Projet 365, comment faire ? Rencontre avec Pierre Boisseaux

Faire un Projet 365, c’est faire une photo par jour pendant 365 jours. Aucun droit à l’oubli, aucun trou possible ! Si de nombreux photographes se lancent et abandonnent avant la fin, d’autres ont le courage d’aller au bout. Pierre Boisseaux est de ceux-là. Nous l’avons remarqué sur notre page Facebook et nous avons eu envie d’en savoir plus sur son parcours et son Projet 365.

Pourquoi et comment faire un Projet 365 ? L'interview de Pierre Boisseaux     Photo (C) Pierre Boisseaux

Projet 365 de Pierre Boisseaux

NP: En quelques mots pouvez-vous nous dire qui vous êtes, ce que vous faites, dans quel monde vous évoluez ?

PB: Je m’appelle Pierre Boisseaux, j’ai 19 ans et je suis étudiant en Audiovisuel. J’ai commencé la photo à l’âge de 15-16 ans. J’étais « touche-à-tout » et je photographiais beaucoup de sujets (paysages, portraits,…). Même aujourd’hui, je ne me suis pas encore spécialisé dans un domaine bien particulier.

Pourquoi et comment faire un Projet 365 ? L'interview de Pierre Boisseaux

Photo (C) Pierre Boisseaux

NP: Parlez-nous un peu de votre parcours photo, comment êtes-vous venu à vous intéresser à la photo, qu’est-ce qui vous motive ?

PB: Depuis tout petit, je suis habitué aux photos. Il y a chez moi de nombreuses photos aux murs, j’ai commencé avec des appareils jetables puis un compact que mon père a acheté lorsque j’avais 12 ans. Dès le début, j’ai aimé avoir l’œil dans le viseur et composer ma photo.

Lorsque j’ai commencé mes études d’audiovisuel, j’ai également découvert Photoshop et pratiqué les montages photos un peu surréalistes lorsque, par exemple, je mixe le visage de mon père et le mien.

Pourquoi et comment faire un Projet 365 ? L'interview de Pierre Boisseaux

Photo (C) Pierre Boisseaux

NP: Quelle a été la motivation à la base du Projet 365 ? Pourquoi cette forme et pas une autre ?

PB: Le projet 365 m’a été lancé comme défi par un ami. J’ai trouvé l’idée plutôt originale et j’ai donc accepté le défi. J’ai commencé le projet 365 le 1er janvier 2013.

NP: Comment avez-vous préparé ce projet ? Avez-vous utilisé une méthode particulière pour tenir la distance ?

PB: Je n’ai pas vraiment préparé ce projet, je voulais juste m’en tenir au principe de faire au minimum une photo par jour. Tout au long de l’année, j’ai découvert plusieurs techniques. J’ai appris à maitriser mon flash cobra, Photoshop (même s’il me reste encore beaucoup à apprendre !), etc. Ce projet m’aura également obligé à booster ma créativité car trouver une photo tout les jours, c’est un beau challenge !

Pourquoi et comment faire un Projet 365 ? L'interview de Pierre Boisseaux

Photo (C) Pierre Boisseaux

NP: Quels ont-été les principaux obstacles et contraintes ? Comment les avez-vous levés ?

PB: Le principal obstacle était de trouver un sujet intéressant chaque jour. J’ai également accompagné chaque photo d’une citation, d’une réplique de film ou juste d’un mot. Certains jours, je n’avais tout simplement pas envie de prendre des photos et, ces jours là, le projet 365 devenait un véritable fardeau. Je pouvais cependant compter sur les idées de plusieurs amis qui me poussaient à être de plus en plus créatif.

[Note : vous cherchez des sujets, voici 53 idées de thèmes pour votre Projet]

Pourquoi et comment faire un Projet 365 ? L'interview de Pierre Boisseaux

Photo (C) Pierre Boisseaux

NP: Qu’est-ce que cela vous a apporté pendant la durée du Projet ?

PB: Ce projet m’a obligé à être créatif pour trouver le sujet journalier, à être persévérant, à être attentif au monde qui m’entoure et à trouver des sujets différents alors que mon environnement restait le même tout au long de l’année. Au fur et à mesure, ce projet a été suivi par de plus en plus de personnes qui me suivent aujourd’hui dans mes projets photos.

