Nikon hybrides : les objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z

Vous aimeriez utiliser un hybride Nikon sans devoir investir une fortune dans des objectifs excellents mais souvent onéreux ? Savez-vous que plusieurs opticiens indépendants proposent des objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z pour hybrides Nikon ?

Attention, il n’est question ni de Tamron, ni de Sigma …

Nikon hybrides : les objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z

Tous les objectifs compatibles pour Nikon Z chez Amazon

Tous les objectifs compatibles pour Nikon Z chez Miss Numerique

Objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z pour hybrides Nikon

Le contexte

L’année 2018 restera celle où Nikon s’est lancé dans l’aventure des boîtiers hybrides équipés de capteurs au format 24 x 36, avec le lancement des Nikon Z6 et Z7. De l’avis de tous, l’apparition de cette nouvelle ligne de boîtiers annonce la fin de l’ère des reflex Nikon et le déclin de sa non moins célèbre monture F au profit de la nouvelle monture Z dédiée aux hybrides (voir la liste de tous les modèles).

Cette monture étant encore jeune, l’offre en objectifs reste limitée, trop pour certains photographes. Reste la possibilité d’utiliser une bague d’adaptation (Nikon FTZ ou FTZII) et d’y monter des objectifs dans toutes les montures possibles. Ou encore de se pencher sur l’offre des objectifs en monture Z native. Les grandes marques d’objectifs compatibles (Sigma, Tamron) brillent toujours par leur absence sur ce créneau, cela ne signifie pas qu’il n’y a rien à se mettre sous la dent, bien au contraire… Petit tour d’horizon.

Nikon Z7 équipé d'un objectif Vitrox 85/1,8 autofocus

Nikon Z7 équipé d’un objectif Vitrox 85 mm f/1,8 autofocus

La multiplication des boîtiers hybrides à laquelle nous assistons depuis plusieurs années chez quasiment tous les fabricants d’appareils photo s’accompagne d’un phénomène parallèle : la prolifération des objectifs compatibles dans toutes ces montures, sous des marques qui nous étaient majoritairement inconnues il y a encore quelques années.

Pour Nikon, la problématique est simple : les objectifs NIKKOR Z en monture Z sont conçus pour être performants, à la pointe de la technologie et bien construits. Mais la contrepartie est un prix de vente élevé, qui représente un frein non négligeable quand on doit s’équiper.

A l’opposé, le cahier des charges d’une optique compatible est bien différent : une formule optique souvent pas trop complexe (sauf sur certains modèles « haut de gamme », vendus plus cher), une construction solide mais basique, et une déclinaison dans un maximum de  montures possibles. Parfois une monture « universelle » destinée à une utilisation avec une bague d’adaptation pour les montures jugées trop confidentielles. Dans le cas des hybrides ce sera souvent la monture Leica M, car elle a le double avantage d’être tombée dans le domaine public et d’être très répandue (les bagues d’adaptation sont légions).

Quid de l’autofocus ?

L’absence d’autofocus sur la grosse majorité des modèles s’explique lui par une logique de simplification des modèles et d’une recherche de réduction des coûts. En effet pour avoir l’AF, il faut souvent payer une redevance au constructeur du boîtier ou procéder à de la rétro-ingénierie et mettre en place un système de veille pour produire régulièrement les inévitables mises à jour… Et avec chaque marque ayant un autofocus différent, on image facilement l’effet boule de neige sur les prix …

Certaines marques se sont positionnées sur certains types d’objectifs spéciaux (UGA, macro…), parfois en soignant la présentation et la finition et en les positionnant plus haut en gamme, parfois en misant surtout sur l’accessibilité mais souvent au détriment des résultats. On peut aussi constater que certains constructeurs rivalisent de luminosité sur les focales courantes, autant en APS-C qu’en 24×36 d’ailleurs.

Et les performances optiques ?

Sans surprise, au niveau des performances optiques, le pire côtoie parfois le meilleur : en matière d’objectifs photo pas de miracle, on en a le plus souvent pour son argent. Quoi qu’il en soit, cette offre peu onéreuse favorise les essais et toutes sortes d’expérimentations et peut suffire dans le cas d’une utilisation très ponctuelle. Bien sûr il y a toujours les fameuses segmentations APS-C et 24×36.

