Guide de choix logiciel photo : quels logiciels choisir ? 5/6

Donner à vos photos le rendu qu’elles méritent, les trier, les classer est une préoccupation que vous avez dès que vous commencez à vous intéresser de près à la photographie. Pour cela il vous faut un ou plusieurs logiciels spécialisés, voici le guide de choix logiciel photo pour vous aider à voir clair dans l’offre conséquente des éditeurs majeurs.

Mise à jour Octobre 2016

Guide de choix - guide d’achat logiciel photo

Ce cinquième sujet composant le guide d’achat photo concerne le choix d’un logiciel photo. Une fois que vous maîtrisez votre boîtier, vous voulez aller plus loin : trier vos photos, les classer et les sauvegarder pour ne plus les perdre, développer vos fichiers RAW pour obtenir un rendu personnel, faire un livre de photos, imprimer ou faire tirer vos photos.

La plupart des boîtiers sont livrés avec un logiciel photo basique : il permet de transférer et visionner vos photos mais s’avère souvent limité et/ou inutile. Pour aller plus loin, il faut envisager un logiciel photo en rapport avec vos besoins, et vous allez voir que les logiciels les plus chers ne sont pas forcément les plus adaptés.

Transfert de la carte à l’ordinateur avec un logiciel photo

Comment transférer des photos sur l'ordinateur - logiciel photo

choix du logiciel servant à copier les photos dans Windows

La première chose à faire après la prise de vue, c’est transférer les photos de la carte vers l’ordinateur. Le plus simple consiste à utiliser un lecteur de carte, c’est plus rapide, plus fiable et indispensable avec certaines cartes comme les récentes cartes XQD.

Selon la marque de votre boîtier, vous avez reçu un logiciel en prime (par exemple Nikon View NX-i chez Nikon).

Vous pouvez vous passer de ce logiciel pour transférer vos photos, il suffit d’insérer la carte dans le lecteur pour qu’une fenêtre s’affiche sur Windows ou MacOs vous demandant où vous souhaitez copier les photos. Choisissez un dossier (menu « Panneau de configuration – Matériel et audio – Exécution automatique » avec Windows) et c’est tout. Inutile d’un logiciel pour cela.

Les logiciels de gestion de catalogue vous permettent de classer, trier et gérer votre photothèque. Ils s’avèrent vite indispensables si vous avez plusieurs dizaines de milliers de photos que vous voulez pouvoir retrouver rapidement.. Les plus utilisés par les photographes amateurs et pros sont Lightroom, Bridge, Capture One Pro ou ACDSee.

L’avantage d’utiliser un logiciel standard, c’est que vous n’êtes pas lié à une marque de boîtier. Si vous avez plusieurs appareils photo (un reflex et un hybride par exemple), vous pouvez employer la même méthode et le même logiciel pour toutes vos photos au lieu de devoir utiliser un logiciel pour le reflex et un autre pour l’hybride.

Tri et classement des photos

Une fois les photos transférées sur l’ordinateur, il faut les trier et les classer. Rien de tel qu’un peu de méthode pour vous en sortir. Certains préfèrent gérer les fichiers dans des dossiers en les nommant selon le sujet, d’autres utilisent un catalogueur, vous avez le choix (si cela vous intéresse, je vous montre ma méthode personnelle en vidéo ici).

L’intérêt d’utiliser un logiciel approprié est de vous éviter les pertes de photos, les suppressions involontaires et les doublons disséminés partout sur vos disques durs.

Adobe Lightroom (LR)

Comment trier les photos - logiciel photo

tri des photos dans Lightroom

Adobe Photoshop Lightroom, ou plus couramment Lightroom, est un logiciel tout-en-un de gestion de photothèque et de développement de fichiers RAW et JPG. Le catalogue intégré à Lightroom vous permet de ne plus intervenir au niveau de l’explorateur Windows ou du Finder Mac pour gérer les fichiers. Il offre une gestion intégrée à l’aide de vignettes, de dossiers et de collections.

