : netteté et piqué. Je suis enchanté par ce choix, cher évidement, mais quelle qualité!

  14. mon choix a été le 24/85 zoom 2/8 superbe Photo.

  15. J’aurais imaginé qu’on puisse argumenter un peu plus le 18-105.
    Certes, une optique sans prétention, peu cher, pas lourde ni encombrante et pourtant passe-partout et d’une qualité plus qu’acceptable pour les débutants…. à qui, j’imagine, cet article est principalement dédié.
    Bien cordialement,
    Jacques

  16. Jean Baptiste Lago | 17 mai 2015 à 20 h 43 min | Répondre

    Bonjour

    J´aime bien le 18-55 mm et on peut faire de très belles photos quand l´ambiance est bien éclairée, mais il présent une mauvaise perfomance quand il s´agit de photographier dans des ambiances « sombres », avec de faibles lumières.

    Même dans des ambiances raisonnablement éclairées, les visages photographiés présentent de certaines surfaces un peu sombres, légèrement grises, *quand on utilise son zoom*. Dans ces cas là, il faut utiliser le flash.

    Eh bien: j´ai acheté une optique Nikkor AF-S 50 mm f 1:1,8 G, avec laquelle les résultats ont été excellents, pour prendre des photos de bandes de rock se présentant dans des ambiences mal-éclairées, aussi bien qu´éssais ou présentations théatrales.

    L´optique f 1:1,8 (et aussi f:1.4) me permet aussi d´utiliser une certaine vitesse d´obturation (entre 400 et 1000, mais 400 c´est déjà suffisant pour *mes* besoins), ayant comme résultat une grande netetté, même quand les personnes se bousculent très rapidement, voire frénétiquement (cas des bandes musicales).

    Même chose avec l´optique Nikkor AF 50mm f 1:1,4 D, mais attention: son AF ne fonctionne pas avec les modèles numériques.

    OBS:

    a) Le 18-55mm me rend de très bons résultats pour tourner des vidéos, avec l´avantage d´avoir une ampleur de vue impossible d´être obtenue si on tourne une vidéo avec le f:1,8 ou f:1,4.

    b) Optique Nikkor AF S 55-300mm, DX/VR

    Des photos magnifiques quand le temps est ensoleillé, mais avec de certaines surfaces « grises » si le temps est nuageux.

    c) Zoom Soligor ancien (1969), 90-230mm – avec adaptateur, dans ma Nikon numérique D3200: photos magnifiques.

    d) On peut aussi, avec un adaptateur, utiliser dans des boites Nikon numériques, de vieilles optiques d´autres marques, mais cela impose une limitation: « l ´infini » ne marche pas, et on ne peut photographier que de près, environ 2,5 mètres et c´est fini – au moins avec l ´optique Cosinon (Cosina) f: 1,4 des années 1970, que j´ai utilisé. Par contre, j ´ai photographié normalement avec une optique Nikon F 1959, dans ma boîte Nikon numérique D3200.

    Merci