6 idées pour (re)lancer votre pratique photo cet automne

La saison estivale est sur le point de se terminer et vos images de plages ensoleillées, de coins du monde tous aussi merveilleux les uns que les autres sont triées, tirées et classées. Comment aborder l’automne et l’hiver qui vont arriver et relancer votre pratique photo si vous ressentez un coup de mou ? Voici quelques conseils et idées.

1- utilisez une seule focale fixe

Nikon AFS 35mm DXSi les zooms actuels sont très qualitatifs et pratiques, ils ont l’inconvénient de limiter la créativité du photographe qui se contente bien (trop) souvent de tourner la bague de zoom pour cadrer. En voyage, en famille, c’est pratique et passe-partout mais il est possible de procéder autrement. Nous vous proposons de laisser de côté votre zoom et d’opter pour une focale fixe.

Avec une focale fixe, vous allez être forcé de bouger, de chercher, de réfléchir, d’adopter une démarche différente. Les focales fixes ont une ouverture généralement plus importante que les zooms – f/1.8, f/2.0 – qui vous permet de jouer là-aussi la créativité. A vous les flous d’arrière-plans (bokeh), les portraits mettant en valeur le sujet grâce à un fond diffus, les basses lumières.

Autre avantage d’une focale fixe, son tarif qui est bien souvent moins élevé que celui d’un zoom de bonne qualité, une autre raison pour ne pas se priver.

2- choisissez un sujet unique

cone de travaux posé au sol vitry sur seine

Lorsqu’on est en vacances, en voyage, on a bien souvent pour habitude de photographier tout ce qui nous passe devant les yeux. Portraits, paysages, villes, sports, évènements locaux, votre production photographique est disparate. Si cela a du sens en terme de reportage photographique, nous vous conseillons de limiter vos prochaines séances à un sujet unique.

Se limiter à un sujet unique permet de se concentrer sur la démarche, sur le regard, sur le sujet. Plutôt que de déclencher à tout va, vous allez chercher votre sujet, vous limiterez le nombre de photos pour ne capturer que ce qui correspond exactement au choix initial. Creusez vous un peu la tête et décidez : portrait, photo de rue, paysage, photo nocturne, sport, groupes, peu importe le sujet tant qu’il est unique.

Un autre avantage de limiter ses séances à un seul sujet est de constituer des séries photographiques, séries qui finiront par donner du sens à votre démarche et à développer en vous un regard personnel. De nombreux photographes se sont faits connaître grâce à un travail sur un sujet particulier et à des séries consistantes.

3- limitez-vous à un nombre précis de photos par séance

fabrication d'un film argentique kodak

En été, en voyage, en vacances, on déclenche sans limites. C’est un des avantages de la photographie numérique que de permettre d’accumuler les images sans autre contrainte que le temps nécessaire à les trier ensuite (et l’espace disque pour les stocker). Nous vous proposons de vous donner une limite de photos à ne pas dépasser lors de chacune de vos séances à venir.

Fixez vous une limite de 36 vues : c’est peu mais suffisamment pour produire des images intéressantes sur la durée d’une séance, et ça rappellera des souvenirs aux fans de l’argentique. Si vraiment c’est trop peu pour vous, scotchez le déclencheur faites des lots de 36 vues mais pas plus de 2 ou 3. Avec le temps vous verrez que votre regard s’affine, gagne en précision et pertinence, et que multiplier les images ne sert à rien. Et vos disques durs auront le sourire.

4- utilisez toujours le même boîtier

toute la famille Pentax Q avec le boîtier et les objectifs pour Pentax QAvec la profusion de matériel dont nous disposons tous (ou presque) dans notre sac photo, il est fréquent de ne plus savoir quel boîtier utiliser. Reflex, compact expert, télémétrique numérique, micro 4/3, iPhone, moyen-format pour certains, nous avons tendance à ne jamais utiliser le même matériel. Nous vous proposons de vous limiter à un seul boîtier – choisissez bien avant ! – et à ne plus en changer pendant plusieurs mois.

Quel que soit le sujet, quelles que soient les conditions, ne revenez pas sur votre choix. Faites l’effort de penser différemment en vous disant que ce n’est pas au matériel de s’adapter à la prise de vue mais au photographe de s’adapter au matériel. Si cette règle peut paraître très contraignante – les fans de sport qui vont choisir le compact expert pleurent déjà – elle va s’avérer très formatrice. Vous allez devoir choisir des angles différents, trouver une nouvelle démarche, faire des efforts de composition, de cadrage. Ce ne peut être que positif.