L’utilisation du catalogue Lightroom peut dérouter au départ mais l’ensemble reste pourtant simple, c’est le même principe que le classement des livres dans une bibliothèque municipale.

Adobe Bridge

Bridge est un logiciel complémentaire à Photoshop qui offre des fonctions de tri et classement. Bridge n’est pas aussi complet ni performant que Lightroom en matière de gestion de catalogue, mais il reste un outil pertinent et présente l’avantage d’être livré avec Photoshop.

Phase One Capture One Pro (C1Pro)

Le logiciel Capture One Pro permet de gérer un catalogue ou non selon vos envies (voir le tutoriel C1Pro). Le fonctionnement est le même qu’avec Lightroom, C1Pro est plus technique et intimidant, mais il est reconnu pour son excellent traitement des fichiers RAW qui en fait sa vraie valeur.

Adobe Photoshop Elements (PSE)

La version grand public du logiciel Photoshop vous offre, via cette déclinaison Photoshop Elements, de nombreuses fonctions de tri et classement. PSE a l’avantage d’être accessible, tant en terme de prise en main que de budget, et s’avère un outil intéressant pour vous mettre au traitement d’images.

Les autres logiciels de gestion photo

Il existe de nombreux autres logiciels pour trier et classer vos photos :

  • Corel AfterShot Pro
  • ACDSee
  • XnView
  • FastStone Image Viewer
  • Nikon View NX-i

Ceci est une liste non limitative, je vous invite à la compléter si vous avez un logiciel photo intéressant à signaler.

Post-Traitement des photos

Traiter vos photos c’est leur donner un rendu personnel, améliorer leur aspect pour retirer les défauts inévitables (recadrage, poussières, exposition, contraste) et/ou les traiter plus en profondeur (conversion NB, amélioration de la dynamique, traitement de zones particulières, etc.).

Adobe Lightroom

Comment traiter un fichier RAW dans Lightroom - logiciel photo

développement d’un fichier RAW dans Lightroom

On retrouve ici Lightroom qui est le standard en matière de traitement photo. Utilisé par de nombreux photographes professionnels, experts et amateurs, ce logiciel a été conçu “par des photographes pour des photographes”.

Adobe Photoshop

Comment traiter un fichier RAW dans Photoshop - logiciel photo

développement d’un fichier RAW dans Photoshop Camera Raw

Photoshop permet de tout faire, peut-être même trop ! Vous pouvez ajuster les réglages de bases d’une photo, développer un RAW, mais la force de Photoshop réside en ses capacités à faire des traitements complexes (dépoussiérages importants, calques de retouches complexes, juxtaposition de photos, graphisme).

Photoshop demande un apprentissage assez long pour être maîtrisé, le logiciel est complexe pour les plus débutants. Son tarif autrefois très élevé est désormais bien plus abordable et vous pouvez bénéficier de Photoshop avec l’offre groupée Lightroom/Photoshop et l’abonnement mensuel Creative Cloud qui rend l’ensemble à la portée de toutes les bourses.

Adobe Photoshop Elements (PSE)

Photoshop Elements adresse les besoins des photographes qui préfèrent ne pas utiliser de catalogues, qui ne veulent pas d’un outil trop avancé et qui cherchent des résultats automatisés.

PSE propose de nombreux assistants pour produire de façon automatique des photos et séries intéressantes sans passer trop de temps sur le logiciel.

Les automatismes ont forcément quelques inconvénients : ils ne donnent pas la même liberté que les modes manuels, ni les mêmes possibilités. Ce logiciel photo reste toutefois très abordable et peut constituer un tremplin vers des logiciels plus sophistiqués par la suite.

Phase One Capture One Pro

Comment traiter un RAW avec Capture One Pro - logiciel photo

développement d’un fichier RAW dans Capture One Pro

Capture One Pro est un développeur RAW utilisé à l’origine par les photographes travaillant avec les appareils numériques moyen-format. Capture One Pro a maintenant pris la relève d’Aperture d’Apple (abandonné par son éditeur) chez ceux qui ne veulent pas des logiciels Adobe.

