Nikon Nikkor AF-S 35mm f/1.8 G : le f/1.8 accessible pour boîtiers Nikon FX – 569 euros

Nikon annonce le nouveau Nikon Nikkor AF-S 35mm f/1.8 G en version FX dédié aux boîtiers Plein Format de la marque. Ce 35mm vient prendre la relève du vieillissant 35mm f/2.0 AFD et complète donc la gamme des optiques f/1.8 Nikkor comprenant déjà le 28mm, le 50mm et le 85mm.

Nikon Nikkor AF-S 35mm f/1.8 : le 35mm f/1.8 pour boîtiers Nikon FX - 569 euros

Avant l’arrivée de ce nouveau 35mm f/1.8 FX G, seul le (très onéreux) Nikkor AF-S 35mm f/1.4 G était au niveau pour les utilisateurs d’un boîtier plein format. Nikon n’ayant pas encore pris le soin de renouveler son AFD 35mm f/2.0 datant du siècle dernier, les photographes désireux de disposer d’une optique grand-angle ‘à tout faire‘ devaient donc se tourner vers la concurrence s’ils ne voulaient (pouvaient) pas casser leur tirelire.

Le Nikkor 35mm f/1.8 DX voit donc son grand frère FX arriver. Ce 35mm f/1.8 FX G propose une formule optique à 11 éléments en 8 groupes. Il embarque une lentille en verre ED et une lentille asphérique. Pas de nanocrystal au programme par contre, il faudra vous tourner du côté du f/1.4 pour cela.

Le diaphragme dispose de 7 lamelles, la mise au point minimale est fixée à 0,25m.

Premier avis sur le Nikkor AF-S 35mm f/1.8 G

Nous avons pu prendre en main un exemplaire de ce 35mm pour constater que ce nouveau Nikkor est en tous points fidèle à ce que l’on connaît de la gamme AFS f/1.8 actuelle. Plutôt volumineux pour une petite focale fixe mais néanmoins léger, ce 35mm f/1.8 FX est bien fini (nous avons testé un exemplaire de présérie).

Une fois monté sur un boîtier FX le 35mm f/1.8 est plutôt agréable à l’usage. La motorisation AF-S est réactive, sans comparaison aucune avec la version AFD. Le poids réduit de l’optique est un atout même si nous aurions apprécié une compacité plus grande. Il y avait probablement quelques cms à gagner de ci de là pour en faire une optique très discrète en reportage de rue par exemple, un terrain de jeu idéal pour une telle focale fixe.

Proposé à un tarif bien plus démocratique que la version f/1.4 (vendu lui près de 1700 euros quand même …), ce 35mm f/1.8 devra néanmoins faire face à une concurrence bien établie et qui a placé la barre assez haut. Le Sigma 35mm f/1.4 proposé à environ 830 euros s’intercale ainsi logiquement entre le Nikkor 35mm f/1.4 très onéreux et pas plus performant et ce nouveau Nikkor 35mm f/1.8 plus léger mais ouvrant à f/1.8. Au moment du choix, prenez le temps de la réflexion sur vos usages bien précis !

Le Nikkor AF-S 35mm f/1.8 sera disponible dès Février 2014 au tarif public recommandé de 569 euros.

Source : Nikon

 

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


10 Commentaires sur "Nikon Nikkor AF-S 35mm f/1.8 G : le f/1.8 accessible pour boîtiers Nikon FX – 569 euros"

  1. Bonjour,

    Merci pour tous ces renseignements fort utiles pour un débutant que je suis.

  2. Bonjour,

    Du coup, avec un boîtier DX (D5300), si l’on veut une focale à 35mm,il faut opter pour la version antérieure, que vous recommandez dans votre test du D5300 par ailleurs ?!

    Cordialement,

    Laurent

    • Pour obtenir l’équivalent d’un 35mm en DX, il faut utiliser un 24mm comme le Nikkor 24mm f2.8 😉

      • Merci bien. J’ai débroussaillé un peu, j’ai compris les différences. Ca aurait été plus pratique de parler en degré d’angle de vue plutôt qu’utiliser une même unité de mesure exprimant une valeur différente, non ?!
        En vous souhaitant un Joyeux Noël 🙂

        • Les degrés d’angle, ça parle pas à grand monde quand on débute. Alors que 35×1.5 équivalent à 50mm, c’est plus compréhensible 🙂

        • Je rajouterai même que le nombre de millimètres (35mm, 24mm, 50mm), tout comme la taille du capteur 24x36mm (plein format) sont des standards. Il faut simplement savoir un chiffre : le coefficient multiplicateur, quand la taille du capteur n’est pas « plein format ». Donc, pour un nikon D5300, c’est 1,5. Faut simplement multiplier la distance focale de l’objectif FX par 1,5, pour obtenir « l’équivalent » en DX.

  3. J’utilise un boîtier avec un capteur Dx.
    Si je m’offre le 35mm Fx, j’obtiens alors la même focale et le même cadrage qu’un 50 mm fx sur un boîtier fx.
    C’est ça ?
    Cordialement.

    • C’est à peu près ça, si ce n’est que le 35mm reste un 35mm et n’est qu’un équivalent 50mm. Vous aurez le même résultat avec le 35mm DX cité ici puisque c’est aussi un 35mm 🙂

      • À ceci près que ce 35mm sera moins sensible aux aberrations chromatiques et autres déformations ou perte de piqué, puisque ce sera la zone centrale qui sera prise en compte par le capteur FX. Je garde toujours mon 50 mm F1.4 non-ai. Equivalent 75mm pour mon boitier. Tout manuel, certes, mais il fait mouche à chaque fois et… quel piqué !!! 75mm à F1.4, c’est du bonheur, car en plus la distance minimale de mise au point n’est pas altérée.

  4. Je garde mon 35/2 AFD Nikon qui me donne déjà pleine satisfaction donc voilà, après je ne me fais aucun soucis quand à la qualité de cette nouvelle optique visant à remplaçant le f2…