Une des conséquences de cette pratique contrainte et forcée du matériel unique est de vous donner une bien meilleure visibilité sur l’usage que vous faites de votre matériel et sur votre besoin véritable. Vous allez peut-être même découvrir que l’un de vos boîtiers ne vous est plus nécessaire et vous en débarrasser pour vous procurer … une focale fixe !

5- ne regardez jamais les photos sur l’écran arrière

photos du Nikon P7000La photographie numérique a bien des avantages, mais elle a aussi quelques défauts. Il en est un qui nuit énormément à la spontanéité et au développement d’une démarche personnelle, c’est le fait de visualiser une photo prise sur l’écran arrière immédiatement après la prise de vue. Si cette capacité des appareils numériques est fort pratique dans certains cas, elle perturbe trop souvent le rythme: combien sommes-nous à passer plus de temps à regarder les photos prises plutôt qu’à observer notre terrain de jeu et à déclencher juste.

Forcez-vous à ne plus regarder l’écran LCD de votre boîtier, désactivez l’affichage de l’image dans le menu correspondant, et profitez de la joie de photographier l’esprit libre, sans autre préoccupation que celle qui consiste à regarder autour de soi. Un peu de simplicité ne peut faire de mal et si, de plus, vous appliquez la règle n°3, vous verrez que le tri sur l’écran n’est plus nécessaire !

6- imposez-vous un rythme

horlogeVous n’êtes plus en vacances, vous n’êtes plus forcé de photographier à toute heure du jour (et de la nuit) ce que vous ne verrez plus le lendemain. Soufflez. Prenez le temps de préparer vos séances et sorties, et surtout donnez-vous un rythme. Planifiez des séances photo de durée limitée, ainsi vous aurez du temps pour faire autre chose dans votre journée, mais surtout vous serez forcé de couvrir le sujet choisi dans un temps imparti.

Savoir planifier et garder la maîtrise de son temps pour atteindre l’objectif fixé n’est pas donné à tout le monde. Par contre, avec un peu de pratique, vous arriverez plus facilement à garder le contrôle. C’est un exercice qui peut également paraître difficile, mais il est très utile si vous envisagez de couvrir des sujets et reportages qui vous sont commandés, le temps imparti pour ce type de travail est généralement fixé à l’avance.

Ces quelques pistes de réflexion devraient vous aider à lancer de nouveaux projets dans les semaines à venir, et surtout à prendre du recul sur votre démarche personnelle. Si toutefois vous n’adhérez pas à nos propositions, voici 52 idées de sujets photos qui sont aussi intéressantes!

Et parce que toutes les idées sont bonnes à prendre, nous vous invitons à nous proposer les vôtres en commentaire : vous prévoyez quoi d’ici la fin de l’année ?

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET SHARE PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour vous aider à faire les bons choix, bien utiliser votre appareil photo et apprendre la photo.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


27 Commentaires sur "6 idées pour (re)lancer votre pratique photo cet automne"

  1. Bonsoir. A la règle n°5 très bienvenue, j’ajouterai avec un peu de nostalgie : « et vous allez , comme quand nous attendions le développement de nos diapos, prendre ce temps incertain qui vous rendra avide de l’attente, momentanément rebelle (par obligation) à la réalité, à la nécessité de savoir immédiat imposés par notre vie moderne ».
    Très bien. Jacques

  2. Article extrêmement pertinent. Le  »temps de pose » s’applique également au photographe.

  3. Très bons conseils. Merci

  4. c’est un plaisir de lire certains de vos conseils qui sont le fruit de votre experience personnelle, Merci pour l’aide clair que vous nous apportez souvent.
    Bon courage

  5. J’aime recevoir vos courriels, ils m’aident souvent beaucoup a m’ameliorer

  6. J’aime bien regarder vos articles car même si je photographie depuis plus de 50 ans, la routine s’installe et parfois on oublie certaine pratique de base pour bien photographier et avec le numérique il est vrai que c’est facile de faire clic sans prendre le temps de s’appliquer et de faire une belle photo du 1er coup. Merci à améliorer ma technique pour la photo, c’est très apprécié.