C1Pro (Capture One) est un outil proche de Lightroom dans l’esprit, avec quelques fonctions complémentaires comme la possibilité de gérer des couches à la façon de Photoshop.

Plus onéreux que Lightroom, C1Pro est aussi plus technique et demande un apprentissage réel pour être maîtrisé (voir le guide Capture One Pro).

DxO Optics Pro

Optics Pro est un développeur RAW édité par DxO qui a pour intérêt de traiter le bruit numérique avec efficacité, de permettre la réduction du voile atmosphérique sur les photos de paysage, d’automatiser les corrections optiques et les réglages d’exposition.

DxO Optics Pro est un développeur sans fonctions de tri et classement, mais il offre des résultats largement à la hauteur de ses concurrents avec une approche plus directe : automatisation des traitements, retouche manuelle possible.

DxO est intégré avec d’autres logiciels comme Lightroom, toutefois le traitement non destructif n’est pas toujours assuré, en particulier lorsqu’il y a transfert d’un fichier RAW d’Optics Pro à un autre logiciel de finalisation.

Gimp

Gimp est la référence dans le monde des logiciels libres, concurrent potentiel de Photoshop. Gimp est capable de traiter tous les formats de fichiers et permet de développer le format RAW à l’aide de modules additionnels.

Les possibilités de traitement de Gimp sont très étendues, quand bien même le logiciel n’est pas au niveau des meilleurs logiciels commerciaux en terme de résultats et performances. C’est toutefois une belle alternative si vous cherchez à vous initier au traitement avancé sans vouloir investir dans Photoshop.

Nikon Capture NX-D

Nikon Capture NX-D - logiciel photo

Nikon Capture NX-D

Le développeur RAW de Nikon est un logiciel offert à tout utilisateur d’un boîtier de la marque. Basé sur le moteur de développement RAW Silkypix, NX-D est un développeur basique qui utilise les fonctions de gestion des photos de Nikon View NX-i.

Capture NX-D marque le pas face aux leaders de la catégorie. Son principal avantage est qu’il est gratuit, une bonne raison pour vous mettre au développement RAW et voir si cela vous plaît avant de passer à un logiciel plus efficace et abouti.

Canon DPP

Canon DPP Traitement RAW - logiciel photo

Canon DPP

Canon DPP – Digital Photo Professional – est le logiciel fourni par Canon avec les boîtiers de la marque, pour le développement des fichiers RAW CR2. C’est l’équivalent de Capture NX-D pour les canonistes.

Tout comme pour NX-D, DPP est un développeur par défaut, avec des performances en retrait face aux leaders et une couverture fonctionnelle limitée.

Publication, impression, partage

Une fois vos photos classées et traitées, il ne vous reste plus qu’à les montrer.

L’impression à domicile et le tirage papier restent le meilleur moyen de mettre en valeur vos images. Les partager sur un site personnel ou un site de partage aussi. Pour cela il est pratique d’utiliser à nouveau un logiciel photo adapté.

Adobe Photoshop Elements

Formation Vidéo sur DVD Apprendre Adobe Photoshop Elements - logiciel photo

Photoshop Elements

PSE est suffisamment complet pour vous permettre d’arriver à vos fins : impression, partage web, tout y est pour vous donner l’occasion de montrer vos photos. S’agissant d’un outil complet (de l’importation au tirage) il est toutefois plus simple de l’utiliser d’un bout à l’autre de la chaîne plutôt que pour la seule fonction d’impression ou de partage.

Adobe Lightroom

Parce que c’est un tout-en-un, Lightroom se retrouve également dans cette liste. Les modules Livre, Diaporama, Impression et Web vous permettent de tout faire ou presque depuis un tirage jet d’encre chez vous jusqu’à une galerie web sur votre site.

Lightroom propose des modèles de présentation prêts à l’emploi pour l’impression des photos ainsi qu’un gestionnaire de modèles personnalisés. Lightroom est complet mais la mise en oeuvre de ces modules demande un apprentissage quand certains logiciels spécialisés dans l’impression ou la publication web s’avèrent plus simples d’emploi.