Pourquoi et comment faire un Projet 365 ? L'interview de Pierre Boisseaux

Photo (C) Pierre Boisseaux

NP: Comment envisagez-vous l’avenir ? Pensez-vous profiter de ce Projet pour développer une pratique photo nouvelle ? Différente ?

PB: Je n’ai pas prolongé l’expérience cette année-ci. J’aimerais faire moins de photos mais de meilleures photos, c’est pourquoi je pense passer plus de temps sur chaque prise de vue : préparation, prise de vue et retouche. L’étape de la retouche est pour moi obligatoire, que ce soit pour recréer l’ensemble de la photo ou pour embellir un portrait, la plupart de mes photos sont retouchées.

QUESTION : Vous-aussi vous avez fait un Projet 365 ou vous rêvez d’en faire un ? Quel est le principal obstacle qu’il vous faut lever ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


6 Commentaires sur "Projet 365, comment faire ? Rencontre avec Pierre Boisseaux"

  1. J’ai commencé un projet 365 le 16 janvier 2019. Je mets ma photo en ligne sur ma page facebook et sur mon site internet. Je trouve que ce projet oblige à réfléchir à la fois sur le sujet mais aussi sur la prise de vue et les réglages de l’appareil photo, à faire des essais avant de retenir la photo du jour. Pour moi, il me donne confiance en moi, en même temps.

  2. J’ai entamé en 2015 un projet 365 … qui n’a tenu que de janvier à juin et j’ai édité 6 petits livrets qu’il me plaît à regarder de temps en temps ; finalement même les jours où l’inspiration et/ou le temps manquaient cela a tenu la route et il y a d’étonnantes bonnes surprises.
    Depuis j’ai réalisé 3 projets 52 et il me reste à poster ce soir sur google+ la semaine 52 de 2018. Mais je ne vais pas remettre ça en 2019 ; il faut changer de contrainte !
    Cependant c’était bien ces deux expériences, allez-y !

  3. Bonjour,

    Pensez-vous que la photo retouchée soit de « la vraie » photo ?
    La photo ne devrait-elle pas, davantage, être l’immortalisation de… pour garder trace telle que le sujet s’est présenté à notre regard puis au travers de l’objectif pour tenter de lui garder un soupçon d’éternité dans « sa vérité » de l’instant T ? Débat ouvert ?

    • Qu’est-ce qu’une vraie photo ? Le débat est derrière nous, traiter une photo est une activité tout à fait normale, du tant de l’argentique cela s’appelait « faire un tirage » et personne ne trouvait à redire.
      Ne pas traiter ses images est – souvent – ne pas finir le travail par contre.

  4. Je me suis lancée pour cette année 2014 (enfin) dans un projet 365 après avoir fait en 2012 un projet 52 également. Je rêvais de le faire. Ce que j’attends de ce projet : Pratiquer la photo chaque jour, m’améliorer, stimuler ma créativité, mettre à l’épreuve mes capacités en photo. J’attends de ce projet de me révéler où j’en suis par rapport à ma passion pour la photographie : à la fin serai-je ivre de photos ayant envie d’en faire toujours plus et la tête pleine de projets ou d’envie ou bien est-ce que je serai soûlée par la photo, finalement lassé et donc que je suis simplement une personne qui aime pratiquer de temps en temps sans avoir envie de continuer à grandir encore plus avec elle et d’aller plus loin.

    Je poste mon projet à plusieurs endroits dont mon flickr : http://www.flickr.com/photos/unspoken_lyrics/

    Le principal obstacle : Rester créative et savoir se renouveler pour ne pas tomber dans la routine.

    Mais il est encore tôt pour le dire, je ne suis qu’à mon 28ème cliché.

  5. J’ai commencer le projet le premier Janvier de cette année, pour me forcer a regarder autour de moi , tester de nouvel technique comme l’infrarouge par exemple …. le premier mois se termine , il est parfois difficile de trouver la photo que l’ont va faire , mais c’est un très beau défis, il faut se motiver et être soutenu pour ne pas décevoir 🙂 pour ceux qui voudrais me suivre dans l’aventure : https://www.facebook.com/pages/Le-temps-dun-instant-Photographie/330240600333471