Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé

Pour vous, la photo de spectacle consiste à faire des images lors de spectacles de danse, de représentations théâtrales, de spectacles de cirque, des photos de concert et vous n’êtes pas satisfait de vos photos.

Vous ne savez peut-être même pas comment vous lancer, quel matériel utiliser, quels réglages faire, quel comportement avoir ?

Sébastien Mathé est photographe professionnel, il travaille pour l’Opéra Garnier, l’Opéra Bastille et d’autres scènes illustres, tout comme lors de spectacles plus intimistes. Il partage avec vous les secrets de la photo de spectacle pour vous aider à réussir, vous-aussi, vos images.

Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé

Ce livre chez vous dans les meilleurs délais …

Photo de spectacle : savoir-faire et comportement

Ne s’improvise pas photographe de spectacle qui veut. J’ai encore en tête ce photographe amateur qui, lors d’un concert auquel j’assistais, s’est posé devant la scène et a fait crépiter son flash sans cesse et son reflex bruyant en visant les musiciens en pleine action à deux mètres.

Outre le fait que cet éclairage a donné des photos bien peu intéressantes, vous imaginez bien que les musiciens comme le public en veulent encore à ce Monsieur plusieurs années après …

Photographe professionnel de spectacle est un métier, mais le photographe amateur qui souhaite rapporter quelques belles images d’une représentation (concert du plus jeune, spectacle de danse des petits-enfants, pièce de théâtre jouée à l’école, …) peut arriver à de très bons résultats avec un minimum de savoir-faire.

Nul besoin d’avoir un matériel « de pro », c’est votre préparation et – surtout – votre comportement qui vont faire la différence.

Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé

Rencontre avec Sébastien Mathé

J’ai eu l’opportunité d’échanger avec Sébastien Mathé lors du Salon de la Photo 2019, et de l’interroger sur sa pratique de la photo de spectacle, c’est sa spécialité. Étant moi-même régulièrement sollicité pour faire des photos de danse, j’étais curieux de connaître son approche, sa vision. Et un peu ses trucs de pros aussi …

La double contrainte du lieu et du temps

La photo de spectacle vous ouvre les portes d’un monde merveilleux : des éclairages, de la musique, des artistes, des spectateurs, de l’émotion, des sensations. Même si la représentation ne vous attire pas plus que ça, la photographier doit toujours rester un moment de grand bonheur.

Mais vous devez faire avec les contraintes :  le lieu et le temps.

Le lieu car vous n’avez pas toute la liberté de mouvement que vous aimeriez avoir. Vous devez rester discret dans vos déplacements, quand ils sont possibles, ne déranger ni les artistes ni le public, ne pas faire de bruit.

Dans son livre, Sébastien mathé vous explique comment il procède et comment vous pouvez faire aussi (par exemple « la bonne distance », page 40).

Il vous parle des contraintes temporelles, car un spectacle, à l’inverse d’une scène de paysage, a une durée limitée. Vous devez être performant tout de suite et tout le temps.

Vous verrez que selon votre intention, vous devrez faire des choix pour satisfaire le demandeur (compagnie, artiste, parents,  …) quitte à ne pas faire les images que vous aimeriez faire. Et que vous pouvez aussi faire un travail d’auteur, personnel, comme Sébastien le montre dans la toute dernière partie du livre avec « Viva Danza », son projet personnel qui m’a rappelé les « rêves dansés » d’Arnaud Vareille dans une certaine mesure.

Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé

La préparation, avant tout

Vous constaterez en parcourant ce livre que le chapitre consacré à la préparation de la prise de vue occupe une place prépondérante.

Peut-être plus que dans d’autres domaines, la préparation est fondamentale en photo de spectacle, vous n’avez que très peu de marge de manœuvre pendant la représentation et il faut faire les bons choix très vite.

Des réglages pour chaque discipline

Les réglages génériques de votre appareil photo, abordés dans le premier chapitre, sont importants, mais ne pensez pas que les connaître suffit.

Ce qu’il faut retenir ici c’est que connaître votre matériel va vous servir bien plus que « le bon réglage » qui, par définition, n’est jamais le même d’une scène à l’autre. Vous trouverez toutefois ici des conseils de choix pour les boîtiers, les objectifs, les accessoires.

Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé

Les différentes disciplines

Vous allez trouver de nombreux conseils spécialisés et des réglages types dans la troisième partie du livre, « s’adapter aux différentes disciplines » :

  • les concerts,
  • le théâtre et l’opéra,
  • la danse,
  • le cirque et les comédies musicales,
  • les spectacles en extérieur et en déambulation.

Des règles différentes

Sachez que la photo de danse n’obéit pas aux mêmes règles que la photo de concert ou la photo de cirque, et que respecter les codes de chaque discipline est fondamental.

Ainsi, vous devrez tenir compte des mouvements des danseurs, différents de ceux des acteurs au théâtre ou des artistes au cirque. Vous apprendrez qu’au sein même d’une de ces disciplines, les codes varient (la danse contemporaine ne se photographie pas comme la danse classique, les codes diffèrent, pages 68 et 69).

Vous devrez apprendre à écouter, à suivre la musique, à anticiper le déclenchement.

Vous apprendrez aussi, autre exemple, que déclencher en mode rafale ne sert pas, mieux vaut anticiper et déclencher à l’instant fatidique sans quoi vous n’aurez que « le moment d’avant » et « le moment d’après ».

Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé

Une question d’éclairage

En photo de spectacle, les éclairages vous sont imposés, et vous devez en tenir compte. Sébastien Mathé vous explique comment faire pour adapter l’exposition quand la lumière manque, comme lors de ces scènes de théâtre où seule une bougie éclaire les acteurs (truc : l’usage du trépied est possible, voir page 65).

Mais aussi …

Vous allez découvrir que compléter vos photos par des photos des coulisses et des artistes peut être une belle idée pour agrémenter votre reportage, qu’il soit à usage personnel ou à destination de la presse locale.

Enfin vous apprendrez à traiter vos photos en post-production pour leur donner un rendu personnel, traduire des ambiances, mettre en valeur des éclairages.

Mon avis sur « Les secrets de la photo de spectacle »

L’exercice était difficile car la photo de spectacle impose d’être capable de photographier des disciplines différentes, dans des conditions toujours différentes. Sébastien Mathé, dont c’est le métier (quand même) a réussi à traduire en mots ce qu’il a appris sur le terrain depuis qu’il pratique cet art.

Selon vos besoins, vous serez plus intéressé par une discipline que par une autre au chapitre 3, mais je vous invite à tout lire car :

  • ce qui s’applique à une discipline peut s’envisager pour d’autres,
  • cela vous donnera envie d’élargir votre horizon et d’aborder d’autres situations.

C’est un des ouvrages les moins généralistes dans la collection « Les secrets de … » chez Eyrolles, mais ce n’est pas le moins intéressant !

Ce livre chez vous dans les meilleurs délais …

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


1 Commentaire sur "Les secrets de la photo de spectacle : concerts, théâtre, danse, cirque, comment faire par Sébastien Mathé"

  1. Merci Jean-Christophe pour cette revue complète et la découverte d’Arnaud Vareille !