  7. Bonjour,
    Merci pour cet article.
    J’ai depuis 3 mois mis en pratique deux des conseils : utiliser un seul boitier et un seul objectif (équivalent 35mm). Je manie le boitier « à l’aveugle », il est léger et se fait oublier : il n’y a plus que la prise de vue.
    par contre, je vais appliquer « l’embargo » sur le nombre de prises de vues : j’en fait encore trop, je passe donc trop de temps à trier et classer, et quand le disque dur fait la grimace, je passe du temps à les éliminer!

    Merci des conseils.

  8. Bonjour, JC; j’adore le passage « ce n’est pas au matériel de s’adapter à la prise de vue mais au photographe de s’adapter au matériel. »
    Que des vérités, je passerai au salon vous saluer!
    Merci encore

  9. Merci pour ses précieux conseil.
    Je t’écrit pas souvent, mais ne t’en fait pas, je lis tout pareil 🙂

  10. Je viens de me procurer un Nikon D 5300 et vos idées tombent bien pour relancer ma pratique de la photo.
    Merci pour vos commentaires hebdomadaires
    Je vous suis à tous les dimanches.
    Robert

  11. Bonjour, votre article m’a fait ressortir mon vieil appareil argentique  » EXACTA TL 500  » ! ! !; mes focales fixes 28 , 55 , 135 un film noir et blanc, un jour de pluie en ville,
    j’ai passé un après midi à redécouvrir un plaisir autre que celui du numérique. la pellicule est au développement ? ? ? ? Merci.

  12. Une telle qualité ne peut qu’être continuée et dure a améliorer

  13. Que de bons conseils que j’applique pratiquement tous depuis plus d’un an. Venant de l’argentique cela m’a été plus facile pour limiter le nombres de prises mais l’utilisation du même matériel (Nikon d7000 +35mm f1.8) m’a permis de me concentrer sur le cadrage et la lumière. La réflexion du pourquoi plutôt que du comment permet également de faire de gros progrès sur la qualité de mes images et le travail sur des séries devient passionnant au fil du temps. Je gagne beaucoup de temps sur le tri car auparavant 90% de mes photos n’avaient beaucoup d’intérêt. Pas toujours facile de mettre en place mais ceux qui feront l’effort vont être surpris des résultats obtenus. Merci Jean Christophe.

  14. Bonjour,

    En focale fixe pour un D5100, quelle est le meilleur objectif ?

    Merci

  15. Recently I was extremely low on cash and debts were eating me from all sides! That was UNTIL I decided to make money on the internet! I went to surveymoneymaker dot net, and started filling in surveys for cash, and surely I’ve been far more able to pay my bills! I’m so glad, I did this!!! – 71zu

  16. J’avais prévu de le faire l’hiver dernier mais bien que la météo avait été plutôt belle il avait fait bien froid ! Donc un tour des Châteaux du Médoc est prévu pour les semaines à venir.
    Mais je ne pense pas me contenter d’un seul objectif,  trop limitatif car l’approche de certains bâtiments  peut-être aléatoire.

  17. Pour cette fin d’année, c’est vrai que j’aimerais acquérir le 35mm 1.8G Nikkor format DX qui me permettra donc de mettre en place cette approche de la photographie qui permet à tout un chacun de photographier ce qu’il voit et de se concentrer sur cela . La technique des 36 poses sans regarder l’écran est l’ Exercice photographique » permettant de développer  cette méthode:  moins de cliché , de la qualité et plus de tri .
    Nous sommes plus dans ce que nous photographions, plus dans la présence, dans l’instant saisi, et c’est là que toute le photographie est.

    • Possèdant le 35 f/1.8 , je te le conseil fortement ! dès f/8 il y a un très beau piqué & les bokeh à 1.8 sont pas mal du tout. Seul bémol : l’af qui patinne parfois mais rien de dramatique.

    • Je confirme car en appliquant cela depuis quelques mois j’ai fait un bon qualitatif dans mes photos. Plus de réflexion, moins de stress et moins de déchets. Et réaliser des séries ça change beaucoup de choses dans notre approche photographique. Alors n’hésite pas un 35mm c’est le pied!!

  18. Une petite idées en plus… idées 7 : cadrer avec les les mains. Avec les 2 mains, former (a peu près) un format 24×36. Regarder au travers de rectangle grossier (formé par les 2 mains croisées, les pouces en opposition). Eloigner ce « viseur », c’est une vision téléobjectif; rapprocher, c’est une vision grand-angle. A longue, ça affine le regard… Et pas besoin d’appareil-photo ! Il suffit juste d’utiliser ses mains. Ca peut se faire n’importe où, sur n’importe quel sujet