Les focales proposées vont de l’ultra grand angle jusqu’à des focales de 135 mm en passant par la macro, même si le cœur de l’offre repose surtout sur les focales moyennes. Petite curiosité, l’abondance de modèles d’objectifs de type fisheye, qui peut sembler curieuse de prime abord dans un contexte purement « photo », mais qui s’explique par le fait que les hybrides sont aussi très utilisés en vidéo, domaine dans lequel ce type d’objectif compte de nombreux adeptes.

Les objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z

Ces objectifs ont le grand mérite d’exister et d’être souvent très abordables, mais il ne faudra pas en attendre le même niveau de confort d’utilisation ou de qualité d’image qu’un objectif Nikon NIKKOR Z.

Par rapport aux objectifs pour reflex montés via une bague, on aura l’avantage de la compacité et l’absence d’obligation de jongler avec des adaptateurs, mais la qualité d’image résultante ne sera pas forcément meilleure. Cela étant, le rendu « à l’ancienne » délivré par certains objectifs est apprécié et même recherché par certains photographes : tout le monde n’est pas un adepte du rendu parfois jugé trop « chirurgical » des objectifs modernes.

En toute logique les objectifs les plus ambitieux seront vendus beaucoup plus chers, comme les modèles Laowa par exemple.

TTArtisans propose un 40/2,8 macro pour les boîtiers DX

TTArtisans propose un 40/2,8 macro pour les boîtiers DX

Le Mitakon 135/2,5 l'une des plus longues focales compatibles disponibles en monture Nikon Z

Le Mitakon 135/2,5 l’une des plus longues focales compatibles disponibles en monture Nikon Z

L’APS-C

Le format APS-C, c’est le format DX bien connu des Nikonistes. Les objectifs proposés en monture Z dédiée pour ce format sont souvent les mêmes que l’on va retrouver en monture Sony E, Fuji X, Eos M etc.

La grande force de cette offre réside dans des prix très agressifs, car la plupart des objectifs se trouvent sous la barre des 200 euros, voire moins. Cerise sur le gâteau, les ouvertures proposées sont souvent très généreuses et étaient souvent inaccessibles en reflex, ou à des tarifs prohibitifs.

Nikon Z6 sur lequel est monté un objectifs 7Artisans 35/1,2

Nikon Z6 sur lequel est monté un objectif 7Artisans 35/1,2 : passage en mode DX obligatoire avec cet objectif

Attention cependant à ce qui peut ressembler à un miroir aux alouettes : un 35/1,2 c’est presque idéal sur le papier, mais en pratique il va falloir composer avec plusieurs difficultés. Tout d’abord, la mise au point, car même si celle-ci est facilitée par les aides disponibles sur les hybrides, on touche à la limite des possibilités avec des ouvertures aussi extrêmes. Autant dire que ces objectifs ne seront pas faciles à utiliser tous les jours !

En plus de cela, il ne faut pas oublier qu’une ouverture à f/1,2 en DX permet seulement d’avoir une profondeur de champ à peu près équivalente à celle d’un objectif ouvrant à f/1,4 en 24×36. Ce n’est pas si mal en soi, mais cela risque d’entraîner quelques déceptions.

Il ne faut pas perdre de vue que si les constructeurs rivalisent de générosité avec les ouvertures maximales de leurs objectifs, c’est premièrement pour appâter les acheteurs potentiels, et deuxièmement pour permettre de jouer un peu plus avec le flou qu’avec une ouverture plus modeste.

Revers de la médaille, les performances optiques ne seront souvent pas au niveau espéré. En effet, aux très grandes ouvertures, les résultats obtenus ne sont souvent acceptables qu’au centre sans être exceptionnels, et il faudra souvent pas mal fermer le diaphragme pour obtenir une qualité acceptable…  avec parfois en prime un rendu global quelque peu vintage ! Mais eu égard au prix demandé on leur pardonnera, on achètera uniquement en connaissance de cause et si possible après lecture de différents tests.

En matières d’optiques APS-C, la monture Nikon Z n’est pas encore aussi fournie que les montures Fuji X ou Sony E par exemple. Comme en 24×36, Viltrox se distingue par le fait d’offrir des objectifs dotés de l’autofocus et d’apparence flatteuse.

