Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 et MF 85 mm f/1.4 MK 2, le charme des optiques manuelles

Samyang, l’opticien coréen indépendant, n’a pas chômé pendant le confinement et annonce la mise à niveau de ses deux optiques classiques à grande ouverture pour reflex et hybrides, les Samyang 14 mm f/2.8 MK 2 et Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2.

Ces deux optiques sorties dans une version intermédiaire Nikon Z (sans bague FTZ) en avril 2019 sont désormais disponibles pour les reflex Nikon F et Canon EF, les hybrides Sony E, Fujifilm X, Canon M et Micro 4/3 dans une version encore améliorée.

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 et MF 85 mm f/1.4 MK 2, le charme des optiques manuelles

Les optiques Samyang au meilleur prix chez Miss Numerique

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Présentation

Le Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2, un objectif ultra grand-angle, reprend la formule optique du précédent modèle avec 14 éléments en 10 groupes (1 verre asphérique, 1 verre hybride ASP, 2 verres ED, 3 verres HR). Le traitement multicouches Samyang UMC complète cette fiche optique.

Ce 14 mm devrait s’avérer idéal pour l’architecture et le paysage, deux pratiques qui ne souffrent guère de l’absence d’une mise au point autofocus.

Le Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 dispose d’un nouveau mécanisme de verrouillage de la mise au point, il évite que celle-ci ne varie une fois réglée. Ceci vous servira si vous faites des photos en pose longue, pour l’astrophotographie ou le time-lapse.

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Le diaphragme, manœuvré de façon traditionnelle, dispose d’un système de « dé-clic » qui vous permet de faire varier l’ouverture de façon continue sans être limité par les positions classiques. Ceci peut vous aider à ajuster l’exposition avec la plus grande précision.

Le diaphragme à 9 lames devrait offrir de jolis bokeh (en savoir plus). Les amateurs de couchers de soleil et de photos de nuit apprécieront le rendu « étoilé » que ce type de diaphragme procure à faible ouverture.

Le Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 adopte une présentation très sobre du plus bel effet. L’époque des optiques Samyang taillées à la serpe est bien loin !

La bague de mise au point, manuelle, présente un revêtement original, fait d’un réseau de micros gravures destiné à faciliter la tenue en main.

La distance minimale de mise au point est de 0,28 m tandis que l’angle de champ est de 115.7˚ sur un boîtier plein format.

L’optique est conçue pour limiter l’infiltration dans le fût de l’humidité comme des gouttes d’eau sous la pluie.

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Fiche technique du Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

  • Montures disponibles : Nikon F, Canon EF, Sony E,  Fuji X, Canon M, Micro 4/3
  • Formule optique : 14 éléments en 10 groupes
  • Angle de vue (monture Nikon) : sur plein format = 115.7˚, sur APS-C = 93.9°
  • Ouverture : f/2.8 – f/22
  • Distance minimale de mise au point :  0,28 m
  • Facteur de grossissement : x 0.08
  • Diaphragme : 9 lames
  • Mise au point : manuelle
  • Pas de filtre possible en raison de la conception du pare-soleil intégré
  • Diamètre maximum : 87 mm
  • Longueur (monture Nikon) : 96,3 mm
  • Poids (monture Nikon) : 641 g

Tarif (monture Nikon) : 499,00 euros

Des photos avec le Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2

Le photographe Maxime Oudoux a réalisé les premières images avec le 14 mm, en voici quelques-unes.

Photo (C) Maxime Oudoux

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 - Maxime Oudoux

Photo (C) Maxime Oudoux

Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 - Maxime Oudoux

Photo (C) Maxime Oudoux

Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2

Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2

Présentation

Le nouveau Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2 est lui-aussi l’évolution du précédent modèle. Cette nouvelle version apporte son lot de nouveautés identiques à celles du 14 mm.  Les portraitistes qui appréciaient le premier modèle devraient être ravis par l’ouverture possible sans clic et le diaphragme à 9 lames.

La formule optique comprend 9 éléments en 7 groupes. Samyang a soigné la correction des aberrations sphériques ainsi que la réduction de la distorsion.

Rappelons que Samyang propose aussi une version autofocus de son 85 mm f/1.4, qui ne manque pas d’intérêt face à cette version à mise au point manuelle, pour le portrait, tout en réclamant 150 euros de plus.

Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2

Fiche technique du Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2

  • Montures disponibles : Nikon F, Canon EF, Sony E,  Fuji X, Canon M, Micro 4/3
  • Formule optique : 9 éléments en 7 groupes
  • Angle de vue (monture Nikon) : sur plein format = 28.3˚, sur APS-C = 19.1˚
  • Ouverture : f/1.4 – f/22
  • Distance minimale de mise au point : 1,1 m
  • Facteur de grossissement : x 0.09
  • Diaphragme : 9 lames
  • Mise au point : manuelle
  • Diamètre du filtre : 72 mm
  • Diamètre maximum : 78 mm
  • Longueur (monture Nikon) : 72,2 mm
  • Poids (monture Nikon) : 541 g

Tarif (monture Nikon) : 449,00 euros

Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2

Mon avis sur ces objectifs Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 et 85 mm f/1.4 MK 2

Alors que les marques historiques, comme Nikon avec les NIKKOR Z série S, pratiquent une course à l’armement avec des optiques toujours plus performantes et coûteuses, Samyang joue l’apaisement.