Le principal intérêt de Lightroom est de faciliter la production des impressions et publications web. Inutile de passer d’un logiciel à l’autre, vous choisissez les photos dans le module Bibliothèque et vous les imprimez en quelques clics dans Impression. Pareil pour les galeries web.

Darktable

Darktable est un logiciel libre initialement conçu pour Linux et disponible désormais aussi pour MacOS et Windows. Darktable est une alternative libre aux logiciels ci-dessus, il propose des fonctions de gestion et de traitement des fichiers RAW.

La communauté de développeurs de Darktable est très active et les ressources pour l’installation, la configuration et l’utilisation sont nombreuses. Il existe des forums et groupes d’utilisateurs dédiés auxquels vous pouvez poser vos questions.

Darktable développement RAW - logiciel photo

Darktable développement RAW

Mais aussi …

Il est impossible de mentionner ici tous les logiciels photos disponibles tant ils sont nombreux. La liste ci-dessus reprend ceux qui sont le plus utilisés par les photographes amateurs, experts et pros. Ils disposent tous de documentations en ligne ou de guides complets, de tutoriels et de communautés d’utilisateurs.

Chaque logiciel photo a un intérêt et des usages bien particuliers, assurez-vous toutefois qu’il dispose d’un support suffisant qui vous permettra de résoudre vos problèmes d’utilisation le cas échéant. Dans le doute, choisissez un logiciel gratuit ou libre qui ne vous engage pas, ou un logiciel propriétaire (lire « payant ») qui offre un support utilisateur en français.

A retenir pour choisir un logiciel photo

Voici les trois grandes fonctionnalités à couvrir dans votre chaîne de gestion et traitement de photos numériques :

  • tri et classement
  • développement et optimisation
  • impression et partage web

Avec un tout-en-un

Choisir un logiciel tout-en-un généraliste (lire “pas propre à une marque d’appareil photo”) est la solution de facilité.

Avantages

  • un seul logiciel à maîtriser
  • un suivi des versions facilité
  • une compatibilité plus grande de module à module
  • pas d’interférences entre un logiciel et un autre
  • support de tous les formats de fichiers indépendamment de la marque d’appareil photo

Inconvénients

  • pas ou peu de logiciels gratuits au niveau des meilleurs
  • une dépendance plus forte à l’éditeur
  • un retard possible en terme de support à la sortie d’un nouveau boîtier
  • des modules parfois moins riches que certains logiciels spécialisés

Avec plusieurs logiciels spécialisés

Couvrir les différents besoins avec plusieurs logiciels spécialisés est une alternative digne d’intérêt.

Avantages

  • plus de souplesse dans le choix des logiciels
  • possibilité de changer un logiciel sans changer les autres
  • possibilité d’intégrer des logiciels libres ou gratuits
  • une prise en main parfois facilitée

Inconvénients

  • nécessite une gestion des différentes versions de chaque logiciel plus rigoureuse
  • le traitement non destructif des RAW n’est pas toujours respecté
  • on passe parfois plus de temps à choisir les bons logiciels qu’à les utiliser
  • l’apprentissage peut s’avérer plus complexe car chaque logiciel est indépendant

Cette liste de logiciels et de fonctions à couvrir ne saurait représenter totalement l’état du marché du logiciel photo. Vous avez des logiciels à citer, des problèmes pour faire le bon choix ? Laissez un commentaire et parlons-en !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre reflex et apprendre la photo.

Merci de remplir le champ ci-dessous pour laisser un commentaire. Vous n’êtes pas obligé de vous inscrire pour laisser un commentaire sur ce site. En savoir plus.

Les commentaires sur Nikon Passion

Chaque article du site www.nikonpassion.com vous propose une zone de commentaires pour poser vos questions ou réagir.
Voici comment procéder si vous ne disposez pas de comptes réseaux sociaux et si vous ne souhaitez pas créer un nouveau compte Disqus. Disqus est le système qui gère les commentaires et l'antispam.