Le Meike 50/1,2 destiné aux amateurs d'ultralumineux

Le Meike 50/1,2 destiné aux amateurs d’ultralumineux

Principaux objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z pour APS-C :

7Artisans

  • 7,5 mm f/2,8 (fisheye circulaire) MF
  • 35 mm f/0,95 MF
  • 35 mm f/1,2 MF
  • 50 mm f/0,95 MF
  • 55 mm f1,4 MF
  • 60 mm f/2,8 Macro MF

Laowa

  • 33 mm f/0,95 MF

Meike

  • 6,5 mm f/2,0 (fisheye circulaire) MF
  • 12 mm f/2,8 MF
  • 25 mm f/1,8 MF
  • 35 mm f/1,4 MF
  • 35 mm f/1,7 MF

TTArtisan

  • 7,5 mm f/2 (fisheye circulaire) MF
  • 17 mm f/1,4 MF
  • 35 mm f/1,4
  • 40 mm f/2,8 Macro MF
  • 50 mm f/1,2

Viltrox

  • 23 mm f1,4 AF
  • 33 mm f1,4 AF
  • 56 mm f1,4 AF

Le 24×36

Avec le format 24×36 on se trouve sur une offre plus ambitieuse, avec des objectifs déclinés dans des montures plus prestigieuses, comme les montures Nikon Z, Canon R, Leica M ou Leica L.

Les tarifs restent globalement accessibles mais on est déjà sur des prix plus conformes à ceux auxquels nous sommes habitués. Des marques comme Meike, 7Artisans, TTArtisan ou Zhong Yi proposent essentiellement des 35 ou 50 mm qui rivalisent de luminosité (7Artisans propose par exemple un 50mm ouvert à f/1,05 excusez du peu…) ainsi que quelques objectifs macro.

Les objectifs vendus sous la marque Kipon (du 24 au 90 mm) se limitent à des ouvertures plus raisonnables (f2,4) et jouent la carte du look Leica M à fond, tout comme TTArtisan, d’ailleurs ces deux marques proposent aussi certains de leurs objectifs en monture Leica M, ceci explique peut-être cela. Viltrox propose une gamme d’objectifs du 24 au 85 mm (et dont le 50 mm est curieusement absent) dont la particularité est d’être tous autofocus.

La gamme optique proposée par Kipon en monture Nikon Z au complet

La gamme optique proposée par Kipon en monture Nikon Z au complet

Laowa propose une large gamme d’objectifs ultra grand angle (dont un zoom) et deux modèles macro qui atteignent des grossissements très importants sans accessoires, le tout en avec une qualité de fabrication et des performances de haut niveau, mais malheureusement avec mise au point manuelle et des tarifs parfois un peu élevés.

Le Laowa 9/5,6 un UGA extrême en monture Nikon Z

Le Laowa 9/5,6 un UGA extrême en monture Nikon Z

Meike fait exception en 24×36 avec son 50 et son 85 mm sur le créneau des objectifs très abordables. L’offre Samyang est encore très modeste si on la compare à la gamme en monture Sony par exemple, avec seulement deux objectifs à mise au point manuelle, un 14 mm et un 85 mm.

Le Samyang 14/2,8 dans sa déclinaison en monture Nikon Z

Le  Samyang 14/2,8 dans sa déclinaison en monture Nikon Z : on notera l’absence de tout contact électrique sur la baïonnette, comme sur la plupart des objectifs compatibles dépourvus de l’autofocus

Principaux objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z plein format :

7Artisans

  • 10 mm f/2,8 (fisheye circulaire) MF
  • 35 mm f/5,6 (objectif pancake à ouverture fixe) MF
  • 50 mm f/1,05 MF

Kipon

  • 24 mm f/2,4 MF
  • 35 mm f/2,4 MF
  • 50 mm f/2,4 MF
  • 75 mm f/2,4 MF
  • 90 mm f/2,4 MF

Laowa

  • 9mm f/5.6 MF
  • 10-18 mm f4.5-5.6 MF
  • 11 mm f/4,5 MF
  • 12 mm f/2,8 MF
  • 15 mm f/2 MF
  • 14 mm f/4 MF
  • 15mm f/4,5 (Objectif à décentrement) MF
  • 25 mm f/23,8 (Objectif macro avec grossissement 2.5-5X)
  • 35mm f/0,95 MF
  • 100 mm f/2,8 (Objectif macro au rapport 2:1)