L’opticien sud-coréen ne cherche pas à affronter ses concurrents sur leur terrain, pour en arriver à proposer lui-aussi des optiques bien plus coûteuses (comme le font désormais Sigma et Tamron).

Samyang propose  une alternative.

Il nous propose des optiques atypiques comme ce 85 mm f/1.4 à mise au point manuelle. Ou ce 14 mm f/2.8. Tous deux à mise au point manuelle.

Chaque modèle est étudié pour offrir de très bons résultats, pas « excellentissimes » comme certains concurrents, mais avec un rapport performances/prix bien plus favorable.

Les optiques Samyang, tout comme les optiques allemandes, conservent une âme. Leur rendu est singulier, elles ont du charme quand certains concurrents misent tout sur les performances au détriment de la particularité.

A l’époque de la photographie computationnelle qui corrige les défauts optiques dans le boîtier, des logiciels qui les corrigent en post-traitement, de l’uniformisation des résultats, marquer sa différence est une approche pertinente.

D’autant plus qu’au final, vous garderez le sourire en voyant le montant de la facture, c’est au minimum moitié moins que ce que vont vous coûter les optiques concurrentes :

  • Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 : 499,00 euros (monture Nikon)
  • Samyang MF 85 mm f/1.4 MK 2 :  449,00 euros (monture Nikon)

Les optiques Samyang au meilleur prix chez Miss Numerique

Source : Samyang

Partager cet article sur les réseaux sociaux

SHARE TWEET PIN
comment utiliser le catalogue Lightroom - tutoriels vidéos

About the Author

Jean-Christophe Dichant
J'ai créé Nikon Passion en 2004 pour partager ma passion. REJOIGNEZ MA LISTE DE CONTACTS PERSOS et recevez des conseils pratiques et motivants.

Merci de remplir les champs ci-dessous pour laisser un commentaire.

Votre commentaire

Votre adresse email ne sera pas publique.


*


4 Commentaires sur "Samyang MF 14 mm f/2.8 MK 2 et MF 85 mm f/1.4 MK 2, le charme des optiques manuelles"

  1. Bonjour Christophe,
    Lorsque on évoque la même formule optique que son prédécesseur, l’ont-ils retravaillé ? Les espaces collaboratifs remontant régulièrement des soucis de qualité, des distorsions bizarres, des soucis de map (On est sur du Manual Focus).
    Enfin, pour l’astro, j’avais noté sur le MK1 un coma (disparaissant vers f4) ? Est-ce toujours le cas ?
    Chaque stop compte en Astro, même avec un ISO 3200, 4000… bien géré par des boîtiers modernes.
    Bien que cela ne soit pas le thème de cette présentation, que vaut-il face à l’Irix 15mm f2.4, au Sigma 14mm f1:8 Art ? Bon, ce dernier étant 2,9x plus cher.
    Merci de ton retour …

  2. J’ai déjà une optique Samyang qui ne me donne pas toute satisfaction. Cela est principalement dû aux tolérances de fabrication qui sont plus grande que celles des constructeurs japonais (Nikon, Canon, Fuji, …). Résultat, le bouchon arrière ne tient ou au contraire, il faut un peu forcer pour monter l’objectif sur le boîtier. C’est aussi valable pour Viltrox. Je ne parle même pas du centrage de l’optique qui peut être un peu aléatoire suivant le n° de série. C’est en élargissant les tolérances qu’ils peuvent baisser dragstiquement les coûts de fabrication. Il n’y a pas de secret. Ces objectifs valent leur prix.
    Concernant l’absence d’autofocus, il faut savoir que la résolution des capteurs numérique est bien plus grande que celle d’un film argentique et qu’elle nécessite une MAP beaucoup plus précise si on veut exploiter cette résolution. En numérique, la MAP manuelle précise n’est possible que dans 2 cas : sur les sujets statiques (paysage, astrophoto, …) ou en utilisant l’hyperfocale.
    Une dernière chose : j’ai remarqué qu’en général, ces optiques peut coûteuse ont de grosses difficultés à gérer le flaire. Pour ma part, j’estime aujourd’hui que ces objectifs sont plutôt des jouets et qu’il vaut mieux acheter un objectif de marque d’occasion.

    • Je ne fais que du paysage avec le mien, et sur un D800 donc 36Mpx quand même… Et c’est à mon humble avis le meilleur,optiquement parlant, de tous ceux que que j’ai utilisés sur ce boîtier dans la catégorie UGA (et j’en ai eu quelques uns: deux Nikon, deux Tamron, un Tokina ). J’ai par exemple moins de flare que sur les Nikon 18-35 ou 24 AFS, les Tamron 15-30 ou 17-35. L’absence d’AF fait perdre un peu de temps, mais ça n’est pas vraiment gênant dans ce programme. Après, c’est peut-être une question de chance, mais je suis enchanté du mien (que j’ai depuis 3 ou 4 ans) et franchement le rapport qualité/prix est absolument excellent!

  3. J’utilise régulièrement l’ancienne version du 14mm à monture F: on le trouve à moins de 400 euros, il est excellent et (à part le look) je ne vois pas trop de raison de dépenser 100 euros de plus pour prendre ce nouveau modèle…