Comment choisir un objectif à focale fixe ? Méthode et astuces

Avec l’arrivée sur le marché ces dernières années de zooms polyvalents et performants, vous avez peut-être délaissé les objectifs à focale fixe. Pourtant ils présentent des avantages indéniables en matière de qualité d’image, de luminosité ou de taille. Encore faut-il savoir lequel acheter, voici quelques conseils pour faire le bon choix.

Comment choisir un objectif à focale fixe ? Méthode et astuces

Les objectifs pour Nikon chez Miss Numerique

Pourquoi choisir un objectif à focale fixe ?

Investir dans un objectif à focale fixe, c’est profiter des avantages qu’il propose, comme :

  • une ouverture maximale supérieure – f/1.8 par exemple
  • une plus grande qualité d’image face aux zooms de kit
  • plus de discrétion grâce à une plus grande compacité
  • un poids réduit
  • un tarif attractif en occasion

De plus un objectif à focale fixe vous force à « zoomer avec vos pieds » : bouger, chercher le bon cadre, la bonne composition, sans vous contenter de tourner la bague de zoom. C’est très formateur, et indispensable pour développer votre créativité et l’approche de vos sujets.

Objectif à focale fixe Tamron SP 35 mm f/1.4 Di USD

Nikon D850 et Tamron SP 35 mm f/1.4 Di USD

Parmi les focales fixes généralistes, le 35 mm (voir pourquoi investir dans un 35mm) et le 50 mm (voir pourquoi investir aussi dans un 50mm) sont les plus courantes (rapportées au format 24 x 36). Mais il est probable que vous ayez d’autres besoins non couverts par ces deux seules focales.

Voici quelques conseils pour trouver la focale qui vous convient et faire le bon choix.

Comment choisir un objectif à focale fixe : la focale

A la prise de vue

Choisissez votre zoom préféré si vous en avez plusieurs et fixez-vous une focale précise, par exemple 85 mm, 105 mm ou 24 mm. Forcez-vous à n’utiliser que cette valeur pendant plusieurs séances et bougez, changez vos habitudes de prise de vue en tournant autour de votre sujet.

Ne touchez pas à la bague de zoom ! Photographiez des sujets connus, des lieux déjà couverts de façon à voir si cet usage particulier vous convient.

Faites la même chose avec des focales différentes. Si vous avez bloqué votre zoom sur 85 mm, essayez le 105 mm. Si c’était 24 mm, essayez le 20 mm. Ayez toujours en tête que vous ne pourrez plus faire varier la focale pendant le test (et après l’achat de l’objectif à focale fixe équivalente à fortiori), il faut donc vraiment tester différentes valeurs, même proches.

Nikon Z 7 et NIKKOR Z 20 mm f/1.8 S, un objectif à focale fixe

Nikon Z 7 et NIKKOR Z 20 mm f/1.8 S

Après la prise de vue

Faites le point après plusieurs séances. Quelle est la focale que vous appréciez le plus ? Celle qui vous donne le sentiment de correspondre à vos envies, qui vous donne les résultats que vous attendez, qui ne vous limite pas trop dans vos compositions et cadrages ?

Dans le doute, faites une nouvelle séance avec les deux focales qui vous semblent en concurrence !

Astuce logicielle

Une autre façon de savoir quel objectif à focale fixe utiliser si vous n’aviez que des zooms jusqu’ici, c’est de regarder les photos que vous avez déjà prises, et de noter quelles sont les distances focales les plus utilisées.

Comment afficher la distance focale dans Lightroom

Affichage des distances focales dans Lightroom

Si vous avez pris la bonne habitude de classer vos photos avec un logiciel capable de les cataloguer, il est très simple d’avoir la réponse. Dans Lightroom par exemple, cliquez sur le dossier racine de votre catalogue, puis filtrez l’affichage en fonction de la focale. Le logiciel vous donne automatiquement le nombre de photos prises avec chaque valeur de focale, qu’il s’agisse de zooms ou pas.

Le moment du choix

Faites votre choix ! Vous devez avoir tous les éléments en main pour savoir quelles sont les deux ou trois focales qui vous correspondent le plus. Il vous suffit de vous mettre en quête de l’objectif correspondant en prenant soin de choisir un modèle compatible avec votre boîtier.

Chez Nikon, les reflex entrée de gamme des séries D3xxx et D5xxx imposent des objectifs Nikon AF-S avec motorisation intégrée (voir la liste sur le site Nikon).

Les reflex experts et pros peuvent utiliser des objectifs avec ou sans motorisation comme les Nikon AF et AF-D. C’est une bonne solution pour trouver le modèle qui vous convient à petit prix car le marché de l’occasion est bien fourni (voir des annonces objectifs sur le site).

Les hybrides Nikon supposent l’utilisation des objectifs à focale fixe de la gamme NIKKOR Z (voir la liste), ou ceux de la gamme NIKKOR AF-S et AF-P avec adaptation via la bague Nikon FTZ.

La focale fixe de vos rêves est arrivée ? Faites vous plaisir, laissez votre zoom de côté et à vous la découverte de nouvelles pratiques !

QUESTION : Vous avez fait le choix d’une focale fixe ? Comment avez-vous procédé ? Et dans le cas inverse, quels sont les doutes que vous avez pour franchir le pas ?

Les objectifs pour Nikon chez Miss Numerique

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos quel que soit votre niveau

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*



1 Commentaire sur "Comment choisir un objectif à focale fixe ? Méthode et astuces"

  1. Malgré les deux zooms dont je dispose (presque : l’un d’eux est en attente de pièces pour réparations, et c’est celui dont j’me servais l’plus*), j’ai également deux objectifs à focale fixe, dont un que j’ai ressorti du tiroir : un 2,8 de 24mm, qui est ma foi bien pratique, puisqu’il cadre, avec mon APS, en gros comme un 35… Et côté ouverture, j’y gagne quand même pas mal. L’autre est un fish-eye de 10 mm (en fait, 10,5, mais chipotons pas, d’autant plus que quand je dévoile les propriétés de l’image, l’ordinateur me dit bien 10mm), dont j’me sers assez peu, mais avec lequel j’ai quand même pris des images de l’arc de Triomphe emballé par Christo (et je pense en prendre d’autres).

    J’ai un jour loué un 4 de 300 (à l’époque, j’avais un « couteau suisse » qui n’allait que jusqu’à 200), pour prendre des photos au zoo de Lumigny (et essayer, tant bien que mal, de faire disparaître les grilles par la faible profondeur de champ). Mais bon, côté masse, il pesait bien son poids, et côté discrétion, c’était pas gagné. J’ai renouvelé l’expérience qu’une fois.

    *Eeeh ouais : un inconvénient du zoom, c’est sa relative fragilité, surtout si l’usage en est intensif pour une optique quasi-universelle comme un 18~300, vu l’nombre d’pièces mises en mouv’ment chaque fois qu’on change de focale.