Meike

  • 8 mm f/3,5 (fisheye circulaire) MF
  • 50 mm f/1,2 MF
  • 50 mm f/1,7  MF

Samyang

  • 14 mm f/2,8 MF
  • 85 mm f/1,4 MF

TTArtisan

  • 11 mm f/2,8 (fisheye circulaire) MF

Viltrox

  • 20 mm f1,8 AF
  • 24 mm f1,8 AF
  • 35 mm f1,8 AF
  • 85 mm f/1,8 AF

Zhong Yi Optics

  • Mitakon Speedmaster 50mm f/0.95
  • Mitakon Creator 135mm f/2.5 Lens

Objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z : en conclusion

Malgré le silence assourdissant des fabricants d’objectifs compatibles habituels, l’offre en objectifs adaptables en monture Nikon Z est pléthorique, tant en APS-C qu’en 24×36. Mais il s’agit d’un « remplacement » en trompe l’œil, car là ou des Sigma ou des Tamron nous ont habitués à rivaliser de performances en termes de formules optiques, d’autofocus ou de stabilisation, rien de cela n’est au programme, ou presque. La quasi totalité de l’offre en objectifs compatibles est « low cost », ce qui laissera souvent les photographes les plus exigeants sur leur faim.

On notera quelques grosse tendances : en DX le cœur de l’offre se situe entre 23 et 60 mm avec des luminosités souvent très importantes et des tarifs assez bas.

En matière d’objectifs au format FX, la plage des focales proposées est plus large et l’offre en grand angles est très riche, en particulier grâce à Laowa, l’un des rares fabricants à tirer la qualité d’image vers le haut, malgré l’absence d’automatismes mais avec des tarifs (en toute logique) plus élevés que le moyenne.

En simplifiant, on pourrait presque dire que l’étendue des focales proposées est calquée sur ce que l’on peut trouver en monture Leica M, c’est à dire des grand angles, des focales moyennes, des téléobjectifs courts et des objectifs macro. En effet, personne ne propose à ce jour de téléobjectifs propices au sport ou à l ‘animalier en monture Nikon Z, même en mise au point manuelle.

Plusieurs des marques citées dans cet article proposent certains de leurs objectifs en monture Leica M, ce qui permet de les utiliser sur un boîtier Z avec une bague d’adaptation de faible épaisseur (au contraire des objectifs pour reflex, car la monture Leica M est elle-même une monture courte). Étant donné qu’il s’agit d’objectifs entièrement manuels il n’y a aucune incidence au niveau de l’utilisation.

Tous les objectifs compatibles pour Nikon Z chez Amazon

Tous les objectifs compatibles pour Nikon Z chez Miss Numerique

Télécharger cet article en PDF

Télécharger l'article en PDF

Vous recevrez par mail des conseils photo, des sujets inédits, des offres réservées aux abonnés et des réductions sur mes formations. Vous pourrez aussi échanger avec moi directement.

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment faire de bonnes photos

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*



6 Commentaires sur "Nikon hybrides : les objectifs compatibles alternatifs en monture Nikon Z"

  1. NOWICKI Jean-Michel | 19 novembre 2021 à 9 h 09 min | Répondre

    Merci JC pour ces vastes alternatives dont certains de ta liste que j’utilise mais j’affectionne particulièrement
    Equipé en fuji, j’utilise des objectifs MEYER GORLITZ,avec bague d’adaptation: trioplan 50mm f2.9;a; trioplan 100mm f2.8 réputés tous les deux pour leur bokeh à bulles (diaph 15 à 17 lamelles) primotar 135mm f3.5;
    Ces objectififs sont particulièrement plaisants

  2. Merci pour ce boulot de synthèse. Ces objectifs peuvent effectivement reprsenter une alternative un oeu moins onéreuse.

  3. Pas pour Nikon, mais pour Olympus OM-D E-M5 MKII, j’ai opté pour un 7Artisans 7.8mm FishEye et un TTArtisans 40mm f/2.8 Macro qui ne coûtent quasiment rien, sont très bien construits, tout métal, sans autofocus ni stabilisation (le boîtier OM-D est stabilisé sur 5 axes, ça facilite) et qui fournissent des résultats fort honorables.
    J’en suis satisfait, et tu as bien fait de parler de ces solutions alternatives, comme on dit. Je suppose qu’en monture différentes ils auront un comportement identique à celui qu’ils ont en µ4/3

  4. Et AUCUN 70/200 f/4 !!!

  5. Il manque le 35mm f1.4 de 7Artisans en plein format 😉