La macrophotographie, guide pratique – les accessoires macro

guide pratique macro photo

Voici donc la suite du Guide pratique de macro-photographie, un troisième article qui fait suite au premier intitulé « macro -le matériel » et au second « macro – rapport de grandissement« .

Dans cette troisième partie, nous allons nous intéresser aux accessoires macro qui pourront vous rendre service et qui ne sont pas directement liés au boîtier (voir le premier article pour cela).

Pieds, trépieds, mono pied

La macro à main levée est possible avec les focales courtes, mais pour des cadrages précis et des photos nettes avec une profondeur de champ importante, la vitesse baisse très vite : l’utilisation d’un pied devient indispensable. On évite ainsi le flou dû au bougé.

Le pied doit être lourd et stable, et éventuellement muni d’un crochet pour le lestage. Tri ou mono pied, à chacun ses habitudes.

Déclenchement à distance

Suivant les boîtiers, les accessoires impératifs pour éviter le flou du au déclenchement direct sont les déclencheurs souples (à visser sur le déclencheur du boîtier), les télécommandes filaires et les télécommandes infrarouge (ML-3 et ML-L3). Il existe aussi le câble USB qui relie l’appareil photo à un ordinateur, et le WiFi, utilisables plutôt en studio associé à Nikon Camera Control pour les nikonistes, les autres marques proposant elles-aussi pour la plupart des logiciels de contrôle à distance des boîtiers.

guide pratique macro telecommande nikonguide pratique macro telecommande nikon

Pour les objets inanimés il vous reste la possibilité d’utiliser le retardateur du boîtier qui vous permettra de préparer la mise en scène puis de déclencher à distance sans prendre le risque de faire bouger le boîtier.

Ces accessoires sont peu encombrants et nous vous conseillons de les garder toujours à porté de main dans le sac, on ne sait jamais à l’avance quand on en aura besoin.

La maîtrise de la lumière : flash, diffuseur, lumière naturelle, réflecteurs

La macro photographie impose souvent de faire appel à des sources lumineuses supplémentaires, car c’est une technique consommatrice de lumière.

Les flashes annulaires se fixent sur l’objectif, chez Nikon le SB-29s et le SB R-200 associés au contrôleur SU-800 ou au SB-800 permettent de se sortir de bien des situations. Les photos sont par contre généralement un peu plates, écrasées, manquant de contraste. Le SU-800 a fait énormément de progrès de ce coté ; seul défaut : il fonctionne avec des petites piles au lithium et l’assemblage est long, il convient donc de préparer le montage à l’avance et de le porter ainsi monté si vous cherchez à saisir des scènes sur le vif (allez expliquer à un insecte qu’il lui faut attendre la fin du montage d’un SU-800 …).

Les flashes « cobra » Nikon les plus récents sont le SB-600, le SB-800 et le SB-900. Ils se montent sur la griffe porte-flash ou en mode déportés à l’aide d’un câble ou du contrôle à distance via le flash intégré (réglé alors en mode contrôleur). Vous pouvez les utiliser de chaque coté de l’objectif, au-dessus, en dessous, à vous d’expérimenter. Associés à un diffuseur et/ou à un réflecteur, ils vous offrent une large palette de services et de multiples combinaisons et possibilités de prise de vue.

Notez que selon les marques et les modèles, certains flashes peuvent fonctionner sans cordon, pour les autres il faut prévoir des accessoires supplémentaires.

Reste également l’éclairage de studio qui s’avère peu pratique en extérieur, beaucoup d’accessoires, fragile et instable, ce type d’éclairage est à réserver à des scènes bien précises pour lesquelles aucune combinaison parmi celles citées précédemment ne pourra vous donner satisfaction.

Ne négligez pas non plus la lumière naturelle en extérieur, c’est un allié précieux des réflecteurs et elle vous donnera une ambiance toujours assez réaliste qui ne gâche rien dès lors qu’il s’agit de transcrire sur l’image la réalité de mère nature.

Suite et fin de cette série macro dans le prochain article avec un sujet sur la technique de réglage de tout le matériel détaillé jusqu’ici et quelques règles de composition.

Si vous avez apprécié cet article ou souhaitez des éclaircissements, venez en discuter avec l’auteur sur notre forum.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


2 Commentaires sur "La macrophotographie, guide pratique – les accessoires macro"

  1. Bonjour , savez vous ou je pourrais me procurer un down-step ring 52-46 pour mettre sur mon fish eyes que j’utilise pour faire du Macro ??? Merci 🙂

  2. bonjour je n’y connait rien c pour un kdo pour un fuji finepix sl300 quelle lentille est le plus performante ( celle qui se rapproche le +): Lentille Macro 4.0x 58mm ou DCR-250 43mm merci cordialement