  • Marc

    Je trouve l’article très orienté sur le monde Windows et les logiciels commerciaux. Sur Mac et Linux, il existe des logiciels open source et gratuits quasi équivalent à Lightroom. Par exemple Darktable réalise toutes les fonctions de tri, catalogage, développement, localisation GPS, export web…

    • C’est exact Marc, car ça correspond à une réalité du marché (en terme de pourcentages d’utilisateurs). Je cite certains logiciels libres quand même 🙂 Ceci dit et au risque de choquer un peu leurs défenseurs, les logiciels comme Darktable ou Gimp ne sont pas au même niveau de performance que certains logiciels commerciaux. Si l’on cherche la performance la plus grande pour son boîtier bien sûr 🙂

      • marc

        Je suis d’accord que le marché des PC est aujourd’hui Windows et je le déplore. En restant sur ce système, des logiciels comme Rawtherapee et Gimp sont des alternatives gratuites suffisantes pour 90% des utilisateurs. Pour ceux qui tournent sous Mac ou Linux, je vous invite vraiment à tester Darktable qui est vraiment un logiciel fantastique.
        Au delà de ces logiciels, il me semble que des sites comme le votre devraient mettre plus en avant le monde de l’open source qui permet un meilleur respect des standards ouverts et une indépendance vis à vis des éditeurs afin d’éviter de se retrouver piégé dans des systèmes propriétaires.

        • Je mets en avant ce qui intéresse le plus les lecteurs et que je mesure aux questions reçues par mail, et à ce jour ce sont les logiciels phare du marché. Maintenant, je ne crache pas sur le libre, j’utilise aussi. Mais reconnaissons que même Darktable qui est bon n’est pas aussi bon que les produits bien connus. Et quand on investit des milliers d’euros dans son matériel, on aime bien avoir un logiciel qui correspond. My 2 cents 😉

          • André

            Bonjour,
            Peut-on encore acheter Lightroom en « une fois » sans devoir passer par une redevance mensuelle fort chère au bout du compte ?
            Merci de votre réponse.

          • Oui, sur le site Adobe ou sinon une version boîte officielle chez les vendeurs comme Amazon : http://www.nikonpassion.com/promos-lightroom

          • André

            Merci. Passez de très bonnes fêtes de fin d’année.

      • Luc Viatour

        si tu veux travailler comme un pro et travailler des milliers de photos une des fonction de Darktable qui sont les réglages conditionnels sont absent sur LR rien que cela pour un pro c’est indispensable, donc non Darktable n’a rien à envier à d’autre il est juste différent avec ses avantages et ses défauts.

  • Alf

    quid de iPhoto? utilisé pour mes raw depuis…

    • Uniquement Mac et abandonné par Apple désormais, donc pas dans la liste 😉

  • Pierrôt

    Je regrette qu’il ‘y ait aucune mention faite de Rawtherapee, logiciel open source et gratuit, qui est une alternative très performante pour développer les RAW de manière non destructive. Bon il est vrai qu’il n’est point le plus facile d’utilisation pour les néophytes…

    • J’ai effectivement plutôt listé des logiciels « plus simples » à utiliser, en sachant que c’est très relatif. Je vais rajouter mention de RT 😉

    • Pierre/TACTILL

      Avis Partagé. Il est très complet, en permanente amélioration. Je l’utilise sur les postes où DXO n’est pas installé. Seule limite: pas de correction des optiques en direct

  • drules

    Bonjour,
    Quelqu’un a t il deja essayé l’alternative de lightroom qui s’appelle lightzone?

    • Pierre/TACTILL

      Oui. Il est moins complet que Lightroom (pas de classement), mais il est à la fois très original est efficace pour les correction, avec des fonctions de détection et délimitations de zones rapides et efficaces. J’utilise avec bien des satisfactions la paire DXO/Lightzone.

  • rmanf30

    J’utilise « AfterShot Pro 2 » et franchement il me parait être d’un bon niveau.
    On y trouve tout : Catalogue, Exportation WEB (résultats moyens), retouche locale non destructive (par calques), quantité de Plugin supplémentaires, …
    J’aimerai lire plus d’articles à son sujet, mais je comprends le manque de motivation.
    Je n’ai eu d’échanges qu’avec une seule personne sur Nikon Passion à propos de ce logiciel.

    • Claude

      Je suis également utilisateur de ce logiciel… Certainement aussi performant que beaucoup d’autres – plus chers ! –

      Je déplore cependant le manque de documentation et/ou tutoriels relatifs à ce programme.

      Si vous avez des pistes à ce sujet, je suis preneur. (En français… je ne parle ni ne comprends un seul mot d’anglais…)

      • Il y a effectivement peu de ressources en français car il est globalement très peu utilisé, ceci explique cela 😉

      • rmanf30

        Erreur de débutant : Je n’ai pas bien calculé avant d’acquérir « AfterShot Pro 2 », j’ai surtout été influencé par le prix. A ce jour j’ai 2 ordinateurs à équiper (Station fixe et portable) cela va me revenir presque aussi cher qu’avec « LightRoom ».

        Lightroom = 2 installations avec une licence, total 130€
        AfterShot = 2 installations 2 licences, total 100€

        • Luc Viatour

          essayez Darktable libre gratuit et bien plus performant qu’Aftershot pro que j’ai utilisé et surtout vous l’installez sur autant de poste que vous le voulez.

          • rmanf30

            J’ai suivi ton conseil il y a de cela pas mal de temps 😉
            J’utilise Darktable avec beaucoup de plaisir.

  • Michel GILLET

    Bonjour 🙂
    Article intéressant mais je déplore l’absence de DarkTable qui s’avère une alternative très respectable et efficace à LightRoom.
    DarkTable est libre et propose des outils équivalents en terme de qualité de traitement. L’équipe de développement est active et fait en sorte de faire la mise à jour de ses modules rapidement lors de la sortie de nouveaux boitiers.
    Personnellement, faisant parti du monde des « barbus » (mais sans barbe ;-)) je l’utilise depuis plusieurs années après avoir testé Bibble (maintenant AfterShot Pro), LightRoom (mais très peu car sous Windows).
    Les possibilités de DarkTable correspondent, j’en suis sûr, à la majorité des photographes même les pros.
    A essayer pour ceux qui tournent sous Linux 🙂
    En tout cas, merci pour cet article récapitulatif 🙂 Bonne journée

    • Luc Viatour

      De plus Darktable existe pour Mac, Linux et depuis peu pour Windows 64bit.

  • Luc Viatour

    Il manque dans cette liste une véritable alternative à Lightroom qui est Darktable. Disponible dans l’AppleStore et sur Linux, depuis peux une version Windows 64bit est sortie (encore jeune).

    Il y a une chaîne vidéo en français qui permet d’apprendre ce logiciel complet et donc complexe. C’est ici la première vidéo il y a actuellement 29 cours:
    https://www.youtube.com/watch?v=fTvrcYkWA-0&list=PLZOdZMT41b7W0IBntprxOOqlw54iiKRMb&index=34

  • Jackez

    Vous écrivez « DxO est intégré avec d’autres logiciels comme Lightroom, toutefois le traitement non destructif n’est pas toujours assuré, en particulier lorsqu’il y a transfert d’un fichier RAW d’Optics Pro à un autre logiciel de finalisation. »
    Je développe mes RAW avec DxO depuis 5 ans et je n’ai jamais vu un RAW altéré par un transfert.

    • Quand vous passez de DxO à Lightroom vous perdez le format RAW pour un DNG linéaire qui n’est pas un RAW

  • Bernard

    Bonjour, j’utilise comme logiciel pour mes photos et films, un logiciel de Cyberlink (Director Suite), je trouve pour un tout en un qu’il est facile d’utilisation et il y a des webinaires intéressante.

  • Bernard

    Bon compte rendu, mais après essais je trouve le « Photodirector7 » super pratique et rapide, en plus avec le complet, il est également pour les films, la colorimétrie et le son, presque identique pour le tri et classement.

  • Poulpy

    Avez vous testé la version béta d’Affinty photo, qui vient de sortir pour Windows ? Gratuite en béta, mais payant par la suite …..